N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Regards blessés [Hasaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Regards blessés [Hasaki] Sam 28 Déc - 19:30

L’hôpital de Kumo. Un endroit qui avait été soudainement pris par une activité aussi notable que triste. La Guerre pour l’Indépendance ramenait son lot de larmes, de morts et de blessés. Et c’était bien ces derniers qui étaient le plus présents dans les différentes salles devant lesquelles le Raïkage passait. Des regards pauvres mais fiers. Une richesse au finale, d’avoir combattu. Il y était déjà allé, pour Hayashi Raito. Mais aujourd’hui, il était Yondaime. Et pourtant, les choses étaient plus difficiles, mais la fierté et la tristesse de voir des compagnons blessés au combat elles, étaient toujours intactes.

Le moins supportable à voir, ce n’était pas tant les blessés, mais bien leurs yeux qui reflétaient ceux du Karasu. Lui qui était devenu Ombre, ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait du partir sur le front au lieu… de faire tout ça. Cette paperasse, diriger ce village… Il savait bien que ce qu’il avait fait était nécessaire. Mais il se devait de respecter sa nature. Un homme de terrain. Pour bientôt, il le devait. Il était Kumojin, avant tout.

Ses pensées s’évaporèrent presque lorsqu’il tomba sur la chambre précisément cherchée. Il rentra après un bref coup sur la porte qu’il ouvrit avant de la refermer, tranquillement. Ce n’est qu’ensuite qu’il posa son regard sur Seki Hasaki.
    Bonjour, Seki Hasaki.
Il l’avait combattu, Kyoshi Rei, une des cibles du Raïkage. Du moins dans son ancien temps. Il y avait des zones d’ombre, et il fallait travailler dessus. Mais le plus important, c’était bien de voir que le nouveau Chûnin s’était remis de la plupart de ses blessures. Du repos, c’était tout ce qui lui manquait.
    Comment te sens-tu ?
Manière simple d’aborder les choses, mais qui n’était pas dénuée d’utilité. Sans attendre de réponse, Tsumei avait fait sienne de la première chaise rencontrée, qu’il ramena jusqu’à son ninja, pour s’asseoir à sa hauteur.

Il ne s’était pas présenté, mais était-ce réellement nécessaire ? Lui qui portait l’habit de Raïkage. Son visage était connu de tous à présent, et le Seki ne faisait sans doute pas exception. Seki Hasaki... Et dire que lui et Kizuato Itami avaient pu survivre et même gêner le Kazekage. L’envie d’enfin agir sur cette guerre avait monté d’un cran chez le manieur du bec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Dim 29 Déc - 16:41

Désolation dans l’esprit du jeune Seki. La terreur, un tunnel éclairé d’une lumière blanche. Ce fut les derniers sentiments du jeune ninja avant son réveil à l’hôpital. L’affrontement avec le terrible Kazekage, le puissant homme a faillit avoir raison de son être. Aux derniers instants de cet affrontement qui finit avec un résultat attendu d’un certain côté mais qui restait surprenant. Lorsqu’un animal est reclu dans ses retranchements et que le seul résultat est la mort, certains êtres sans scrupules arrivent à trahir ce pourquoi ils se sont battus et rejoindre le camp du chasseur. Les dernières images du combat resteraient surement gravées à jamais dans son esprit. Son corps debout mais immobile, voyant à moitié, comprenant légèrement ce qu’il se dit. Le Kazekage qui se défend sans mal aux attaques, blessé tout de même par son attaque combinée qui lui a couté tout son chakra. Le chef d’équipe, Itami qui s’écroule juste à côté après avoir fait un enchainement de techniques impressionnantes. Le troisième ninja qui retourne sa veste pour prouver quelque chose au Kazekage en envoyant ce qui aurait pu être l’épée de Damoclès, un dragon d’eau droit sur le Seki. La perte de conscience n’avait pas encore eu lieu, se trouvant maintenant au sol, ne ressentant plus aucun de ses membres mais sachant qu’il est gravement blessé. Au loin, le Kazekage s’en va, tranquillement droit au sein des lignes alliés.

Le réveil eu lieu à cet instant précis, brutal, les yeux écarquillés remplit de terreur et de regrets. Un puissant cauchemar venait de tourmenter le jeune homme et de lui faire rappeler ce qu’il avait oublié lorsqu’il c’était réveillé un peut plus tôt et que les médecins lui avait fait un brefing de sa situation et de celle d’Itami. C’est son esprit brouillé avec l’intention de parler de cette information cruciale à quelqu’un, persuadé que personne n’est au courant que ni plus ni moins que le Raikage fit son entrée dans la chambre. Il le reconnut grâce à sa tenue significative désignant le chef du village. Voulant lui montrer son respect, il désira se mettre assit pour le saluer dignement mais une douleur à sa poitrine l’empêcha d’exécuter cette action et lui offrit simplement une grimace.


« Bonjour, Raikage-sama, désolé de ne pouvoir être plus présentable alors que c’est notre première rencontre. »

Oubliant presque ce qu’il voulait lui dire, il rajouta.

« Je viens de me souvenir ! Le ninja assigné à notre groupe a trahit l’alliance et Kyoshi Rei… a pu rentrer dans les terres… »

Il marqua une légère pause avant de continuer, le regard devenant plus sombre.

« Je suis un ninja de Kumo, un Seki et pourtant, je n’ai pu empêcher l’avancée de cet homme, je ne suis pas digne de recevoir votre visite… J’ai appris que Kizuato Itami allait bien, cela m’a grandement soulagé, après l’avoir vu s’effondrer devant mes yeux. Sachez que cet homme m’a sauvé et qu’il a agit jusqu’au bout pour l’équipe, c’est un ninja avec qui je suis fier de m’être battu, même contre un monstre… De ma faute, des gens vont probablement mourir… Comment puis-je resté ici, en vie ? »

De fines larmes se mirent à couler devant l’accablement de ce ninja qui avait donné tout ce qu’il avait, même pour ralentir ne serait-ce qu’un peut cet homme. Il ne pensait par contre pas se réveiller à Kumo, surtout de rester en vie après avoir rencontré cet ouragan. Cela ne suffisait pas à le rassurer et le réconforter, sa faiblesse allait probablement entrainer la mort de plusieurs personnes, peut-être même des innocents. C’est pour cela qu’il ne devait plus rester faible, qu’il devait montrer au monde entier qu’il deviendrait plus puissant que n’importe quel Kumojin, Seki ou même ninja que l’histoire ai connu. Il ne devait plus répéter cette erreur encore une fois, plus jamais.

« Je me rachèterais, de n’importe quelle manière, je deviendrais plus fort, bien plus fort, beaucoup plus fort, je deviendrais un mur que personne ne peut franchir… »

Dit-il les larmes coulant sur ses joues, regardant une destination inconnu, dans la direction du plafond. Quel sentiment déchirant que de se sentir faible, lui qui avait confiance en autrui et en ses techniques, il se retrouvait aujourd’hui à l’état de petit enfant qui a reçu une grosse raclée dans la cour de récréation par des plus grands et plus forts que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Dim 29 Déc - 20:19

Mal en point, c’était bien ce qu’il était. Après avoir tenté de se courber, la douleur avait apparemment pris le dessus. Voilà pourquoi le repos lui était important. Mais qu’importe, il était envie et c’était suffisant. Pourtant un déclic eut rapidement lieu. Le ninja sans attache qui s’était battu aux côtés du Seki et du Kizuato les avait trahis. Une première information qui ne se fit pas attendre. Pour autant, Tsumei écouta le récent Chûnin jusqu’au bout.

Les remords l’accablaient, c’était une chose clairement évidente. Malgré la promotion dont il n’était toujours pas au courant, il restait un shinobi jeune par expérience. La guerre avait eu ce quelque-chose qui peut changer le cours d’une vie. Que ce soit en bien ou en mal, Hasaki semblait avoir été placé dans un cocon après ce combat, encore plus particulier au vu de l’adversaire qu’il avait affronté. Voir ce qui allait en sortir n’était plus qu’une question de temps.
    Vous avez fait ce que vous pouviez. D’ailleurs, Kyoshi Rei n’a été signalé que par votre équipe. Il se peut qu’en plus de l’avoir retardé, vous l’ayez forcé à battre en retraite.
La pure des vérités énonçant cependant une hypothèse. Avait-il été blessé au point d’être forcé de reculer et de se retirer de la grande bataille ? C’était possible. Mais cet homme était imprévisible. Une preuve encore venait de s’ajouter à la liste du Karasu : la trahison du Nukenin. Était-ce vraiment un choix de la part de ce dernier, ou un stratagème employé par l’Ombre du Vent ?

Il était difficile de réfléchir à la vue d’un blessé, malgré ses bandages. Plus que jamais, Tsumei aurait voulu agir à sa place. Etre sur le front, combattre… Mais il y avait eu plus important à faire. La stabilité du village. Mais ce n’était plus qu’une question de temps…
    Ce Nukenin, comment s’appelle-t-il et que sais-tu de lui ?
Sur quoi il sortit un calepin et un crayon, qu’il n’avait pas réellement prévus pour ce Nukenin mais bien pour le Kazekage. Mais chaque chose en son temps. Kyoshi Rei pouvait attendre. Et il ne fallait surtout pas brusquer celui qui se croyait encore Genin sans la moindre utilité, alors qu’il avait fièrement fait son devoir. Mais les compliments, eux aussi, devaient patienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Mar 31 Déc - 0:12

Le silence reignait dans cette chambre d’hôpital. Malgré le nombre de blessés que ramené la guerre, le jeune homme avait sa propre chambre à lui seul, luxe qu’il devait profiter pour ce calme propice à la réflexion. Seulement, dans l’instant présent, ce n’est pas seul qu’il était dans la chambre, mais avec un visiteur et pas n’importe lequel, le Raikage en personne. En même temps, qui viendrait lui rendre visite, sa famille est bien trop loin et ne doit même pas être au courant de ce qu’il fait et encore moins de sa présence dans l’hôpital depuis quelques jours déjà. A part eux, il se rendit compte qu’il n’avait personne de réellement proche de lui, que des connaissances à part la régente peut-être qui restait la personne la plus proche de cet homme, qu’elle ironie. Ces quelques pensées furent stopper lorsque Karasu Tsumei parla à son encontre. Ses larmes avaient cessés de couler et laissées comme trace de simple yeux rouges. Les premières paroles prononcées rassurèrent le jeune Seki, son âme entière fut soulagé par cette nouvelle, au moins, cela valait le coup d’espérer que cet homme n’avait pas rencontré la route d’autres Kumojins ou Konohajins, aucun soucis du côté des civils car ils sont soit évacués, soit gardé sous protection de toute façon. Par contre, le fait qu’il se soit retiré, cela était impossible, cela ne correspondait pas à son caractère.

« Je crains qu’il soit trop utopiste que de croire au retrait du Kazekage. Ce dernier a forcé le passage du mieux qu’il pouvait et je l’ai vu clairement avancer vers les terres. Il attend peut-être des renforts, car il a beau être un monstre, il reste un être humain et seul, il ne peut pas gagner cette guerre. Il a insisté tout particulièrement sur le Sunajin tuer par les Kumojins et qu’il ne reproduirait pas cet acte, que cette guerre n’avait pas pour but de tuer d’autres ninjas. C’est notamment pour cela que nous avons la chance d’être aujourd’hui en vie. »

Ses paroles se portèrent par la suite sur le ninja errant, celui qui avait attaqué en traitre le jeune Seki alors qu’il était incapable de pouvoir bouger, il ne pouvait qu’assister à sa perte. Quel moment terrible et rien que d’y repenser, repenser aux paroles, aux portes de la mort qui s’ouvraient devant lui, tout ça était très dur pour lui et encore très récent, ses cicatrices n’étaient pas toute pleinement refermés d’ailleurs.

« Vous savez, cet homme, c’est un rapace, j’ai entendu ses paroles avant qu’il cause autant de dommages à mon corps, avant qu’il m’attaque alors que seul mon esprit, mon ouïe et ma vue étaient considérés comme en marche. Il a dit vouloir se soumettre au Kazekage et que sa preuve était l’attaque qu’il m’a porté, un dragon aqueux à courte portée sans aucun possibilité de défense ou d’esquive, j’ai de la chance qu’il soit faible, sinon je ne serais pas là. Il se nomme Kiyokuni Jun, tout ce que je sais sur lui est marqué sur ce papier, ainsi que sur le Kazekage. Je devais remettre ces informations au Bingo Book, mais cela tombe bien que vous soyez venu en personne. Dernière chose, il n’hésite pas à trahir pour survivre, c’est ce que l’on peut deviner et il a prêté allégeance au Kazekage et non à Suna. »

Hasaki ne put empêcher les images du combat refaire surface, des mains élémentaires surgir de partout, son action désespéré, la rapidité inimaginable du Kazekage et la propulsion de son corps à cause du dragon aqueux, cette douleur ressentit, ce hurlement de dragon qui résonnait dans tout son corps et qui l’avait tant endommagé, lui un Seki, clan réputé pour son armure incassable et ses membres difficiles à blesser. En parlant des membres un éclair surgit dans l’esprit du jeune Seki, si eux n’étaient pas au courant de son hospitalisation, lui non plus ne savait pas leur situation, ce clan qu’il chérit tant, pour lequel il offrirait sa vie sans sourciller si cela peut le sauver, il n’avait pas tiqué plus tôt de ce qui pouvait leur arriver avec cette guerre dont ils seront concernés d’une manière ou d’une autre. Il n’y avait cependant pas d’inquiétudes à avoir, seul ses membres savent où se situe ce village et de puissantes techniques de Genjutsu empêchent quiconque d’arriver jusqu’à son emplacement.



Fameux papier:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Dim 5 Jan - 14:58

Les informations étaient là, en nombre et en qualité. Tsumei nota tout ce que son shinobi osa dire, que ce soit sur Kyoshi Rei ou sur le dénommé Kiyokuni Jun. Un Kazekage qui n’avait peut-être pas pris la fuite et un Nukenin qui ne semblait n’avoir comme honneur que ce qui pouvait lui sauver la vie. Les détails étaient présents, mais il manquait certaines choses. Cependant, c’était suffisant, et Tsumei avait appris plus qu’il ne l’avait espéré. Il ferma son calpin.
    Lorsque tu seras pleinement rétabli, il faudra que tu ailles dresser le portrait de ce Kiyokuni Jun auprès des experts des renseignements de mon palais.
Il jeta ensuite un regard au papier que le Genin lui avait tendu. Des informations écrites, pour le Data Book. Seki Hasaki… Il avait fait preuve de discernement et cela rendait sa promotion justifiée, même aux yeux du Raïkage.
    J’ai deux dernières choses à te dire. La première, c’est que tu es dés à présent promu Chûnin. Mes félicitations.
Il se retourna alors vers la porte de la chambre d’hôpital, toujours fermée. Intérieurement rassuré sans pour autant le montrer, le regard du Yondaime revint vers celui de son ninja.
    Quant à la deuxième, c’est que j’ai une mission spéciale pour toi.
Il s’était levé et s’étira un peu. Le silence s’installa pendant une bonne minute. Tsumei y avait beaucoup réfléchi, mais il aimait prendre un peu de temps voire même très peu pour refaire un rapide bilan de sa réflexion. Il ne fallait pas qu’il se trompe, surtout pour ce genre de missions et de décisions. Car un pas de travers pourrait être fatal.
    Tu seras bientôt envoyé en soutien à Konoha. Là-bas tu feras équipe avec un de leurs Jônins, Hayashi Raito. Ne le quitte pas, et fais-moi un rapport lorsque tu seras amené à le faire, ou à rentrer au village.
Nouvelle pause, mais bien plus courte. Il reprit très vite.
    Dernière chose, si tu croises l’Homme Masqué, dis lui que Yomata a été un piège.
Il resta debout, attendant de voir les questions ou commentaires du jeune Kumojin. Quant au Karasu, il savait déjà ce qu’il allait faire : s’occuper du Nukenin du nom de Kiyokuni Jun. Oui, c’était quasiment sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Lun 13 Jan - 0:04


Gloire à ceux qui voient le potentiel dégagé par le jeune Shinobi. Le résultat de tous ses efforts est enfin récompensé lorsque le Raikage lui annonça sa promotion. Enfin il augmentait de grade, sa réputation allait faire le tour du village rapidement, celui du nouveau Chuunin. Cette nouvelle lui apporta une grande joie et une grande fierté. Le chef de Kumo poursuivit dans le but d’annoncer une deuxième information extrêmement important pour le jeune Seki. C’était l’annonce que dès à présent il était chargé d’une mission très spéciale qui consisterait à se rendre à Konoha rejoindre un certain dénommé Hayashi Raito. Un membre du clan maitrisant le Mokuton, l’affinité du bois. Les yeux pétillants, le corps saluant son Raikage malgré la douleur et d’une voix sur, il répondit à cette annonce.

« Je suis grandement honoré de cette promotion Raikage-sama et je tiens à vous informer personnellement que j’honorerais ma mission avec le meilleur résultat possible. Dès que je suis rétabli, je me dirigerais vers Konoha pour rencontrer cet homme. »

Le discours du Raikage finit sur une information très importante apparemment qui lui parlait de l’homme masqué. Un nom fut nommé et Hasaki désirait savoir ce que c’était exactement, il se tenta donc à lui demander et à parler de quelque chose d’autre plus calmement.

« Excusez ma curiosité mais j’aimerais avoir des informations sur cette mission et ce Yomata. J’aimerais parler de la protection de Kumo, j’ai eu le temps d’y réfléchir. La barrière protectrice créé par le clan Seki n’est pas optimale, j’ai réfléchis à plusieurs moyens de perfectionner cette protection. J’en profiterais pour demander un conseil du clan car notre clan se doit d’être plus actif pour le bien de Kumo, surtout en cas de déplacement de ses forces armées, il faut les spécialistes de la défense pour résister et je suis persuadé de pouvoir les convaincre. Cependant cela attendra la fin de ma mission. »

Une fois finit, il se remit dans son lit car malgré les soins et les médicaments, la douleur était bien présente. Quelques idées et prévisions trottaient dans la tête du jeune ninja. Lorsque la mission sera finit et qu’il aura réalisé la réunion du conseil des Seki, il partira se ressourcer vers le village Seki et approfondir ses techniques. Son passage Chuunin, sa mission très spéciale et son passage à l’hôpital lui devait de se remettre en forme et dès à présent, de mettre à réalisation de nouvelles techniques encore plus efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Sam 1 Mar - 19:52

Le jeune homme était donc Chûnin et ce officiellement. Il semblait satisfait et fier de cette nomination ou plutôt promotion. En tout cas, il voulut le faire savoir par l’oral. C’était tant mieux, car il la méritait indéniablement. Et loin de Tsumei l’idée d’avoir « offert » ce grade pour augmenter les chances de réussite et de pleine participation d’Hasaki pour la mission qui venait de lui être confiée. Non, il savait bien qu’il l’accepterait, et la promotion n’était qu’un juste retour des choses. Il s’était battu pour son village et n’était pas prêt de céder à un autre comportement.

Prouvant qu’il méritait sa promotion, il voulut avoir des détails sur sa nouvelle mission. Yomata, il ne semblait pas avoir eu vent de ce nom et de ce qui lui était lié. Ce n’était pas incompréhensible. Les évènements remontaient un peu, et le nouveau Chûnin n’avait pas de raison d’être au courant de ce genre de choses, à moins d’avoir été sur place.
    Dentô Yomata a été un criminel de Kumo qui a disparu lors de l’attaque de Gogyou Makka quelques temps avant la bataille finale à Hai no Kuni. Un prisonnier avait été capturé par l’Homme Masqué dans chacun des trois autres villages, ce qui nous a amené à nous douter que ce dernier s’en est servi. On a juste pris les devants pour le contrer.
Pur mensonge, mais qui avait été fait pour le bon déroulement de la mission et pour la sécurité d’Hasaki. En effet, si jamais les choses allaient dans le bon sens et que le jeune Seki venait à rencontrer l’Homme Masqué, il pourrait dire avec assurance que Yomata était un piège. Si, par un quelconque moyen, l’homme au masque blanc ressentait les flux du nouveau Chûnin, alors il sentirait que ce dernier croyait en ce qu’il disait.

Pour que le plan marche, il fallait qu’il soit persuadé de ce qu’il disait. Il devait croire que la vérité était ainsi : Dentô Yomata avait été piégé d’une façon ou d’une autre. Mais cela n’était qu’une ruse mensongère pour perturber l’intéressé.
    Nous reparlerons de ton plan pour améliorer les défenses de notre village. Pour l’instant, concentrons-nous sur ta mission, sur la guerre et surtout… sur ton rétablissement.
Avait-il finit sans un sourire, mais avec une certaine chaleur dans ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Regards blessés [Hasaki] Sam 1 Mar - 22:06


Toujours miséreux malgré la confiance qui régné entre le Raikage et son tout juste nommé Chuunin. Je me trouvais toujours dans ce lit, dans cette chambre blanche, qui me paraissait bien plus chaude depuis l’arrivée de cet homme, de ce récent Raikage qui venait confier une mission de la plus haute importance à ce jeune homme blessé physiquement mais aussi psychologiquement. C’est écoutant les informations sur ce fameux Dento Yomata que je pu acquérir de plus amples informations sur cette mission. L’homme avec que je participerais à cette mission très spéciale qui n’était pas des moindres, vu que je devrais trouver l’homme masqué, l’ennemi public numéro un, était un Hayashi, si je me souviens bien, c’est un clan métrisant le Mokuton, un art si pur mais également si dangereux. Mon regard était dors et déjà toujours tourné dans la direction du Raikage mais mon esprit, lui était plongé dans ses différentes réflexions. C’est donc en fixant cet homme que je pu m’exprimer de nouveau.

« Je comprends. Cet homme a donc été une pièce importante dans le plan de Kumo pour piéger l’homme masqué, je vous fais confiance Raikage-sama, je ferais de mon mieux pour accomplir cette mission. Votre confiance en tout cas en mes capacités sont pour moi comme de l’adrénaline. »

C’est sur ces paroles que je pris une certaine pause, histoire de respirer, boire un verre d’eau et de calmer mon esprit face à la souffrance amoindri, certes, de mon corps. Finalement, il voulait qu’on parle de la guerre et de la mission et notamment de mon rétablissement. Sur ce dernier point, c’était juste une question de temps, même si je me connaissant je reprendrais l’entrainement dès que je tiendrais sur mes jambes. Je repris donc pour parler d’un sujet que le Raikage voulait aborder. J’avais tout mon temps de toute façon, allongé là.

« Pour mon rétablissement, ce n’est qu’une question de temps pour l’instant, les médecins me donnent une semaine avant de pouvoir bouger normalement et ne plus avoir de fortes douleurs. Quand à la guerre, il se trouve qu’il y a quelque chose de louche, j’ai comme l’intime conviction que le Kazekage ne cherche pas réellement à rendre leur neutralité aux autres pays, notamment lors de mon combat contre la dénommée Sonoshee de Suna où le pays où on était présent n’avait aucune présence ennemi autre que cette Kunoichi. Avez-vous autre chose à me communiquer sur la mission ou sur tout autre chose Raikage-sama ? »

Ce que je suis curieux, comme d’habitude me dirait mes parents. En tout cas, je me posais pas mal de questions, mais ce que j’attendais le plus, c’est de pouvoir accomplir cette mission et d’autres encore au nom de Kumo et du clan Seki. Mon objectif était proche, celui de devenir un Seki important dans le monde ninja. Chaque jour je m’en approchais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Regards blessés [Hasaki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-