N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Dim 29 Déc 2013 - 14:39

Vive le vent d'Automne:
 

- Magnifique… ? Ah bon.


L’automne. Une saison que je n’appréciais pas vraiment. La nature luxuriante du printemps n’y était plus, et les feuilles rougies des arbres venaient joncher sur le sol de notre village. Honnêtement, ce n’était pas un spectacle qui était beau voir… Loin de là même ! Cela éveillait toujours en moi une sensation de tristesse, de nostalgie, tout en se languissant que quelques mois passent pour retourner au printemps. C’est ainsi que je voyais les choses. Et si y a bien quelque chose que je déteste, c’est marcher dans les feuilles qui sont tombés… On ne sait jamais ce qu’il y a dessous ! Du coup, je les évite constamment, pour ne pas me retrouver avec une crotte de chien écrasée sous l’une de mes chaussures. Bonjour l’odeur après ça…

Pourquoi je vous parle de tout ça ? Tout simplement car je vais faire pire que de marcher dans ces feuilles : je vais devoir en ramasser, comme un collectionneur. Ma mission d’aujourd’hui consistait à trouver les plus belles et grandes feuilles qui sont tombés, les ramasser, et les rapporter à des scientifiques. Y en a qui ont que ça à faire de collectionner des feuilles mortes. C’est même très glauque que de collectionner quelque chose de mort. Enfin, ça ce n’est que mon avis. Et en plus de devoir partir à la recherche de ces beaux spécimens, il fallait faire le ménage dans le village, et se débarrasser de toutes les feuilles qui traînaient. Je vois, le coup des scientifiques, ce n’est qu’une couverture pour trouver deux pigeons pour nettoyer les rues du village. Haha, j’ai tout compris, ce petit jeu ne prendra pas avec moi ! Quoique si, j’ai pas vraiment le choix en fait. Bouhouhou.

Comme je l’ai dit, on était deux pigeons sur cette affaire. Il y avait déjà moi, logique, et un second Genin du nom d’Ao Rin. Je n’avais aucune idée de qui ça pouvait bien être. Un Genin que je ne connaissais pas en tout cas… Enfin, ce n’est pas impossible que l’on ce soit déjà croisé, certes, mais son nom ne me disait rien. Bah, on verra bien une fois sur place ! Tout ce que j’avais à savoir pour le moment, c’est que je n’étais pas seul… Et tant mieux. Ça rendra peut-être cette mission un poil plus attractive… Quoique, vu ma timidité… C’est à voir. J’étais peut-être timide, mais j’étais quand même ouvert aux autres, un peu. Un tout petit peu, quand l’envie me prend.

Enfin bref. Par précaution, je mis à mes pieds des grosses bottes bien étanches pour que rien ne rentre dedans, ainsi que des gants assez épais. Pas question que je touche ces feuilles humides, sales, avec une quantité astronomiques de trésors cachés dessous. Et quand je parle de trésors, ce n’est pas forcément positif. On croirait presque que j’étais équipé pour aller au ski : plus que les skis, les bâtons et des lunettes, et c’était bon ! Je vais quand même éviter de skier sur des feuilles, je ne crois pas que ça rentre dans le contrat de la mission. Ça m’étonnerait fort en tout cas.

On était censés se retrouver devant un parc, au sein du village. En tout cas, mon partenaire de mission n’était pas encore arrivé. Ce parc n’était pas excessivement grand, mais c’était la principale zone du village où on pouvait mettre la main sur un paquet de feuilles. Les autorités avaient d’ailleurs pensé à tout : devant l’entrée se trouvaient deux grands sacs poubelle et deux râteaux, avec nos noms joliment inscrits dessus.


- Quelle délicate attention…


Comment pouvais-je être plus blasé que ça… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1306
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Dim 29 Déc 2013 - 16:19

L'automne approche, et les effectifs sont réduis pour cause de la guerre, donc pratiquement tout les Shinobi de réquisitionnés. J'avais échappé jusque là à la grande moisson. D'une part car j'étais amnésique. (Merci médecin de Konoha) et d'autre part car ma formation était épuisante. Et surtout que je n'avais pas le droit d'exercer. Je pense même que c'est plus cette raison qui a fait que je n'avais pas encore reçus d'ordre de mission. Néanmoins, toute bonne chose à une fin.

J'étais à mon appartement se situant proche de l'Hopital de Konoha. Les logements d'urgences pour cas "graves", malheureusement, j'avais perdu ce titre en ayant était déclaré apte à devenir officiellement un Genin par les autorités locales. Bientôt, j'allais perdre mon appartement de fortune, et je devais en choisir un autre. J'avais envie d'un petit appartement en bordure... Mais les recherches actuelles étaient plutôt infructueuses. Alors que je me préparais un petit déjeuner, quelqu'un frappa à la porte. Je pris rapidement mon casque, et j'ouvris, en pyjama, de fortune lui aussi. Un simple haut noir et un short noir lui aussi. Avec mes cheveux décoiffés, j'avais totalement l'air d'une personne sortant de son lit. Ce n'était pas une fausse image...

J'ouvris et découvris un chûnin semblant avoir veillé toute la nuit, tellement que les valises sous ses yeux sont accentuées. Un messager j'imagine. Il me dit bonjour puis me donne une lettre disant que c'était un ordre de mission,avant de repartir si vite que je n'ai même pas le pouvoir d'émettre une objection. 

Ma première mission... J'ouvris le papier et lu l'ordre de mission, avant de mourir de rire. Quoi ? Ramasser des feuilles était une mission capitale ? J'imagine les missions de rang D... M'enfin, peut-être est-ce parce que les scientifiques sont là-dedans. Je dis juste que si en temps de guerre, certains peuvent ce soucier de faire un Herbier géant, alors qu'est-ce que c'est en temps de paix ? On trie les cailloux ? Arf... Maudits scientifiques. Et si ce n'est pas tout, je suis avec un certains Aburame Ryosei... Aburame... Je déglutis. J'avais entendu parler des Aburame. Un clan manipulateur d'insecte pas fort sympathique. J'espère que tout ce passera bien.

Je me prépare donc rapidement, prenant une douche, et enfilant quelques habits. Un tee-shirt à manches longues noir avec une écharpe bleu marine, un pantalon souple noir et des chaussures de la même couleur. Sobre ? Ce sont des habits que le village m'a offert... Donc oui, le stricte minimum. J'enfile aussi une paire de gant réversible en mitaine, j'attache mon bandeau à mon épaule, et je récupère ma sacoche de matériel ninja (sais-t-on jamais) que j'accroche à ma cuisse droite. Petit dernier détails, je met mon casque d'insonorisation partiel.Me voila fin prêt, plus qu'à sortir, et a verrouiller l'appartement.

J'arrive au point de rendez-vous et la silhouette qui m'attends me rassure. Un genin, plus jeune que moi, avec des yeux couleurs rubis, et une posture blasé, et semblant bien couvert pour un début automne. Il n'a pas vraiment l'air d'une menace... Je dirai même que si je ne voyais pas son bandeau, je dirai que ce n'est pas un ninja. Au moins, il a quand même l'air plus sympathique que ce qu'on dit des Aburame. Je m'avance, d'un air amical, avant de prendre la parole.

-Salut, j'imagine que tu es Aburame Ryosei ? Je suis Ao Rin, heureux de te connaître. J'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre. Euh... Dit-moi, tu ne risques pas d'avoir chaud ? Tu me semble bien couvert pour un début automne... Maudit scientifique, et sale gosse n'est-ce pas ? *Je regarde le matériel que l'on nous a mis à disposition* Et bien, ils ont pensés à tout... On dirait presque que c'est trop parfait.

En vérité... Je n'avais aucune idée de sujet de conversation... Mais au vu de la masse de travail, j'espère qu'il en a.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Lun 30 Déc 2013 - 13:57

Quelques secondes passèrent. J’attendais mon partenaire de mission, et je n’avais toujours absolument aucune idée sur ce à quoi je devais m’attendre. Une personne sympathique ? Un connard ? Un timide, comme moi ? Dur à deviner avec un simple nom. Pour le coup, je dois avouer que ça me travaillait un peu. On verra bien lorsqu’il arrivera. En tout cas, il n’avait pas commencé sans moi, puisque son sac poubelle et son râteau étaient toujours sur place. Il n’était donc pas encore arrivé. Ce n’est pas très grave, puisqu’il n’était pas en retard pour autant. Et puis, honnêtement, on ne peut pas dire que je me languissais de débuter cette mission. Plus tard il arrivera, et mieux ça sera. Rien de personnel, bien évidemment.

De toute manière, il venait d’arriver, à l’instant même où j’ai pensé à tout ça. Je ne saurais dire si c’était bien ou non… Dans un sens, l’attente allait cesser, mais cela allait signifier le commencement de cette mission… Exceptionnelle. J’observais mon partenaire de mission, afin de me faire une idée simple de lui : des cheveux et des yeux bleus, ainsi qu’une sorte de casque sur les oreilles. Eh bah, lui au moins, je suis sûr de le reconnaître entre mille. D’ailleurs, je me demandais bien s’il m’entendrait avec l’engin qu’il a sur les oreilles. Ma foi, on verra bien. En tout cas, une fois arrivé, il lança la conversation, tout en commençant par se présenter comme il se devait, pour ensuite me demander si je n’avais pas trop chaud. Sur le coup, j’en avais presque oublié que j’étais couvert comme pour un jour d’hiver, alors que c’était juste parce que je craignais ce qu’on pouvait trouver sous ces satanés feuilles. Genre des vers, et d’autres trucs joyeux qui grouilleraient par-ci et par-là. Oui, je suis un Aburame, et j’ai quand même peur de ça. Je ne vois pas en quoi ça peut vous déranger. Tout en le regardant, je m’inclinai très légèrement, par preuve de politesse. En plus, il semblait plus âgé que moi. Pas de beaucoup, certes, mais quand même !


- Oui c’est bien moi, enchanté Rin… Ah et euh non, pas de soucis, je ne suis pas là depuis trop longtemps… Et ce n’est pas comme si je me languissais de commencer cette mission…


Bah quoi, c’est vrai ! J’avais certes un peu attendu, mais ça a permis de retarder l’échéance, entre nous soit dit. Je devrais même le remercier, et m’excuser d’être arrivé en avance, mais bon je vais éviter. Déjà que, me connaissant, je vais m’excuser un nombre incalculable de fois durant cette mission, je préfère éviter d’ouvrir le bal dès maintenant. Ca limitera la casse… On peut dire ça comme ça.


- Pour l’instant ça va, je tiens le coup. C’est-à-dire que… Comment dire… C’est juste que j’appréhende un peu ce qu’on va trouver dans tous ces tas de feuilles… Je préfère être équipé au cas où… En tout cas, je ne te le fais pas dire. S’ils veulent tant leurs feuilles, ils pourraient s’en occuper eux-mêmes au lieu de nous y envoyer nous. Bon, l’avantage, c’est qu’on n’aura pas trop de difficulté à remplir la mission… Enfin, je crois.


Vraiment ? Une mission trop simple qui m’était confiée ? Ce n’est pas possible. J’ai le chic de m’attirer toutes les difficultés dans mes missions, que ce soit de me demander quelque chose d’absolument impossible, ou bien de mêler des éléments surnaturels dans chacune d’entre elle. J’ai du mal à croire que l’on m’ait fait un cadeau cette fois-ci. Ca me semble improbable. Je vois déjà venir le monstre mutant constitué de feuilles qui veut nous manger. Oui, tu es grillé, sors de ta cachette ! Euh… Non, en fait reste caché, pour l’éternité même.

Revenons-en à nos moutons. Mon partenaire semblait lui aussi assez étonné par la présence de notre matériel. C’aurait était plus classe si c’était autre chose qu’un râteau et un sac poubelle. J’ai honte, vraiment. J’ai bien fait de me couvrir en fait, on me reconnaîtra peut-être pas. J’imagine qu’on passe tous un jour ou l’autre par une mission de ce genre… C’est la dure loi de la vie des ninjas. Et je sais par avance que, plus tard, je vais regretter ces missions-là. Trop dangereux ensuite. Si seulement je pouvais rester un Genin toute ma vie… On ne peut pas dire que je suis très ambitieux en tout cas.

Saisissant mon matériel, je m’approchais d’un air dépité de l’entrée du parc.


- Bon bah quand faut y aller, faut y aller… Le plus gros du travail va se passer ici normalement…


J’espère ne pas me tromper, sincèrement. Je n’espère absolument pas avoir à faire pire que ce parc. C’est limite si on en voyait plus le sol.

Une fois qu’on était rentré, je remarquais à quel point la mission allait finalement être compliquée. Pour la quantité, je m’y attendais, mais… Elles se ressemblaient toutes ! À premier coup d’œil, on dirait vraiment les mêmes. C’est à cet instant-là que j’ai compris qu’il nous faudrait bien toute la journée pour finir cette mission… M’agenouillant, je commençais à fouiller dans les tas, tout en réprimant un sentiment mélangeant le dégoût, et une subite envie de partir loin d’ici. On n’en verra jamais le bout, c’est moi qui vous le dis.


- Mais… Elles se ressemblent toutes… Y a vraiment des gens pour collectionner… ça ? Je ne vois pas la différence entre celle-ci, ou encore celle de là-bas, ou encore ceAAHHHH !
- MAAAAOUW.
- Aieuh.


Paf. Etalé au sol. J’avais marché sur… Un chat ? Argh… ! Saleté de bête ! Qu’est-ce que ça faisait là, à dormir sous des feuilles ?! Être étalé au sol après cinq minutes de mission… Faut le faire. J’ai vraiment bien fait de me couvrir. Je n’avais pas l’air con comme ça, enseveli par des dizaines de feuilles. Y en avait même une sur mon visage. Eh attendez… Elle a l’air belle celle-là ! Tout en la saisissant, je me relevai. Elle était plutôt grande, avec des formes assez bien faites. De plus, elle ne semblait pas morte comme les autres. Un beau spécimen, non ?


- Eh ! T’en penses quoi ? Elle est belle, non ?


Fier de ma trouvaille, j’eus un grand sourire. Jusqu’à que le vent se mit à souffler violemment, m’arrachant la feuille de la main. Ou plutôt, la tige s’était déchirée, et la feuille planait maintenant dans les airs. Je crois que je n’ai jamais eu un aussi grand faux espoir. Mon visage, quant à lui, s'était littéralement décomposé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1306
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Lun 30 Déc 2013 - 16:02

- Oui c’est bien moi, enchanté Rin… Ah et euh non, pas de soucis, je ne suis pas là depuis trop longtemps… Et ce n’est pas comme si je me languissais de commencer cette mission…
Je le vois s'incliner devant moi... Pourquoi tant de manière ? J'avais son grade... L'âge peut-être ? J'ignorai qu'on avait ce genre de coutume. Un semblant d'hésitation dans sa voix... Se retenait-il de dire quelque chose ? Je ne le savais pas. Enfin, il avait l'air sympathique, et tout comme moi, cette mission ne l'enchantait guère... Enfin, au moins, il semble sincère, respectueux, un peu de maladresse dans sa voix... Une timidité latente ?
- Pour l’instant ça va, je tiens le coup. C’est-à-dire que… Comment dire… C’est juste que j’appréhende un peu ce qu’on va trouver dans tous ces tas de feuilles… Je préfère être équipé au cas où… En tout cas, je ne te le fais pas dire. S’ils veulent tant leurs feuilles, ils pourraient s’en occuper eux-mêmes au lieu de nous y envoyer nous. Bon, l’avantage, c’est qu’on n’aura pas trop de difficulté à remplir la mission… Enfin, je crois.
Au cas où ? Au cas où quoi ? Il a peur de quelque chose ? Je ne comprend pas trop. Ce n'est pas comme si il y avait un danger sous les tas de feuilles comme des pièges où des embuscades mortelles. Et que signifie son :"Je crois ?" Voila qui n'est pas très rassurant... Une mission comme celle-là n'a rien de compliqué. Juste épuisante, physiquement et mentalement. Peut-être mortelle d'ennuis, mais rien d'autre. Ce n'est pas comme si des ennemis allaient nous attaquer en pleins milieux du village caché de la feuille...
Mais au moins, cela me confirme qu'il est entièrement d'accord avec moi. C'est rassurant, au moins, je ne suis pas tombé sur un zélé de Konohagakure pensant que notre mission est capitale. Et c'est notre deuxième points commun. Après avoir une mission commune, nous trouvons qu'elle est particulièrement inutile et longue.
Il pris ensuite son matériel et lança d'un air dépité:
- Bon bah quand faut y aller, faut y aller… Le plus gros du travail va se passer ici normalement…
Je ris un peu, et je découvre un autre de ses traits: Il n'a aucune confiance en lui. Bizarrement, il m'inspire de la sympathie. Une réelle sympathie. Si il n'y avait pas cette mission, je lui aurai même joué un morceau. Pour qu'il prenne confiance en lui. Après un léger rire, je lui répond d'un air sympathique:
-J'en suis pratiquement sur Ryosei... Tâchons de faire que cette tâche ne soit pas trop pénible.
Wow...L'automne au Pays du feu, et plus particulièrement au Village caché de la feuille, c'est quelque chose ! La masse de travail est immense, et je comprend pourquoi nous sommes deux et que cette mission est classé C. Tout s'explique en un seul mot: L'Endurance. Il fallait beaucoup d'endurance, qu'elle soit physique où psychologique (quoi que surtout psychologique) pour remplir l'ordre de mission. Je regarde Ryosei faire son travail avec un certains dégoût et une certaine crainte, cela me donne le sourire de voir un shinobi si innocent. Sérieusement, je l'aime bien ce Ryosei. 
Je m'applique donc à mon travail, matériel en main, ramassant calmement les plus belles feuilles que je trouve, tout en fredonnant une magnifique chanson... C'est alors que...

- Mais… Elles se ressemblent toutes… Y a vraiment des gens pour collectionner… ça ? Je ne vois pas la différence entre celle-ci, ou encore celle de là-bas, ou encore ceAAHHHH !
- MAAAAOUW.
- Aieuh.

Je tourne vivement le regard et fixe Ryosei, avant de sourire. Il est par terre, écrasé par un... Gros matou ! Un chat venait de mettre un Shinobi des feuilles K.O au premier round... C'était drôle à voir. 
-Tout va bien ?
Je m'avance vers lui, mes feuilles en main, pendant qu'il se relève. Je m'approche et regarde qu'il a une feuille dans un très bon état. Magnifique pour le Herbier des scientifiques !

- Eh ! T’en penses quoi ? Elle est belle, non ?


Pas peu fier de sa trouvaille, un magnifique sourire orne son visage... Jusqu'à que la malchance s'acharne encore contre ce bon Ryosei. Quelques secondes plus tard, la tige de la feuille se déchire, et la feuille s'envole et s'écrase sous les pieds d'un villageois. Je vois mon partenaire le visage déconfit. Je regarde dans mes feuilles, prends la plus belle que j'ai, avant de lui tendre.

-C'est ce qu'on appel ne pas avoir de chance... *Je pose ma main sur son épaule* Ne t'inquiète pas, elle n'était plus valable avec la tige déchirée. Tiens, prend celle-là. Allez ! Courage...

Et je me remet au travail... Tout en fredonnant ma chanson.
Les sept Moi
Chant
"Le premier moi,
Possédait les cheveux d'un bleu flamboyant...
La peau d'un blanc éclatant,
Et les yeux d'un bleu froid.
Ahhh... Était-t-il né dans les toundra Glacée ?
Aucune personne ne le savait.
~
Le Second moi,
Possédait une âme savant jouer,
Une voix savant chanter,
Et des doigts savant bouger,
Ahhh... Était-il un musicien né ?
Aucune personne ne le savait.
~
Le Troisième moi,
Possédait le son au plus profond de lui,
Les oreilles se délectant de tout bruit,
Et enregistrant tout ce qu'il se passait autour de lui,
Ahhh... Était-il un mélomane né ?
Aucune personne ne le savait
~
Le Quatrième moi,
Possédait les arts ninja,
Toute sorte de technique de combat,
Ainsi que le légendaire chakra,
Ahhh... Était-il un Ninja né ?
Aucune personne ne le savait
~
Le Cinquième moi,
Possédait l'art de faire,
La manière,
La matière,
Ahhh... Avait-il ce savoir faire déjà né ?
Aucune personne ne le savait
~
Le Sixième moi
Possédait l'espoir de vivre,
L'envie de survivre,
Et la force de suivre,
Ahhh Avait-il ces puissance déjà né ?
Aucune personne ne le savait
~
Et il est né,
Le Septième moi,
Dans un réveil tourmenté,
Carrément Pathétique, n'est-ce pas ?
Pour toi, nouveau-né,
Voici ta bénédiction:
L'espoir et la déception."

Joyeux n'est-ce pas ? C'est un peu le résumé de ce que je suis. Après avoir finis, j'ai déjà ramassé trois sac de feuille, et composé un herbier suffisant, je me tourne vers Ryosei qui me regarde, les yeux écarquillé... Aurait-il entendu la chanson ?


Dernière édition par Ao Rin le Lun 30 Déc 2013 - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Lun 30 Déc 2013 - 18:25

Quelle poisse, vraiment. Même dans des missions comme celle-ci, il fallait que je rencontre des problèmes. Un chat quoi. Et puis du vent. Comment ces deux éléments si inoffensifs pouvaient malmener un ninja. Rien de plus simple, il suffit de s’appeler Ryosei.


- Grrr….


Dommage en tout cas, cette feuille était sublime, et je ne pense pas que ce soit mon partenaire qui aurait dit le contraire. Malheureusement, elle ne l’était plus du tout, puisqu’elle a malheureusement fini écrasée sous le pied d’un villageois. Comme le disait si bien Rin, je n’avais pas de chance. Pour le coup, j’étais bien d’accord avec lui… Tout en posant sa main sur mon épaule, il tenta de me consoler. Dans ce qu’il disait, il n’était pas dans le tort. Mais bon, j’aurais pu essayer d’éviter que ce malencontreux incident arrive. Boarf, maintenant que c’est fait… De plus, il m’en donna une, qui était elle aussi parfaite. Celle-là, je ne l’abime pas !


- Oww… ! Merci !


Tout en souriant, je me relevai, en me secouant un peu les vêtements pour lever toutes ces saletés. Tiens, ça m’étonne d’ailleurs que je ne sois pas tombé sur une crotte de chien en plus de tout ça. Comme quoi, je ne suis pas encore complètement maudit… ! La mission pu donc reprendre, sans aucun souci apparent pour le moment. On faisait le ménage dans ce parc, tout en récoltant les plus beaux spécimens de feuilles pour leur foutu herbier à la noix. Et alors que j’étais concentré sur ma tâche, une belle voix effleura mes oreilles. Il ne me fallut que très peu de temps pour en identifier la source : elle provenait de mon partenaire de mission.

Ce dernier se donnait à fond dans sa mission, tout en chantonnant un air qui m’était inconnu. C’était vraiment beau à entendre. Pendant quelques instants, je le regardais faire, tout en l’écoutant d’un air ébahi. J’étais comme… Transporté par sa musique, par ses paroles… Et du peu que je savais de lui, je pouvais dire qu’il n’était pas improbable que les paroles de cette chanson le décrivaient. Il en serait l’auteur peut-être même ? C’est possible, qui sait… Il avait vraiment du talent ! J’étais même heureux d’avoir l’occasion de l’entendre chanter. Oui, ce n’est pas tous les jours qu’on a une occasion pareille. Non, vraiment pas.

Il finit sa mélodie, et se retourna vers moi qui n’avais… Absolument pas avancé dans ma tâche. Quel boulet je suis… Direct après, je me remis à ma mission, en remplissant mes sacs le plus possible… Histoire qu’il ne fasse pas le boulot tout seul


- Désolé, je… J’écoutais ta chanson, et je n’ai pas trop avancé… En tout cas, c’était magnifique, vraiment ! C’est toi qui l’as écrite ?


Ça c’est sûr, il en avait du talent. De plus, son chant m’avait bien apaisé, jusqu’au plus profond de mon être. En attendant sa réponse, je continuais à faire le ménage dans ce parc, tout en cherchant désespérément quelques feuilles en bon état, qui pourraient intéresser ces scientifiques. Et d’ailleurs… Je mis la main sur trois de ces feuilles, d’un seul coup. Peut-être même encore plus magnifique que la première que j’avais trouvée, celle qui s’est envolé. J’ignore si les scientifiques seraient d’accord avec moi cependant, mes yeux n’étaient pas exercés pour juger des feuilles, franchement.


- Eh bien, tu m’as jeté un sort ou quoi ? La chance est de mon côté il faut croire, merci !


Pok.

Quoi… Pok ?

Boum.

Quoi… Boum… ? À l’instant même où j’ai dit ça, une multitude de feuilles me tombèrent dessus, même quelques brindilles et un ballon roula à mes pieds. Ce qui s’était passé ? Rien de plus simple, un ballon avait rebondit sur un arbre sous lequel j’étais, avant de rentrer en collision avec mon gros sac de feuilles. Stupides gamins…


- D’accord, je n’ai rien dit.


Bon par contre, ce coup-ci, j’ai réussi à ne pas perdre mes feuilles spécimens. Tant mieux j’ai envie de dire… C'est alors que des rires se firent entendre. Il faut que je me retienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1306
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Lun 30 Déc 2013 - 19:41

Je regardais mon partenaire... Effectivement, vu le temps de réaction, il était plongé dans ma chanson. Depuis combien de temps, je l'ignorai, mais j'espère que ça lui a plu. En temps normal, je n'aime pas trop que l'on m'entende chanter. Mais là, au vu de la mission, ce n'étais pas un problème.
Je le vois remplir ses sacs à une vitesse impressionnante. En effet, il n'avait encore pas fait grand chose... Un sourire se dessine sur mon visage...

-Doucement, tu vas te casser quelque chose !

En effet, il allait plutôt rapidement. Et ce n'étais pas vraiment le moment de se casser quelque chose... Il continue, tout en prenant la parole.

- Désolé, je… J’écoutais ta chanson, et je n’ai pas trop avancé… En tout cas, c’était magnifique, vraiment ! C’est toi qui l’as écrite ?

Ce qui confirme (même si je n'en avais pas besoin pour le savoir) qu'il écoutait ma musique. Son compliment me touche réellement, car c'est une de mes compositions qui rentre dans la catégorie des plus chères que j'ai. Je lui répond dans un sourire:

-Ne t'inquiète pas sur l'avancement, ce n'est pas grave, ce n'est pas comme si le temps nous presse.*Je ris un peu, même si je sais que moins je perds de temps ici, mieux je me porterai...*Content que cela t'ai plu ! Effectivement, je suis son unique compositeur... Personne n'en avait connaissance, mis à part moi, avant aujourd'hui... Tu es le premier qui l'écoute... Mais s'il te plaît, garde-là pour toi... Certaines chansons devraient rester... Oubliées.

Mon regard pars dans le vide... Je possède un visage livide. En effet, si la chanson est très belle, elle est très cruelle... C'est mon histoire... Tout ce qui me reste. Les 6 parts de moi-même qui compose la 7ème: Ce que je suis actuellement. Cette pensée est difficilement supportable, voir tout simplement vivable.
Je continu mon travail, la fredonnant toujours... Puis Ryosei me sort de mon introspection...

- Eh bien, tu m’as jeté un sort ou quoi ? La chance est de mon côté il faut croire, merci !

Je souris. Je pense qu'il a comprit que cette chanson n'est pas anodine, et qu'elle raconte mon histoire. Voir une si bonne humeur me réconforte, et me porte du baume au coeur. Il me remercie même ! Je ne peux m'empêcher de sourire, et de lui répondre d'un air enjoué.

-Haha... Ne me remercie pas voyons ! Non ! Bien sur que non je ne t'ai pas...

Et voila que je vois un ballon ricochet sur l'arbre et frapper le sac de feuille... Au moins, mon partenaire n'avait pas perdu ces trois magnifiques spécimens... Mais une bonne partie de son colossal travail avait été réduit en fumée par une bêtise.

- D’accord, je n’ai rien dit.

Et j'entendis rire. Là, c'étais trop. Que l'on face une bêtise, oui, que l'on ris de celui qui la reçoit, non.

-Je crois que la chance a tournée, Mon cher Ryosei.

Je le regardais d'un air voulant dire "On-va-exploités-ces-sales-gosses". Je pris la balle, et m'avança vers le groupe. Un, le leader, tendit la main.

-Rends le moi.

-Parle autrement.

-Mais...

-Je ne changerai pas d'avis.

Je parlais avec une voix autoritaire, sûr, et posé. Assez calme en apparence, mais laissant deviné un colère noire.

-Peux-tu nous rendre le ballon, Monsieur le Ninja ?

-Voila qui est mieux. Mais vous voyez, vous venez de retardé une mission qui concerne la totalité du village. Une étude scientifique sur la Nature Ambiante du village. Donc vous allez nous aider, à moins que vous souhaitez que je n'aille voir vos parents pour leurs dire deux mots...

-Quoi ?!

-Ah, et si vous refusez, vous allez avoir une grande surprise. *Je leurs pointe Ryosei* C'est un Aburame, un Maître des insectes. Et à ce que je sais, ses insectes à lui adore la chaire fraîche... Je n'imagine pas ce qu'il fera si vous refusez de lui apporter de l'aide...

Effet garantis. Les enfants devinrent tous blêmes. Bien entendu, je savais pertinemment que l'on avait pas le droit de faire ça, mais les enfants l'ignorai, et c'étais l'important. Enfin, après ces menaces, aucun risque de refus. 

-Alors, qu'est-ce que vous choisissez ?

J'attendais la réaction des enfants... Et si un seul tentai de s'échappé... Je pourrai rapidement le rattraper. Ils étaient pris dans un étaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Mar 31 Déc 2013 - 14:47

- Bien ! Je la garderai pour moi, c’est promis.


Il avait l’air de tenir à ce que sa chanson reste oubliée, comme il le dit. À ce sujet, je n’avais pas tout compris, mais le moment n’était pas vraiment propice pour lui demander des explications personnelles… Surtout que, dans un sens, je ne le connaissais pratiquement pas. Pourtant, il m’a lui-même dit que j’étais la première personne à l’entendre, et qu’il ne voulait pas que j’en parle. C’est comme une confidence… Comme quoi, des liens peuvent se créer, même dans des missions comme celle-ci. Qui sait, je pourrais peut-être le considérer comme un ami un jour ou l’autre ? Peut-être bien, seul l’avenir nous le dira. En tout cas, je ne m’y opposerai pas, je l’aime bien moi pour l’instant.

C’est ensuite qu’eut lieu cette dramatique scène où je me suis retrouvé enseveli par mes feuilles, suite à un ballon ayant malencontreusement percuté un arbre puis mon sac, après que Rin m’ait confirmé que ce n’était pas lui à l’origine de ce sort. Je m’en doutais bien, vu comment la chance avait tournée… En tout cas, il avait une petite idée derrière la tête, puisqu’il prit le ballon dans ses mains avant de se diriger vers ce groupe d’enfants. Qu’allait-il faire ? On va pas leur faire leur fête quand même, ils n’étaient que des enfants quand même, bien plus jeunes que moi… J’espère qu’il ne veut pas les frapper. Non, ça n’a pas l’air de son genre… Enfin, j’espère.

Une discussion s’ensuivit entre mon partenaire et ce qui semblait être le leader de ce groupe de gamins. Je m’en approchai un peu, pour bien entendre ce qu’il se disait. En gros, l’enfant voulait récupérer son ballon, chose que Rin refusa catégoriquement. En tout cas, il avait clairement l’avantage dans cette discussion, il n’y avait qu’à voir comment le gosse avait changé de ton en s’adressant à lui. Sauf que, ça ne lui suffisait toujours pas. Il voulait carrément… Les utiliser pour nous aider ? Oui, j’avais bien entendu. Il voulait que ces enfants nous aident à collecter ces précieuses feuilles, tout en faisant le ménage. Il était… Sérieux ? C’est une bonne idée, certes, mais elle ne me serait jamais venue à l’esprit. Et puis, exploiter des enfants pour une tâche si ingrate… Bon, quoiqu’ils l’ont mérité. Ce qui m’étonnerait par contre, c’est qu’ils acceptent.


-Ah, et si vous refusez, vous allez avoir une grande surprise. *Je leurs pointe Ryosei* C'est un Aburame, un Maître des insectes. Et à ce que je sais, ses insectes à lui adore la chaire fraîche... Je n'imagine pas ce qu'il fera si vous refusez de lui apporter de l'aide...


QUOI ? Il est sérieux là ? Ce bluff ne prendra pas, comme si j’étais effrayant… Ah si, faut croire. Les enfants étaient tout à coup devenus aussi pâles que des linges suite à ça. Je vais devoir jouer le jeu pour le coup, j’ignore si je peux être un bon acteur… Mes insectes par contre, eux, devraient bien s’en sortir. Tandis que Rin leur demanda leur réponse, une multitude de moustiques sortirent de mes manches, et s’approchèrent autour des enfants, pour leur tourner autour. Même si ça ne me plaisait pas vraiment de faire ça, j’eus un sourire forcé. Mon dieu. Dans quoi je me suis engagé… Enfin, là pour le coup, je n’avais plus le choix. Mais bon, moi jouer le rôle du méchant… Super ! Il faut dire que mon pouvoir me permettait de me faire passer ici…


- J’attends. Ou plutôt… Ils attendent.


Etrangement, je me pris finalement au jeu. Après tout, ce n’est pas comme si j’avais trop le choix… Je ne comptais pas faire tomber son plan à l’eau.


- On… On va vous aider ! On se sent très coupable d’avoir agi ainsi, et on en est terriblement désolé… Euh… Pas vrai les mecs ? Hein qu’on est très désolé par ce qui est arrivé, et qu’on va les aider ?


Ils secouèrent tous la tête, d’un air paniqué, et s’empressèrent de ramasser les feuilles, de manière frénétique, comme s’ils se languissaient d’en finir avec cette mission. Je ne pouvais que les comprendre, je ressentais la même chose. Néanmoins, j’attirais l’attention sur un détail : les feuilles qu’on cherchait précisément. Je pris les trois que je venais de trouver il y a peu, avant de les montrer à cette bande de gamins.


- Voilà ce qu’on cherche. Regardez les attentivement, et tentez de trouver d’autres feuilles comme celle-ci, s’il v… Compris ?


C’est vraiment plus fort que moi, je ne pouvais pas m’en empêcher. Néanmoins, j’ai su me rattraper avant de dire quelque chose qui aurait pu montrer une infériorité. Heureusement que je l’ai fait, ça aurait pu nous porter préjudice, même si la menace des insectes était toujours présente… Mais il faut savoir que jamais je ne serais prêt à les employer contre eux. Ils ont donc bien intérêts à se tenir à carreau, et qu’aucun d’entre eux ne nous fasse de faux bonds. On avait donc quatre gamins réduits à l’état d’esclavage pour qu’on puisse avancer. Ce n’est pas plus mal. Me retournant vers Rin, je lui murmurai quelques mots, qui restèrent totalement inaudibles à ces enfants.


- Je n’y crois pas que ça ait marché… Mais je te préviens, je ne serais jamais capable d’employer mes insectes contre eux si ça dérape… Espérons qu’on n’en aura pas besoin…


Le travail pu ensuite reprendre, et bien plus vite qu’au début. Une très grande partie de ce parc avait été faite, et on avait déjà collecté pas mal de feuilles spécimens. Après plusieurs heures de travail, je crois avoir chopé le coup pour reconnaître une bonne feuille d’une mauvaise feuille. C’est les scientifiques qui allaient en être ravis, ça c’est sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1306
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Mer 1 Jan 2014 - 21:44

Excellent. Décidément, Ryosei m'a suivis. Et il n'y va pas de main morte: il a même invité ses insectes à la danse ! Quel chance d'être tombé sur un Ninja pareil. Oui, décidément, j'aimais bien Ryosei Aburame. Les gamins commence donc leurs tâche, et moi aussi. Il était réellement temps de finir cette mission, car je commençais à en avoir assez de ramasser des maudites feuilles.

- Voilà ce qu’on cherche. Regardez les attentivement, et tentez de trouver d’autres feuilles comme celle-ci, s’il v… Compris ?

On a faillis échappé à la catastrophe, un peu plus, et il demande presque l'autorisation alors qu'il y a quelques minutes à peine, les gosses venait de réduire son travail à néant ! Enfin... Il viens de rattraper le coup, donc aucun soucis. Apparemment, mon partenaire viens de prendre la main pour repéré les belles feuilles, quand à moi, je me débrouille pas trop mal non plus. Au final, je pense que les scientifiques auront un bel herbier, et que la mission sera un franc succès ! Mon partenaire se retourne ensuite vers moi après que j'ai délégué le travail.


- Je n’y crois pas que ça ait marché… Mais je te préviens, je ne serais jamais capable d’employer mes insectes contre eux si ça dérape… Espérons qu’on n’en aura pas besoin…


-Moi non plus, je n'y crois pas...*Je ris légèrement* Ne t'inquiète pas, tant qu'il y a tes insectes, aucun soucis pour qu'il y ai un essais de nous échappé.


Et c'était juste la stricte vérité. Enfin, je reprend ensuite le travail... Et au bout de deux autres heures, nous voila avec l'herbier complet, et le parc totalement nettoyé et les sacs de feuilles dans la poubelle verte. Ce lieu charmant m'inspire réellement. Je m'installe sur un banc, avant de sortir un parchemin.


-Shinzai Fuji !


Et hop, me voila guitare en main, prêt à jouer un morceau.... Je m'installe, et commence donc un morceau entraînant, de quoi restauré un peu tout nos esprits fatigué par ce travail harassant. La mélodie qui possède aussi des paroles se nomme: Le vieux pêcheur. Je ferme ensuite les yeux et me laisse transporter par la musique...
Quand je les rouvres, je vois tout ce beau monde devant moi, assis en rond, écoutant simplement... Je fais disparaître la guitare, avant de rire et de dire.


-La pause est terminée ! Vous avez bien travaillé, et comme tout bon travail mérite salaire... *Je sors le ballon* Tadam... Je ne dirai rien à vos parents, et vous retrouvez votre ballon. Faites attention la prochaine fois.

Le groupe part, sans dire un mot de plus. Je prend l'Herbier et m'approche de Ryosei.

-Allons enfin rendre cet herbier aux scientifiques !


*Quelques minutes plus tard, au centre d'étude Naturel de Konoha,  au sein de la Section des Etudes végétales*

Je m'avance donc dans la pièce, rejoignant la commanditaire de la mission: La Scientifique Générale: Kanabe Hinata. Jeune, les cheveux de couleur jais en queue de cheval, les yeux d'un vert feuille, et en tenue de scientifique...

-Voila votre Herbier...

-Hmm... *Elle inspecte l'Herbier d'un regard inquisiteur* Bon travail dans l'ensemble. *elle nous regarde ensuite* Ah oui, votre paiement j'imagine. *Elle nous donne deux chèques* Voila... Bonne soirée.


-Euh... Bonne soirée.


Nous sortons ensuite avec notre chèque bien mérité, et je me tourne vers Ryosei.


-Tu as l'air fatigué... Viens, je connais un excellent endroit pour se détendre.


Et voila que je marche vers un lieu... Direction les sources chaudes !


Fin:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1015
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin] Jeu 2 Jan 2014 - 17:57

Nous y sommes enfin arrivés… Après que nous ayons unis nos forces avec les gamins nous ayant ralenti, nous avons pu finir notre mission en un temps record. On ramassait à présent nos dernières feuilles, et on voyait donc enfin venir la fin de cette interminable mission. Quel soulagement, sincèrement ! On allait bientôt pouvoir souffler, et ramener ces foutues feuilles aux scientifiques de Konoha. Il était temps ! Cette mission avait dû bien nous prendre toute notre après-midi… Si ce n’est pas un peu plus, vu le ciel qui commençait à se rougir. J’en avais presque perdu la notion du temps, j’avais l’impression d’y être depuis des jours et des jours… Quel sentiment désagréable. Heureusement que c’était maintenant fini. Pour de bon.

Et pour se reposer, quoi de mieux qu’une nouvelle performance musicale de mon partenaire de mission ? Effectivement, je ne pouvais pas demander mieux. À l’aide d’une technique assez particulière, il fit apparaitre une guitare à ses côtés, avant d’en jouer. Sa musique était telle qu’on se laissait transporter par la mélodie, comme si elle nous faisait oublier tous nos soucis, toute notre fatigue. Rien de plus apaisant. Franchement, pour ça, je le félicite. Même les gamins semblaient avoir apprécié ! Parfait, au moins ils resteront calmes jusqu’au bout. Bon, avec la menace de mes insectes, je ne m’attendais plus trop à rien maintenant, si bien qu’ils avaient cessé de surveiller leurs moindres faits et gestes.

La mélodie se termina, et son petit public dont je faisais partie l’applaudissait même ! Il faut dire qu’il méritait bien cette ovation. Je pense que personne ici ne dira le contraire…


- Encore une fois, magnifique !


J’eus un sourire, tandis que Rin s’adressait aux enfants pour leur rendre le ballon, et les assurer qu’il ne dira rien à leurs parents. D’un signe de la main, je les saluai. Il était grand temps de rendre nos feuilles.

Plus tard, après avoir changé de milieu, mon partenaire de mission eut une conversation avec une femme, qui était apparemment une scientifique. Elle avait dit… "Bon travail dans l’ensemble" ? Quoi, c’est tout ? Comme si cette mission a été facile… ! Rhaa, ça m’énerve. Je ne sais pas trop pour quoi, sûrement la fatigue en fait. Au moins, nous avons eu notre paiement, je ne vais pas cracher là-dessus… En sortant, j’eus un soupir assez prononcé. C’était à la fois de la fatigue, mais aussi un soulagement. J’allais enfin pouvoir rentrer à la maison pour me reposer, et m’endormir jusqu’au lendemain matin. Ma soirée était, dans mes plans, réservée à mon sommeil. Sauf que ça n’allait pas de passer comme ça…

Il voulait que je vienne avec lui, pour se détendre ? Mais ! Il fait bientôt nuit ! Et mes plans alors ? Bon encore, d’après lui, c’était pour se détendre… Pourquoi pas. Je pourrais peut-être en apprendre un peu plus sur lui au passage, tout en me reposant. Et puis, ma curiosité me piquait. Quel vilain défaut. D’un sourire, je lui répondis avec entrain.


- Je te suis !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Vive le vent d'Automne [Rang C - Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-