N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Dim 27 Nov 2011 - 19:18

Aujourd'hui était un jour particulier pour tout le clan Hyô, un moment dont ne se souviendra pas nécessairement les prochaines générations, mais qui était pour l'heure extrêmement symbolique. Surtout pour la matriarche du clan, Hyô Fune, qui, du haut de ses soixante-douze ans, avait mis tout en oeuvre pour arriver à ses fins. L'heure était donc aux réjouissances pour qui s'intéressait à la politique interne: L’aînée aura une place au sein du conseil de Konohagakure no Satô, une cour qui réunissait les familles les plus influentes du village caché. Et bien qu'elle ne fusse pour l'instant qu'honorifique en raison du peu de crédit que possédait la tribu saoule, la vieille femme jubilait. L'émotion que lui procurait la nouvelle étreignait cette personne, pourtant de nature posée. Et aujourd'hui, elle participerait à l'une de ces réunions. Un grand moment, vous dis-je...

Aux dernières nouvelles, il s'agissait là d'un rassemblement exceptionnel, lourd de symboles et cérémonieux, puisque le thème en était l'intronisation du clan. En cette belle matinée de fin d'été, la chef de famille s'habilla de ses plus beaux atours. Rien ne devait être laissé au hasard, elle qui accordait une importance extrême aux rites. D'ailleurs, la veille, elle avait demandé à Hitomi de l'accompagner, pour la valeur qu'elle prenait dans le monde shinobi. C'était leur plus grande égérie, celle qu'ils donnèrent sans condition aux shinobis du village caché de la feuille pour sa plus grande gloire. Aussi semblait-il normal aux yeux de la vieille Hyô qu'elle fasse acte de présence, du moins pour leur première. Toute deux s'habillèrent de la même manière, arborant les costumes traditionnels. Un long et lourd kimono rouge que l'on devinait satiné et d'une qualité indubitable, aux motifs d'or et d'argent, discrets et fins, que complétait une coiffure très peu travaillée au final. Toutes deux avaient laissé leur longue crinière sans le moindre artifice d'aucune sorte. Seul deux bâtonnets croisés retenaient celle-ci de la pression gravitationnelle. Elles parachevèrent ainsi leur tenue avec des sandales élégantes qu'elle portèrent avec des soquettes blanches. Parées comme deux soeurs, elles partirent de la demeure familiale afin de rallier le palais du Hokage.

Elles parvinrent dans une grande salle ronde, au centre de laquelle trônait fièrement une table de même géométrie. Tout autour avaient pris place les différents acteurs des dernières décisions du pays. D'un rapide coup d'oeil, certains manquaient à l'appel, mais ils étaient probablement en retard. Ou bien était-ce elles qui étaient en avance...Quoi qu'il en fut, la shodaime Hokage, Hayashi Miyu, était déjà présente. Elles se présentèrent tour à tour, l'honneur du commencement ayant été laissé à la matriarche.

[Matriarche Fune] -"Je suis Hyô Fune, chef du clan. Je suis particulièrement honorée d'être présente à vos côtés."
[Hitomi] -"Je suis Hyô Hitomi, genin. Il en va de même pour moi."

Tout alla très rapidement, en ce sens où l'on demanda quelques secondes plus tard à la kunoichi de s'absenter et d'attendre sur le pallier de la porte. La kunoichi au visage de nacre profita des longues minutes durant lesquelles l'embrasure resta close pour méditer sur ce qu'elle avait vu: Des hommes et des femmes qui semblait vouloir analyser le moindre détail des nouvelles venues. En soi, cela n'avait rien de particulièrement anormal, si ce n'est que cela avait quelque chose d'intimidant. Et si elle aimait être sous les feus de la rampe, il n'en était pas de même pour la vieille Fune. La petite genin craignait donc, légitimement, que son aînée fusse abasourdie par la pression. Mais visiblement, il n'en fut rien.

La porte grinça en s'ouvrant, et les personnes présentes s'en allèrent, une par une, certaines discutant l'une avec l'autre. La matriarche Fune fut la dernière à se présenter devant l'ouverture, ne la franchissant cependant pas. Elle demanda à sa junior, qui se tenait debout comme un I, les mains croisées en bas de l'estomac, de venir avec elle. La salle, alors vide, ne présentait plus que Miyu, qui attendait visiblement de pouvoir discuter avec la matriarche et Hitomi. La réciproque semblait de mise, en tout cas pour la vieille femme aux cheveux grisonnants. Elles restèrent debout devant le bureau central de l'Hokage.

[Matriarche Fune] -"Hitomi-chan est un peu turbulente, et elle manque de sérieux par moment, mais c'est une des meilleures éléments que nous ayons eu dans toute notre histoire. J'ose espérer qu'elle ne vous cause pas trop d'ennuis, Hokage-sama."
[Hitomi] -"Fune-sama!"

La genin fixait la vieille dame avec ses grands yeux indigos. Elle était vexée pour plusieurs raisons, mais la plus notable était qu'elle avait besoin de prendre la température auprès de sa supérieure. En outre, le fait d'être prise pour l'enfant qu'elle était il y a une dizaine d'année était tout autant contrariant. Les lèvres se serrèrent, comme pour exprimer son mécontentement. Elle demeurait capricieuse en dépit du temps, et son sérieux n'était pas à toute épreuve. Elle l'était juste...disons un peu moins qu'auparavant. Et encore, c'était là une vision bien subjective de son propre comportement.

[Matriarche Fune] -"Oh! J'allais oublier. Hitomi-chan...?"
[Hitomi] -"Ah, oui."

Elle sortit une bourse en cuir de son décolleté, et y prit le contenu. Il s'agissait une petite pierre d'un bleu éclatant ayant la forme d'un arbre, sur laquelle y était gravé quelques remerciements, ainsi que la date du jour. La qualité de la taille était superbe, et il ne faisait aucun doute sur le coût d'une telle oeuvre, quant bien même la taille n'était pas impressionnante. Elle la tendit à la matriarche, qui la tendit à son tour au Hokage.

[Matriarche Fune] -"Veuillez accepter ceci en guise de remerciement, et pour sceller un futur qui nous lie, Konoha et Hyô. Nous saurons mettre à profit nos atouts pour vous en faire profiter."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1376

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Dim 27 Nov 2011 - 20:24

Miyu avait jeté un petit regard à la matriarche, ne regardant pas la jeune femme qui était à ses côtés. Passant le message silencieux que l’adolescente ne pouvait pas rester dans la pièce, les réunions se faisaient uniquement entre les différents dirigeants du clan. C’était d’ailleurs pour cette raison que le Seika n’allait pas y participer. L’intronisation d’une famille dans le conseil, n’était pas selon leur juridiction ni même celui de l’Hokage d’ailleurs. Son rôle se limitait à être un témoin.

Ainsi, elle écouta la réunion seulement d’une oreille, ne pouvant prendre part au débat, elle s’avoua s’ennuyer un peu. Les yeux apparemment sans vie se posèrent quelques instants sur Hayashi Ayame. Une femme très respectable, une sage et d’une intelligence proche de celle des Nara. La demoiselle avait une certaine admiration pour elle, même si elle savait que c’était la responsable du bannissement de sa mère de son clan, sa faute. Cependant, cette grande dame était restée pareil à elle-même et ne l’avait pas mise à l’écart. Pourtant, la brune avait toujours un peu de mal à comprendre l’utilité de sa présence dans ses lieux. Car, il y avait longtemps déjà que la kunoichi avait fait vœu de silence et ne parlait pour ainsi dire jamais.

Les prunelles blanches furent ensuite capturées par Hyûga Tenso, un homme robuste qui tenait difficilement sur une des chaises du conseil. C’était tout simplement un géant et ses bras dévêtu montrait d’épaisse et de nombreuse cicatrice, pourtant, Miyu n’avait jamais rencontré d’homme plus touchant que lui. D’une maladresse à faire peur, la crainte qu’il pouvait inspirer ce dissipait aussi facilement qu’elle s’était installé.
Le regard de la dirigeante de la nation, ne se portèrent que quelque instant sur les jumeaux. Les plus jeunes de l’assemblée, mis a part elle, qui était déjà à la tête du clan Nara. Ils passaient plus de temps à se disputer qu’a réellement débattre avec les autres chefs de famille. Si cela en avait amusé plus d’un au début, il était quand même rare de voir des vrais jumeaux s’entendre aussi mal, cela devenait vite fatiguant.
Ainsi, Miyu avait admiré à sa façon l’attitude de Hyo Fune, elle ne s’était pas perdue parmi les membres du conseil. Cela ne faisait pas longtemps qu’il avait été crée, deux ans, mais c’était tout de même un vrai groupe. La vieille dame était presque une intruse mais elle arriva à s’imposer tout de même.

La kunoichi n’appréciait pas trop leur relation avec l’alcool et même si elle savait que c’était purement médical, elle avait quand même du mal. Elle était tout de même rassurée de constater que c’était une femme respectable et qu’elle n’avait rien d’une ivrogne.

La réunion prit rapidement fin et la jeune fille réapparut. Miyu regarda quand même après une horloge et se demanda vaguement si, la brune était restée derrière la porte pendant deux heures. Elle ne s’était pas rendu compte que celle-ci avait duré aussi longtemps et pourtant c’était court, comparer à d’autre. Un soupir resta dans la gorge de l’Hokage puis elle se concentra sur les paroles de la matriarche. Saisissant la pierre avec délicatesse.


-« Merci. Je veillerai à faire de ce symbole celui qui appartiendra à votre clan, votre siège. Lors de notre prochaine réunion, vous en aurez un attitré » Précisa-t-elle en passant malgré elle, les doigts sur son accoudoir. A l’instar de son trône dans la salle d’audience, la chaise sur laquelle était assise la Hayashi était fait en végétal.

-« Si vous avez des questions, il n’est pas simple dans ce genre de réunion d’en émettre, je vous écoute. Je tiens d’ailleurs à vous félicitez pour votre performance. Il est rare que ceux-là, accepte aussi facilement quelqu’un parmi les leur. Surtout les Nara. » Glissa la dirigeante des lieux, parce qu’elle avait surpris plus d’une fois une expression de surprise face aux cris des jumeaux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Dim 27 Nov 2011 - 21:51

La femme aux yeux blancs accepta le présent avec une certaine reconnaissance. Ces derniers trahirent néanmoins de la gêne, que Miyu devait éprouver par rapport aux paroles prononcées au conseil. Hitomi n'en n'avait cure, elle qui était là pour le protocole. D'ailleurs, elle n'avait rien entendu hormis des murmures incompréhensibles. Enfin, elle était au-delà de tout idéal politique. Elle était certes intéressée par la renommée dont elle jouirait par ricochet, mais cela s'arrêtait là. De toute façon, elle n'y comprenait goutte, alors à quoi bon...Mais, respectueuse du bon déroulement de l'introduction et des futures relations entre Hokage et Hyô, elle se tut dans la limite de ses capacités, laissant à son aînée les rênes de la conversation. En outre, il était inutile de donner du grain à moudre à la Shodaime, qui n'aimait décidément pas cette addiction à l'alcool.

[Matriarche Fune] -"Nous sommes encore loin d'avoir l'implication, ni l'influence dont jouissent les Nara. Toute remarque désobligeante à notre égard concernant notre légitimité à siéger ici aurait été normale. Je ne me serais pas sentie étrangère pour autant, je sais pertinemment qu'il me faudra faire mes preuves."

La vieille dame suintait d'une douceur incomparable et d'une sagesse incroyable. Il est vrai qu'à son âge, beaucoup pouvaient se targuer d'être mûr à souhait. Ce n'était pas commun pour autant. Telles deux jumelles, Hitomi et Fune avaient les mêmes manières, les mêmes gestes, la même élégance. Toutes deux arrangèrent une mèche rebelle derrière l'oreille, ce qui donnait lieu à une scène surréaliste. Seule le temps rompait l'illusion.

[Matriarche Fune] -"J'ai entendu dire par le biais de Hitomi-chan que vous ne gouttiez guère à l'abus d'alcool dont nous faisons preuve."

Son ton se faisait plus sérieux qu'auparavant. Sa voix tressaillit, non pas parce qu'elle était envahie d'une émotion évidente -quoique-, mais plutôt à cause des ravages des années. Chacun des plis de son visage se creusaient et s'étiraient au fur et à mesure des syllabes.

[Matriarche Fune] -"Je crois que je n'ai nullement le besoin de vous expliquer le pourquoi du comment, nous ne saurions même pas comment nous avons acquis cela. Elle m'a également confiée qu'elle songeait à trouver un médecin digne de ce nom capable de nous libérer de cette drogue."

Hitomi acquiesçait en balançant sa tête de haut en bas, lentement et doucement, tandis que l'interlocutrice continuait de plus belle.

[Matriarche Fune] -"A titre personnel, nous ne souffrons aucunement des effets, mais la petite est exceptionnelle, voyez-vous. Malheureusement, elle l'est trop, ce qui peut paraître étrange pour les autres, je le conçois. Hitomi-chan est quelqu'un de très fière, et je pense qu'elle a décidé de prendre cela à coeur. Et généralement, c'est mauvais signe."

La vieille dame se mit à ronronner de plaisir. C'était assez drôle de parler finalement des défauts de sa protégée en face d'elle. Cette dernière se remit à bouder aimablement, s'apprêtant à rompre son silence. Fune fut plus prompte à répondre à son propre humour.

[Matriarche Fune] -"Elle n'aime pas solliciter les autres, surtout quand il s'agit d'elle-même. Mais venons-en au fait: Vous devez avoir suffisamment de contact pour connaître un clan médical possédant le savoir nécessaire."

La belle demoiselle aux prunelles indigos s'indignait que l'on parle d'elle ainsi alors qu'elle était à côté. C'était comme si elle n'était pas suffisamment grande pour qu'elle s'occupe de ses propres affaires, incapable de faire mieux que ses aînés. Son regard s'aventura sur la Hokage, qui dégageait probablement malgré elle la délicatesse d'une fleur qui venait d'éclore. C'eut pu être une merveilleuse modèle pour Hitomi, qui manquait à une certaine époque d'un exemple féminin. Mais peu importe, ce n'était pas plus mal comme cela. Elle était fière d'elle, et pour rien au monde elle n'aurait changé le passé. Elle mit de l'eau dans son vin, ou, en l'occurrence, de l'eau dans son saké.

[Hitomi] -"J'ai effectué quelques recherches préalables, mais personne n'a consigné une quelconque avancée dans ce domaine. Je piétine, mais je n'ai pas encore été regardé du côté de Kumo ou de Kiri. Ou ailleurs...Aussi, je vous prie d'excuser la sollicitude de Fune-sama, mais je n'ai pas besoin d'aide. Cela étant, si vous savez malgré tout quelque chose..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1376

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Dim 27 Nov 2011 - 22:54

Miyu se cala sur son siège, elle observa les deux femmes avec un certain amusement, même si cela ne se marquait pas sur son visage, prenant conscience que la conversation ne faisait que débuter, la demoiselle désigna deux siège en face d’elle. On pouvait voir à son dos le symbole des Aburames tandis l’autre celui des Gamakichi mais vu que les deux protagonistes n’étaient pas là. La jeune femme aurait put simplement faire pousser deux autres chaises, puisqu’elle avait créé elle-même la sienne mais la brune avait quelques difficulté à laisser des ‘’novices’’ approcher des végétaux.

La dirigeante des lieus laissa la matriarche finir son discours et si elle aurait put se le permettre, la demoiselle aurait grimacée. Il était vrai que la kunoichi exigeait une certaine rigueur de ses shinobi et l’alcool n’allait pas de paire. Son éducation avait été stricte et pratiquement sans distraction. Elle en était là, grâce à celle-ci. Elle ne cherchait pas faire sa rabat joie ou encore à se venger d’une enfance qui n’était pas vraiment pourvue de joie. Cependant, la jeune adulte n’avait connu que cette forme de vie et elle pensait sincèrement que c’était la plus adaptée. La brune savait parfaitement que si les Hyo n’avait pas eut besoin de cet élixir, son courroux serai déjà tombé. Cependant, c’était là, que résidait le problème. Pour que ce clan soit performant, il fallait qu’il soit enivré. Cela allait à l’encontre de ses valeurs mais elle tenait à avoir des ninjas en bonne santé. Et pour Hyô, c’était l’alcool qui en était le synonyme.


-« En effet. Je ne veux pas d’une nation ‘’forte’’. Cela ne m’intéresse pas de diriger des ninjas qui sont prêt à se sacrifier pour leur nation, qui utilise leur vie comme une arme supplémentaire. Je pense sincèrement que si nous voulons que Konoha puisse faire sa place dans ce monde, il me faut des ninjas prêts au combat. Une certaine rigueur ainsi que la santé. Je ne souhaite pas que quoi que ce soit puisse entraver cette bonne marche. Jeux de hasard, luxure, drogue, alcool. » Expliqua la jeune femme en fixant ses deux hôtes l’une après l’autre, pour que ses mots ne touchent pas seulement l’aînée de la pièce.

-« Cependant, j’ai parfaitement conscience que ce n’est pas par choix, que votre clan utilise ce breuvage. Ainsi, je fermerai les yeux du moment que vous n’en faites pas commerce. Il va de soit que si j’accepte également que celui-ci vous est vital, je ne serai pas aussi tolérante si les effets de la boisson transparaît » Ses derniers mots, elle les adressa surtout à Hitomi dont elle avait déjà entendu pas mal d’écho et pas seulement des plus flatteurs. Parce que la brune n’avait rien à redire de l’attitude de la personne âgée. Pourtant, elle était certaine qu’elle devait avoir un haut taux d’alcoolémie dans le sang.

-« Je ne peux malheureusement pas vous recommandez un médecin, ceux-ci se font rare et ils l’ont toujours été. Je vous conseil, cependant, d’aller trouver la chargée administrative, elle devrait être dans son bureau à cet heure. » Informa la kunoichi alors qu’elle jetait un rapide coup d’œil vers l’horloge qui se trouvait dans un coin de la pièce.

Elle était d’ailleurs la seule à pouvoir la voir de sa place, ne souhaitant pas que lors d’une réunion qui semblait interminable, presser de partir, les dirigeants des différents clans expédiaient également leur obligation. Surtout qu’ils pouvaient être enfermés dans cette aile du palais pendant des jours.


-« Je pense également que Hitomi-san pourrait être un très bon élément. » Commença Miyu avant de laisser son regard uniquement sur la demoiselle en face d’elle. « Je vous ai déjà trouvé un sensei. J’espère qu’il vous conviendra, j’ai toute confiance en ses capacités et je suis certaine qu’il vous aidera, quelque soit le problème que vous voulez lui soumettre. Je pense que vous n’aurez aucun mal à vous entendre avec celui-ci. Par contre, je dois vous informez que j’ai fait en sorte, que vos compagnons ne soit pas troubler par votre beauté ou votre jeu de charme, voulu ou non. Je pense qu’il est important dans cette ère de paix, de renforcer les liens entre clans via une équipe. Ainsi, nous serons peut-être moins prompts à l’avenir à nous sauter à la gorge. »

Miyu en aurait presque sourit mais une fois de plus, elle retient cette expression. La demoiselle ne pouvait que reconnaître la beauté de la jeune femme et quelque part au fond elle, un peu de jalousie l’animait. Il n’y avait que peu de temps, qu’elle pouvait explorer sa féminité. C’était peut-être un des seuls reproche qu’elle pouvait faire à sa mère, elle avait toujours été arme avant femme. Ce n’était que depuis le début de son règne, qu’elle prenait conscience de se qu’était vraiment son corps, son être. Alors voir autant de beauté, de sensualité appartenant purement au sexe dit faible, lui faisait un pincement au cœur. D’autant plus, qu’elle avait vu les yeux de Yue s’illuminer la première fois, qu’il avait posé son regard sur la demoiselle. Une lueur qu’elle n’avait que perçu peu de fois, malgré qu’il essaye de lui prouver chaque jour son éclat.

Elle n’avait que connu la guerre et voulait faire connaître autre chose aux membres de son village. Elle voulait leur offrir ce qu’elle n’avait pas pu goûter. Cependant, parfois elle doutait, parce qu’elle avait l’impression que les membres de son village n’en était pas heureux. Elle avait pu capter l’envie et l’admiration d’une nation militaire lors de l’examen chuunin. Est-ce que ses ninjas voulaient vraiment de cette vie là ? Une existence où, il ne serait qu’arme ? Pourtant, quand elle observait les deux femmes en face d’elle, ce doute ce faisait moins fort. Si c’était juste pour être un objet mortel, pourquoi prendre autant soin de sa personne ?


-« Autre chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Lun 28 Nov 2011 - 1:38

Aux derniers mots prononcés par la Hokage, la Brume Opaline se sentit à la fois rassurée et déçue. D'un côté, Hitomi se retrouvait au point mort dans sa quête de médecine capable d’annihiler sa dépendance au saké. Mais d'un autre côté, elle se revit seule face à ses capacités d'analyse et de déduction, ce qui, en soi, empêchait toute interférence extérieure dans son enquête. La belle Hyô devra donc faire preuve d'un mental de fer pour retrouver une condition physique dite 'normale', et cela n'était pas pour la déplaire. Elle ne devait sa position qu'à elle-même, et cela continuerait ainsi, même si elle devait son nouveau statut de shinobi à son nom et au sang qui coulait dans ses veines. Et comme disait son maître, Hyô Misuki, elle, et uniquement elle, était à l'origine de sa compréhension du monde qui l'entourait et son habileté à appréhender le savoir de la famille. Car au fond, il ne faisait que lui transmettre les outils.

En tout état de cause, Miyu renchérissait en lui annonçant son nouveau statut, à savoir celui de genin au sein d'une équipe. Hitomi écoutait sa vis-à-vis tout en la regardant dans le blanc des yeux avec une sincère attention, et une gratitude qui se lisait aisément tant son regard s'illuminait. Elle saisissait, au-delà de tout aspect pragmatique, l'honneur qui lui était accordée. Avoir un jour la vie de son coéquipier dans le creux de ses mains nécessitait de solides épaules qu'elle se sentait. Son haute estime de soi aidaient bien évidemment, quoiqu'à l'heure actuelle, la kunoichi ne pouvait pas réaliser pleinement l'étendu des responsabilités qui s'offraient alors. Peu importait, elle savourait. Un sourire se dessinait sur son visage angélique, dévoilant une belle rangée de dents, blanches à l'instar de sa peau.

Fune, quant à elle, était également sur un nuage. Elle se nourrissait du prestige de son poulain. Après tout, sa fonction en tant que matriarche était d'assurer la pérennité du clan -et nouvellement de la bonne tenue de son village-, bien qu'elle fusse naturellement égayée pour Hitomi. Elle se détendit un peu plus. Il était, à ce sujet, encore étonnant de voir à quel point les deux femmes étaient synchrones pour tendre leurs lèvres vers le haut, et ce sans même se regarder. On serait en droit de se demander si la vieille dame ne ressemblait pas énormément à la belle petite genin lorsque celle-ci était plus jeune. Mais reprenons...

[Matriarche Fune] -"Vous ne serez pas déçue, vous verrez. Nous l'avons formé avec des soins tout particuliers. C'est notre pépite à nous, et je suis persuadée que vous aurez en elle un éléments déterminant..."

Ces paroles étaient miel aux oreilles de la kunoichi aux cheveux de jais. Disons le, elle adorait qu'on la caresse dans le sens du poils, et en retirait même une joie folle, voire une satisfaction certaine.

[Matriarche Fune] -"...même si elle peut être pénible par moment."

Et si Hitomi souriait précedemment, ce n'était plus le cas. Encore une fois, elle s'en offusqua, même s'il s'agissait là du comportement d'une petite fille de douze ans. Quoi qu'elle en dise, elle donnait le bâton pour se faire battre... La shodaime Hokage demanda si d'autres questions devaient être posées, quand la senior prit la parole.

[Matriarche Fune] -"Oui, pardon. Je voulais m'entretenir avec vous à ce sujet à l'origine. Nous aimerions créer une école, ou plutôt une troupe de spectacle dans laquelle nous formerions différents acteurs. Ce serait...comment dire...aide moi, Hitomi-chan!"

Hitomi se racla doucereusement la gorge, de sorte que cela ne fusse pas vulgaire, la main devant la bouche.

[Hitomi] -"Ce serait une simulation de combat très artistique et spectaculaire. L'ensemble du village aurait une distraction de choix, dans la mesure où Misuki-sensei et moi-même formerions ces interprètes. Par ailleurs, je proposerai dans les entractes différentes scènes de kabuki élaborées par mes soins. Donc, nous aurions besoin d'un endroit suffisamment vaste pour accueillir les spectateurs et disposer également de suffisamment d'espace."

Hitomi ne sourcillait pas un seul instant. Alors que Fune baissait les yeux, consciente des moyens que demanderait une telle faveur, la kunoichi ne semblait pas éprouver la moindre honte. Téméraire, elle osait, et c'était là une de ses principales qualités. Du moins l'était-ce à ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1376

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Lun 28 Nov 2011 - 14:22

Miyu leva sa main, pour ordonner aux deux femmes de rester là, et elle se leva. Quittant la pièce sans un mot, la kunoichi se dirigea vers le fond du couloir. Ce qu’ignorait la plupart des gens du village, c’était que la salle d’audience n’était pas son bureau, malgré la table et les chaises dans un coin de la pièce. Ni même un des nombreux bureaux devant lequel passait la plupart des ninjas. Peu de personne savait où se trouvait vraiment son bureau et elle n’y entreposait que le plus important. Cela allait de sa male au rouleau de technique divers et variée, bien qu’il y en avait dans les autres bureaux aussi, ceux-ci n’était qu’un leurre ou une technique créer de toute pièce qui ne pourrait que prendre le voleur, la main dans le sac. Pourtant, la kunoichi restait intransigeante sur les dérobeurs, devant garder cette attitude pour être certaine de ne pas avoir de soucis à l’avenir.

La brune revient avec un long rouleau de papier, elle délaissa tout de même le dossier épais qui était avec le document. N’ayant besoin que dans l’immédiat que des plans. Une fois, la porte fermé derrière son dos, elle se dirigea vers la table et ouvrit le morceau de feuille. On pouvait distinguer les formes d’un bâtiment, celui-ci ressemblait un peu à la coquille d’un escargot.

L’Hokage fit un petit signe de tête à ses hôtes, pour les invitée à approcher et contemplée l’œuvre.


-« La prochaine réunion du conseil aura pour thème ceci. Nous l’avons nommé le Colisée, ce bâtiment sera une arène, pouvant permettre aux différents shinobi de s’entrainer. L’importance de celui-ci est surtout d’avoir un endroit pour étouffer tout débordement. Konoha se doit d’être uni mais il va de soi, qu’il est impossible que tout le monde s’entendent. Si le conflit est trop important et risque d’être problématique pour le village, ce lieu est fait pour y régler les comptes. La compétition est quelque chose de saine aussi, nous voulons un endroit propice à celle-ci. » Expliqua la jeune femme alors qu’elle faisait un pas en arrière pour laisser la possibilité aux Hyô de mieux observer les plans.

-« Cependant, celui-ci n’est qu’a l’état de projet. Sa construction ne sera pas entamer avant de faire l’unanimité. Pour l’instant les esprits sont mitigés. Les Nara, malgré leur jumelé, n’ont qu’une voix. Ils sont pour la création de cet édifice tout comme les Hyûga. La représentante des Hayashi est contre ainsi que les Gamakichi et les Yamanaka. Les Aburame ne préfère pas se prononcer, ceux-ci se genre souvent à l’avis le plus profitable. Comme vous le savez, les Inuzuka, n’ont pas encore leur siège au conseil, ce qui nous retire une voix. Même si le Seika approuve cette idée, nous sommes à une égalité. » Expliqua brièvement la demoiselle.

Elle jeta un petit coup d’œil à Hitomi qui n’aurait pas du normalement être au courant avant l’annonce officiel. Cependant, Miyu se doutait qu’elle était en présence de la futur chef de famille. Il était rare qu’un clan mette aussi en avant, une des leurs, si ce n’était pas pour la pousser au sommet. De plus, vu qu’elle avait avancée l’idée, cela la concernait également.

-« Est-ce que l’espace vous conviendrait ? Je ne veux pas que votre prochain vote, soit orienté pour m’arranger mais bien parce que votre projet concorde avec le notre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 269

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi- Lun 28 Nov 2011 - 23:55

Pendant que la Hokage s'absentait, les deux femmes s'entretenaient du regard. Il faut dire que la curiosité taraudaient leur esprit, mais plus que cela, elles semblaient régler leurs comptes. Ou plutôt, Hitomi réglait ses siens, d'un regard acerbe et plein de piment. Elle n'avait apprécié que modérément qu'on parle de ses espoirs, de ses envies, de ses aspirations pour elle. Il était des affaires qui ne concernaient qu'elle et elle seule. Au moins fallait-il s'arranger pour ne pas qu'elle soit présente. Hormis cela, il y avait bien entendu ces défauts dont Fune fit mention un peu plus tôt et à quelques reprises. Mais cela tenait surtout à de la fierté, donc l'un dans l'autre, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat. Et notre amie le savait pertinemment. Disons pour simplifier qu'il ne s'agissait là que d'une question de principe, ce qui amusait la vieille Hyô. Ce qui l'était encore plus, par ailleurs, c'était ce silence pesant à travers lequel la kunoichi faisait passer son message, et à quel point sa vis-à-vis comprenait le message. Cela dit, cela passait pour être normal, elles qui se côtoyaient et qui vivaient ensemble...

Miyu rentra alors, et les deux compères cessèrent de se regarder, préférant observer la chef militaire se déplacer avec fraîcheur. Cette dernière s'asseyait avec un parchemin qu'elle déploya sur le bureau en bois d'une pureté exceptionnelle. La Hokage exposa alors ses projets, qui s'inscrivait au final avec les voeux des deux Hyô. Elles s'interrogèrent mutuellement en silence, avec des sourires qui en disaient long sur leurs intentions. Souveraine, l'aînée se redressa, fermant les paupières, comme prise dans ses pensées. Elle examinait les faits qui étaient en sa possession, ainsi que les hypothèses et les éventuels obstacles qu'aurait le clan pour réaliser ses envies. La matriarche privilégiait la carrière de shinobi de sa protégée, et il était hors de question qu'une telle perspective l'empêche de se réaliser pleinement dans le monde des jutsus. Sage et expérimentée qu'elle était, Fune prit le temps de la réflexion, faisant fi des prunelles insistantes de Hitomi. Puis, ses dents légèrement ternes se dévoilèrent aux yeux de tous.

[Matriarche Fune] -"C'est un véritable honneur que vous nous faîtes là, Hokage-sama. Hitomi semble être satisfaite, et si elle l'est, je le suis également. Elle saura faire de ce lieu une véritable ode à la prospérité de Konoha. Si tant est que ma voix ait une quelconque importance, soyez assurée qu'elle vous est acquise."

Si la jeune demoiselle pouvait se laisser aller à une effusion de réactions toutes plus exubérantes les unes que les autres, elle s'y serait jeté à corps perdu. Pourtant, le protocole était strict. D'une part, la matriarche, aussi souple et transigeante soit-elle, devait être la seule locutrice, et les jeunes avaient pour consigne d'observer le silence. D'autre part, le calme était de rigueur. En outre, cela faisait vulgaire, à son sens. Inutile donc de préciser que Hitomi se retenait.

La vieille femme, ainsi satisfaite en tout point, s'inclina devant la stratège, et sa compère en fit de même. L'heure était aux séparations. Et justement, Fune embrassa du regard l'horloge en bois que son interlocutrice n'avait eu de cesse de regarder en plusieurs occasions. Ses yeux, fatigués mais frappant toujours juste, s'en détacha, alors qu'elle refit une courbette, ne se redressant qu'après avoir terminé son discours.

[Matriarche Fune] -"Nous ne voudrions pas vous détacher de vos devoirs, ni même vous retarder. Aussi, nous partons. A moins que vous ne voudriez vous joindre à l'ensemble du clan pour le repas. Nous avons une excellente cuisinière en la personne de Hyô Oboro, la mère de Hitomi. Vous pouvez considérer cette invitation comme une occasion plus sympathique de faire connaissance avec la nouvelle famille qui siège au conseil."

Hitomi voyait cette invitation d'un bon oeil, quant bien même cela l'obligerait à continuer à observer les codes un peu plus longtemps que prévu. De son propre aveu, elle préférait amplement ne pas avoir la même épée de Damoclès sur sa délicieuse tête, mais bon gré mal gré, elle faisait avec. Et puis, elle nourrissait l'espoir d'avoir au moins plus d'accès, moins de sévérité à son égard, également, bien qu'elle ne se fisse aucun réel rêve éveillé à ce sujet. Mais malgré tout, comme le disait si bien la vieille Hyô, se connaître était la clé de toute bonne négociations à venir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion et codes -Hayashi Miyu et Hyô Hitomi-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Flashbacks-