AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Jeu 2 Jan 2014 - 4:32

Petite info:
 

Avant d'aller aux sources chaudes, je doit passer chez moi pour récupéré quelques affaires. Je passe donc dans les rues pour arriver jusqu'à mon appartement. Proche de l'hôpital, il s'agit en fait des appartements de prêt d'urgence. Signalant en même temps que effectivement, quelque chose cloche chez moi. Car oui, Ryosei ne savait pas encore que je souffre d'Amnésie. J'ouvre mon appartement avant de dire à Ryosei.

-Entre, fais comme chez toi. Je dois récupérer quelques affaires avant qu'on parte là où je veux t'amener. Et ne me demande pas où, c'est une surprise.

Mon salon était simple... Un canapé, une table basse, beaucoup d'instruments de musiques (Harpe, Guitare, guitare électrique, flûte de pan, flûte traversière, violon, piano, et j'en passe...) ainsi que quelques cartons. Je dois bientôt partir, d'ici le début du printemps. Le tout en lien avec la cuisine, qui possède elle une table ronde avec 4 chaises, et tout les ustensiles utiles. Le tout n'est pas très original... En effet, mis à part les instruments, les partitions qui traînes à droite et à gauche, et le matériel ninja, tout est à Konoha... 

Enfin, je me dirige rapidement dans la salle de bain, prend mon sac à dos, deux serviettes, et j'arrive dans la cuisine avant de prendre de quoi grignoter, et quelques partitions. Une fois le tout prêt, je met une autre petite veste, et je m'avance vers mon camarade.

-Voila, j'ai tout, on y va ?

Une fois au-dehors de l'appartement, je verrouille celui-ci et je pars, direction une source chaude privée, où j'adorai tout simplement allé.

*Quelques instants plus tard, Forêt de Hi no Kuni*

Dans la forêt, qui m'est terriblement familière à force de promenades, je me dirige vers les sources que je vais définitivement désigné comme "mes sources". Secrète, à l'écart, elles sont parfaite pour ce détendre. Il fait nuit noire, nous sommes sous un ciel ayant un spectacle magnifique. Une pleine lune sur un fond noir, emplis d'étoile. J'aime ces nuits à Konoha. Nous arrivons enfin à destination, devant ces sources thermales. La vapeur s'échappe de l'eau cristalline, et le reflet de l'astre lunaire ondule dans l'eau. Je sort la serviette avant de lui tendre et prendre la parole:

-Voila un de mes lieux favoris. Rien de mieux que des sources thermales pour se détendre, crois-en mon expérience... Tiens, prend ça.

Le tout en sortant moi même une serviette, et en enlevant ma veste...


Dernière édition par Ao Rin le Jeu 2 Jan 2014 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Jeu 2 Jan 2014 - 19:09

Étrange. Où voulait-il m’emmener ? Surtout qu’il commençait à se faire tard là… La nuit allait tomber d’un instant à l’autre, et je n’aimais pas trop ça. Lorsqu’il fait nuit, j’aime bien rester tranquillement chez moi. C’est plus sûr que de traîner à l’extérieur, surtout quand on ne sait même pas où on va. Bon, après tout, je ne serai pas seul : Rin était avec moi, et je pense pouvoir lui faire confiance. Après tout, lors de notre mission, j’ai bien accroché avec cet autre Genin. Nous verrons bien après tout… En tout cas, l’homme aux cheveux bleus ne tenait pas à me révéler notre destination, et m’emmena avant chez lui pour qu’il puisse récupérer quelques affaires. Il me laissait entrer, comme ça ? À la maison, je ne suis pas sûr que Miko apprécierait que j’invite une personne que je connaissais que depuis quelques heures, sans son autorisation.


- Ah, euh… Ok !


Pendant qu’il allait prendre je ne sais quoi, j’observais tranquillement son appartement. C’était sympa ici ! En tout cas, on voyait bien à quel point il était passionné par la musique, vu tous les instruments divers et variés qu’il possédait. Ainsi, il ne savait pas que chanter et jouer de la guitare ! Il jouait de tout ça ? C’est… Impressionnant ! Je n’en revenais pas. Je ne pense pas que tous ces instruments soient là pour la déco… Mais s’il jouait vraiment de tout ça, c’était vraiment exceptionnel. Pendant qu’il était occupé à récupérer quelques affaires, je m’approchais de tous ces instruments, pour les observer d’un peu plus près. C’est sûr que ce n’est pas chez moi que je trouverai ça. De toute manière, je n’en verrais pas l’usage, à moins d’apprendre… Ce n’était pas dans mes priorités.

Pour tenter je ne sais quoi, j’appuyai sur quelques touches de son piano, jusqu’à que Rin revienne pour qu’on y aille. Où ? Je ne savais toujours pas. Mais bon, maintenant je n’allais plus tarder à savoir j’imagine… En tout cas, maintenant, il faisait définitivement nuit. En cette période de l’année, la nuit tombait relativement vite, ce qui ne me plaisait pas vraiment. La nuit est un élément principal des histoires de peur que l’on raconte aux jeunes enfants, ou encore au plus grands comme moi. Ça a toujours le même effet chez moi, si ce n’est pas plus… Une bien grosse frayeur. Surtout qu’on était complètement sorti de l’enceinte du village, et qu’on se trouvait dans la forêt du Pays du Feu. Ce n’était pas très rassurant… Heureusement pour nous (surtout pour moi), on ne rencontra aucun problème en chemin… Ce qui n’est pas plus mal.

Nous étions donc arrivés à destination : un endroit magnifique, vraiment, avec un coin d’eau qui semblait plutôt chaude, vu la vapeur qui en émanait.


- C’est beau !


Minute. Une source thermale ? C’est ce qu’il venait de dire ? Euh… Ça m’intimide toujours un peu ces endroits-là… Bon là encore, ce n’est pas un lieu public, mais tout de même. Par contre, comme il le dit, j’imagine que c’est parfait pour se détendre, surtout après la mission éprouvante que l’on venait d’effectuer. Faut pas croire, mais une banale mission comme ça fatiguait quand même ! Rin me tendit une serviette, qu’il avait probablement prise chez lui, et commença à se dévêtir. Je commence à comprendre pourquoi il ne voulait pas me dire la destination avant, il avait peur que je refuse l’invitation ? Ça aurait été probable, mais me connaissant s’il avait insisté, j’aurais certainement cédé. En tout cas, maintenant, je n’avais plus vraiment le choix. Il faut me comprendre, je suis plutôt pudique, mais alors bien pudique. Bon encore, ce n’est pas comme si nous étions une trentaine vous me direz… Raaah la misère.


- Pourquoi pas après tout… Je te crois. Merci !


Par pudeur, je m’éloignais un peu pour me changer tranquillement. Honnêtement, me déshabiller devant tout le monde n’était pas dans mes loisirs. La serviette autour de la taille, je m’approchais de la source. L’eau reflétait mon visage, ainsi que tout ce magnifique ciel étoilé. Elle semblait si pure, c’était fascinant. M’accroupissant, je mis mon index droit dans l’eau, avant de le ressortir tout de suite.


- AH ! Mais elle est super chaude !


On peut vraiment rentrer dedans ? On voit tout de suite que je ne suis pas un expert des sources d’eau chaude… Surtout qu’en pleine nuit, l’air n’était pas très chaud, ce qui contrastait pas mal avec la température de l’eau… D’ailleurs, aussitôt que mon doigt ait effleuré la surface de l’eau, mes moustiques s’étaient empressés de s’en aller, pour rôder dans les parages, ce qui me fit un peu rire. Ils n’aimaient pas l’eau, ça ce n’est pas nouveau. Mais je ne vois pas comment je vais rentrer, il va me falloir beaucoup de temps et de courage… Ou alors, ce n’était qu’un coup à prendre.


- Hé Rin… T’es sûr qu’on peut se détendre dans une bouilloire comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Jeu 2 Jan 2014 - 21:14

Je regardais Ryosei s'extasiant devant une telle beauté environnante. Il est vrai que le cadre est tout simplement merveilleux... Des sources chaudes naturelles incrustées à même la roche, sous un ciel étoilé et une lune parfaitement ronde, c'est juste exceptionnellement rare. Alors que je commence à enlever ma veste, je vois Ryosei devenir... Hésitant... Non, non, ce n'est pas une blague, Ryosei hésite à se déshabiller. Pourtant, ce n'est pas comme si il y avait grand danger ici, personne n'était aux alentours, je le sais... Je le sais car j'entends beaucoup mieux qu'au sein du village. 


Après ce cours moment d'hésitation, il prend ma serviette et me remercie, et disant qu'il me croit. Tant mieux, je n'aurai pas osé me baigner seul et nous serions rentrés bredouilles. Enfin, tout de même, il s'éloigne pour se changer... Normal après tout, c'est aussi la première fois que je fais une baignade dans des sources chaudes avec quelqu'un... Nocturne qui plus est ! Bref, ce n'est pas si grave. J'enlève donc mes habits, délaissant enfin mon casque d'insonorisation, et passe ma serviette autour de ma taille, avant de m'avancer devant les sources chaudes... 


Elles ont quelque chose de familier... J'ai remarqué que je suis particulièrement résistant aux changements de température. Une habitude venant de mon ancienne vie ? Je ne sais pas, mais il est vrai que la différence de température entre celle extérieur et celle intérieur ne me gène pas du tout. En faite, c'est très agréable... Pas pour l'autre shinobi. A peine a-t-il mis son doigt dans l'eau qui le retire tout de suite et s'écriant que c'est chaud. J'avais enfin l'occasion d'entendre sa voix sans mon casque. Sa voix au naturel comme je dis souvent. J'enregistre le son de sa voix et je rigole légèrement, tout en rentrant dans l'eau avec une certaine facilité me venant d'une vie qui m'était inconnue. C'est étrange non ? C'est étrange d'avoir une capacité que l'on a acquis dans une autre vie. En fait, c'est tout aussi étrange que mon art musical subsistant. En tout les cas, l'eau possède un effet immédiat... Tout mon corps se relâche, et mes muscles se détendent. Je ris encore un peu, répondant à Moustiko-man:


-Bien sur que c'est chaud ! C'est une source thermale. Et qui dit thermale, dit chaleur ! Et surtout, très bon pour le corps. Tu n'as jamais fais de source thermale dans ta vie ? Dis-je d'un air un peu étonné. 


Il est rare qu'une personne n'est jamais testé les sources thermales. Cela fait partie de la culture de beaucoup de pays, et elles ont une très bonne réputation. A moins que cela face longtemps qu'il n'en a pas fait. Enfin, ce n'est pas si grave. Alors que je m'installe confortablement dans l'eau dans mon coin favoris: une sorte de chaise en pierre naturelle, mon camarade prend la parole:


-Hé Rin… T’es sûr qu’on peut se détendre dans une bouilloire comme ça ?


Je le regarde, intrigué, tout en posant ma serviette sur le côté, assez proche de moi pour que, si besoin est, je puis-ce sortir assez rapidement. Je crois qu'il ne m'a tout simplement pas vu entrer et m'installer confortablement dans l'eau, sans grande difficulté. Dès qu'il relèverai la tête, il me verrait de toute manière... Je reste donc à ma place et lui répond:


-J'en suis sur ! Ne t'inquiète pas, ce n'est qu'un coup à prendre. Va à ton rythme, mais juste un conseil, évite de faire tremper ta serviette dans l'eau... Sinon tu risques d'avoir un peu froid en sortant.


C'était absolument vrai, le petit détails qui tue. Je fais toujours très attention à ne pas mouiller ma serviette, car en sortant, je le regretterai. Je regarde donc Ryosei entrant dans l'eau à son rythme, avant de lui faire signe de me rejoindre. Après tout, nous étions là pour nous détendre, mais aussi pour faire plus ample connaissance.


-Alors, qu'est-ce que je t'avais dit ? *Je ris un peu* C'est pas un super moyens de ce détendre ?


Je me détends dans l'eau, fredonnant un autre air... Jetant un coup d'oeil à Ryosei, je le vois hésité à prendre la parole. Qu'est-ce qu'il aimerait me dire ? Peut-être que cette situation le met mal à l'aise. Autant l'encourager à prendre la parole.


-Ne soit pas si gêné voyons ! Dit ce que tu as à dire.


Je regardais l'Aburame, attendant calmement ce qu'il souhaitait me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Sam 4 Jan 2014 - 23:33

- Non, jamais.


C’est vrai d’ailleurs. Jamais je n’avais essayé ces sources thermales. C’est limite si je n’y ai jamais songé à essayer. Pourtant, ça n’a pas l’air bien méchant… C’est juste bouillant. En tout cas, je vis que Rin avait déjà réussi à y entrer, et qu’il était confortablement installé dans la source. Oh mon dieu, mais comment il a fait ? Il allait me falloir des heures et des heures pour parvenir à m’y résoudre… Comme qu’il disait… C’était un coup à prendre. Mouais, s’il le dit. Le tout était de ne pas tremper sa serviette dans l’eau de cette source. Ca encore, je pense que j’y aurais pensé tout seul. Mais dans le fond, il n’avait pas tellement tort de me le rappeler, tête en l’air que je suis j’aurais très bien pu rentrer avec. On ne sait jamais avec moi… Il l’avait peut-être déjà compris.


- Si tu le dis…


Bon, allez, respiration… Fiou… On y va. Peu à peu, je rentrai dans l’eau, tandis que mon visage faisait toutes les grimaces au monde, enchainées. Ça ne devait pas être très beau à voir, qu’on se le dise. Néanmoins, avec souffrance, j’ai réussi à mettre tout mon corps, sauf la tête dans cette eau. J’avais l’impression d’être rouge comme une tomate… Ouais, ça devait être un coup à prendre, il devait avoir raison. Peut-être bien qu’au bout de quelques minutes, j’allais m’habituer à cette température trop élevée pour moi. Après tout, ce n’était que la première fois que je prenais un bain dans une source comme celle-ci… Ca va venir…

Tandis que je m’y habituais peu à peu, il me demanda si ce n’est pas ce qu’il avait dit, que c’était un bon moyen de se détendre, tout ça en rigolant.


- Bah… Pour l’instant je suis un peu sceptique. J’ai plus l’impression de cuire que de me détendre…


J’eus un petit rire également, peut-être un peu nerveux sur les bords. Cramer n’a rien de bien marrant après tout. Et alors que je tentais tant bien que mal de me détendre, j’entendis Rin fredonner quelque chose. Encore une de ses chansons ? Peut-être bien. Décidément, ça avait l’air d’être une grande passion pour lui. Y a qu’à voir son appartement, qui était rempli d’instruments en tout genre. Il faut vraiment être passionné pour avoir tout ça, et probablement savoir en jouer par-dessus tout… Par contre, je crois qu’il a encore compris que je l’écoutais, puisqu’il s’était arrêté en me demandant de dire ce que j’avais à dire. Je ne suis vraiment pas discret… Et c’est vraiment plus fort que moi de l’écouter comme ça, sans gêne. Sans vraiment le vouloir, je pouvais être plutôt impoli, malgré moi !


- Ah, euh… Désolé je t’écoutais encore. C’est plus fort que moi…


Je m’étirais. Je commençais à bien me détendre, ça en avait mis du temps, mais maintenant c’est bon ! La chaleur de cette eau ne me dérangeait quasiment plus, un bon point ! Je me sentais un peu plus à l’aise. Il n’avait pas tort au final, bien que je ne comprenais pas vraiment d’où venait cet effet de détente. Ce n’était que de l’eau. Bah, faut pas chercher plus loin, la réponse risquait d’être un peu trop compliquée, ou bien trop philosophique. Je préfère ne pas savoir, et me contentait de savoir que ça marche bel et bien.


- Mais dis-moi… Ton goût pour la musique, il te vient d’où ? Au départ, je pensais que ce n’était qu’un loisir, mais ça m’a l’air plus d’une véritable passion en fait. Y a qu’à voir ton appartement, qui est rempli d’instruments en tout genre, je me trompe ? Ça fait longtemps que tu as cette passion en toi ?


Peut-être était-ce beaucoup de questions tout à coup, mais je dois avouer que j’ai un tempérament assez curieux derrière toutes mes frayeurs. Et puis, une petite idée commençait à germer dans mon esprit. Tout dépendrait de ses réponses, nous verrons bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Dim 5 Jan 2014 - 22:01

« Ne t'inquiète pas, écoute si cela te fais plaisir.. » dis-je en riant.

En vérité, qu'il m'annonce cela ne m'étonne pas du tout. Il m'écoute, comme certainement tout le monde l'aurai fait. En vérité, même moi j'aurai tendu l'oreille pour écouter, donc comment lui en vouloir ? Enfin, je sens qu'il a autre chose à me dire... Je le regarde un peu se mettre à l'aise, il s'étire et je le vois enfin ce détendre. Ouf. De peu, je me serai retrouvé réellement bête à ne pas le voir profiter des sources, surtout qu'il n'a pas eu trop le choix. Je ne peux pas m'empêché de sourire en le voyant ainsi, tout en superposant les images de son entré dans l'eau dans ma tête... Tout grimaçant, c'était réellement drôle à voir. Tout ça pour qu'il y arrive au final, c'est une preuve que malgrès les échecs, il persévère. Je le vois ensuite, encore une fois, hésiter...

- Mais dis-moi… Ton goût pour la musique, il te vient d’où ? Au départ, je pensais que ce n’était qu’un loisir, mais ça m’a l’air plus d’une véritable passion en fait. Y a qu’à voir ton appartement, qui est rempli d’instruments en tout genre, je me trompe ? Ça fait longtemps que tu as cette passion en toi ? 

Voila, j'en étais sûr, il n'avait pas tout dit. Quelque chose le turlupine. Je le regarde d'un air encourageant, et curieux aussi. Il finit par dire une floppée de question... Question que je me pose à moi-même. Mon sourire se perd assez rapidement, je veux vraiment lui répondre avec précision, mais tout ce que je trouve à dire c'est...

« Je sais pas... »

Je le regarde, son visage traduit une incompréhension totale. Je le comprend. Je me mord le bout de mes lèvres, qu'est-ce que je vais sortir pour lui annoncer en douceur que je suis amnésique ! J'ai vraiment pas envie de lui balancer une bombe comme ça... Enfin, je continu sur ma lancé malgrès tout...


« Non pas que je ne veux pas te répondre... Mais je suis tout simplement... Physiquement incapable de te répondre... » Dis-je d'un air un peu triste malgrès tout « J'ignore tout simplement d'où viens mon goût pour la musique... En vérité, tu vois... Comment dire... » J'hésite un peu... Quelques secondes... J'espère que je ne me trompe pas en le révélant « Je suis quelqu'un qui ne dispose plus... De ces souvenirs d'avant.. Enfin... La musique, et mon nom, c'est tout ce qui me reste de ma mémoire... Donc j'aime la musique parce que... C'est... Tout simplement ce qu'il me reste ? Fin... J'aime le faire, même maintenant... J'ai besoin de pratiquer cette activité... Tu vois... » Je ne savais pas quoi dire...  « Je pense que l'on peux considéré cela comme une passion... Donc non, tu ne te trompes pas... Les instruments de mon appartement m'appartiennent, d'ailleurs je crois que c'est les seuls choses qui m'appartiens réellement... » Je reprend ma respiration, et essaye de répondre à sa dernière question en faisant une synthèse de tout ça... « Je joue car je sais jouer, c'est comme si tu savais faire quelque chose sans te souvenir de l'avoir appris... Donc je ne peux pas trop répondre à tes questions...  »

Un long silence s'en suivis. Je le laisse prendre le choc, ça ne fais jamais rien quand j'annonce que j'ai perdu la mémoire... Les souvenirs sont l'histoire d'une personne, son expérience, il définit son être... Quand quelqu'un perd ses souvenirs, il perd son être. Et ça, tout le monde en est conscient. Je reprend pour mettre un peu de joie dans la conversation.

« Mais tu sais, je joue pour le plaisir de jouer. Et même mes Arts Ninja sont fait de musique aussi ! Donc c'est réellement une passion. C'est un peu comme si je te demandais pourquoi tu as des insectes en toi... Sauf que je doute que ta passion soit les insectes... D'ailleurs, tu aimes faire quoi ? Et pourquoi toute ces questions ? Tu as une passion, toi aussi ? »

J'en suis presque sûr, toutes ces questions, elles n'étaient pas innocentes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Dim 12 Jan 2014 - 1:53

Ahh. Il faut avouer qu’il n’avait pas tort là pour le coup. J’en avais presque oublié toute la fatigue accumulée de la journée, et le fait qu’il faisait nuit noire. Normalement, à cette heure, je suis gentiment enfermé dans ma chambre, et je ne bouge plus. Hors de question de sortir à une nuit si tardive… On ne sait jamais ce qui peut arriver quoi. Et pourtant, là… Je n’y pensais même plus. Quel bonheur de ne plus ressentir aucune crainte, d’être détendu et tranquille. Cela devait faire des années et des années, que je n’avais pas ressenti un tel sentiment de sérénité. Il faudra que je revienne à l’occasion, ça ne me fera que du bien. Même la chaleur de cette source ne me dérangeait plus du tout.

Avec tout ça, j’avais presque oublié que j’attendais une réponse de la part de Rin. Ou plutôt, que j’attendais des réponses. Ouais, il faut dire que j’ai un peu enchaîné les questions. Bah… Ce n’était pas vraiment des détails très confidentiels que je demandais… Juste quelques petites informations pour apprendre à un peu mieux le connaître… Et aussi, parce que j’avais une certaine idée derrière la tête. Néanmoins, sa première réponse me laissa perplexe. Il ne savait pas. Intrigué, mon regard se porta sur lui. Je n’avais pas très bien compris là pour le coup.


- Tu… Tu ne sais pas ?


Il semblait plutôt étrange suite à ça. Même moi j’étais plus détendu que lui. Que se passait-il ? De toute la journée, je ne l’avais pas encore vu une seule fois dans cet état-là… On dirait presque moi quand j’ai peur, ou plutôt que je suis intimidé. Il y avait quelque chose qui n’allait pas… Malgré moi, et sans le vouloir, j’ai bien peur d’avoir touché un point sensible…

Il reprit ensuite, m’expliquant le problème d’une manière assez hésitante et détournée. Il fit plusieurs interruptions pendant ses explications, et mon regard se fit un peu plus insistant. Non pas que je voulais lui soutirer un maximum d’informations, mais… J’étais plutôt curieux de savoir ce qui le mettait dans cet état-là. Dans mon regard, on pouvait y lire également une certaine compassion… Alors que je ne savais même pas d’où venait le problème encore. J’avais l’impression de me voir quand je suis tout timide, et que je peine à prendre la parole… C’était même pire là. Il reprit bien assez vite ses explications, me faisant comprendre ce qui lui posait soucis…

Amnésie. La voilà la raison de tout ça. Ça ne doit pas être simple à vivre, effectivement… Je commençais un peu à regretter d’avoir cherché à savoir ça, même si c’était loin d’être volontaire. Il m’était totalement impossible de prévoir quelque chose d’aussi gros. Si j’avais su, je me serai abstenu, bien évidemment… D’après ce qu’il me disait, s’il était si passionné par la musique, c’est parce que c’était la seule chose qui lui restait, avec son nom. C’est… Terrible. Je le regardais d’un regard assez attristé par la nouvelle, avant de détourner les yeux pour observer la surface de l’eau. Un murmure s’échappa de ma bouche.


- Désolé…


Que pouvais-je dire de plus… ? C’était à la fois une excuse d’avoir lancé ce sujet, mais aussi une manière de montrer un peu de compassion. Il le fallait bien. J’espère pour lui qu’il parviendra à retrouver ses souvenirs d’antan… Maintenant que j’étais au courant de son "secret" si on peut appeler ça comme ça, je m’en voudrais qu’il ne retrouve pas ses souvenirs perdus. D’une manière ou d’une autre, je pourrais peut-être l’aider. Mais, comment ? Ce n’était pas en claquant des doigts que j’allais le guérir de cette amnésie. Mes yeux étaient toujours rivés sur la surface de l’eau qui reflétait mon visage, j’étais pensif.

Sa voix résonna de nouveau, brisant ainsi le silence qui s’était installé. Il m’affirma que c’était tout de même une passion, et même au combat apparemment ! Il se servirait donc de sa musique pour combattre ? Intéressant… À côté, je faisais bien pâle figure avec mes moustiques. D’ailleurs, dès que Rin parla d’eux, on pouvait entendre un bourdonnement, comme s’ils se rapprochaient. Je les ai laissé un peu seul pour me prendre ce bain… Je crois bien qu’ils n’auraient absolument pas apprécié finir dans cette source bouillante. Je me demande s’ils vont se vexer si je lui confirme qu’ils ne sont pas du tout ma passion. Bah… Ce n’est pas vraiment eux qui me feront peur dans un sens…


- Pas vraiment, non. J’aime mes insectes, mais de là à dire que c’est une passion…


Pendant quelques secondes, je ne dis rien. Ouf, ils ne se sont pas vexés. Ça serait bien ma veine, tiens.


- Je n’ai pas vraiment de passion. J’aime bien passer juste du bon temps… Et surtout aider mes amis.


Mon regard se porta de nouveau vers lui, d’un sourire sincère. Je dis ça, mais je n’ai pas vraiment d’amis non plus… Peut-être que lui, je pouvais le considérer comme tel. Je pense bien. Après quelques secondes de silence, je repris.


- J’avais une petite idée derrière la tête en te demandant tout ça. Et ton histoire m’a confirmé que ça pouvait être intéressant. Si tu as gardé cette pratique de la musique après ta perte de mémoire, c’est sûrement car c’est ancré au plus profond de toi. Je mettrais ma main à couper qu’avant, tu avais cette passion en toi aussi. C’est peut-être une bonne piste pour retrouver la mémoire…


Il ne devait probablement pas voir où je devais en venir pour le moment, à moins qu’il ait déjà entendu parler de ce que j’allais lui annoncer. Ce n’est pas impossible après tout. Mais entre connaître, et s’y intéresser, il y avait une différence monumentale.


- Dans une semaine exactement, il va y avoir un évènement au village. Une sorte de concours, où chaque participant présente son talent artistique devant un jury. Apparemment, y aurait même Hokage-sama qui sera là cette année pour juger chaque participant ! Ça serait bien que t’y participes… T’as toutes tes chances de gagner, et puis… Y aura peut-être un déclic de ta mémoire…


Toujours souriant, j’espérais de tout cœur qu’il accepte. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je tenais vraiment à ce qu’il y participe. Et puis, ça ne pouvait lui être que bénéfique, surtout dans son cas… Plutôt particulier.


- Qu’est-ce que t’en penses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Lun 13 Jan 2014 - 0:49

Oh non... Pas ce regard... S'il te plait, pas ce regard. Non arrête... J'ai assez mal comme ça... S'il te plaît, arrête... Je serre les dents, et me concentre. Je verse une larme malgrès moi. Mon amnésie est un point sensible, très sensible. Je suis encore instable sur ce niveau, et je crois que Ryosei le vois...
Je brise enfin le silence, et il me répond.

- Je n’ai pas vraiment de passion. J’aime bien passer juste du bon temps… Et surtout aider mes amis.

Son sourire sincère me déstabilise un peu plus, et anime en moi l'envie de m'effondrer tout simplement.  M'effondrer sur moi-même... Mais je ne dois pas le faire. Je dois être fort, car personne ne le sera pour moi. Tiens bon, Rin...Tiens bon

Il me confirme que ce n'est pas innocent et que ce que je lui est dit le réconforte dans son idée. Il émet néanmoins une hypothèse intéressante : La musique est tellement ancrée en moi que même le Jutsu ne peut me le faire oublier. Cela confirme ce que je pense depuis le début, mais il a raison, la musique représente tout pour moi... Elle est présente partout dans ma vie. Comme une fibre vibrante au plus profond de mon âme, comme une flamme qui m'anime et me donne la vie. Sans elle, je serai mort. Ou disons que je n'aurai pas supporter vivre, et j'aurai trouver un moyen de mettre fin à mes jours... Je l'encourage un peu, d'une voix chancelante, trahissant mon envie de m'effondrer.

« Tu as probablement raison... »

Et il continua en me parlant d'un concours où l'on présente son talent artistique. Dans le jury... Il y aura le Rokudaime Hokage... Je lève la tête et me reprend, une lueur d'envie dans mon regard. En vérité, pouvoir présenter mes talents à l'Hokage m'intéresse plus qu'autre chose. Peut-être est-ce le moment de ce lancer... Et puis Ryosei n'a pas tord dans le fond, peut-être que cela provoquera un déclic...

« Ce que j'en pense... Je sais vraiment pas si j'en suis capable... » dis-je dans un souffle. « Je sais pas trop ce que je pourrai jouer... Même pas du tout... Et puis, si je passe devant l'Hokage... » Mon visage montre clairement l'affiche d'un stress « J'ai intérêt d'être à la hauteur... Vraiment à la hauteur... »  Je baisse la tête... « Et je n'ai jamais joué devant un grand public... ».

Je regarde l'eau... J'en avais réellement envie, le ton de ma voix le prouve, mais...

« Je sais pas trop Ryosei... Tu sais, si jamais j'échous et que je me fais exploser par les jury, je ne sais vraiment pas si je tiendrai le coup »

Oui, c'était ma plus grande peur... Que l'on détruise mon art musical... Que l'on détruise ce qui reste de mon être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Ven 17 Jan 2014 - 16:21

Le sujet était bien plus fragile que ce que je ne l’avais imaginé. Il avait même versé quelques larmes durant notre conversation. Oui, je ne peux que le comprendre… Ce n’était pas du tout simple. Vivre sans souvenir ne devait pas être simple… J’ignore totalement comment je le vivrais, et comment je serais si j’étais dans son cas. Là, pour le coup, je me demandais plutôt ce qu’il était auparavant… Musicien sans doute, c’en est sûr. Mais après ? C’est assez mince comme information… Personne ne pouvait nous en donner davantage. Il fallait qu’il retrouve ses souvenirs avant. Et pour ça, je pouvais peut-être l’aider… Peut-être.

Bien qu’il semblait être d’accord avec moi, il ne semblait pas vraiment chaud à l’idée de participer à cet évènement. Il ne s’en sentait pas capable, ne sachant pas vraiment ce qu’il pourrait y faire. Mais voyons. J’étais persuadé du contraire, et que même en y allant à l’improviste il pourrait s’en sortir. De plus, il avait l’air d’être angoissé par rapport à la présence du Hokage. Comme s’il souhaitait faire ses preuves devant lui, mais qu’il n’osait pas trop. J’étais mal placé pour parler, mais c’était l’occasion pour lui de se lancer… Il ne fallait pas qu’il soit freiné à cause de ça… Non, vraiment pas. Le jugement des jury lui faisait assez peur aussi…

Il fallait surtout qu’il prenne confiance en lui.


- Ah bon, jamais ? C’est pas sûr…


Il disait ne jamais avoir joué en public. Peut-être qu’il ne s’en rappelle tout simplement plus… Ça ne m’étonnerait pas qu’il ait déjà joué en public avant de perdre la mémoire. C’est un coup à reprendre peut-être, et ça ne serait pas plus mal. Qui sait ? Peut-être que ça lui rappellera des souvenirs enfouis au plus profond de lui…


- Rin ! Je suis persuadé que t’y arriveras… T’as tout ce qui faut pour les épater.


Inspirant lentement, je fermai les yeux un court instant. Je réfléchissais, me laissant profiter un petit moment de ce bain surchauffé. Il devait bien y avoir un moyen de l’inciter à accepter… Je pourrais bien continuer de le caresser dans le sens du poil pour lui donner confiance, mais est-ce que ça marchera ? Je ne sais pas trop. Il avait peur de ne pas être à la hauteur… Est-ce que de simples paroles pourront changer ça ? Moi je sais que quand j’ai peur… Bah j’ai peur. Et il faut me prendre par les sentiments pour me forcer… Ah bah voilà.


- Ça serait dommage de manquer cette occasion. Si tu n’y participes pas là, il faudra attendre l’année prochaine pour tenter ta chance… Et puis, rien ne garantit que le Hokage sera toujours là, à assister au spectacle. Je crois bien même que ça présence est une première… Ah. Vraiment dommage… Tu ne vas quand même pas rater cette occasion, non ?


En fait, je n’en savais rien pour le Hokage. Mais ça, il ne le savait pas. Il n’était pas obligé de connaître tous les détails non plus… Cela ne serait pas drôle sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Dim 19 Jan 2014 - 14:38

« Non... Jamais... »


Et c'était la pure et simple vérité ! Je n'avais aucune expérience du public... Il continu en me disant qu'il est persuadé que je réussirai... Moi pas. Et si je ne plaîs pas au public ? Et si ils n'aiment pas ma musique ? Et si... Tant de questions qui restent en suspens...


Il s'en suivit d'un long silence... J'avais besoin de reprendre mes esprits, de me reprendre tout court... Ma seule envie actuelle était de pleurer toute les larmes de mon corps tellement que j'avais mal. La douleur parcours mon corps aussi vivement qu'une centaine d'aiguilles me transperçant partout, sans oublier le moindre endroit. J'essaye tout de même de tenir bon...


Il reprend en marquant plusieurs point. Déjà, il semble réellement vouloir que je participe à cet événement... Et je ne le connais que depuis peu, mais je l'apprécie réellement, donc j'aurai eu du mal à lui refuser... Mais en plus, il insiste sur le fait que c'est peut-être mon unique et dernière chance d'impressionner le Hokage... Il a raison... Vais-je loupper cette chance, ou vais-je la saisir ?


Je ferme les yeux et chantonne une berceuse que me chantais cette femme qui était dans mes rêves. Etais-ce ma mère ? Je l'ignore, mais la berceuse me calme, et m'appaise réellement... J'ai besoin de peser le pour et le contre, et ce n'est pas possible dans cet état...


D'une voix extrêmement douce, je commence à chanter d'un rythme calme et doux...


Et le garçon tomba dans un profond sommeil... 
Là où les rêves caressent les étoiles...
Là où le bonheur s'éveille...
Là où la vérité ne possède aucun voile...


Rêve... Rêve...


Toi qui resplendissais lorsque tu es venu au monde...
Au cœur de la nuit, tes yeux glacés se mirent à trembler...
Dors, mon ange, je serai à jamais là pour te protéger...
Du Froid menaçant et immonde...


Ne crains rien, enfant des étoiles...
Le Vent de bercera de son souffle musical...
La Lune te carressera de sa lumière bienveillante...
Le ciel noir sera percé par les étoiles resplandissantes...


Dors, mon ange...
Dans un endroit où rien n'est impossible...
Dans un endroit où rien ne t'es innaccessible...
Les étoiles chanterons mes louanges...


Rêve, rêve à jamais...
Rêve dans ce sanctuaire sacrée...
Car peut-importe où je serai...
Je te protègerai...


Une fois finis, je réfléchis la tête reposée... Cette berceuse possède vraiment le don de me calmer instantanément... Je reprend la parole...


« Bon... » J'ouvre les yeux et découvre Ryosei « Je veux bien essayer... Mais je ne sais pas vraiment quoi prendre comme instrument, ni quoi jouer... » Je réfléchis, un peu perplexe «  Ni vraiment quel style présenter... Tu as une idée ? »



Oui, j'avais vraiment besoin de l'aide de Ryosei sur ce coup... Car je n'avais pas vraiment d'expérience, ni même d'idée sur la mode actuelle... Alors peut-être qu'il en sait plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Dim 26 Jan 2014 - 5:47

Une nouvelle chanson. Une nouvelle mélodie, peut-être bien même plus apaisante que toutes les précédentes. Décidément, il avait un réel don en la matière. Raison de plus pour qu’il participe à cet évènement… Qui ne pourrait pas être conquis par sa voix, par son texte… ? Personne ne le pouvait. Sincèrement, je pensais réellement que sa musique ne pouvait laisser personne indifférent, qu’on s’y connaisse ou non. Moi par exemple, je n’ai aucune base dans ce domaine, et pourtant… Il avait vraiment toutes ses chances. J’en étais persuadé. Le tout était maintenant qu’il s’en persuade lui-même… Ou bien qu’il réalise qu’il a ses chances, et qu’il envisage de participer. Au moins ça, ça serait un bon début déjà…

Fermant les yeux, j’écoutais attentivement. Je pense que ce coup-ci, je n’aurais pas besoin de m’en excuser… Il avait compris quoi que je ne pouvais pas m’empêcher de l’écouter. Et puis si ça le dérangeait, il aurait arrêté de chanter. Comme quoi, je pouvais encore continuer à l’écouter… Il n’y avait pas de mal à ça. Ce qu’il chantait semblait être une berceuse. Dans le silence le plus complet, j’écoutais son chant jusqu’au bout. On voyait qu’il se détendait, tout en chantant. Hors de question que je le perturbe pendant quelques instants, laissons-le en paix, pour réfléchir à ma proposition…

La musique s’arrêta sur quelques dernières notes, et un silence s’installa entre nous. Bref, mais bénéfique.

Lorsqu’il reprit la parole, je n’ai pas su m’empêcher de sourire. Il acceptait, il voulait bien essayer ! Victoire ! Cependant…


- Euh… À vrai dire, tu me poses une colle là…


Bonne question en effet. Y aller, c’était bien, mais fallait-il encore savoir quoi présenter sur scène… Et c’est à moi qu’il demande ça ? Je ne vois pas vraiment de quelle aide je pourrais lui être là pour le coup… La musique n’était pas tellement mon domaine. À vrai dire, je ne m’y suis jamais vraiment intéressé, jusqu’à aujourd’hui. Ce n’est pas comme ça que j’allais réussir à lui venir en aide. Ce n’est pas gagné.

La seule chose que je pouvais lui dire, c’est…


- Faut que ça plaise au public, ainsi qu’au jury, c’est sûr. Mais c’est plus pour toi que pour les autres que tu joues. T’es pas d’accord ? Joue ce qui te plait, ce que tu maîtrises le plus, ce qui est le plus ancré en toi. Enfin… Tu vois ce que je veux dire quoi… ?


Je ne sais pas. Malheureusement, il avait posé sa question à la mauvaise personne… Soupirant, je repris la parole.


- Ha… Je ne suis pas de très bon conseil. Désolé… !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Lun 10 Fév 2014 - 0:01

- Euh… À vrai dire, tu me poses une colle là… 


Je fixe Ryosei... Super... En fait, nous deux, nous n'avons aucune idée. Pourtant, il doit en avoir, vu qu'il me demande d'aller sur scène... Enfin, il semble réfléchir, et prend la parole. J'espère qu'il a une réponse...


- Faut que ça plaise au public, ainsi qu’au jury, c’est sûr. Mais c’est plus pour toi que pour les autres que tu joues. T’es pas d’accord ? Joue ce qui te plait, ce que tu maîtrises le plus, ce qui est le plus ancré en toi. Enfin… Tu vois ce que je veux dire quoi… ?


« Non... Pas vraiment... C'est un peu... Vague et large ce que tu me dis là... » dis-je d'un air pas rassuré. « J'ai beaucoup de mélodie ancrées en moi, et toutes me plaisent... » Je regarde Ryosei, qui me regarde d'un air désolé.


[- Ha… Je ne suis pas de très bon conseil. Désolé… ! ]


« Ne t'inquiète pas, avec ton aide, on va y arriver... » Enfin j'espère ! Je n'ai aucune certitude de cela...


Je regarde l'eau claire et chaude... J'ai plusieurs mélodie qui me viennent en tête mais il faut réellement réduire la palette de mélodie possible... C'est déjà un bon départ.


« Je pense qu'il faut réduire notre possibilité de choix. Et puis après, on ira chez moi manger un bout, et je te ferai des démos... Puis tu choisiras celle qui te semble la plus adaptée, d'accord ? »


Après son aprobation, je commence le listing de question...


« Primo, il faut que tu me dises quel instrument je prendrai... » Je réfléchis aux instruments avec qui je suis le plus à l'aise... « Violon, Flûte traversière, Piano, où Guitare/Guitare électrique... »Après sa réponse, et son argument, je pose une autre question. « Ensuite le style... Triste, joyeuse, énergique, douce, appaisante... ? » Déjà avec ça, je serai plus aiguillé.


Après avoir eu ces réponses, je réfléchis... Oui, c'est vrai que déjà en sachant cela, je peux réduire considérablement le nombre de mélodie.


« Si tu as d'autre suggestion, n'hésite pas ! Après quoi, je pense qu'il est temps de sortir pour retourner chez moi comme prévu, non ? »


Cela faisait bien une bonne heure que nous barbotons dans l'eau... Ainsi, je me lève et m'enveloppe de ma serviette. La différence de température entre l'eau et l'air fait que la peau deviens plus ferme. C'est aussi un bon moyens d'entraînement pour un ninja... Et aussi un bon moyen d'avoir un beau corps, bien que cela me semble assez superficiel. Avec mon teint plutôt pâle, j'avais l'air d'un nordiste sortant d'un sauna... Un nordiste très fin, taillé pour l'agilité, la finesse et la rapidité au détriment de la force... Enfin, ce n'est pas si grave, de toute manière... Quand j'y repense, en si peu de temps,  nous avions réellement bien sympathisé avec Ryosei. Je le considérai comme un ami, et j'espère que cela est réciproque.


Après m'être séché et habillé, je me dirige vers Ryosei qui est encore... Et bien, encore en sous-vêtement. Combiens de temps a-t-il mis pour sortir du bain ? Sa je l'ignore, mais pas mal de temps, en tout les cas.


« Désolé, je pensais que tu avais finis. » Dis-je dans un sourire gêné. J'ai l'impression d'avoir marché sur son intimité... Enfin, vu que nous étions dans la même source chaude, je crois que la glace est déjà brisée.


Une fois qu'il est habillé, nous rentrons au village. Je passe par une superette et achète deux trois trucs pour un repas manifestement sur le pouce. Je n'ai pas grand chose chez moi d'instantané. Et puis, je n'ai pas vraiment le temps de cuisiner.


Quelques minutes après, nous rentrons chez moi, et je le laisse dans mon salon.
« Fais comme chez toi, je vais préparer le repas. »



J'enclance le micro-onde... Nous voilà partis pour une soirée musicale !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Sam 22 Fév 2014 - 18:40

Je l’avais bien deviné : je n’étais pas la meilleure personne pour l’aiguiller sur son choix de morceau à jouer. Il semblait savoir un peu tout faire, il touchait à beaucoup d’instruments, et jouait sur plusieurs styles musicaux. Les possibilités étaient beaucoup trop nombreuses à mon goût, à tel point que je ne savais pas vraiment quoi lui recommander. Il s’apprêtait à me poser quelques questions, après m’avoir proposé de venir chez lui ensuite pour faire quelques démos. Pourquoi pas, même s’il commence à être un peu tard…


- Ok, ça marche !


Il avait lui-même réduit les possibilités. Mais elles étaient tout de même assez nombreuses… Je n’étais pas plus avancé que lui pour le moment… À chaud, pour l’instrument, je pencherai plus vers de la guitare… Ou pourquoi pas du piano ? Quoique, la flûte pourrait être intéressante, bien que le violon… Non, en fait, je ne savais pas du tout. Même scénario pour le style de musique. Il était préférable d’avoir une idée de l’instrument pour ça… Je ne vais pas lui demander de me faire du rock avec une flûte quoi. C’est sûr que ce ne serait pas le meilleur choix à faire… Après, ça peut être original.


- … Hm… Je vais y réfléchir, je ne sais pas trop encore…


Le pauvre. Il était assez mal tombé avec moi. Ce n’est pas que je ne voulais pas l’aider, mais… La musique n’est pas tellement mon domaine, et j’avais bien trop peur de lui conseiller quelque chose de mauvais. Après tout, c’était lui l’expert dans le domaine.

Tandis que je me creusais la tête, au sens figuré bien entendu, il me proposa de sortir. Hm… Moui… Toujours habité de cette même timidité, je m’abaissai légèrement jusqu’à que la surface de l’eau me chatouilles les narines. J’attendais d’avoir un peu mon intimité pour sortir, et me revêtir. Je pense qu’il pouvait me comprendre, surtout en ne connaissant rien qu’un peu mon caractère. Une fois tranquille, je commençais à sortir de la source. Il faisait… Froid. Très froid. Du genre Gla Gla Gla quoi. Je ne perdis pas de temps pour enfiler ma serviette, pour me réchauffer un peu. J’avais ce réflexe débile de sautiller pour tenter de me réchauffer…

Oui, c’est inutile.

Je n’étais pas encore complètement habillé que le musicien avait déjà fini, et était revenu.


- Geu… Bah… Hm… Raaaah…


Après tout, ce n’était pas la fin du monde… Il n’y avait plus vraiment de raison de paraître aussi timide… Mais c’est plus fort que moi.


* * *



Faire comme chez moi ? Non, je n’oserai pas vraiment… Enfin, je pense. Je ne sais pas trop. On verra bien. Il avait acheté de quoi se nourrir, et s’était en allé pour nous préparer le repas. Pendant ce temps, j’observais un peu tous ses instruments. Bien assez vite, j’ai repéré les instruments qu’il avait mentionnés un peu plus tôt, ainsi que d’autres. Ne les maitrisait-il pas ? Ou moins bien, tout simplement ? Aucune idée. Après tout, je ne suis pas dans sa tête.

Il faut dire qu’il y avait le choix. Son appartement ressemblait plus à un magasin de musique qu’une habitation. J’avais envie d’un peu tout essayer, mais… Inutile de prendre le risque de casser quoique ce soit. Ce ne serait pas vraiment malin quoi… Mais tout de même, je m’amusais à appuyer sur quelques touches de clavier, à faire vibrer les cordes de ses guitares et violons. Le tout en faisant très très attention. Aucune gaffe ne pourrait être tolérée. En tout cas, tout ça était bien joli –ou pas-, mais je n’avançais pas tellement dans ma recherche d’idées. Quoique, il revint pile ou moment où j’ai eu une illumination.


- Ça !


Pointant du doigt l’instrument en question, je me tournais en direction du musicien, histoire de voir ce qu’il en pensait. Avec ça, j’étais quasiment sûr que personne dans ce concours ne fera comme lui. De quoi il s’agit ? D’une harpe. Bah quoi ? Je ne m’y connais pas trop, puisque ce n’est pas très commun, mais… C’est très mélodieux ! Non ? Encore faut-il qu’il sache jouer de la harpe…

Bah, s’il en a une dans son appartement, c’est qu’il doit s’y connaître un minimum… !


- Ça va être génial je sens ! Et puis, j’en ai encore jamais vu sur scène, ça sort du commun. ‘Fin… Tu sais en jouer, hein ?


Là était la question. Et puis ensuite, avec une harpe, je ne pense pas que la question du style musical ne se pose, il n’y avait pas non plus trente-six solutions…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Dim 23 Fév 2014 - 1:00

Je m'installe aux fourneaux... Je ne vais pas faire quelque chose de vraiment exceptionnel, mais d'assez bon pour passer une bonne soirée. De simples nouilles instantanés, avec quelques ajouts, notemment de légume, et modification de la sauce. Assez rapide pour ne pas prendre trop de temps, et assez bon pour être présentable quand on reçoit quelqu'un, pour la première fois, et de sûrcroit , sur le pouce.

Alors que j'active le micro-onde pour finir de faire la cuisine -plus que trois petites minutes et nous mangerons à notre faim- , j'entends Ryosei toucher la plupart des instruments... J'entends avec précision la moindre onde sonore qu'il provoque. Piano, violon, guitare, basse... Tout y passe. Il est vrai que dans mon appartement, il n'y a pas grand chose d'autre. Sinon mes instruments, il doit y avoir le minimum vital, mon équipement de Shinobi et une télé avec deux trois film que je n'ai jamais vu.

Hors, dans son excitation, il s'écrit :

- Ça !

A-t-il trouvé un instrument qui lui plaît ? Je quitte mon poste, et essuis mes mains fraîchement lavées. Alors que je m'avance vers le salon, assez rapidement vu la taille minuscule de mon appartement, je remarque de quoi il parle... De ma Harpe.

Je le regarde, un peu étonné, une Harpe, ce n'est pas vraiment quelque chose que l'on montre en spectacle... Et si il ne le sait pas, cet instrument et celui que jouer ma mère... Je crois. Mes souvenirs me viennent principalement de mes rêves, et elle hante ces lieux... Tout en m'apportant réconfort.

- Ça va être génial je sens ! Et puis, j’en ai encore jamais vu sur scène, ça sort du commun. ‘Fin… Tu sais en jouer, hein ?

Je m'avance d'un air nostalgique devant cette harpe d'une couleur bleu nuit, parsemée de fil d'argent. La douceur de cet instrument n'a aucun égal, c'est certainement un des plus beau et gracieux de ma grande famille... Oui, car ces instruments sont, pour moi, équivalent à des membres de ma famille...

« Je sais en jouer... » Je caresse l'instrument, un air mélancolique emplissant mes yeux. « Sûrment un des premiers instruments que j'ai appris à jouer, mais je ne pensais pas le montrer en public... Tu sais, je crois que c'était l'instrument favoris de ma mère... » Je regarde Ryosei, qui semble plutôt captivé par mes mots. « Je la revois, quelques fois, dans mes rêves, bien que je ne me souviens pas d'elle. Le Jutsu qui emprisonne ma mémoire est puissant, mais il a des limites tout de même... »

Je prend ensuite position. Ma harpe et moi-même ne formons plus qu'un désormais. Mes doigts passent doucement sur les courbes de la harpe... Les mouvements traversent mon esprit, tandis que l'inspiration monte dans mon âme. Chaque moment passant à son conctate m'appaise littéralement...

« Prière de Lune »... Dis-je en fixant les cordes, et en posant mes doigts sur celle-ci... « C'est le nom de la mélodie. »

Et mes doigts frétille sur les cordes, libérant des sons mélodieux. Prière de Lune est un message, un espoir envers tous. C'est l'histoire d'une prêtresse, vivant sur une île. D'une gentillesse maladroite et d'une douceur infinie, elle tombe gravement malade. Alors que les ténèbres la prennent, les citoyens font une prière à la Nuit : sauvegarder la prêtresse. Devant tant de pureté, la nuit offre le plus beau présent à la prêtresse. Ne pouvant la sauver, elle la transforme en un Astre blanc et pur, brillant dès que son domaine recouvre le ciel. Et c'est ainsi que la Prêtresse devint la Lune. La mélodie comprends l'envois de la prière à la nuit, et sa réponse. 


Les cordes vibrantes résonnent dans l'air, emplissant celui-ci de douceur, de tendresse, et de sérénité. La pureté de la mélodie emplis les cœur de la plus puissante chose qu'il soit : L'espoir. Outrepassant les limites du mondes physique et spirituels, elle envahit le corps, faisant dévaler en celui-ci un bien-être pur...

Cette mélodie est l'essence même du pouvoir de la musique : Permettre au monde spirituels et des rêves de briser les règles et les limites du monde physique.

Une fois la dernière note jouée, je m'arrête et pose mes mains sur mes genoux, tout en regardant la réaction de Ryosei.

« Alors ? » lui dis-je d'une voix douce, pour ne pas briser le calme environnant... « C'est la mélodie que j'ai entendu dans mes rêves... Qu'est-ce que tu en penses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Lun 24 Fév 2014 - 22:15

Étrangement, il n’avait pas l’air très enthousiaste de mon choix. Cependant, ça n’avait pas l’air d’être parce que l’instrument en lui-même lui déplaisait. Étrange. La preuve, il disait même en savoir jouer. Attentif, j’écoutais ses quelques paroles, pour mieux comprendre l’importance de cet instrument.

C’était bien ça. Cette harpe avait bien une importance symbolique à ses yeux. Il semblerait qu’il ait un vague souvenir qui lui reviendrait en rêve, et qu’il mettrait en scène sa mère en train d’en jouer. Oups. J’ai bien peur d’avoir encore touché un point sensible… Décidément, je crois que je devrais arrêter de parler moi. Ouais, ce serait le mieux à faire. Même si ça ne l’aiderait pas forcément… Que faire ?

Ne disant mot pour l’instant, je l’observais faire. Je l’écoutais. Malgré ce qu’il venait de me dire, il semblait apte à en jouer. Et pas n’importe quelle mélodie, mais bien celle qu’il entendait dans ses rêves, celle que sa mère lui jouait. Celle qui s’appelait « Prière de Lune », pour une raison qui m’échappait. Sans que je puisse lui demander une explication, il débuta la mélodie sur quelques notes. Il ne suffit que de quelques secondes pour que je sois happé par celle-ci. Cela ne m’étonne plus de lui en tout cas… Il avait vraiment le don de captiver ceux qui l’écoutent en seulement quelques mesures. C’était très impressionnant. D’autant plus qu’il avait une palette musicale qui dépassait l’entendement… C’était vraiment incroyable.

Il jouait donc sa Prière de Lune, tandis que je l’écoutais avec la plus grande des attentions. Plus la mélodie avançait, et plus je me sentais serein, détendu. Mais surtout, un sentiment bien particulier grandissait : un espoir. De quoi ? Je n’en savais rien, mais je le sentais… L’espoir de gagner le concours ? Peut-être. Cette musique pourrait tout à fait être la clé qui le mènera à la victoire. J’estime que c’est une raison valable pour présenter cette mélodie sur scène. Allez cependant savoir ce qu’il en pensait lui… Je ne pouvais pas le deviner.

La mélodie toucha à sa fin, peut-être un peu trop tôt à mon goût. À vrai dire, je n’avais pas conscience du temps qui s’est écoulé entre la première et la dernière note. Peut-être a-t-elle duré longtemps, sans que je ne m’en rende compte… C’était assez intrigant à vrai dire. J’en ai tellement été apaisé, que j’en avais perdu la notion du temps qui s’est écoulé. C’en était même sidérant.


- C’est beau. Vraiment.


Je me levai, pour m’approcher de lui, et de l’instrument en question, comme pour le contempler.


- Ta musique a vraiment un puissant impact sur ceux qui l’écoutent. Tu le sais déjà… Ce que j’ai ressenti en l’écoutant, je pense que c’est ce qui t’emmènera à la victoire. On peut sans soucis ressentir ce que tu veux faire passer au travers de ta mélodie… Ce n’est pas un talent qu’on rencontre tous les jours. Voilà ce que j’en pense.


Haussant les épaules, je lui souris, d’un air satisfait.


- Eh bien, je crois qu’on a trouvé une solution à ton problème. Tu n’es pas d’accord ?


Mes yeux se posèrent à nouveau sur cette harpe. D’après ce qu’il m’a dit, il voyait dans ses rêves sa mère en jouer. Cela me rappelait brièvement notre discussion de tout à l’heure, au sujet de sa mémoire. J’avais fait une supposition, qui s’avérait de plus en plus exacte à force d’en apprendre un peu plus sur lui.


- Tu te souviens quand je t’ai dit que ta musique était la piste que tu devais suivre pour retrouver la mémoire ? Bah là, je le pense encore plus. Ce qui te relie aux quelques souvenirs que tu as gardé de ta mère, c’est cet instrument, et la mélodie que tu viens de jouer… J’espère de tout cœur que tu pourras t’en rapprocher davantage durant ce concours. Je l’espère, et j’y crois…


Oui, la participation à ce concours allait décidément lui faire le plus grand bien. J’y mettrais ma main au feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Mar 25 Fév 2014 - 14:05

 - C’est beau. Vraiment.

La remarque me fit sourire. Simple, mais réchauffant le cœur. Je suis consciens que cette musique est belle, mais il n'y a pas plus grande satisfaction et plaisir que d'avoir une reconnaissance de son art... En fait, cela provoque un drôle de sentiment chez moi. Je suis heureux de pouvoir faire mon art, en toute liberté, sans attendre rien d'autre que de faire la musiqu en elle-même... Mais étant une grande partie de mon être, la reconnaissance de cet art m'offre le sentiment de... De vivre.

Oui, tout simplement, de vivre.

Il s'approche ensuite de l'instrument, comme pour mieux l'observer, et voir comment cela marche.

- Ta musique a vraiment un puissant impact sur ceux qui l’écoutent. Tu le sais déjà… Ce que j’ai ressenti en l’écoutant, je pense que c’est ce qui t’emmènera à la victoire. On peut sans soucis ressentir ce que tu veux faire passer au travers de ta mélodie… Ce n’est pas un talent qu’on rencontre tous les jours. Voilà ce que j’en pense.

Alors, c'est vrai... L'Homme aux cheveux flamboyant n'avait pas tords. Ma musique possède l'étrange capacité de toucher le cœur des Hommes... Cela éveille vaguement quelque chose en moi, comme si je le savais depuis toujours. Faire le liens entres tous, permettre une compréhension mutuelle... Et bien d'autres choses encore bien floues...

Un lien propre à chacun.

Et moi qui suis-je ? Je suis la connexion permettant cela.

- Eh bien, je crois qu’on a trouvé une solution à ton problème. Tu n’es pas d’accord ?

Au fond, il avait raison... Il n'y a plus de problème, bien que je m'attendais à un instrument plus dynamique... Néanmoins, je dois admettre qu'une dose de douceur et d'espoir ne ferai pas de mal dans les temps actuels... Oui, car en ce moment, tout revient à la même chose : La Guerre.

« C'est vrai... Mais je pense que ça va surprendre... Voir un Ninja débarqué avec une Harpe, c'est un peu contradictoire du stéréotype même du ninja ! Mais on va dire qu'un Ninja amnésique, ce n'est pas non plus réellement imaginable ! Et pourtant... !» Je rigole juste après.

Car oui, excusez-moi, la vision du Ninja est celui d'un guerrier de l'ombre, pas d'un joueur de Harpe !

Je me lève ensuite et pars en direction de nos plats... Puis les amènes sur la table, tout en donnant le sien à Ryosei.

« Ce n'est pas grand chose mais... C'est déjà ça ! Bon appétit  »

- Tu te souviens quand je t’ai dit que ta musique était la piste que tu devais suivre pour retrouver la mémoire ? Bah là, je le pense encore plus. Ce qui te relie aux quelques souvenirs que tu as gardé de ta mère, c’est cet instrument, et la mélodie que tu viens de jouer… J’espère de tout cœur que tu pourras t’en rapprocher davantage durant ce concours. Je l’espère, et j’y crois…

« Je l'espère... A vrai dire, si ce n'est pas la musique... Je n'ai aucune autre piste... Mais bon, on verra bien. J'espère sincèrement que ce concours aura lieu... » supposant qu'il pouvait être reporté, ou pire... Annulé.


« Oh... Et toi ? Tu ne joues pas d'un instrument ? Sa te dirai d'essayer ? Fais pas ton timide, choisis celui que tu veux, je t'apprendrai les bases. Et si cela te plaît, on pourra prendre le temps de jouer ensemble quelques fois et tu pourras venir t'entraîner à la maison. Enfin, quand je trouverai un autre appartement car je suis en pleine recherche !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Mar 25 Fév 2014 - 18:50

- Dans ce type de concours, faut taper à l’œil des jury. Tant mieux si ça surprend !


A la base, ce n’est pas pour ça que j’ai choisi cet instrument. Je l’ai juste bien senti quoi. Mais c’est vrai que c’est original, et que ça se démarque des autres. Et en plus, c’est super bien joué ! Même si ça surprend comme il le dit, je ne pense pas que ça le pénalisera. Bien au contraire même. Et si un jury n’est pas content, j’lui casse la gueule… ! Quoi ? Comment ça ce n’est pas crédible ? Bon ok, non je ne tenterai pas grand-chose, si ce n’est rien. Mais bref. Une délicieuse odeur me chatouilla les narines, lorsque Rin se ramena avec nos deux assiettes. Je dois avouer que je commençais un peu à avoir faim. Ce n’est peut-être pas grand-chose comme il le disait, mais moi ça me convenait parfaitement !

Souriant, je le remerciai.


- Merci, toi aussi ! Hm… C’est bon !


La discussion continua ensuite, tandis qu’on mangeait tranquillement notre repas. Je l’avais relancé sur sa mémoire, sur ce qu’il lui restait de sa musique. Il espérait vraiment que sa musique soit le lien qui lui permettrait de retrouver sa mémoire perdue.


- Je ne vois pas pourquoi il serait annulé… Ou au pire, il ne sera que reporté. Enfin j’espère, j’ai pas souvenir que ce cas de figure ce soit présenté.


J’espère bien qu’il n’y ait pas de problème. Ça serait dommage quoi…

Ensuite, il me fit une proposition… Particulière. Il voulait m’apprendre à jouer d’un instrument ? Oulah. Il risquait de s’en arracher les cheveux, vraiment… L’idée me plaisait, mais… Elle était durement réalisable. Il faut dire que je ne baigne pas du tout dans cet univers. La musique n’a jamais été vraiment mon domaine, je n’y connais absolument rien. En tout cas, il avait l’air d’y tenir, si bien qu’il tira des plans sur la comète. Il souhait qu’on joue ensemble, une fois qu’il aura trouvé un nouvel appartement. Bah, c’est-à-dire que…


- Je voudrais bien essayer, mais… Je n’ai vraiment aucune base, je ne connais rien de rien… !


Et puis, surtout, je n’osais pas trop jouer devant lui, vu son niveau. Même s’il n’en tiendra sûrement pas rigueur, ça me gênait un peu. Et si je lui cassais quelque chose ? Je m’en voudrais quand même, et peut-être lui aussi.

Je jetais un œil en arrière, tout autour de moi, pour voir ce qu’il avait comme instrument. Même si je les avais déjà un peu tous vus, j’avais besoin de les revoir pour choisir. J’ignore pour quel instrument je suis taillé, si je le suis pour l’un d’entre eux. À vrai dire, ce n’est pas du tout un univers dans lequel j’ai grandi : les Aburame ne sont pas de grands fans de musique. Les autres Aburame passent le restant de leur temps à faire la gueule, et à ne parler qu’en cas d’extrême nécessité. Alors, la musique, c’est bien le cadet de leur soucis. Moi, je ne suis pas comme eux, mais ayant grandi avec, je n’ai jamais trop connu cet univers-là… Il n’est peut-être pas trop tard pour corriger le tir ? Mais ça ne m’aide pas vraiment à choisir.


- Dur comme choix, y en a tellement…


C’est le cas de le dire. C’est limite s’il y avait autant d’instruments différents que d’insectes dans mon corps. Ouais, nan n’abusons pas non plus…

Y en avait bien un qui me tentait. Posé contre le mur de son habitation, il y avait une guitare sèche qui était vraiment classe. C’est ce qui me semblait le moins compliqué, à première vue. Mais je savais pertinemment que ce n’était qu’une façade, et que j’allais galérer comme un chien pour apprendre à en jouer. Y a rien de simple là-dedans j’imagine, mais c’est pour me consoler… Un peu.


- La guitare là-bas ?


Je ne vois pas pourquoi il serait contre, mais bon. Cependant, j’appréhendais un peu cet instrument. Il y a plus solide… J’ai peur de casser une corde, ou quelque chose du genre. Je sais même pas si une corde cassée se change quoi, vous voyez le genre…


- Je vais essayer de pas la casser… ! Promis.


Hm… En fait, j’aurais peut-être dû me taire, ce n’est pas très rassurant d’entendre ça généralement. Comme si je donnais l’impression d’être la maladresse incarnée quoi… Bon en même temps, je ne suis pas vraiment la personne la plus adroite qui soit. Me levant après avoir mangé, je m’approchais de la guitare en question. J’évite d’y toucher pour l’instant, car je ne sais pas vraiment comment la prendre en main. Je vois rapidement dans mon esprit, mais c’est un peu embrouillé.


- T’as du courage. Je sens que ça va être un sacré boulot de m’apprendre à en jouer… !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Ven 28 Fév 2014 - 2:35

- Je voudrais bien essayer, mais… Je n’ai vraiment aucune base, je ne connais rien de rien… !

« C'est bien parce que tu n'as aucune base que je vais t'apprendre ! »

Oui, je suis déterminé... D'ailleurs, malgrès ce qu'il me dit, je le vois fureter du regard mes instruments. Je ne peux m'empêcher de rire légèrement. Ryosei, tu me vends littéralement du rêve... Non, tu es un rêve à toi tout seul.

- Dur comme choix, y en a tellement…

Oui, c'est bien ce que je me disais. Tu as déjà pris ta décision d'apprendre... Je ne peux m'empêcher de sourire. C'est alors que son regard se pose sur ma guitare. Bleu nuit, les mécaniques argentée, une que j'affectionne particulièrement... Un très bon choix en somme.

- La guitare là-bas ? Je vais essayer de pas la casser… ! Promis. 

La remarque à la fin me fais m'exploser de rire. Non pas que c'est vraiment quelque chose de drôle ce qu'il a dit, mais cette guitare peut potentiellement servir en combat !

« Ryosei ! Ne t'inquiète pas ! Elle est vraiment résistante ! Et puis ce n'est pas les cordes qui manque au pire ! »

Il s'approche ensuite de la guitare, et je le vois hésité à la prendre... Je me lève donc et la récupère habilement, avant de nous faire asseoir sur le même canapé. Ryosei est vraiment quelqu'un de bien... Je suis persuadé qu'il est un ami sur qui on peut compter, malgrès les apparences !

- T’as du courage. Je sens que ça va être un sacré boulot de m’apprendre à en jouer… !

« Mais non, ne t'inquiète pas ! Tiens, prend-là comme ça... Voila... Délicatement. »

Je passe derrière lui, et commence son apprentissage, tel un grand frère apprenant les rudiments à son petit frère. Lui expliquant les bases de la gratte, les notes, des petites astuces pour jouer plus facilement... Je lui fais correspondre notes des partitions avec des mouvements, de quoi le rendre un peu plus autonomes. Tout en profitant du moment... Vraiment.

De quoi faire une mélodie simpliste, pas très compliqué. De quoi lui faire prendre confiance...


Mais une belle mélodie. Sa première...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Lun 3 Mar 2014 - 0:27

Vraiment résistante ? Ah bon. À première vue, ce n’est pas ce que j’aurais dit. Elle était très belle, bien taillée, mais je n’aurais pas parié sur sa résistance. Et, à vrai dire, cela me faisait encore plus peur. Si, sans le vouloir, je me lâchais en pensant qu’elle ne casserait pas, et qu’au final je fais une gaffe ? J’aurais l’air bien con, ça c’est sûr. C’est surtout les cordes qui m’inquiétaient, mais le musicien m’a rassuré en disant qu’il en avant en réserve. C’est donc que ça se remplace… Rassurant. Ca limitera la casse, et c’est bien le cas de le dire.

Assis sur son canapé, je commençais à prendre en main l’instrument. Une fois en main, il me paraissait beaucoup moins simple à maîtriser… Il n’y avait peut-être que six cordes, mais le son pouvait changer au moindre déplacement de doigts. Tandis qu’il m’expliquait tous les rudiments à connaître sur cet instrument, je m’amusais justement à frotter chacune des cordes, à essayer de nouvelles choses à chaque tentative, tout en restant concentré sur les explications de mon professeur de musique improvisé. Au fil de sa leçon, je commençais à un peu mieux comprendre comment fonctionnait cette guitare. Rien que pour les placements des doigts, ainsi que la tenue de l’instrument. Il y avait encore de gros efforts à fournir, mais je pense avoir bien compris comment le prendre en main maintenant. Il y avait cependant encore beaucoup à apprendre… Comme par exemple comment jouer telle ou telle note, comment bien réussir à les enchaîner, et surtout à utiliser des partitions, bien que simples encore… En gros, ce n’était pas gagné.

Mais, bien qu’il était encore assez tard, j’étais motivé à en apprendre davantage.

Il me mit ensuite face à une partition simple –pour lui-, et m’aida un peu pour associer les notes que je jouais avec les notes qui étaient écrites. Y en a vraiment qui lisent des choses comme ça ? Peut-être je dis ça car je manque encore d’expérience, mais… Même du chinois serait plus lisible, à mes yeux.


- C’est pas simple… Mais je veux bien essayer.


Il m’avait à peu près tout dit. Tout ce que je devais savoir, je le savais. Je devrais être capable d’à peu près jouer ce qu’il me demandait… Je dis bien, à peu près.

La première note vint assez rapidement. Je savais par quoi commencer, et je n’avais pas perdu de temps à la jouer, avec même un poil d’assurance.
La suite vint un peu plus difficilement. Une hésitation de quelques secondes me mena jusqu’à la seconde note.
L’hésitation suivante dura un peu plus longtemps, mais pas trop. Seulement, le résultat est là : je n’étais déjà plus en rythme. Si je ne le respectais pas, le morceau ne ressemblera pas à grand-chose… Ou du moins, pas à ce qui était demandé.
Chaque intervalle de temps entre chacune des notes étaient accompagné de « Euh… » et « Hm… » en tout genre, et s’enchaînaient de manière assez… Irrégulière.
Fausse note. Bim. Une petite injure, et un pardon demandé aussitôt. L’erreur fut néanmoins vite rattrapée, mais n’était sûrement pas passée inaperçue à l’oreille expérimentée de Rin.
Là. La fin approche… Encore quelques notes. Les précédentes, depuis cette erreur, s’étaient enchaînées un peu plus rapidement. Je m’y habituais ?
La dernière corde vibra, un tantinet plus longtemps, comme pour marquer la fin de ma prestation.

Résultat ? J’avais… À peu près réussi. Y avait encore beaucoup de boulot. Pour moi, j’avais l’impression d’avoir accompli quelque chose de fabuleux. Pour le musicien à mes côtés, ce ne devait être qu’une simple formalité, ou bien un exercice qu’il saurait faire les yeux fermés, et avec les orteils. J’vous jure qu’il en serait capable. En tout cas, j’espère ne pas lui avoir offert un spectacle trop horrible à l’écoute.


- Alors… ? Qu’est-ce que t’en dis ?


Là pour le coup, il pouvait dire ce qu’il voulait, j’étais assez content de moi. Et ça, ce n’est pas tous les jours qu’on me voit, fier de ce que j’ai entrepris. Je crois même que c’est l’une des premières fois que je me vois ainsi… C’est pour ainsi dire… Exceptionnel ?

Tout sourire, je regardais l’heure, qui avait avancé bien plus vite que je ne l’avais imaginé. C’est incroyable comme le temps passe vite lorsqu’on est en compagnie d’une personne qu’on apprécie réellement. Il faut dire que je n’ai jamais été proche d’une personne, et que par conséquent je n’ai pas souvent eu l’occasion de connaître cette sensation. En tout cas, les faits étaient là, la nuit avait bien commencée depuis des heures et des heures.


- Ah… Il se fait tard. Je pense que je ne vais pas tarder à y aller…


Miko devait peut-être s’inquiéter après tout… Euh. Nan carrément pas. Je la vois mal s’inquiéter pour moi, parce que je ne suis pas rentré de la soirée. Elle n’a probablement même pas remarqué mon absence, qui sait. C’est une Aburame quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Mar 4 Mar 2014 - 17:51

Il joue, avec hésitation certes, mais il joue. C'est ce qu'il me fait plaisir. Je l'observe, le regarde. Son attitude, ses hésitations, ses craintes, ses espérances. Oui, toutes ces choses et bien plus encore se reflètent dans sa musique. Je peux sentir exactement tout ce qu'il ressent pendant qu'il joue. Beaucoup de crainte, peu de confiance en soit... De nombreux doute sur son but dans la vie. En sommes, beaucoup de chose reflétant la non-confiance qu'il a dans ce qu'il est.

- Alors… ? Qu’est-ce que t’en dis ?

Je lui souris. Qu'est-ce que j'en dis ? Beaucoup de chose...

« Qu'est-ce que j'en dis ?  Beaucoup de chose... Pour une première fois, c'est vraiment presque parfait. Mais il te manque quelque chose d'essentiels... Tu sais ce que sais ? »

Je le regarde et je ne peux m'empêcher de jouer le jeu, en prenant un ton assez grave. Lui, semble plutôt inquiet, alors qu'il n'y a vraiment pas de quoi l'être. Après tout, il n'a que simplement appris à jouer un morceau. Je pose soudainement mon doigt sur son cœur...

« Kokoro... Le cœur. Tu ne fais pas confiance, et tu joues avec ta tête, pas avec ton cœur. C'est pour ça que tu hésites. Tu ne te fais pas confiance à toi-même... C'est cela qu'il te manque. Et en musique, on ne joue pas avec sa tête... Mais avec son cœur.... C'est un peu comme un instinct. » Il me regarde, perplexe « Tu possèdes les partitions, les instruments. Mais le vrai de la mélodie, et ce qui fait son résultat final, vienne des sentiments que tu transmets à cet objet, qui les traduis dans le monde réel. Deux mélodies, une jouée avec des sentiments, et l'autre sans, ne se ressembleront pas du tout. C'est ça, la puissance de la musique.» Je lui souris « Avec de la pratique et de la volonté, tu y arriveras. J'en suis sûr ! »

Après sa réponse, une chose me frappe...
- Ah… Il se fait tard. Je pense que je ne vais pas tarder à y aller…

Je me retourne vers l'horloge... Effectivement, il était presque, quoi... Trois heures du matin ? Je réfléchis rapidement... Je vois mal Ryosei partir dans le village à 3 heure du matin. Non pas qu'il risque quelque chose -c'est un ninja après tout- mais le connaissant, il pourrait s'endormir en chemin, où pire, se perdre dans la nuit noire. En tout les cas, hors de question pour moi de le laisser sortir dans la nuit noire, et aussi tard... Surtout à son âge.

« Ah effectivement... 3h du matin quand même... Je pense que tu devrais resté ici pour la nuit, c'est pas hyper-prudent de sortir à 3h du mat', et puis tu dois être crevé... Qu'est-ce que tu en dis ?»

Je reprends et repose délicatement la guitare, attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Mer 5 Mar 2014 - 23:10

Mon professeur de musique improvisé semblait être plutôt content de moi. C’est… Presque parfait ? À ce point ? Vraiment ? Je n’y croyais pas trop. J’étais un peu fier de ce que j’avais fait, mais de là à dire que ça a presque atteint la perfection… Faut pas exagérer quoi. Seulement, selon lui, il manquait quelque chose d’important. Il me demanda si je savais ce qu’est ce quelque chose qu’il me manquait... Je fis bouger légèrement ma tête de droite à gauche, de gauche à droite. Je n’en savais rien. Je ne savais vraiment pas ce qu’il me manquait. Ou plutôt, qu’elle est la seule chose qui me manque. Si y avait beaucoup de manque, j’aurais pu répondre. Sauf que là, il cherchait quelque chose de bien particulier.


« Kokoro... Le cœur. »


Lorsqu’il dit ça, son index pointait justement mon cœur. Qu’entendait-il par là… ? Intrigué par ses paroles, j’écoutais attentivement ce qu’il me disait. Et il n’avait pas spécialement tort. Mon principal problème venait de la confiance que j’avais en moi. Ou plutôt, le manque de confiance en moi… C’est sûr que ça a toujours été l’un de mes plus gros problèmes, avec mes multiples phobies pas très pratiques. Pour jouer à la perfection, il fallait que je joue avec mon cœur, et pas avec ma tête… Je vois ce qu’il veut dire, mais… Je ne vois pas comment faire. Jouer avec mon cœur donnerait une mélodie qui serait diamétralement différente, puisque j’y mettrais mes sentiments. La question était de savoir comment en arriver à un tel résultat. Cela me semblait inaccessible. Peut-être qu’avec de la pratique… Je ne sais pas trop.


- Jouer avec son cœur… Ha. Ça n’a pas l’air simple. Je vais faire ce que je peux pour encore progresser… ‘Fin, je vais essayer… !


L’heure tournait. Il était tout de même trois heures du matin maintenant… C’était passé si vite, ça fait limite peur. C’est ainsi que j’en suis venu à lui dire que je n’allais plus trop tarder. Non pas que je m’inquiétais de ce que pensait l’Aburame à l’heure actuelle, mais c’est surtout qu’il fallait bien que je rentre un jour ou l’autre. Je ne voulais pas trop abuser de son hospitalité, après tout…

Seulement, ça n’avait pas l’air de trop le gêner que je sois encore là à une heure si tardive. La preuve : il me proposa même de rester chez lui pour la nuit. J’étais assez gêné, il faut l’avouer. J’avais clairement l’impression de trop profiter de son hospitalité, pourtant c’est lui qui me proposait… Donc bon. Ça veut dire que ça ne le dérange pas trop… Mais j’dois bien avouer que ça me gênait pas mal. Et puis, je suis tout à fait capable de rentrer tout seul, à trois heures du matin, c’est… Très effrayant en fait. Je n’ose même pas imaginer ce qui peut se tapir dans l’ombre des ruelles de ce village, la nuit tombée. Brr… J’en tremble rien qu’en y pensant.


- Ah, euh… Je ne vais pas dire non… Merci !


J’étais un peu gêné d’accepter comme ça aussi, mais bon. Il n’avait pas tort, vu l’heure le mieux était que je reste chez lui pour la nuit. Je repartirai le lendemain, quand le jour sera levé.


***



L’heure passait. Ce fut la grasse matinée pour moi, étant donné que l’on s’est couché à une heure assez tardive. J’ai plutôt bien dormi à vrai dire… Heureusement qu’il n’a pas pris toute la couette. Sinon, ça se serait assez mal passé comme nuit. Ce n’est pas comme s’il faisait très chaud en ces temps-ci…


- Waaa… ! J’ai bien dormi… Coucou !


On parla un peu, de tout et de rien, puis on est allé se préparer.


- Merci beaucoup de ton hospitalité, et pour la journée d’hier… ! Je crois que je vais rentrer maintenant.


Oui, il était temps de rentrer. Toutes les bonnes choses ont une fin.


Dernière édition par Aburame Ryosei le Jeu 6 Mar 2014 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : N°4 du Kyomu
Messages : 1286
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Mer 5 Mar 2014 - 23:39

Il accepte mon invitation. Il essaye de le cacher, mais je vois bien qu'il a tout de même un peu peur de sortir... Je souris légèrement, et me dirige vers ma chambre, récupérant mon pyjamas et des habits pour Ryosei, tout en lui montrant la chambre en question... Rien de bien impressionnant : un simple lit double, deux tables basses, un réveil, une lampe de chevet, une commode. Une fenêtre et un bureau... Avec beaucoup de partitions je dois l'avouer... Ainsi que des fichiers médicaux, et des résultats d'analyses et test psychologique...

« Tiens ! Avec ça, tu dormiras mieux je pense... C'est un peu grand pour toi, mais je pense que sa fera l'affaire ! Je vais prendre une douche, installe toi comme tu veux. » lui dis-je dans un large sourire

Sortant de la chambre pour qu'il se change en toute intimité,  je me dirige jusqu'à la salle de bain. Enlevant mes habits sale de la mission fort épuisante que nous avons fait, j'allume l'eau et attends qu'elle chauffe... Avant d'entré sous l'eau chaude. Après cette petite douche, je retourne dans la chambre... Échangeant des banalités, nous nous endormons juste après...


****


« Waaa… ! J’ai bien dormi… Coucou ! »

J'ouvre les yeux... je dois avoir une brave tête... Je m'étire et baille, avant de regarder l'heure... Grasse matiné effectivement ! En tout les cas, je prends bien 5 minutes pour me réveillé... Me frottant les yeux, je réponds...

« Salut... »


Oui, je ne suis pas quelqu'un que l'on peut qualifier « du matin »... Et il doit bien rire à me voir dans cet état... Bah, ce n'est pas grave. Je me lève après, et nous allons déjeuner. Pour ma part, quelque chose d'assez traditionnel... Quatres tartines avec du Nukonah -une excellente pâte à tartiner-, un bol de café au lait et un verre de Jus de fruit... Rien que ça. En fait, quelque chose d'assez équilibré, et facile à préparé. Pendant le petit déjeuner, nous sympathisons encore... Puis après, nous nous préparons, tandis qu'approche le départ de Ryosei.

« Merci beaucoup de ton hospitalité, et pour la journée d’hier… ! Je crois que je vais rentrer maintenant. »

Je lui souris.

« Ne t'inquiète pas, ça m'a fait plaisir ! » mais avant qu'il parte, j'avais une proposition « Si cela te dit, on peut s'entraîner ensemble, comme un soir par semaine... Où plus, c'est comme tu veux... Qu'est-ce que tu en penses ? »

Après avoir eu sa réponse, je lui dit...

« D'accords, à plus tards alors ! Rentre bien ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Aizuyake - Chef Hyô
Messages : 1000
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei] Sam 8 Mar 2014 - 6:43

Il semblerait que ce très cher Rin ne soit pas quelqu’un du matin. Nan, carrément pas. Vu la gueule qu’il tirait à son réveil, j’en étais sûr. Lorsqu’il m’a salué, je n’ai pas su m’empêcher d’en ricaner bêtement. Je ne devais pas être très frais non plus, mais je mettrai ma main à couper que ma tête était meilleure que la sienne. Enfin, j’espère. Sinon, en rire n’aurait aucun sens…

Tout en discutant de tout et de rien, on s’était préparé tranquillement pour la journée qui allait suivre. Un petit-déjeuner simple, mais appétissant, voire même plutôt copieux. Une fois prêt, l’heure du départ était arrivée. Un peu trop tôt à mon goût. Seulement, il fallait bien que je rentre un jour ou l’autre, surtout que quand j’y pense, je n’ai même pas prévenu Miko au final. Bah. Ce n’est pas ça qui va la déranger après tout… Au contraire, elle a du faire la fête pendant mon absence… À savoir que faire la fête chez un Aburame, ça signifie éventuellement tenter quelques jeux, comme des mots croisés ou un jeu de carte. Ouh, quelle folie ! J’en tremble. Ou pas.

Avant que je ne parte, le musicien me proposa quelque chose. Revenir de temps à autre, de manière périodique, pour s’entraîner. L’idée m’enchantait. Et pas qu’un peu ! Non seulement, m’améliorer à la guitare me tentait énormément, mais surtout je tenais beaucoup à revoir Rin de temps en temps. C’est vraiment une personne avec qui je m’entends très bien… Et ça m’a l’air réciproque.


- Avec plaisir, Rin ! Je passerais de temps à autres, du moment que tu peux m’accueillir. C’est plus simple je trouve !


On se mit d’accord. Maintenant, il est grand temps de partir… À croire que je ne voulais pas m’en aller. Ce n’est pas spécialement faux… En même temps, ça change de mon quotidien si... Monotone. En même temps, jusqu'à là, je ne m'étais jamais vraiment fait d'ami. Je crois bien y avoir remédié... Oui.


- À une prochaine !


Tournant les talons, je m’en allais. Il était malheureusement temps pour moi de rentrer, en attendant patiemment cette prochaine fois tant attendue. En attendant, je n'avais plus qu'à espérer que Miko ne veuille pas me tuer… Il n'y avait aucune chance que ça arrive, mais bon. Je dois avouer que je flippe un peu tout de même.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Brisons la glace, allons aux sources chaudes ! [Ryosei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet