N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Jeu 2 Jan 2014 - 0:37

-Mhh...

Je gémis dans mon lit avant d'ouvrir les yeux, emplis de sueur froide. C'était une nuit particulière, une de ces nuits qui me livrent des fragments de souvenirs... Et cette nuit me livra la maîtrise d'une autre mélodie: Transcendence... J'ai les partitions bien en tête... Il ne me manque plus que des feuilles et un stylo pour la mettre sur papier...

Je me lève donc, et m'assois sur mon bureau, avant d'écrire cette nouvelle mélodie... Quelques minutes après avoir finis cette tâche, je vais prendre une douche chaude... Je m'habille chaudement, l'hiver est arrivé sur Konoha... Je met donc un caleçon bleu marine, un T-Shirt à manche longue noir, une veste chaude blanche avec une bande bleu sur la longueur de chaque bras, un pantalon bleu, et une paire de chaussure noire. J'accroche mon bandeau à mon bras droit, et je met ma sacoche à ma cuisse droite. Une fois cela fais, je verrouille mon appartement, et je pars en direction d'un endroit tranquille: La forêt de Konoha...

*Quelques instants plus tard, dans la Forêt de Konoha*

Je trouve au final une clairière parfaite pour mon entraînement... J'invoque donc ma guitare électrique grâce à ma technique, qui commence à être réellement celle que j'utilise le plus, Shinzai Fuji. La guitare, noire de jais elle aussi, avec les mécaniques blanche apparaît, suivis de mon gant de musicien. J'enfile tout ça assez rapidement, avant de me mettre en plein milieux de la clairière. Je ferme les yeux, et comme à chaque fois, je me laisse guider par mon instinct. Oui, c'est comme si c'était une autre personne qui joue à chaque fois. La musique commence... Pur, frénétique, forte, d'un tempo incroyablement rapide et entraînant, elle donne un sentiment de frénésie incontrôlable... Sentiment qui me prend violemment... Mes mouvements s'accélèrent, et je commence même à chanter... Me voila les yeux fermés, à gratter frénétiquement mon instrument, tout en chantant une chanson...


Chanson qui parle de la passion ravageuse débordant dans chaques êtres.


Le son résonne dans toute la forêt, et casse le calme ambiant... C'est un réel sort de frénésie qui envahit la forêt, et qui prend les sentiments, avant de les démultiplier... Un seul mot, je me sens... Vivant. Vraiment... Réellement vivant... Quel sentiment incroyable. 

Excuse:
 


Dernière édition par Ao Rin le Ven 10 Jan 2014 - 20:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Jeu 2 Jan 2014 - 1:17

    Je marchais dans la forêt de Konoha, un cadavre sur mon épaule : celui-là même que j’avais torturé alors que le médecin nous ayant accompagné voulait guérir tant bien que mal. A quoi bon guérir un fuyard qui avait attenté à Konoha ? C’est une façon de faire que je ne comprenais pas. Une atteinte au village devait être punit par la mort, sans exception. Maintenant qu’il était décédé, il ne tenterait plus rien envers ma patrie et je pouvais revenir serein.

    Une chose à préciser aussi : le jeune médecin avec qui l’entrevue avait légèrement dérapée… Il était désormais prisonnier d’une toile de métal et devait se débattre pour sortir de là… Tant pis pour lui, il n’avait pas à se mettre en travers de ma route et me laisser torturer l’individu. En d’autres circonstances, c’est lui que j’aurais torturé… Je secouais la tête chassant ces pensées que je ne devais pas avoir envers mes collègues : aussi misérables soient-ils.

    Alors que je marchais tranquillement en caressant mon trophée laissant le reste de son sang s’égouttait au sol, un son résonnait dans la forêt brisant le silence. Je relevai la tête et donnai un coup d’épaule en l’air pour replacer correctement le macchabé. Je devais savoir de quoi il en retournait et éventuellement agir en conséquence. De plus, le son ressemblant fortement à une musique m’irritait les oreilles : il fallait que ça stoppe et au plus vite ! Je me projetai sur une branche d’arbre et tentais de savoir d’où la mélodie venait… Bingo ! Je fléchis légèrement et donnai une impulsion brisant la branche d’arbre sous mes pieds en un tas de copeaux et arrivai sur un autre arbre où je voyais un jeune garçon munit d’un instrument. Ma présence n’avait peut-être pas été détectée : ses yeux étant fermés, il ne m’avait probablement pas vu… Peut-être aurait-il senti une émanation de chakra quelconque ?

    Je le contemplais à la fois admiratif par son art de la musique, mais ma veine au niveau de ma tempe gonflait à chaque seconde… Je renversai légèrement le cadavre pour le tenir à la simple force de mes deux avant bras… Je le soulevai et visai l’individu avant de lui lancer dessus. Peut-être que le défunt qui s’écraserait au sol le ferait réfléchir quant à mes intentions… Certains me parleront de respect pour les morts… Pour ma part, il n’en était rien. Les morts n’étaient qu’un objet que je pouvais utiliser pour collectionner des organes, des membres ou même – comme ce cas là – d’un projectile…

    Me laissant tomber au sol, j’atterris accroupie et le musicien se trouvait devant moi, à plusieurs mètres. Mon masque d’ANBU toujours présent sur mon visage ainsi que mes vêtements spécifique tâchés de sang, je ne bougeais pas… Je le regardais simplement, analysant ses faits et gestes. Mon regard se posait dans le sien et ne se détachait pas. Je raclai très rapidement ma gorge avant de commencer à parler d’une façon condescendante.


    « Qu’est-ce que tu fous ici, gamin ? Tu as vu l’heure ? Tu ferais mieux d’rentrer chez toi plutôt que de venir te perdre dans la forêt… »

    Je marchais très lentement en sa direction, tentant d’être le plus menaçant possible. Mon objectif : lui faire peur. Et s’il tentait quelque chose, réagir. Je prenais tout cela comme un jeu, un jeu dont les règles n’existaient pas… Un jeu parfois morbide…

    « Tu ne peux pas savoir sur qui tu risques de tomber… » Dis-je tout en mettant une main suspecte dans ma poche droite…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Jeu 2 Jan 2014 - 2:53

Je joue ici voila quelques instants. Et alors que je suis dans une frénésie hors du commun, j'entends le bruit d'une branche qui se brise. Y avait-il quelqu'un... Je me concentre donc sur les bruits extérieurs et me positionne pour pouvoir riposter au cas où... La chanson continue un cours instant, avant d'entendre un bruit d'une chose fendant l'air et se dirigeant vers moi. J'ouvre rapidement les yeux, et procède à un large coup de gratte, prenant le contrôle des ondes sonores. Cette technique est une technique défensive des plus puissantes que je possède dans mon répertoire. Onkyôton: Shuuha Kuitomeru, les ondes répulsives.


J'ouvre les yeux et je regarde ce que je repousse... Un... Un cadavre ?... Le premier que je vois de ma nouvelle vie. Il est propulsé à plus d'une vingtaine de mètre par mon mur invisible... Je déglutis, avant d'avoir un vilain haut de cœur en voyant les intestins se répandre sur le sol... Mes genoux flanchent, et je recule instinctivement, néanmoins, je garde mon mur de son actif... Ma tête tourne... J'ai vraiment envie de vomir. Et je vois un homme masqué descendre de l'arbre... On dirai un Anbu de notre village, hors... Il ne semble pas du tout amical, preuve en est, le cadavre qu'il m'a lancé. Il me fixe, intensément, dans mes yeux bleus de glace, les habits ensanglantés par une précédente bataille... Avec le mort gisant un peu plus loin j'imagine... Ces pensées me reviennent à l'esprit, et je manque cette fois de recracher mon petit-déjeuner... La vue d'un mort est si effrayant, si étrange, et si irréelle... Je ne pensais pas en voir maintenant. L'homme masqué prend ensuite la parole:

« Qu’est-ce que tu fous ici, gamin ? Tu as vu l’heure ? Tu ferais mieux d’rentrer chez toi plutôt que de venir te perdre dans la forêt… »

Vu son attitude, ses paroles et son ton de voix, il n'y a rien d'amicale là-dedans. Ces mots seront gravé dans ma mémoire pour toujours... J'en frissonne légèrement. Que me voulait-il... Attendait-il une réponse. Dans ce cas, j'allais lui en donner une, d'un ton méfiant...

- Ce que je fais ici ne te regarde pas... Oui, j'ai vu l'heure, c'est le petit matin... Me perdre dans la forêt ? Je connais ces bois beaucoup mieux que tu ne le penses...

Il s'avance ensuite dangereusement vers moi... Mon mur est toujours en place, aucun soucis pour l'instant, et aussi fort qu'il soit, il ne passera pas cette barrière sonore qu'il nous sépare à main nue.

« Tu ne peux pas savoir sur qui tu risques de tomber… »

Il n'avait pas tord... Mais cela était réciproque. Il ne savait pas qui j'étais, ni mes capacités...

-Toi non plus d'ailleurs...

Je le regarde plus attentivement, et le vois mettre une main suspecte dans sa poche. Je recul et joue un air de guitare très spécial. Un Genjutsu... Le plus puissant que je possède actuellement. Kyoku- Itami Naku, la mélodie de la douleur chantante, très bonne pour donner un mal de crâne et des douleurs insupportables dans le corps de mon adversaire. Le principe ? Dès qu'il entend ma mélodie, une violente douleur assaillit son crâne avant de se répandre avec vitesse dans son corps... Bien qu'elle m'empêche de bouger, elle est très puissante en 1 contre 1... Néanmoins, contre quelqu'un de son envergure...

-Ne bouge pas, où j'augmente ton agonie. Qui es-tu et qu'est-ce que tu veux, homme masqué ?... *Je déglutis, avant de prendre un ton posé* Ce cadavre... Tu as intérêt de tout m'expliquer, au nom du village de la feuille.

Avec ce genre de personne, il fallait être très prudent... Et vu que c'étais la première fois que je subissais une telle expérience, encore plus prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Jeu 2 Jan 2014 - 16:00

    Je continuais de m’approcher de cet insecte, le menaçant constamment de ma simple présence et de certains gestes suspects. Il ne semblait pas plier face au poids que je lui transmettais sur ses épaules et j’appréciais cela. Il ne serait qu’un jouet de plus dans ma collection… Quelque chose stoppait ma course : c’était invisible, je n’arrivais pas à déterminer ce que c’était, mais je ne pouvais plus avancer… Ce quelque chose faisait grimper la colère en moi ainsi qu’une émanation de chakra montrant clairement la haine envers ce système probablement défensif. Je ne montrais rien profitant de l’anonymat que me procurait mon masque tandis qu’il me répondait tel un Shinobi digne de ce nom. Sa raison ici ne me concernait pas, il avait vu l’heure et il connaissait mieux ce bois que je ne le pensais… Hahaha ! S’il savait à quel point il était dans le faux…

    Par ailleurs, il répondit du tac au tac que moi non plus, je ne savais pas sur qui je risquais de tomber. Ce qu’il ne savait pas – une énième fois – c’était à quel point j’aimais le risque et que je n’espérais qu’une chose, tomber sur plus fort que moi. Suite à cela, il fit quelques notes de musique de son instrument, chose qui heurta mon attention et je fronçais les sourcils tentant de déterminer ce qu’il comptait faire. Mon erreur fit d’écouter cette mélodie qui, en un instant record, eut l’effet d’une massue sur la tête. Je me tins le crâne entre mes deux paumes et tombai à terre en criant. L’agonie était terrible, mais… Elle me faisait frissonner. Je me sentais… Vivant !


    « Aaaah mon dieu que c’est bon ! Je me sens enfin vivant, je le ressens de l’intérieur de mon corps ! »

    La douleur ne cessait de vagabonder dans toute mon anatomie… Elle était terrible. Du sang commença à couler de mes narines tandis que je continuais de jouir de plaisir tant la torture était bonne. Cette méthode me plaisait bien mais elle manquait de sang à mon goût ! Je me relevai tant bien que mal, titubant légèrement. La douleur s’estompait tranquillement alors que le gamin reprit la parole en m’ordonnant des réponses quant à ce cadavre, ma présence et mon identité ! Je profitais de ce petit moment de répit pour lui répondre…

    « Dommage que ta méthode de torture manque d’hémoglobine… Je préfère quand même la mienne… » Je mis la paume de ma main sur ma tête. « Je crois que tu es légèrement dans le faux et je vais prendre de mon précieux temps pour éclairer la tête d’ignorant que tu es. » Je me laissais tomber en arrière, adossé au cadavre. « Tu connais ce bois, mais dis-toi que certains la connaisse mieux que toi, et peuvent en tirer profit. » Mon coude se posa sur le dos du défunt. « Ta présence ici ne me concerne pas ? Très bien. Alors dès que j’aurais terminé mes explications, tu auras 3 secondes pour fuir avant que je ne t’enferme pour ta présence injustifiée ici… » Je toussai un coup et me pourléchai rapidement retirant le sang qui avait coulé. « Je ne te connais pas, je ne t’ai jamais vu. Et je suis en droit de faire ce que bon me semble de toi… » Mon deuxième coude vint se poser sur la colonne du macchabé, les jambes légèrement repliées. « Ce gars derrière toi… Il ne te concerne pas. Et comparé à toi, je suis en droit de ne te divulguer aucune information. Mais si tu ne veux pas finir comme lui, tu as tout à gagner à répondre à mes questions. »


    Mon timbre de voix s’était légèrement éclaircit qu’au préalable. Je voulais lui faire peur mais ses réponses m’avaient convaincu sur le fait qu’il n’était pas facilement impressionné. Alors j’allais la jouer simplement et lui mettre la réalité en face : il n’était pas en position de force bien que ses compétences au combat étaient supérieures à ce que je pensais.

    « Je la joue franc jeu avec toi. Je vais te poser une série de question, et tu vas m’y répondre en allant au plus simple. Je pose les questions, tu réponds aux questions, ni plus… Ni moins. » Mes bras se croisèrent et je posais mon regard dans le sien. « Je reprends donc… Les banalités d’usages veulent que je te demande qui tu es, ce que tu fais ici… » Tapotant du pied dans l’herbe verte, mon impatience me gagnait. J’allais donc insister sur un fait important. « N’oublie pas, gamin… J’ai le droit de t’enfermer si tu ne réponds pas à mes questions jusqu’à ce que j’ai des réponses à mes questions… Evitons la perte de temps. »

    J’étais du genre bavard ce soir… Mais la personne en face de moi m’intriguait et je voulais en savoir un peu plus… Il pouvait être un pion que je pourrais utiliser par la suite, alors autant se montrer plus sympa qu’avec les précédents Shinobi que j’avais pu rencontrer jusque là… Mon agonie ? Il pouvait l’augmenter… Mais il ne le ferait pas, je le sentais… Si je me trompais, ses plus proches amis pour les années à venir seront des barreaux… A quoi bon tenter le diable ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Jeu 2 Jan 2014 - 19:57

Mais... Qu'est-ce que c'est que ça... Enfin je veux dire ce type... Cette chose ! Ma mélodie n'a eu aucun effet ? Je ne comprend pas, pourtant, il a bien entendu la musique... Non, je le vois, il tremble légèrement et se tiens la tête... Non, c'est autre chose... C'est comme si il se nourrit de... la souffrance qu'il endure. Oui... Cet homme, ou monstre, je ne sais plus très bien, se délecte de chaque instant...

Néanmoins, je le vois prendre du répit... Cela me montre bien que même si il aime souffrir, il est conscient que son corps possède une limite. Cela fait froid dans le dos, et le rend d'autant plus dangereux. Et là, c'est le choc pour moi. Je n'y comprends rien... Il me dit qu'il aime ma torture, bien qu'il pense qu'il manque de l'hémoglobine... Autrement dit, du sang... Mais qu'il préfère la sienne... Je n'ai pas vraiment envie de savoir en quoi elle consiste.... Néanmoins, je suis un peu fier de moi, mon Genjutsu lui a quand même fais des effets. Hors, ce que je ne savais pas, c'est qu'il me parle, et explicite même, qu'il va éclairer mon esprit... La suite de ses paroles ne laisse plus aucun doute, c'est un Anbu, un membre de mon village. Merde, tout s'explique et s'emboîte rapidement: il possède plusieurs avantages par rapport à moi. 

De une, je dois répondre naturellement à toutes les questions qu'il me pose sous risque d'être mis en prison. De deux, il peut prendre la direction de tout les Shinobi moins gradé que lui, ce qui implique moi, de trois il possède carte blanche sur notre territoire et, comme il le dit, connaît la forêt comme sa poche. Et enfin, il est largement plus expérimenté que moi. Autrement dit, je n'ai aucune autre alternative que de me plier à sa volonté. Il avait parfaitement raison, j'avais tout à gagner que de répondre bien sagement à ses questions.

Il m'annonce ensuite qu'il va jouer franc-jeu avec moi... C'est ce que je vais faire, je ne pense pas qu'il est vraiment dans mon intérêt de résister... Je peux toujours jouer la carte de l'Amnésique se faisant posséder par son ancien soit, mais je doute que l'on croit réellement à mon histoire au vu du verrouillage psychique présent dans mon esprit. Il me pose donc les questions banales... Cette conversation ira donc en un unique sens.

-Au vu de votre demande officielle en tant que membre de l'Anbu, j'irai droit au but. Je me nomme Ao Rin, Genin du village caché des Feuilles... Je suis ici dans le but de mon entraînement. Néanmoins, avant de continuer, j'aimerai avoir la preuve de votre appartenance aux forces spéciales.

Oui, j'allais droit au but. C'était un membre de l'Anbu, et j'était un Genin. Mon entraînement de Shinobi des feuilles m'avait inculqué le respect de mes aînés, quel qu'il soit. Mon nom de famille indiquant que j'étais orphelin (vu que c'est un membre de l'Anbu, je suis pratiquement sûr qu'il a fait le lien avec mes cheveux), que j'utilise le son... Alors que moi, je ne savais rien de lui, mis à part qu'il avait un goût prononcé pour les cadavres, la torture et le sang... J'attends donc, avec une certaines appréhension, la suite de ces questions, et surtout, la preuve de son appartenance à l'ANBU. 

Info:
 


Dernière édition par Ao Rin le Ven 10 Jan 2014 - 20:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Ven 3 Jan 2014 - 1:24

    La discussion continuait de plus belle tandis que la méfiance de mon interlocuteur semblait s’intensifier. Il s’était toutefois montré coopératif et avait décidé de me répondre – d’après lui – franchement. Il avait même qualifié mes questions comme « demande officielle » en tant qu’ANBU. Rien que cette phrase me faisait frissonner et un rictus se dessinait au bord de mes lèvres. Il était donc Ao Rin, Genin de Konoha et il était présent dans cette forêt pour son entrainement. S’entrainer à une heure pareille ? C’était bien la première fois que je voyais un Ninja subir un entrainement durant ce créneau horaire… Il fallait dire qu’un Genin n’avait que ça a penser… Un air de dégoût arborait mon visage : ces Genins n’apportaient strictement rien au village. Il n’était que de la chair à canon ou mes jouets de torture… Je secouai la tête mais je notais son envie de progresser malgré tout.

    La fin de sa phrase était marrante elle aussi ! Si bien qu’un petit rire s’échappa montrant l’ironie de la situation. Il voulait que je lui prouve mon appartenance au sein de l’unité spéciale… Pourquoi devrais-je ? Je n’avais ni le temps, ni l’envie de devoir prouver quoi que ce soit… Je tapai légèrement le cadavre avant de me relevai. J’avais légèrement récupéré de sa précédente offensive. Un pied sur la tête du défunt, je me maintenais en équilibre avant de répondre à sa question.


    « J’ai l’impression qu’il y a une chose que tu ne comprends pas… Je n’ai pas à me justifier… Il n’y a qu’une seule personne capable d’exiger quoi que ce soit de moi, et c’est à cette même personne que j’ai promis fidélité et obéissance. Le reste du monde ira se faire foutre et je ne ferais que ce dont j’ai envie… »

    L’orgueil, la prétention et la fierté étaient les trois adjectifs me qualifiant. Vous l’aurez comprit, le seul protagoniste à qui j’acceptais de rendre des comptes était le Rokudaime : la personne ayant accepté de me laisser une chance au sein du village et m’offrant la possibilité d’intégrer cette unité… Il était temps que j’agisse au nom de l’équipe et que je fasse avancer les choses… D’ailleurs, l’idée d’un jeu me vint en tête…

    « Je suppose que tu connais ce jeu… La roulette russe ? » Dis-je, l’interrogeant. « Eh bien je te propose d’y jouer maintenant… »

    Je me rapprochais de lui, écrasant la tête du macchabé. Les quelques mètres nous séparant furent rapidement parcourut mais une distance de sécurité s’imposait. Je me mis accroupie tout en continuant de l’observer et je repris la parole.

    « Je t’explique rapidement les règles… Je ne te prouve rien. Tu dois simplement me croire. Et si tu ne me crois pas, je te prouve mon appartenance à l’ANBU, mais à ma façon… » Je me redressai et lui tendis ma main amicalement. « Alors, qu’en penses-tu ? Tu veux tenter ta chance ? »

    Je me montrais entièrement amical. Malheureusement pour lui, c’était le genre amical bourré d’arrières pensés… Allait-il jouer avec moi ? Je l’espérais sincèrement…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Ven 3 Jan 2014 - 16:26

Il attend... Mais attendre quoi ? J'avais annoncé ce que je savais, et je ne sais rien de plus. Pourquoi je suis là ? L'Instinct. Tout simplement, l'instinct. Mon être m'avait demandé, et j'avais obéis. Rien de plus. Je le fixe intensément, ma barrière encore active. Il tape légèrement le cadavre, avant de se relever et de mettre un pied sur sa tête, retrouvant petit a petit l'équilibre de ma dernière technique... Après tout, la mélodie de la douleur chantante avait réussi à l'atteindre, néanmoins, il était toujours aussi puissant... Et effrayant.  Il répond ensuite à ma question... Tout en avançant vers moi.

« J’ai l’impression qu’il y a une chose que tu ne comprends pas… Je n’ai pas à me justifier… Il n’y a qu’une seule personne capable d’exiger quoi que ce soit de moi, et c’est à cette même personne que j’ai promis fidélité et obéissance. Le reste du monde ira se faire foutre et je ne ferais que ce dont j’ai envie… »

Au final, je suis pratiquement sûr que c'est un membre de l'Anbu... Un ninja ennemis n'aurai fait qu'une bouchée de moi, sans même répondre à mes questions. Où peut-être est-ce justement ce qu'il cherche à me faire croire pour que je baisse ma garde et qu'il puis-ce frapper ? Très peu probable. Il vient clairement de me dire qu'il n'obéit qu'à une seule personne, et cette même personne et celle que j'admire tant... La sixième Ombre du Feu, le Rokudaime Hokage: On'-Sama...

Mon sentiment de méfiance se transforma en un sentiment d'admiration mêlé à une certaine compréhension... Mon visage, de base, assez froid, se réchauffa soudainement. Ma technique se désactiva... Le mur n'était plus. Nous n'étions pas si différent. Nos vies respectives n'avait pas réellement de sens... Je commence à avoir l'impression de le connaître un peu plus désormais... Son goût pour le sang, le sens caché de ses paroles. Est-ce simplement pour se prouver quelque chose ? Il cherche à prouver une seule chose... Qu'il est vivant. Tout comme moi... Ma vie ne possède pas un réel sens. Ma mémoire elle-même me fait défaut... Il s'avance vers moi et s'accroupis à une distance respectable...

« Je suppose que tu connais ce jeu… La roulette russe ? Eh bien je te propose d’y jouer maintenant… »

Un jeu... Au vu de la situation, cela n'annonce rien de bon... Et au vu de son goût prononcé pour la mort, cela se confirme très facilement.

« Je t’explique rapidement les règles… Je ne te prouve rien. Tu dois simplement me croire. Et si tu ne me crois pas, je te prouve mon appartenance à l’ANBU, mais à ma façon… » 

Je reste silencieux... Il s'avance encore vers moi et me tend la main avant de me lancer un :

« Alors, qu’en penses-tu ? Tu veux tenter ta chance ? »

Je pris enfin la parole...

-Je ne connais pas ce jeu. Et bizarrement... Je te crois. Mon regard part ensuite dans le vide... Je ne me souviens pas de grand chose... Alors oui, il est difficile de dire ce que j'en pense vraiment quand on ne sait pratiquement rien. J'aimerai avant complété ma réponse. Je suis ici pour mon entraînement, mais plus particulièrement par instinct. Je marque une pause avant de reprendre. L'Instinct, tout simplement... Es-tu sûr de vouloir jouer avec quelqu'un qui n'a même plus ses souvenirs à perdre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Ven 3 Jan 2014 - 20:11

    Je refermai ma main, déçu. Il m’avait ignoré mais je préférais jouer la carte de l’indifférence. Je ramenai mon bras le long de mon corps tout en me relevant et me dirigeai une énième fois auprès de mon cadavre. Celui-ci était très pâle, il devenait froid… Très froid. Ma paume de main sur son front avait confirmé ce à quoi je pensais. Durant ce temps, mon interlocuteur avait prit son temps pour me répondre. Il ne connaissait pas mon jeu et il me croyait. Un sourire se dessina derrière ce masque qui assurait mon anonymat. Je croisai les bras et tournai les talons de sorte à faire face à mon interlocuteur qui continuait de déblatérer des futilités. Quelques précisions sur sa personne : il ne se souvenait pas de grand-chose et était présent ici par instinct et pour s’entrainer… Suivit d’une question qui me fit tout de même réfléchir : allais-je vraiment jouer avec quelqu’un qui n’a même pas ses souvenirs à perdre ? Un petit grognement de réflexion résonna…

    « Donc on ne joue pas ? » Dis-je d’un air déçu. « Très bien. » Je m’adossai contre un arbre proche du macchabé. « Ainsi donc, tu n’as plus aucuns souvenirs… Tu serais donc amnésique ?! » M’interrogeai-je… « Ma première question aurait été de savoir dans quelle circonstance tu es devenu amnésique… Certains s’en rappellent, mais je crois que ce n’est pas ton cas. » Je pris une petite seconde de temps de pause avant de reprendre. « Cela doit être étrange de n’avoir aucuns souvenirs. Tu dois probablement te retrouver dans une situation ou tu doutes de ta propre existence n’est-ce pas ? Tu ne te demandes pas qui tu es ? Pourquoi tu existes ? Si un jour tes souvenirs te reviendront ? » La curiosité m’avait gagné, et c’était bien la première fois. « Mais, j’aimerais savoir une chose… » Je pointai son instrument de mon index. « Tu sais jouer de cette chose… Est-ce un des souvenirs que tu aurais gardés ? Ou bien, as-tu apprit à t’en servir après ton amnésie, reprenant tout de zéro ? »

    Puis à la suite de cette conversation, je continuais de réfléchir et d’observer sa guitare… Je fronçais les sourcils, en pleine réflexion… Puis je commençais à analyser ce jeune homme… Beaucoup d’images dans ma tête et elles voulaient dire quelque chose, mais je devais les remettre bout à bout… Quelques secondes passèrent. Bingo ! J’avais trouvé. Il s’avérait que notre cher Rokudaime était réputé pour être un bon luthier et qu’il maniait lui aussi un instrument avec une certaine dextérité… J’avais l’impression de le voir lorsqu’il était jeune… Un sentiment bien étrange puisque jusqu’à ce jour, il était le seul pour qui j’avais un profond respect. Je donnai un coup de menton en avant pour désigner son instrument avant de reprendre.

    « Si tu as un soucis avec ta guitare, il serait bon que tu ailles voir le Rokudaime. C’est un luthier digne de ce nom, et je suis sur qu’il saurait t’aider en cas de soucis. » J’écartai les bras pour appuyer mes propos. « En plus de ça, il pourrait peut-être même te l’accorder. » Mes bras se croisèrent à nouveau. « Je ne te dis ça qu’en guise d’information, et sois sûr que tu as une place d’honneur. » Mon sérieux revint. « Parce que tu es le seul que j’ai rencontré qui s’en sort indemne… Je n’ai pas pour habitude d’être social… » Mon index montra une nouvelle fois sa guitare. « Dis toi que ton instrument te sauve la vie puisque quelque part, il me fait penser au Rokudaime… Et que c’est bien la seule personne sur qui je n’oserais lever la main… »

    Une de ces questions n’avait pas obtenu de réponse. J’inclinai légèrement mon visage vers le bas, observant la terre qui fut retourné par le cadavre que j’avais lancé auparavant. Mon timbre de voix n’avait rien d’amical et mes propos étaient froids, très secs…


    « Tu m’as demandé si j’allais jouer avec quelqu’un qui n’avait même aucun souvenir à perdre ? » Un petit rire que je qualifierais de diabolique résonna derrière mon masque. « Ma réponse est oui. A partir du moment où quelqu’un possède du sang en lui qui ne demande qu’à sortir, je jouerais avec cette personne… » Mon regard se posa dans le sien. « Et même un gars comme toi, aussi amnésique soit-il, j’aurais le plaisir de voir son sang jaillir de son corps… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Sam 4 Jan 2014 - 13:46

Il retire sa main que je viens à peine de remarquer... Cela me fais un pincement au cœur. Étrangement, il me semble être juste une personne que l'on ne comprend pas, ou pire, que l'on ne cherche même pas à comprendre. Mon regard s'adoucis... Mon Amnésie possède beaucoup d'inconvénient, mais elle possède bien un avantage: Je peux comprendre et avoir une certaines empathie sur beaucoup de douleurs. Et la douleur et l'incompréhension font partis intégrante du monde Shinobi. 


Il reprend de plus belle, d'un ton déçus... « Donc on ne joue pas ? » Non, nous n'allions pas jouer a son jeu sanglant, mais nous pouvons jouer à autre chose. J'ai mon instrument après tout, et j'ai appris pas mal de choses, dont des jeux, pour faire connaissance avec une autre personne facilement à l'hôpital. Oui, la rééducation sentimentale et sociale fait aussi partis des pré-requis pour vivre en société... Enfin bon... Il affirme ensuite une chose d'une véracité douteuse... Je ne sais effectivement pas dans qu'elle circonstance je suis devenus amnésique... Mais après ma rencontre avec Nastumi, je sais une chose. Que ce n'est pas naturel, et que cela viens probablement d'un puissant Jutsu... Il me pose ensuite une flopée de questions très intéressantes et d'une façon tellement naturelle que j'ai l'impression qu'elles habitent en lui. Si je doute de ma propre existence, si je ne me demande jamais qui je suis, pourquoi j'existe, si un jour mes souvenirs reviendront... Je sens en lui une curiosité... Cherche-t-il une réponse à ses propres questions ? Une fois qu'il a finis, je prend la parole.


« Oui, je suis amnésique, j'ignore exactement les circonstances exactes, mais je peux affirmer qu'elle n'est pas naturelle. » Sous entendant que cela viens bel et bien d'une technique ninja... «  Si je doute de ma propre existence ? » Je caresse mon instrument « Parfois... Souvent même... Mais la musique permet de me faire sentir que j'existe, même si cela signifie être le fantôme de moi-même... Si je ne me demande pas qui je suis ? Si... Bien sûr que si... Tout ce que je sais est noté dans un dossier. C'est un groupe de l'Anbu qui m'a retrouvé, à moitié mort, les côtes brisées , certains organes perforés, dont deux vitaux, et en état de mort psychologique. J'ignore qui m'a fait ça... Ni même pourquoi. » 


Je joue un petit peu « Quand au pourquoi j'existe... Je l'ignore aussi... Les médecins m'ont dit que j'ai survécus, preuve que je dois exister. » Je souris un peu «Une réponse bien fade... Quand à mes souvenirs... J'ignore si ils reviendront tous, même si quelques médecins sont confiants. Certains reviennent, mais il y a toujours le doute que ce ne sont que des hallucinations pour combler un vide sans-fond. » Je respire lentement pour ne pas m'effondrer face à la douleur qui circule dans mon corps. « Quand a ta dernière question... Je joue naturellement, je n'ai pas le souvenir de l'apprentissage, le sais, c'est tout. Et ce n'est pas le seul instrument que je sais jouer... Parfois je me réveille le matin avec une mélodie dans la tête, que je reproduis dans une journée comme aujourd'hui. Un souvenir où une simple inspiration ? Difficile à dire... Fin, comme tu vois, je n'ai pas beaucoup de réponse. »


Il me fais ensuite une remarque amicale... Allez voir le Rokudaime si j'ai un soucis ? Comment dire, j'y ai pensé, tout le monde me le dit, mais je n'ai jamais eu la force de le faire. Nous sommes tout les deux des musiciens, mais mon admiration pour lui n'a d'égale... Non, elle n'a pas d'égale. Il est Hokage, un des plus grand musicien de l'histoire, un excellent Shinobi et il possède une classe inégalable. Il m'annonce aussi que j'ai une place d'honneur, le seul qui m'en sort indemne car il ne fait pas dans le social. Ça, je l'ai deviné, qu'il ne fait pas dans le social. Mais la question c'est, pourquoi je m'en sort indemne ? Question auquel il répond immédiatement. Je le fais penser au Rokudaime, et il est la seule personne qu'il ne peut pas frapper.


Je ne peux m'empêché de sourire... C'est vrai qu'avec ma guitare électrique, ma manipulation de l'Onkyôton, et mon symbole de Konoha sur mon bras, difficile de ne pas faire référence à l'Hokage sixième du nom. Enfin, j'irai peut-être voir l'Hokage... Mais pas pour qu'il accorde ma guitare, je sais déjà très bien le faire grâce à mon ouïe... Enfin, je pourrai avoir une vérification, et peut-être même qu'il m'offrira une autre guitare, qui sait ?


Il répond ensuite à ma question... Et je prend enfin la parole.


« Heureusement que je joue de la guitare et que mon sang ne demande pas à sortir » Je ris un peu «  Enfin, j'irai peut-être le voir pour une petite vérification. Merci du conseil... Au fond, tu m'as l'air sympathique... » Je lui souris amicalement, et le regarde d'un air compris « Mais... Est-ce réellement à moi que tu poses toute ces questions, ou cherches-tu, toi aussi, des réponses ? Tes jeux sanglants, ton amour pour la douleur, la torture, et autre... N'est-ce pas qu'un simple moyen d'échappé à une autre douleur, bien plus grande ? De te prouver quelque chose ? » Je le regarde d'un air sérieux, non je ne plaisante pas sur ce genre de chose. Je lui laisse le temps de répondre avant de dire :



« Raconte-moi ton histoire... S'il te plaît. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang B
Messages : 816
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: ♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé] Sam 4 Jan 2014 - 21:13

    Mes questions n’eurent que partiellement des réponses… J’étais frustré mais je pouvais comprendre. Il était malade, il souffrait d’amnésie. J’eus la chance de ne pas le devenir. J’avais encore mes souvenirs ancrés dans ma mémoire comme si mes actions d’antan avaient été faites le jour d’avant. Je bavais rien qu’au fait de me remémorer certains passages comme celui où j’avais écrasé la tête de mon père au sol, lui donnant maintes et maintes coups de mes avants bras renforcés par du métal… Le voir décapité après tant de manières, et tout ce qu’ils avaient tentés de m’enseigner – en vain. J’ai encore ce souvenirs agréable d’avoir plaquer ma mère contre le mur avant de lui arraché la trachée de la pointe de mes doigts… J’ai encore l’odeur du sang dans mes narines, la vue de la pièce décorée de rouge… Je sentais encore la douleur de ma gorge irritée par l’essoufflement lors de ma fuite du village de Shimo… Tant de souvenirs présents… Mes globes oculaires devinrent couleur sang… Un état second que je chassai rapidement : je ne devais pas prendre la vie d’un Shinobi de Konoha – je le devais au Rokudaime.

    Durant ce laps de temps de réflexion, je l’avais écouté mais j’avais laissé quelques minutes de pause… Je repensais à tout cela. Jusqu’à sa dernière question qui vont me sortir de mon état d’hypnose… Il souhaitait que je lui raconte mon histoire… J’étais réticent au fait de lui raconter mon passé. Non. En fait je ne le voulais pas, simplement. Je n’étais pas du genre à raconter ma vie au premier gars que je rencontrais : que ce soit un Shinobi de la feuille ou non. Sans compter que ses familiarités avaient tendances à m’énerver et que ses yeux adoucis m’irritaient ! Chose que je lui fis comprendre rapidement d’un geste de la main…


    « Arrêtes un peu tes conneries. Tes petits rires, ton regard mielleux… Laisses ça aux faibles ! Ca ne m’atteint pas. » Je secouai la tête. « Et pourquoi je te raconterais mon histoire ? En quoi peut-elle t’intéresser ? » Ma voix s’éleva. « De toute façon, il n’y a rien à dire. Cela ne concerne personne. Je suis ce que je suis, c’est tout. »

    Il était temps de couper court à la conversation avant que celle-ci ne se termine en un bain de sang. L’instabilité émotionnelle était un de mes défauts que je ne souhaitais pas corriger : elle faisait partie de moi et il s’agissait de ma personnalité. Les autres devaient l’accepter et apprendre à vivre avec. En aucun cas j’allais changer pour autrui : il en était simplement hors de question.

    « Pour te répondre : je n’essaie pas de me prouver quoi que ce soit. Il y a des choses qui ne s’expliquent pas, et mon goût prononcé pour la torture et le sang en fait parti. » Je pointe sa guitare de mon index. « Peut-être essaies-tu de te rappeler de quelque chose avec cet instrument que tu trimballes à longueur de journée, mais ce n’est pas mon cas. »

    Je m’abaissai pour reprendre le macchabé sur mon épaule. Il était devenu si froid en si peu de temps… Sa fraîcheur me fit frissonner de plaisir… Je me pourléchai avant de me retourner vers Rin et lui adresser une dernière parole.

    « Je pense qu’il serait mieux pour toi que tu vaques à tes occupations. » Je me projetai sur une branche avant de conclure. « Nous nous reverrons, cela ne fait aucun doute… »

    Puis je disparus comme j’étais venu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

♫ Musical Transcendence ♫ [Kamejirô] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-