AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Alerte violeur enclenché [Ryosei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Lun 16 Déc 2013 - 21:49

Est-ce que vous avez déjà vécu un de ces jours-là... Vous savez, ceux où on n'a absolument rien envie de faire. Où absolument tout peut vous paraître fascinant tellement vous vous faites chier. Malheureusement cette occupation ne dure généralement pas longtemps, et au final, on finit par retomber dans le cercle vicieux de l'ennui. Eh bien il se trouve que je vis actuellement un jour comme cela. Pas de mission à l'horizon, ni d'entraînement. Bref, j'étais libre de faire ce que je veux de ma journée. On pourrait croire que je vais réserver cette journée à d'autre loisirs comme la lecture ou tout autre chose, mais il y a une chose qu'il faut que vous compreniez... Je n'ai absolument aucun loisir.

Ce n'est donc pour cela qu'au réveil ce matin, je n'étais tellement pas motivé que j'ai traîné dans mon lit comme une putain de grosse feignasse. Il a fallu de pas moins de trois interventions de mon père pour me tirer de lui. Selon lui, ce n'est pas parce que j'ai une journée de libre que je dois devenir un légume. Ouais bon, il n'a pas vraiment tort, mais ce n'est pas parce que je dors une heure de plus que je vais forcément devenir un légume bon à rien.

Le reste de la matinée s'est déroulé sans réel problème. J'ai pris une bonne douche suivie d'un petit déjeuné copieux, tout en me déplaçant comme une larve flemmarde. Ce n'est qu'une fois habillé, coiffé et légèrement maquillé que je ressens comme une vague d'énergie. On dirait bien que mon corps a enfin capté que je suis sortie du lit... Ce n'est pas trop tôt j'ai envie de dire.

Une fois prête, je décide d'aller me faire une petite balade en ville. Sur mon passage, je salue bien évidemment toutes les personnes que je connais. Entre l'épicière du quartier et la dizaine d'autres commerçant, mon périple à travers ma rue a été interminable. Du coup, le reste de mon « voyage » se passa beaucoup plus rapidement que le début. Ah vrai dire, on ne peut pas vraiment affirmer qu'il y a une fin puisque je n'ai pas de destination. Je marche au gré du vent jusqu'à trouver quelque chose d'intéressant.

Étrangement, c'est pile à ce moment-là qu'une idée totalement conne me passe par la tête. Bien évidemment, quand j'ai une idée débile derrière la tête, je me sens obligé de la réaliser. Cette idée met d'ailleurs venu en observant des oiseaux s'envoler. Pourquoi ? Peut-être parce qu'ils font directement partie de mon idée débile... ? Laissons votre petite tête mijoter sur cette idée.

Ce n'est qu'après quelques secondes que je me précipite dans une petite ruelle du village caché de la feuille. Ici, personne ne viendra me faire chier le temps de réaliser mon plan. Du moins, c'est ce que j'espère. Après avoir pénétré dans la ruelle, je m'adosse contre le mur, tout en faisant attention qu'une boîte en carton dissimule suffisamment mon corps.

Une fois tous les paramètres de base remplis, je me concentre sur un oiseau qui s'est posé non loin d'ici, sur un toit voisin. Puis, d'un geste lent, quasi religieux, je lève mes bras avant de former un cercle avec mes doigts. Je pense que vous voyez où est-ce que je veux en venir. Non ? Eh bien vous allez très vite le comprendre.

En une fraction de seconde, mon esprit se transfère de mon corps à celui de l'oiseau. D'un seul coup, je vois le monde d'une autre façon, comme si j'avais rapetissé et que j'étais monté sur un toit. Mon corps lui, s’effondre contre le mur sans un bruit. Cependant, au moment où je m’apprêtais à m'envoler pour profiter de la vue magnifique, j'aperçus de mon nouveau point de vue quelque chose de plutôt inquiétant. Quelqu'un s'approche de mon corps. Alerte violeur enclenché. Il faut vite que j'annule ma technique pour revenir dans mon corps si je ne veux pas qu'on me fasse des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 26 Déc 2013 - 18:11

Pourquoi j’ai toujours cette désagréable impression d’être le pigeon de service ? C’est vrai quoi, je ne sais jamais dire non. Encore moins quand c’est un petit enfant en larmes qui me demande de retrouver son doudou qu’il a perdu dans une ruelle du village comme si sa survie en dépendait… Trop bon, trop con comme on dit. Lorsque j’ai dit oui, je n’avais pas réalisé à quel point il y avait un nombre incalculable de ruelles dans ce village. Mieux encore, j’ignorais totalement à quoi ressemblait ce doudou, et j’ignorais également où retrouver ce gamin par la suite. En d’autres termes, je suis bon pour y passer l’après-midi, car je ne sais même pas refuser quelque chose à un enfant… Totalement inconnu. Tant ce doudou n’existait même pas, et je me suis fait rouler dans la farine. Mais ça, je ne pouvais malheureusement pas le savoir…

Voilà une bonne heure déjà que j’avais commencé mes recherches. Elles s’étaient pour l’instant avérées entièrement infructueuses. Et j’avais bien l’impression que ça allait durer encore un bon moment… Heureusement que je n’avais rien d’important de prévu aujourd’hui. Au moins, ça m’occupe… Ouais, nan, je préfère encore me faire chier que de faire ça. Il fallait tout fouiller, regarder de partout… Sauf dans les poubelles. J’ose espérer que cet enfant ne soit pas si bête que ça. Enfin bon, je pourrais me le demander tout compte fait, mais c’était hors de question de fouiller à l’intérieur de ces bennes à ordures dégoutantes, et remplies de chats en tout genre. Je ne sais pas vu, mais les chats me font peur, comme tout en fait. C’est mignon, certes, mais c’est à la fois effrayant lorsqu’ils te regardent fixement dans les yeux. Et puis, ils sont complètement imprévisibles, et peuvent te sauter dessus à tout moment pour te griffer jusqu’au sang. Enfin, j’imagine… Mais ça fait peur quand même.

Bref, ne parlons pas de ces créatures poilues et malfaisantes. Je vais les attirer à force. Oui, ils sont si sournois que ça… D’autant plus que j’espère ne pas confondre la peluche avec un chat. Ça serait la pire chose qui pourrait m’arriver. Ou quoique non, le pire serait de confondre le doudou avec un cadavre dans l’une des ruelles… Haha. Attends, mais… C’en est pas un que je vois là ? Il y avait… Comme qui dirait le corps d’une adolescente, inconscient, dans l’une de ces ruelles. Non j’imagine qu’elle va bien, peut-être qu’elle dort juste… Quoique, c’était tard pour dormir. Elle semblait vraiment morte. Mon visage devenait de plus en plus pâle, alors que j’attrapai un bout de bois au sol. Je touchai le bras de la fille avec le morceau de bois, pour la bouger un peu, en espérant la réveiller.


- Hé ho… Ça va ? …


Elle ne réagissait pas. Je crois bien que je venais de faire une sinistre découverte… Un cadavre inconnu, au sein même du village. Mon cœur se mit alors à battre à toute allure, alors que je commençais à paniquer. Je ne savais pas du tout quoi faire là pour le coup… Faire comme si je n’avais rien vu pour ne pas être impliqué ? M’enfuir ? Emmener le corps aux urgences ? Hm… Il faudrait que je tâte son pouls pour voir si elle est encore en vie… M’approchant doucement, je m’apprêtai à m’assurer qu’elle vivait toujours, alors qu’elle ouvrit subitement les yeux, sans crier garre.


- AHHHHH !


J’eus un sursaut, et plusieurs pas de recul frénétiques, avant de me prendre une benne à ordure dans le dos. Celle-ci était très chargée, et une multitude de sacs me tombèrent dessus. J’étais littéralement écrasé au sol. Devant moi, je vis même un truc bizarre tomber ; c’était un doudou. Le voilà, tiens… Saleté de gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 26 Déc 2013 - 20:00

D’un seul coup, mes yeux découvrent un nouveau point de vue. Il ne faut pas moins d’une milli seconde pour que mon esprit regagne mon véritable corps. Il semblerait d’ailleurs que cela ait fait peur à mon présumer violeur du jour. Tant mieux si je puis-je dire, ça lui apprendra à vouloir toucher mon corps pendant que mon esprit se trouve tranquillement dans le corps d’un putain de piaf. Mais alors que je sors un Kunaï et me relève, mon futur interlocuteur, lui, entre en collision avec ce qui semble être une benne à ordure, faisant ainsi se renverser toutes les poubelles sur sa tête. Sur le coup, je ne sais pas si je dois exploser de rire ou alors garder mon sérieux. J’opte donc pour un mélange des deux en lâchant un petit rire moqueur.

Je m’approche ensuite de la montagne d’ordure avant de mettre un gros coup de pied dans une poubelle, me révélant ainsi le visage du jeune garçon. Car oui, il se trouve que cette « Homme » n’est autre qu’un garçon brun aux yeux couleur rubis. À première vue, je dirais même qu’il est plus jeune que moi, mais rien ne me le prouve. C’est donc face à lui, que je pointe mon arme dans sa direction l’air menaçante. Qu’il tente quoique ce soit et je lui plante cette lame dans la tête.

- Qui es-tu et qu’est-ce que tu comptais faire à mon corps ?

Bon, je me doute bien qu’il ne va pas me répondre du tac ou tac « Je voulais juste toucher tes boobs, rien de bien important » mais bon, j’ai hâte de voir quelle excuse il va me sortir. Cependant, j’ai bien envie de profiter du fait qu’il ne soit pas encore reconnecté à la réalité à cause du choc pour le faire un peu flipper. De ma main libre, j’exécute un mudras avant que mon bras tout entier ne se relâche, comme déconnecté de mon esprit. Et c’est bien le cas d’ailleurs. Je viens tout simplement de sacrifier mon bras gauche pour prendre possession du sien. Puis, je lance tout simplement le kunaï dans sa direction.

Contrôlant son bras, j’ordonne à ce dernier de rattraper le Kunaï et de le plaquer sous la gorge du jeune homme, ce qu’il fit aussitôt. Le pauvre, il ne va pas comprendre ce qui se passe. Son propre bras se retourne contre lui, comme s'il avait une conscience propre. N’est-ce pas une histoire effrayante ?

- Je te conseille de me dire la vérité si tu ne veux pas être tué par toi-même.

D’ailleurs, est-ce que c’est considéré comme un suicide ? Enfin je veux dire, même si c’est moi qui contrôle son bras, il lui appartient toujours. De ce fait, si je le tue de cette façon, on peut dire que c’est du suicide, du moins en théorie. Faudrait que je demande ça à mon père un jour ou l’autre, ça pourrait donner une conversation intéressante à table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 26 Déc 2013 - 20:35

Ow… Celle-là elle est survoltée. J’aurais dû la tuer pour de bon, ou bien prendre mes jambes à mon coup. Encore une fois, j’ai voulu être trop gentil, et ça retombe sur moi. Tout ça à cause de ce stupide gamin et de son doudou moche comme pas possible. D’un simple coup de pied, elle avait manqué de m’assommer. Heureusement pour moi, c’est l’un des sacs poubelles qu’elle visait. Si ce sac était rempli d’armes en tout genre, elle n’aurait tout simplement plus de pied… Et moi plus de tête au passage. Inconsciente qu’elle est. Moi, je n’ai pas fait exprès de me faire ensevelir sous des tonnes de déchets… Encore heureux. Il ne manquerait plus que ça tiens. D’ailleurs, en parlant d’arme… Un kunai était retourné vers moi. Psychopathe celle-là.

Elle me demanda qui j’étais, et ce que je comptais faire avec son corps. Non mais je rêve ou quoi ? Elle croyait vraiment que j’allais violer son corps inconscient ? C’est cette image-là qu’elle a de moi ? Franchement, il lui manque une case à elle. Si elle avait tant peur que ça de se faire violer, il faudra qu’elle m’explique pourquoi elle a eu comme brillante idée de se faire passer pour morte dans une ruelle non fréquentée. J’hallucine. La prochaine fois que je vois quelqu’un en train de mourir, je le laisse à son triste sort pour préserver le mien. Enfin, je dis ça, mais je serais juste incapable de laisser mourir une personne supposément en train de décéder. Je dis bien supposément, puisque aujourd’hui j’ai appris que certains aiment bien faire semblant de mourir dans des ruelles sombres. Normal quoi.

Tandis que je comptais lui répondre, je ressentis une sensation bizarre au niveau de mon bras gauche, comme si je ne le contrôlais plus. Qu’est-ce que c’était… ? Aucune idée. Mais je pense que j’ai mieux à faire que de me soucier de mon bras, le kunai fusait droit en ma direction.


- IIIIIIIIIIIIIIH !


Je… Je suis mort ? Ah non… J’ai réussi à rattraper l’arme avec mon bras gauche ? Ah bon ? Pourtant je ne le sentais plus, et je n’ai pas eu l’impression d’essayer de le bouger… Quelque chose ne tournait pas rond. Mon bras gauche n’était plus sous mon contrôle, mais sûrement sous le sien. Je le compris bien vite lorsque l’arme frôlait ma gorge, prête à me la trancher. Tout le reste de mon corps se mit à trembler, rien n’allait plus… J’allais mourir aussi misérablement… ? La jeune femme reprit la parole, m’ordonnant de lui dire la vérité. Elle me fait vraiment peur celle-là. Encore plus que les chats, ou que ma mission avec Takeo. J’avais à faire à une vraie tarée.


- Je… Je voulais juste m’assurer que tu étais toujours en vie… ! Y a quoi de mal à ça ?! Je m’inquiétais juste de voir une personne inconsciente dans un coin paumé comme celui-ci…


Redressant légèrement la tête, je la regardais droit dans les yeux. J’ai compris d’où venait son pouvoir, et si je ne me trompe pas…


- Tu es une Yamanaka j’imagine ? Si c’est le cas… Tu dois sûrement être en mesure de savoir si je te mens ou non… Vérifie si tu veux, mais lâches moi !


Moi qui d’ordinaire étais très calme et timide, voilà que je m’énervais contre elle. En même temps, y a de quoi pour le coup. Et puis, si je ne me montre pas assez convaincant, je vais finir la gorge tranchée. Je devais me plier à son pouvoir, malgré moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 26 Déc 2013 - 22:08

Ridicule. Tout son corps se met à trembler de peur sous l’effet de mon Kunaï plaquer sur sa gorge. Sans parler du magnifique petit cri qu’il a poussé au moment où j’ai lancé mon arme dans sa direction. On aurait dit un porcinet qui venait de se faire égorgé. Bizarrement, plus les minutes passent et plus je doute qu’il soit un violeur. Non mais c’est vrai quoi, il a l’air juste inoffensif comme une mouche. Quoique non… Cela n’est peut-être qu’une façade. Après tout, quand on me regarde, on ne peut pas vraiment deviner à quel point je peux être sadique et sans cœur face à mes ennemis. De l’extérieur, on doit penser que je suis une jeune fille très gentille et amicale, ce qui est bien évidemment le cas. Tout dépend des circonstances. Je peux autant être l’un que l’autre, ce qui fait limite croire que je suis schizophrène.

Le jeune garçon qui me fait fasse se met enfin à parler d'une voix apeurée et énervée, comme s'il avait peur de mourir. Allons, il ne croit tout de même pas que je vais l’égorger ici-même ? Je suis peut-être sans pitié, mais je ne vais quand même pas tuer quelqu’un de mon village uniquement parce que c’est un gros pervers. Le castrer devrait amplement suffire je suppose. Vous voyez, c’est un peu comme couper la main au voleur ou couper la langue au menteur. Le principe est à peu près le même en soi, a quelque détaille près.

D’une oreille attentive, j’écoute les explications de mon interlocuteur. Ce dernier m’assure qu’il vérifiait juste si je n’étais pas morte. Malgré son explication plausible, je doute encore de sa sincérité. Il est vrai qu’on peut croire à une mort quand un Yamanaka transfère son esprit, et ce n’est pas totalement faux. Disons que notre corps est en état d’hibernation. État qui ressemble à s’y méprendre à la mort. Mais alors que je pèse le pour et le contre dans ma tête, il enchaîne en supposant que je suis une Yamanaka. Bravo mon chou, t’a gagné le droit de mourir pour cette bonne réponse ! Non plus sérieusement. En supposant mon appartenance au clan Yamanaka, il me demande limite de vérifier dans son esprit si ce qu’il dit est la vérité ou non.

- Bien, voyons voir ce que tes souvenirs disent.

D’un pas lent mais déterminé, je m’avance dans sa direction avant de placer ma main droite sur son crâne. Je ferme délicatement les yeux, inspire un grand coup et déverse du chakra autour de son cerveau. En un instant, tous ses souvenirs défilent dans ma tête en partant du plus récent. Il ne me faut pas plus d’une demi-seconde pour arriver au souvenir souhaité. Huum... Voyons voir ce qu’il avait l’intention de faire à ce moment-là.

Oups. On dirait bien que j’ai eu faux sur toute la ligne. RAAAAAAAAAAAAAAAH. Qu’est-ce que je peux être conne à autant me méfier des gens moi ! faudrait que j’apprenne à faire confiance aux gens moi. Je m’empresse donc de retirer ma main et d’annuler ma technique de possession partielle par la pensé. Puis avec un sourire gêné, je me gratte l’arrière de la tête en m’excusant mille fois.

- Oh désolé. J’ai vraiment cru que tu voulais faire des choses à... mon corps. Je m’excuse sincèrement de t’avoir fait si peur. Tu sais, je ne suis pas aussi folle que j’en ai l’air.

Lâchais-je suivi d’un rire nerveux. Oui mais oui, tu passes encore plus pour une conne là Natsumi, continue de dire de la merde et il va aller porter plainte pour tentative d’assassinat et menace de mort. Il faut vraiment que je me rattrape !

- Qu’est-ce que je peux faire pour que tu me pardonnes ? Je peux t’inviter à déjeuner si tu veux ! Ou te demander pardon à genoux !

Ta gueule Natsumi, ta gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 26 Déc 2013 - 23:29

Même si ça allait pouvoir arranger le problème une bonne fois pour toute, je commençais à regretter d’avoir eu cette idée. Oui, ça ne devait pas être très agréable de se faire fouiller la cervelle par une Yamanaka. Surtout quand on sait ce que je pense d’elle, qu’elle est folle, psychopathe et tout ce que vous voulez. Mauvaise idée en effet, mais je ne pouvais plus faire marche arrière dès à présent, d’autant plus qu’elle a approuvé l’idée. Elle s’approcha dangereusement, et apposa l’une de ses mains sur mon front. Je sentis du chakra s’immiscer dans ma tête. J’avais raison, c’est très désagréable comme sensation, j’avais comme l’impression d’être mis à nu. Avec ça, elle pouvait tout savoir de moi. J’espère qu’elle allait se contenter de fouiller que ce qui la regardait… Ça, je ne pouvais malheureusement pas le savoir.

Les secondes passèrent, et ne se terminaient plus, comme si des heures et des heures étaient en train de s’écouler, sans fin. Tout à coup, elle décolla sa main de mon front. Etait-ce fini… ? Oui, il me semble. Je ressentis de nouveau mon bras, et je m’empressai de lâcher le kunai qui me menaçait depuis un moment déjà. Suite à ça, elle sourit et se gratta le derrière de la tête, elle semblait plutôt gênée par ce qui venait de se passer. Elle s’en excusa même. Comme elle le disait, elle n’était peut-être pas si folle que ça en fait… Bon ça reste à prouver. Je n’étais toujours pas convaincu qu’elle ne me veuille plus de mal en tout cas. C’est normal après tout, elle a manqué de me tuer pour… Rien ? Ouais, c’est ça. Mais bon. Dans le fond, je sentais bien qu’elle n’était pas une mauvaise personne. Enfin, j’espère ne pas me tromper sur son compte… Je souris en entendant ça, sûrement la tension qui retombe, un sentiment de soulagement.


- Ce n’est pas grave t’en fais pas, oublions ce qu’il s’est passé !


Je ne lui demandais rien en retour. Vraiment ? Tout le monde n’est pas d’accord. Etait-ce une coïncidence que mon ventre se soit mis à gargouiller juste après avoir dit ça ? Sûrement pas. Il a gargouillé plutôt fort en tout cas, tout Konoha devait maintenant savoir que j’ai faim. Non, n’exagérons pas tout de même.


- Bon ok. Je ne suis pas contre un déjeuner…


Forçant sur mes bras, je tentai de me relever, et de virer les derniers sacs de déchets restants. Ils étaient franchement lourds, j’ignore vraiment comment des sacs poubelle peuvent être aussi lourds que ça. Ma force physique impressionnante était largement dépassée par le poids de tous ces sacs. Raaah, je suis vraiment un cas. Même pas capable de soulever quelques kilos de déchets. Bon, faut dire qu’étant aplati sur le sol, je n’étais pas vraiment dans une position adéquate pour les soulever. Et dire que cette Yamanaka avait réussi à en dégager un d’un simple coup de pied. Tout en posant mon regard sur elle, je soupirai, un peu honteux de ne pas réussir à se relever tout seul.


- Et… Je ne serais pas contre un peu d’aide également…


Si seulement on pouvait m'enterrer à tout jamais aussi, ça serait avec plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Ven 27 Déc 2013 - 0:10

Ouais je sais, je suis conne. J’ai failli égorger un mec pour… Rien. Parce que clairement, ce gars n’a rien fait. À part peut-être s’inquiéter pour ma petite existence mais bon, cela ne rajoute qu’un élément en sa faveur. Déjà que je n’ai pas beaucoup d’amis, mais si je continue à vouloir tuer toutes les personnes qui m’approchent, je ne vais pas en avoir plus. Bien au contraire même. M’enfin, ce n’est pas pour me chercher des excuses mais il faut dire que ça portait à confusion. Une ruelle, une femme inconsciente, un jeune homme sûrement en pleine puberté… Si j’avais vu cette scène dans un livre j’aurais tout de suite dit que le garçon allait faire des choses au corps de la fille.

Il semblerait d’ailleurs que ce jeune garçon n’ait pas rancunier, puisqu’il me pardonne immédiatement ce que j’ai fait. Le pire, c’est qu’il ne me demande rien en échange. Ah… Quoique non en fait. Son ventre le pousse à accepter mon invitation à déjeuner, même s'il vient tout juste de la refuser. Bon, même si mon porte monnaie va prendre cher, ma conscience elle, va aller beaucoup mieux. Adieu regret et argent de poche en même temps !

- No problème, je te paie ce que tu veux, où tu veux. Dans la limite de mon porte monnaie quand même hein...

Mais alors que je lui affiche un grand sourire, je remarque qu’il peine à sortir de cette montagne de déchets. Il ne tarde pas à me demander de l’aide d’ailleurs. Il faut dire que ces sacs poubelle sont plutôt lourds. Si j’ai réussi à en chouter un tout à l’heure, c’est uniquement parce que j’ai pris pas mal d’élan, sinon je me serais fait plus mal au pied qu’autre chose. Sans oublier le fait que son bras gauche doit être encore légèrement engourdi après ma possession. Je m’atèle donc à cette tâche ardue en agrippant l’un des gros sacs bloquant ses jambes. Inspiration, expiration et on tire un gros coup.

- OH HISSE !

Je réitère cette action deux fois d'affilée jusqu’à le libérer complètement de cette montagne de déchets. Puis, affichant un grand sourire, je lui tends ma main tout en m’inclinant légèrement. J’enchaîne en prenant la parole d’une voix grave, rappelant celle des riches bourgeois.

- Si monsieur veut bien se donner la peine d’accepter mon aide.

Une fois mon interlocuteur sur patte, je m’étire un grand coup en me tournant vers la rue du village.

- Alors ? Où est-ce que tu veux qu’on mange ?

Au fait... Moi aussi j'ai la dalle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Ven 27 Déc 2013 - 17:44

Quelle honte, vraiment. Je n'étais même pas capable de me relever tout seul, sans lui quémander de l'aide. Je devais vraiment faire pitié à ce moment-là. C'est le cas de le dire. Un pauvre garçon écrasé par des sacs poubelles. Je vais sentir la rose tiens après... Bon, heureusement pour moi, les gens avaient bien pensé à fermer leurs sacs convenablement, ce qui m'a permit d'éviter de sentir la merde, à proprement parler. J'aurais eu l'air bien fin après, et on m'aurait comparé à ces foutus chats errants. Quel comble que de se faire comparer à l'une de ses phobies, ça n'aurait juste aucun sens. Et pourtant...

La Yamanaka s'approcha donc de nouveau pour m'aider à soulever les sacs. J'espérais de tout coeur qu'elle parvienne à les soulever. Quoique. Dans un sens, si elle n'y arrivait pas, je me sentirais bien moins honteux que ça. Oui, je ne sais pas ce que je veux, c'est toujours comme ça, je suis bien trop indécis. D'un côté je veux être libéré, et d'un autre j'espère qu'elle n'y arrivera pas pour que je puisse penser que c'est normal que je ne sois pas arrivé à me relever. Dans tous les cas, je serais déçu et heureux. Est-ce bien ? Bof. En tout cas, elle réussit tant bien que mal à me libérer de ces foutus ordures, pour mon plus grand bonheur et malheur. Au moins, je suis libéré physiquement, c'est déjà ça.

Elle me tendait la main pour m'aider à me relever. Bien sûr que je vais me donner cette peine, je préfère éviter de me ridiculiser en essayant de me relever tout seul... À tous les coups, je ne réussirai même pas au point où j'en suis. Autant lui attraper la main pour qu'elle m'aide une fois de plus.


- Merci beaucoup... !


Tant bien que mal, je levai toute la poussière qui était présente sur mes vêtements, pour ne pas passer pour un pauvre clodo aux yeux des autres villageois. Parce que bon, oui, il faudrait songer à sortir de cette ruelle un jour ou l'autre. Autant être présentable du coup... Ce qui n'était pas le cas après m'être relevé. Me rabaissant légèrement, je ramassai le doudou du gamin qui était caché dans cette ruelle bien précise, et dans cette poubelle bien précise. Coïncidence ? Est-ce le destin qui a forcé tous ces évènements à s'enchaîner ? Peut-être bien après tout. Le destin est plutôt joueur dans ce cas d'avoir risqué ma vie d'une telle manière... Je rangeai la peluche dans l'une de mes poches. Je l'aurais bien brûlé, mais je m'en voudrais après. Le jour où je suis méchant moi, c'est qu'il y a vraiment un problème... Mais alors, un bon gros problème.

Regardant la Yamanaka, je réfléchis à sa question. Où manger ? Euh... Je sais pas moi. Voyons voir. Y a pas un petit restaurant à quelques pas d'ici ? Il me semble. De plus, je n'y suis jamais allé. C'est l'occasion de voir ce qu'ils proposent !


- Hm... Suis-moi.


On se mit donc en route pour le restaurant en question.

Le bâtiment était peu rempli. En même temps, nous n'étions pas encore à l'heure de pointe, ce qui n'est pas plus mal après tout. Néanmoins, l'intérieur était plutôt sombre, ce qui ne me plaisait pas vraiment. Non pas que j'ai peur, mais... Si un peu en fait. C'est dans des endroits comme ça que tout pourrait me faire peur. Je n'étais plus trop tranquille tout à coup... Super... Bon, faut que je fasse abstraction de tout ça... Si possible. En attendant qu'un serveur vienne prendre notre commande, on se mit à table. Par mesure de précaution, j'avais fait en sorte d'être dos au mur, pour m'assurer que personne ne serait en mesure de surgir derrière moi, et prêt d'une fenêtre pour qu'il y ait un peu plus de lumière. Mais ça, je le garde pour moi. J'ai fait comme si j'avais choisi cette place totalement au hasard. Elle ne pouvait en savoir la vraie raison... Euh... D'ailleurs en parlant d'elle...


- Au fait... Je ne sais même pas qui tu es, si ce n'est que tu es une Yamanaka... Comment tu t'appelles ? T'es aussi une Genin ?


Elle avait à peu près mon âge il semblerait, ce n'était pas improbable, bien qu'elle ait l'air bien plus expérimentée que moi. Y a qu'à voir la scène de tout à l'heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Sam 28 Déc 2013 - 13:25

Même si je lui donne carte blanche sur le lieu où nous allons manger, je reste tout de même inquiète. Vu la frayeur que je lui ai faite tout à l’heure, je pourrais tout à fait comprendre qu’il veuille se venger en allant dans un restaurant super chère. M’enfin, il n’avait pas l’air d’être ce genre de personne à première vue. Après, comme on dit, les apparences peuvent parfois être trompeuse. J’en suis moi-même un exemple. Disons que je vais éviter d’être encore une fois trop prudente, vu ce que ça a donné tout à l’heure…

Après quelques secondes de réflexion, le jeune garçon m’indique de le suivre. Nous prenons donc la direction d’un restaurant qui m’est totalement inconnue. Pendant le trajet, aucune parole n’est échangée entre lui et moi. Bon, il faut sire que notre destination était à deux pas alors au final ça se comprend. Une fois arrivé sur place, je remarque immédiatement que la salle est particulièrement sombre. Sincèrement, il n’aurait pas pu choisir un endroit plus joyeux ? Non parce que là on se croirait dans un repaire de vampire. Oui je sais, je dramatise encore.

Une fois installé à une table, le jeune garçon prend la parole pour me demander mon prénom et si je suis moi aussi une genin. Ah oui merde. Avec toute cette histoire j’en ai totalement oublié de me présenter, et lui aussi d’ailleurs. Je me disais aussi que j’avais oublié quelque chose… M’enfin, au moins maintenant je sais qu’il est genin, tout comme moi. Pourtant, il m’avait l’air d’être un simple civil vu sa réaction par rapport à mon jutsu de possession partielle. Peut-être n’a-t-il pas encore beaucoup d’expérience ? Possible. Il faut dire qu’avec mes parents, je fais très souvent des missions, ce qui m’a apporté une certaine expérience du combat.

- Natsumi, Yamanaka Natsumi, genin de Konoha en effet. Et toi comment tu t’appelles ?

Si ça se trouve il était avec moi à l’académie… Certains ont beaucoup changé depuis notre promotion de genin, alors ça ne m’étonnerait pas que je ne le reconnaisse pas. Mais outre ce petit détail, il y a autre chose que j’aimerais mettre au clair avec lui, histoire qu’il ne se fasse pas d’idée. Je reprends alors la parole d’un ton plutôt gêné.

- Ah et si tu te demandes ce que je faisais tout à l’heure… Eh bien j’avais tout simplement transposé mon esprit dans un oiseau. Oui je sais c’est débile, mais je me suis dit que voir le village depuis le ciel pourrait être pas mal. Et franchement ça valait largement le coup !

Voilà, au moins comme ça les choses sont claires et il n’y aura pas de supposition de sa part. Vous savez, l’imagination des jeunes peut aller très loin quand ils le souhaitent. Oui je sais, je me mets à parler comme une vieille et alors ? J’ai le droit d’avoir un regard objectif quand même non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Sam 28 Déc 2013 - 21:43

Yamanaka Natsumi, donc ? Je vois, j'essayerai de m'en souvenir. Et elle était donc bien une Genin, tout comme moi. Pourtant, elle m'était totalement inconnue. Peut-être ai-je eu l'occasion de la croiser deux ou trois fois dans la rue, sans m'en souvenir pour autant, mais c'était tout. Je pensais à peu près connaître ceux qui étaient du même grade que moi. Comme quoi, il y avait quelques exceptions. Étrange. Qui sait, tant c'était une espionne qui s'était infiltrée au sein du village ? Non, là je me fais des films. Même si je l'avais excusée, on ne peut pas dire que j'avais une confiance aveugle en elle... Bien au contraire. Mais pas à ce point non plus, j'abusais peut-être un petit peu...


- Aburame Ryosei pour ma part.


Le fait qu'elle m'ait posé cette question me rassurait : elle n'avait pas complètement fouillé dans ta tête. Elle n'était peut-être qu'allée à l'essentiel, à l'information qui l'intéressait. Ce n'est pas plus mal, j'aurais mal vécu le fait qu'elle sache tout sur moi, alors que je ne sais... Quasiment rien ? Ouais, c'est bien ça. À mes yeux, elle restait une parfaite inconnu pour le moment, on ne pouvait pas dire que je la connaissais plus que ça. Je savais quoi d'elle ? Son nom, et ses pulsions meurtrières. Dur de se faire une pire idée d'une personne... Bon là encore, ça allait bien mieux. Il ne restait plus qu'à voir jusqu'à quand ça allait durer.

Néanmoins, malgré ça, ça ne me dérangeait pas plus que ça d'être assis à table avec elle. Peut-être que je suis juste encore une fois trop gentil ? Aucune idée... On verra bien. En tout cas, maintenant que nous étions posés, je pouvais un peu mieux me la décrire. Une adolescente de mon âge environ, avec des cheveux mi-longs et blancs, et avec de magnifiques yeux... Euh, plutôt magnifique œil bleu. Tiens. C'est d'ailleurs que maintenant que je remarque qu'elle a comme un cache-œil sur son œil gauche. Simple effet de style, ou bien... ? Ce n'est pas trop mes affaires, mais je dois avouer que ça m'intriguait.

En entendant tout à coup sa voix, je fus libéré de mes pensées. Je m'étais un peu évadé dans celle-ci durant ces dernières secondes. Elle me dit quelque chose d'assez... Bizarre, mais à la fois impressionnant.


- Ow... Tu peux même faire ça dans le corps d'un oiseau ? C'est incroyable comme pouvoir, vraiment... ! Ce n'est pas débile, bien au contraire. Désolé de t'avoir coupé dans tes loisirs, ce n'était pas mon intention...


Ça c'était plus fort que moi, j'étais obligé de m'en excuser. J'imagine que ça n'étonnerait plus personne si un jour je m'excuse à quelqu'un de respirer. Mais bon, j'ai toujours été comme ça, et ça ne changera pas de si tôt.


- Mais... Rassure-moi... L'oiseau que t'as utilisé comme "cobaye"... Il n'a pas souffert, hein ?


Question absolument conne, je le conçois. Néanmoins, étant très attaché à la nature et aux animaux, je ne tolérerai pas à ce qu'on en blesse un par loisir. Bon, je m'imagine déjà sa réponse tout de même, mais ce n'était qu'une simple précaution. Tant pis si je passe pour un gros anxieux de la vie, ça, ce n'était pas mon problème. Et puis, ce n'était pas réellement faux, c'était même plutôt vrai.


- Mademoiselle, monsieur, avez-vous fait votre choix ?


Que... ? Ah bah oui, nous étions dans un restaurant, le serveur était venu chercher notre commande. Eh merde, avec tout ça, je n'ai même pas jeté un oeil sur le menu...


- Si je peux me le permettre, j'aimerais vous recommander notre spécialité du jour : des oiseaux sans tête au curry. Un vrai délice.


Des oiseaux... Sans tête... ? Et si... Et si y avait un Yamanaka dedans ? Là pour le coup, je ne me sens plus très bien... Et même, Yamanaka ou non... Des oiseaux sans tête ? Sérieusement... ? Je ne me sentais plus très bien sur le coup... Plus trop. J'étais devenu tout pâle, et... Boum. Coup de boule à la table.

- Aieuh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Dim 29 Déc 2013 - 16:46

Aburame Ryosei donc… Euh, attendez de minutes là. Aburame, c’est pas le clan des gens qui ont des insectes dans le corps ? Jésus Christ Marie Joseph. Et dire que tout à l’heure il aurait pu m’envoyer une armée d’insectes dans la gueule… C’est vraiment dégueulasse comme pouvoir n’empêche. Même si ça m’intrigue quelque peu, ça reste dégoûtant. Qui a eu l’idée de faire vivre des insectes dans son propre corps sérieux ? Faut être encore plus dérangé mentalement que moi là !

A priori, mon pouvoir lui aussi intrigue fortement mon cher interlocuteur. En effet, à peine ai-je expliqué ce que je faisais tout à l’heure qu’une lueur d’intérêt s'est illuminée dans son regard. Il continue en annonçant que mon pouvoir est impressionnant et qu’il ne pensait pas que je pouvais faire sans dans le corps des oiseaux. Il finit même par… s’excuser ? Oui oui, il s’est bien excusé de m’avoir interrompu. Mais ce n’est pas du tout de sa faute ! Je n’avais qu’à pas laisser mon corps en pleins milieux du village comme ça. Ce n’est pas du tout à lui de s’excuser. Pourtant, il ne me laissa pas le temps de répondre, puisqu’il enchaîne avec une question plus qu’étonnante. Je crois que c’est la première fois qu’on me pose cette question. On moins je sais qu’il aime beaucoup les animaux pour autant se soucier d’un simple oiseau qui traînait par là.

- Je peux transposer mon esprit dans tout animal ou insectes vivant. En partant de l’éléphant jusqu’à la simple mouche, en passant par les oiseaux. Il est cependant peu recommandé pour un Yamanaka de transférer son esprit dans un insecte puisque toutes les blessures faite au corps possédé se répercutent sur notre propre corps. Du coup si quelqu’un écrase l’insecte… Enfin je ne vais pas te faire un dessin quoi. Et je te rassure, une possession ne procure aucune douleur. L’oiseau à juste dû se demander le pourquoi du comment il ne contrôlait plus son corps. Une petite frayeur donc, mais rien de bien grave.

Professeur Natsumi en action. Aujourd’hui, cours sur le pouvoir des Yamanaka et particulièrement sur la possession totale. Malheureusement, nous sommes obligés d’interrompre notre programme puisqu’un serveur sauvage est apparu. Ah oui. J’avais oublié qu’on devait choisir notre commande, chose qu’on a bien évidemment pas faite. Mais alors qu’il nous conseille le plat du jour, Ryosei devient blanc avant que sa tête n’heurte la table assez violemment. Réflexe oblige, je me lève d’un coup et lui demande immédiatement.

- Ça va Ryosei ?! Tu ne te sens pas bien ?

Ah moins que… Peut-être est-ce le plat du jour qui le met dans cet état-là ? Vu sa réaction tout à l’heure par rapport à ma possession sur l’oiseau, je suppose qu’il aime énormément les animaux. Avec un plat du jour comme celui-là, je peux comprendre limite. Même-moi ça me tente pas des masses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Lun 30 Déc 2013 - 15:25

- Ça … Ça va bien…


Toujours le front collé sur la table, j’avais du mal à m’en remettre. Surtout avec son explication… Si une blessure était infligée au corps possédé, alors cela se répercutait au Yamanaka qui était derrière tout ça. Donc. Si ce pauvre petit oiseau était possédé par un Yamanaka au moment où il a été abattu… Ça veut dire qu’il a lui aussi été éliminé. Est-ce qu’il a été décapité également ? Brr… Je ne veux même pas y penser, ça me rend encore plus mal que je ne l’étais avant de m’effondrer sur la table. En tout cas, il était juste hors de question que je mange ça. J’avais oublié que j’étais assez difficile pour manger… Il m’a toujours été impossible de manger de la viande, sous toutes ses formes. Et encore moins un pauvre petit oiseau. C’est juste cruel de servir ça, ils devraient vraiment avoir honte.

Bien que difficilement, je me redressai. Le serveur avait l’air assez surpris de ce qu’il venait de se passer, et n’avait dit aucun mot jusque-là. S’il était avec nous quelques secondes plus tôt, il aurait pu comprendre mon malaise… Bon aussi, faut dire que je suis excessivement sensible, ça on ne peut pas me le lever.


- Euh… J’imagine que le plat du jour ne vous tente pas ?
- Vous avez de la salade ?
- Hm... En entrée oui, et sinon, votre plat ?
- De… De la salade, s’il vous plait.


Le serveur me regarda avec des gros yeux, avant de prendre notre sans dire un mot, et de prendre la commande de ma partenaire. Une fois cela fait, il s’en alla pour en informer les cuisiniers. Bon, moi j’imagine que ça ne sera pas trop compliqué à faire. C’était juste deux salades quoi, rien de bien long à faire. Et normalement, il ne devrait pas y avoir de problème avec ça. Je crois que je vais me faire petit en tout cas, j’ai suffisamment attiré l’attention sur moi aujourd’hui… J’imagine que la Yamanaka doit se demander avec quoi elle était en ce moment-même. Bon, l’avantage pour elle, c’est que des salades, ce n’est pas très cher.


- Désolé si tu t’es inquiétée… Ce n’était pas mon intention. C’est juste que… Non rien, laisse tomber, c’est trop compliqué. Je suis juste un peu trop sensible, et bon… Enfin bref, oublions ça !


Ouais, on ne va pas parler des sujets qui fâchent, vaut mieux pas. Il fallait que je change de sujet, parce que bon, j’ai eu suffisamment honte comme ça pour en rajouter davantage. D’ailleurs, en fait, je n’étais plus très à l’aise ici. Enfin, je ne l’ai même pas été en rentrant, me diriez-vous.


- Et donc, pour revenir à ce qu’on en disait… C’est super dangereux comme pouvoir en fait, non ? Tu n’as pas peur que quelqu’un s’en prenne discrètement à ton vrai corps, ou alors de te faire avoir dans le corps du possédé ? J’aurais pas trop confiance, personnellement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Lun 30 Déc 2013 - 19:14

Bon apparemment, ça va bien. Du moins c’est ce qu’il dit. Vu la façon dont sa tête à frapper la table… Je doute qu’il aille aussi bien que ce qu’il prétend. M’enfin, je ne suis pas sa mère non plus, si d’après ça va, alors c’est ce que ça doit aller. J’ai quand même une petite pensée pour le pauvre serveur qui n’a pas dû tout comprendre à ce qu’il vient de se passer. Il arrive, il nous recommande le plat du jour comme il doit le faire avec tous ses clients et BAM. Ryosei qui fait un bisou à la table avec son front. À sa place, je me demanderais si on n’est pas bourré. Essayons tout de même de paraître normal. C’est donc dans cette optique que je me remets gentiment à ma place, pendant que mon interlocuteur commande son plat.

Salade et salade. Ok… S'il a envie de faire attention à sa ligne, c’est son problème après tout, et je pense que vais le suivre sur cette voie. Si je ne veux pas terminer gonflé comme un ballon, je devrais faire attention à ce que je mange. C’est donc tout naturellement que je commande aussi une salade et de l’eau pétillante. Le serveur va nous prendre pour des escargots moi je vous dis. Salade, salade et salade. Escargot powaaa. Hum hum, gardons notre sérieux. Puis vient encore le tour des… EXCUSES. Oui, ça devient limite une habitude avec ce garçon. Limite je devrais compter le nombre de fois qu’il s’est excusé alors que je le connais même pas depuis une heure. Comme il l’a dit lui-même : Oublions ça.

Le sujet se recentre ensuite sur mon clan, celui des manipulateurs d’esprits. Il me pose plusieurs questions en rapport avec mon pouvoir. Des questions que j’ai entendues de nombreuses fois depuis ma naissance. C’est typiquement le genre de chose qu’on n’a pas arrêté de me demander à l’académie et je pense que tous les Yamanaka y ont eu droit.

- Dangereux oui, mais de là à avoir peur de l’utiliser, non. Certains ont peur d’utiliser ce pouvoir, mais ils sont rares. La plupart se font à l’idée qu’ils peuvent se faire avoir à tout moment.

M’appuyant sur mes coudes, mes deux mains se rejoignent avant que mes doigts s’emmêlent. Je reprends ensuite d’un ton sérieux.

- Les Yamanaka sont des Shinobi beaucoup plus efficaces en groupe. Seul, on peut craindre que notre corps soit attaqué pendant une possession. En groupe, un camarade aura juste à surveiller notre corps. Pourtant, nos camarades représentent aussi une menace. Pour preuve…

Délicatement, je dépose mon index sur mon cache-œil pour lui montrer de quoi je veux parler.

- Il y a de cela quelques mois, alors que je venais tout juste de devenir genin, je suis parti en mission avec mes parents. C’était une mission de capture, d’où le fait qu’on ait envoyé un trio de Yamanaka. Une fois la cible trouvée, un combat s’est engagé. Peu de temps avant cette mission, j’avais améliorés à l’aide de ma mère, la vitesse à laquelle je transpose mon esprit. Mais ça, mon père ne le savait pas…

Sans que je ne le veuille vraiment, ma tête se baisse et mon ton se fait un peu plus grave.

- Mon père pensait pouvoir attaquer l’adversaire avant que mon esprit se soit transféré et il avait raison, si je n’avais pas amélioré la vitesse de mon jutsu. Je me suis retrouvé dans le corps de notre proie quand mon père lui a planté un kunaï dans l’œil gauche.

Je pense qu’en sachant ça, il comprendra que le transfert d’esprit est bien quelque chose de dangereux. Ce n’est pas un pouvoir à prendre à la légère, bien au contraire. Très puissant, mais très risqué. Voilà la définition parfaite de notre Kekkei Genkai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Mer 1 Jan 2014 - 22:00

Elle répondit donc à mes questions. Sans le vouloir, je l’avais mené à me répondre également à une autre question que je m’étais posé intérieurement un plus tôt… Au sujet du cache-œil qu’elle avait sur elle. Avec le recul, maintenant que je savais ce qu’il s’était passé, je regrettais amèrement de l’avoir mené sur ce sujet-là. J’imagine que ça n’a pas dû être une partie de plaisir pour elle, et ni pour son pauvre père. J’avais le chic de renverser l’ambiance de la conversation. Bon, ce n’était pas une ambiance festive, loin de là, mais bon, quand même. Je pense qu’on aurait tous les deux préféré parler du chien du voisin de la nièce d’un papi qui a cinq enfants et quatorze petits-enfants et qui vit tout à l’ouest du village, à environ quatre cent mètres de notre position actuelle, plutôt que de parler de sa mésaventure qu’il lui a coûté un œil. Ça me semble logique, à moins que ça ne lui fait pas grand-chose d’en parler… Vu l’intonation de sa voix, ça m’étonnerait fort.

Là, sur le coup, je ne savais pas trop quoi lui répondre. J’étais assez bouleversé par ce qu’elle venait de dire, et plutôt compatissant même. Vu mon mental très… Voilà quoi, je serais tout bonnement incapable d’utiliser un pouvoir comme celui-ci, ce serait bien trop risqué, et j’en aurais bien vite peur de l’utiliser. D’après tout ce qu’elle avait dit, je pouvais affirmes que les Yamanaka étaient vraiment des êtres impressionnants. Heureusement qu’ils sont de mon village, je n’en aurais logiquement jamais un contre moi, en combat réel. À moins que ce soit un déserteur… Bref, là n’est pas le problème. En tout cas, depuis qu’elle m’avait raconté ça, je la fixais de manière involontaire, tout en ayant l’une de mes mains collée devant la bouche. Je sentis même mes yeux se gorger de larmes, mais je les fis vite partir en me secouant violemment la tête. Néanmoins, ma voix nouée me trahissait.


- C’est horrible ce qui t’es arrivée… Désolé pour toi, je n’aurais jamais dû te demander tout ça…


Que voulez-vous dire de plus ? C’était assez délicat comme situation après tout... J’avais moi-même du mal à m’imaginer ce qu’elle pouvait en ressentir, n’ayant moi-même jamais connu une situation similaire. En fait, je crois que si je commence à me mettre à sa place, je vais refaire un coup de boule à la table. Elle va finir par se briser. Quoique avec ce que j’ai dans le ciboulot… Ouais, j’aime bien me lancer des vannes tout seul, ça évite que quelqu’un le fasse à ma place. Même dans mes pensées. Et c’est justifié, puisque si la Yamanaka lisait dans mes pensées à cet instant-là précis dans mes pensées, elle aurait pu le faire. Donc voilà, je ne suis pas encore totalement fou. Je crois.

Un silence de mort s’installa à table, jusqu’au moment où le serveur arriva avec nos salades. Elles étaient bien présentées, et plutôt appétissantes. Malgré la présence d’un œuf coupé en deux tranches me rappelant vaguement la forme d’un globe oculaire. Tout en expirant calmement, j’oubliais cette pensée-là, pour éviter de ne pas dégurgiter sur ma salade. Ou plutôt, sur mes salades. Ouais, j’en avais commandé deux après tout. On jurerait les mêmes, tellement qu’elles ont été préparées avec attention. Tiens, d’ailleurs…


- Et… Y a pas moyen de contrer ce danger ? J’y pense, si tu utilises quelque chose comme un clone par exemple pour utiliser la technique à ta place, les éventuels dégâts te reviennent ? Ou c’est impossible… ?


C’était une façon comme une autre de relancer la conversation, tout en m’intéressant à ma partenaire de table. Et puis, ce sont des informations qui pourraient être intéressantes à avoir, au cas où si on se retrouve ensemble en mission un jour, ou autre chose comme ça.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 2 Jan 2014 - 13:34

Monsieur excuse le retour. Même si sa raison reste vraisemblable pour une fois, ça reste une excuse. Si un jour ses parents veulent le punir, ils peuvent aisément le priver d’excuse. D’un seul coup, il n’aura quasi plus aucune conversation puisque quasi toutes ses réponses se résument par des excuses. Bon, je ne vais pas non plus l’engueuler de trop s’excuser, je ne suis pas sa mère, mais ça reste particulièrement perturbant. Je ne sais pas quoi répondre à cette énième excuse… Heureusement, notre meilleur ami le serveur débarque pour nous servir nos trois salades. Sans oublier son regard toujours étonné par notre commande qui me fait particulièrement rire.

Le jeune garçon s’applique alors à relancer la conversation en repartant sur le sujet de mon pouvoir. Tout en l’écoutant, je porte à ma bouche une fourchette de salade. Cependant, à la fin de ses questions, je lâche mes fourchettes d’étonnement. Mais quel génie ce mec ! Jamais je n’avais pensé à cela. Si un clone transfère son esprit, les dégâts lui reviendront à lui et non à moi ! Pourquoi je n'y ai pas pensé plus tôt ? C’est pourtant tout à fait logique. C’est donc toute enthousiaste que je lui réponds.

- T’es un génie Ryosei ! Tu viens de trouver un moyen de contrer le principal problème du transfert d’esprit !

Pourtant, l’enthousiasme redescend très rapidement à mesure que je réfléchisse à sa méthode. De un, il suffit que l’adversaire tape le clone pour que la technique s’annule vu que les copies que l’ont créé sont quasi tout le temps oneshootable. De deux, je ne maîtrise pas le multi-clonage et je ne connais personne qui le maîtrise.

- Ah mais non… Je ne connais personne qui pourrait m’apprendre ce jutsu. Aucun membre de ma famille n’utilise de clone à ma connaissance.

Je baisse la tête, dessus de ne pas pouvoir utiliser cette technique qui aurait pu m’être grandement utile. Bon, il ne me reste plus qu’à me concentrer sur ma salade pour oublier ce magnifique faux espoir que je viens de me prendre dans la gueule. Mais avant ça, je tiens à préciser à Ryosei le petit point négatif de sa méthode.

- En plus, il suffit que l’adversaire lance un simple kunaï en direction de mon clone tout en m’attaquant moi. Ainsi, je ne pourrais pas aider mon clone et il se prendra le kunaï. Il disparaîtra et mon autre adversaire sera libéré du transfert…

On dirait une vieille pessimiste quand je m’écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Jeu 2 Jan 2014 - 16:43

Un génie ? Moi ? Sérieusement ? Désolé, mais je pense m’être trompé de casting… Ça me semble bien trop évident comme idée. Ne me dîtes pas que personne n’y a jamais pensé ? Pourtant moi, c’est la base de ma stratégie en combat. Je fais un clone qui se tape tout le sale boulot, quand il faut immobiliser ma proie par exemple, et que je suis censé maintenir la technique. De toute manière, dès que je peux éviter de m’exposer au danger, je suis plutôt doué pour trouver des alternatives… Etrangement, ça me semble impossible que ça ne lui ait jamais venu à l’esprit. Bon, il faut dire que le clonage était une technique que j’aimais tout particulièrement, et que j’utilise à tort et à travers, avec néanmoins quelques limites, bien entendu. À l’entendre, on jurerait que je venais de trouver une solution, bien que basique, au problème le plus majeur de ce monde. Et c’est à croire que c’était le cas pour elle… Eh bien. Elle en avait même lâché ses fourchettes.


- Ah bon ? Personne n’y a jamais pensé, vraiment… ?


Je vais éviter d’en rajouter, avant que ça veuille dire « Mais vous êtes tous cons en fait ! ». Ouais, je vais m’abstenir. Cette fille pouvait faire très peur, j’en savais quelque chose. J’eus un sourire tout de même, un peu fier d’avoir pu l’aider, bien que de manière mineure. Pour elle, c’était bien plus important, certes. Seulement, son euphorie s’estompa tout à coup, comme si elle venait de réaliser que ce n’était pas possible. Tout en mangeant mes deux plats de salade, tel un escargot affamé, je prêtais l’oreille à ce qu’elle avait à dire, aux problèmes de cette technique. J’étais tout ouïe.

Evidemment, le premier problème n’était pas des moindres ! C’était bien beau d’en parler, mais elle ne maitrisait pas la technique du multi-clonage. Là c’est sûr, c’est un peu plus embêtant qu’autre chose. Et elle affirmait ne connaître personne qui le maîtriser. Faux. Sans le savoir, elle en connaissait une : moi. Mais bon, je n’ai pas vraiment la fibre pédagogue, alors bon… C’est presque mission impossible. Le second inconvénient était plus un détail au niveau de la pratique de la technique : en agissant ainsi, la personne capturée avait plus de chance de s’en sortir. C’est vrai qu’un clone peut disparaitre avec un simple caillou dans la tête, annulant ainsi la technique.


- J’imagine qu’aucune tactique n’est parfaite… Face à plusieurs personnes, c’est un peu délicat, mais… Face à un seul adversaire ça peut lui être fatal. Et détrompe-toi, je suis moi-même un adepte du multi-clonage… Je peux toujours essayer de te l’enseigner…


Ça, c’est sorti tout seul. J’ai envie de bien faire, c’est super, mais… Comment est-ce que j’allais au juste faire pour enseigner une technique à quelqu’un ? Je n’ai jamais essayé, et je ne pense pas être un bon professeur… Enfin bon, si elle acceptait, j’essayerai… ! En tout cas, moi, je vais me contenter de manger ce qui reste de ma salade du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre de la Racine et Chef Yamanaka
Messages : 925
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Alerte violeur enclenché [Ryosei] Ven 3 Jan 2014 - 12:20

Et lui en parle comme si c’était la chose la plus évidente. Eh bah non mon coco ce n’est pas du tout évident. Certains ont déjà dû y penser mais il se trouve qu’habituellement, on a un coéquipier pour veiller à notre corps. Les Yamanaka sont faits pour être en groupe, pas des solitaires. Normal que personne n’a cherché à contrer les problèmes d’un combat solitaire alors qu’ils n’en font jamais. Pourtant, moi, je n’ai pour l’instant pas de coéquipier alors je dois bien trouver des moyens pour être efficace même en solitaire. C’est à ce moment-là que Ryosei intervient, lui et sa tactique des clones. C’est tout naturellement que je lui explique le pourquoi du comment tout en mangeant ma salade.

- De base, il suffit d’être en groupe pour pallier à quasi tous les problèmes du transfert d’esprit. Personne n’a donc vraiment cherché à contrer les problèmes d’un combat en un contre un, jusqu’à ton intervention.

Mais pourtant, je ne connais toujours personne qui connaît le multi clonage alors ça m’est un peu égale au final. Je continue donc à manger dans le silence jusqu’à ce que mon interlocuteur reprenne la parole d’une façon tout à fait naturelle encore une fois. Ce dernier m’affirme qu’il maîtrise cette technique et qu’il pourrait même me l’enseigner. Sur le coup, j’ai failli m’étouffer avec ma nourriture. Limite j'ai oublier qu’il était lui aussi un Shinobi, au vu de sa démonstration médiocre de tout à l’heure. Il semblerait qu’il soit plus puissant que ce que je pensais… Intéressant. Très intéressant.

- C’est vrai ?! Tu veux bien me l’enseigner ?

Bizarrement, je n’écoute pas sa réponse et enchaîne directement comme si il m’avait donné une réponse positive.

- Oh merci Ryosei, merci ! T’es vraiment un mec sympa tu sais !

Flash le retour. Aussi rapide que la lumière, j’avale ma salade en deux bouché et demande l’addition. Le pauvre Aburame n’a pas vraiment le temps de comprendre ce qu’il se passe. Oui bah hein, fallait pas me donner des idées comme ça aussi… Quand j’ai envie de quelque chose, je le veux maintenant.

- Dépêche-toi de manger Ryosei, un apprentissage nous attend !

Sans regarder si il a terminé de manger ou non, je lui attrape le bras et me casse en direction des terrains d’entraînement ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Alerte violeur enclenché [Ryosei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-