N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #A [Hi no Kuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1426
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #A [Hi no Kuni] Sam 4 Jan 2014 - 21:07


Contexte :
    Hayashi Raito avait reçu le nom de Seki Hasaki, qui s'était vu confié comme mission d'aller auprès du Konohajin par son nouveau Kage. Le duo ne tarda pas à trouver aux frontières du Pays du Feu l'Homme Masqué, qui prit aussitôt la fuite. Cela fut la même chose pour Habashi Zanshi et pour Yamada Kioshi. Mais il s'agissait bien de trois clones, qui en fuyant se rapprochèrent d'un même lieu.
    C'est ainsi que les quatre shinobis arrivèrent sur place, et virent les trois clones disparaître pour laisser place à l'original. L'Homme Masqué se tenait réellement devant eux.

    Description du terrain : pied d'une cascade, plateau simple sans obstacle.

Règles :
    ○ Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    ○ Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    ○ Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    ○ Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    ○ Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    ○ N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

Ordre de post :
  • Kyoshi Rei (Homme Masqué)
  • Hayashi Raito
  • Habashi Zanshi
  • Seki Hasaki
  • Yamada Kioshi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Héritier du Nord
Messages : 6594
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Sam 4 Jan 2014 - 23:25

TEMPS
______________________________
Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que, sous la surveillance d’Anami, les armées shinobis se remettent en route. Quelque-chose avait bloqué un court instant les avancées de chacun, et il ne fut pas difficile pour la kunoïchi de le savoir tant la nouvelle était connue par beaucoup. Kaguya Tenzö avait été enlevé, le même jour que le combat de Rei face aux Kumojins et au Nukenin. Ce dernier s’était d’ailleurs révolté et avait décidé de suivre le Kazekage. Il aurait été intéressant de voir ce qu’il allait faire à présent…

Mais le Changeur n’allait pas pouvoir avoir ce plaisir. Du moins, il ne voulait pas se l’accorder. Les armées ayant repris le fil des batailles, il lui était maintenant obligé d’agir. Et ce n’était cette fois-ci pas en tant que chef du village de Suna.

Bien entendu, il s’était rendu une dernière fois sur place, et avait fait tout le nécessaire pour ses affaires, dossiers et autres choses du village caché du Sable. Car c’était une chose devenue évidente : plus jamais il n’allait agir en tant que Kazekage.

Pour mettre son plan à exécution, il lui fallait procéder par une première étape. S’il concentra ses recherches sur Myakudou On’, elles échouèrent les unes après les autres. Était-il à Konoha ? C’est grâce à l’Artefact qu’il en eut le cœur net. Très bien, il fallait donc trouver un shinobi de la Feuille assez important…

C’est sans surprise que son choix se porta sur le probable chef de l’équipe qu’il avait combattu sur les ruines du Temple de Kyûbi. Un clone le trouva, lui et un jeune Kumojin. Qu’importe.

Habashi Zanshi fut la deuxième, ou plutôt la troisième, à intéresser le Kyoshi. Un autre clone alla à sa rencontre. Qu’avait-elle fait depuis tout ce temps ? Ce n’était pas important. Mais au vu de son retour et de ce qui allait suivre, il était important qu’elle soit là.

Yamada Kioshi fut le choix le plus… individuel et vaniteux que Rei s’autorisa. Étant un Sunajin, et donc un de ses shinobis, il fut le plus facile à trouver. Un troisième clone donc.

Le plan n’était pas complexe. Les trois clones se contentèrent de prendre de l’écart tout en se faisant remarquer, avant de fuir. Une fuite qui amena chacun des trois groupes vers une destination commune.

C’est là, au devant de la chute d’une cascade, que l’original les attendait. Il n’y avait peut-être pas Onpu, mais c’était largement suffisant, et intéressant.
    Bienvenue à tous.
Il aurait tellement voulu leur annoncer la fin des shinobis. Mais il devait patienter. Chaque chose en son temps. Car à la fin de ceci…
C’est le temps du Changeur qui serait alors installé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.communicationlost.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Dim 5 Jan 2014 - 1:16

    Le cœur de Raito s'accéléra. Il était avec un membre du clan Seki, Hasaki. Il était celui qui permettait la discussion entre Tsumei et le Konohajin. L'Homme Masqué était là. Sans prévenir son camarade, il courut dans la direction de l'Homme Sans Visage. Ce n'est que quelques mètre plus tard qu'il se retourna pour faire signe à son coéquipier de le suivre. Après des mois de recherches acharnées, avec une communication constante avec le Karasu, Raito était enfin arrivé à retrouver celui qui l'obsédait. L'Homme Masqué. Celui qu'il avait affronté avec d'autres Konohajins aux ruines du temple de Kyûbi. L'Hayashi avait réussi à détruire une parcelle de son masque, mais comme le lui avait fait remarquer celui qui était désormais le Kage de Kumo. Raito représentait Konoha dans le dialogue entre lui et l'Homme Masqué, dialogue qui déboucherait sûrement sur un combat, inutile de se voiler la face. Mais il était désormais, la mission prenait un aspect plus personnel. Raito ferait ce qu'il faudrait pour que sa curiosité soit enfin satisfaite.

    L'Homme Masqué n'arrêtait pas de courir. Mais il ne cherchait pas à être hors de vue. Que cherchait-il à faire ? À les précipiter dans un piège ? Sans doute, mais Raito était bien trop curieux et excité pour ne pas le suivre. Si Hasaki voulait s'arrêter là pour partir prévenir Tsumei, le Konohajin ne lui en tiendrait pas rigueur. Mais pour l'instant il suivait, il semblait tout aussi déterminé. Bien, il lui fallait un allié sur qui compter. Le duo arriva finalement au pied d'une cascade, les environs étaient plats, vides de tout obstacle. Raito vit alors deux autres Hommes Masqués arriver juste après celui qu'il suivait. Des clones. Et visiblement eux aussi avaient cherchés à rameuter deux autres personnes. Une Nukenin et un Sunajin. Merde, l'Hayashi espérait vraiment que le Sunajin ne chercherait pas à se battre avec lui-même ou son coéquipier. Ils faisaient tous face à un ennemi commun, bien plus puissant que chacun d'entre eux. La coopération était la seule solution viable pour espérer le mettre hors d'état de nuire, car Raito comptait bien voir qui était l'homme derrière le masque avant de stopper ses agissements.

    Il espérait d'ailleurs que la nouvelle concernant le Mizukage n'avait pas exacerbé encore plus les sentiments des Sunajins à l'écart de l'alliance de la Feuille et des Nuages. Le Sunajin devait absolument se détacher du conflit. Raito en était déjà bien loin, il ne pensait désormais plus qu'à celui qui l'obsédait depuis un certain temps désormais. Et cette Nukenin, elle aussi était tout aussi dangereuses car elle était imprévisible. L'Hayashi ne savait pas dans quel camp elle se situait, ou même si elle désirait prendre part à la Guerre. Cependant une chose rassurait le jônin. Si l'Homme Masqué les avait convoqué, car il s'agissait bien d'une convocation, c'est qu'il désirait quelque chose de chacun d'entre eux. Une chose qu'il voudrait peut-être leur prendre contre leur gré. Encore une fois la coopération semblait nécessaire. L'Homme Masqué leur souhaita la bienvenue. Raito s'avança instinctivement pour prendre la parole.

    - Heureux de te revoir ! Je vais enfin pouvoir découvrir qui se cache derrière ce masque !

    Il se tourna vers les deux inconnus.

    - Heureux également de vous rencontrer tous les deux. Je suis Hayashi Raito, jônin de la Feuille.

    Raito avait pris un ton amical à leur égard. Il apparaissait peut-être comme un joyeux idiot mais il n'en avait que faire. Il voulait leur faire comprendre qu'il n'était pas là pour se battre avec eux. Sa seule préoccupation en ce jour portait un masque. L'Hayashi saurait enfin si l'Homme Masqué était l'un des hommes de la liste qu'il avait établi avec Tsumei. Kyoshi Rei, Kadoria Uriô, Ishidate Masamune et Araakoa Aare. Le jônin de Konoha avait dit le fond de sa pensé au nouveau Raikage. Dans cette nouvelle liste, il se concentrait d'autant plus sur Kioshi Rei et Kadorai Uriô. Il espérait vraiment avoir tort sur le Kazekage. Apprendre que l'ennemi numéro un des shinobis n'était autre que le chef de Suna ferait voler en éclats le peu de stabilité qui restait encore en ce monde, et cela serait un coup dur pour le village caché du pays du vent. Homme Masqué, que prépares-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mer 8 Jan 2014 - 15:07

Je donne 12h à Zanshi pour poster, ensuite elle sera exclue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 858
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mer 8 Jan 2014 - 23:39

Dans s'était elle embarquée, encore ? Pourquoi tenait-elle tant à poursuivre sur cette voie du shinobi ? Aucune idée précise ne pouvait se dégager, d'entre l'honneur et la volonté à assumer ses actes face à une volonté de changer de vie et d'oublier la moindre parcelle de sa douloureuse mémoire, incompréhensible. Elle fut envoyée au nord du pays du feu, sa mission initiale était de se rendre sur le champ de bataille, et dans la mesure du possible, d'y trouver le Kazekage et de "l'assister". Malgré son libre arbitre retrouvé, une chose n'avait pas changé : la confiance limitée qu'elle accordait en cet venu de nulle, comme une ombre surgie de l'obscurité, comme une féroce attendant patiemment son heure. Il était vrai que son apparition au sein de Suna, juste après la disparition du Raiu, lui était toujours parue étrange, mais que faire quand les preuves manquent ? Que faire quand son doute n'est fondé que sur des suspicions ? Dans sa grande justice, la jeune femme n'avait qu'une phrase en tête; innocent jusqu'à preuve du contraire.

Elle traversait une région du pays du feu fortement boisée, l'une de ses innombrables forêts où la lumière ne pénètre que trop rarement, elle avançait, elle parcourait, le pas léger et le sens alerte puis fut interrompue dans sa course par un bruit, se rapprochant. L'écarlate s'immobilisa, observa. Un homme lui apparut, sautant de branche en branche de façon extrêmement fluide. Elle l'interpela, aucune réponse. D'un mouvement elle aurait put l'abattre sans grande difficulté, néanmoins; ce n'était pas une façon de procéder. Rencontrer quelqu'un, à cette période, dans un tel endroit, c'était... "rare". Sa vitesse de déplacement et son agilité eurent rapidement fait de faire comprendre à la rouge qu'il n'était pas un simple voyageur, mais bien un ninja; qui ? Que faisait il ? Elle le prit donc en chasse, elle le rattraperait rapidement, et aurait sa réponse, ce n'était qu'un détour et une peine négligeable.

Ils quittèrent donc rapidement la forêt, Zanshi n'était pas parvenue à le rattraper, mais ce fut sans importance; puisqu'il s'immobilisa et disparut. Un clone ? Hypothèse maintenant fondée. Cependant elle n'était pas seule ici, trois autres individus étaient là, ils faisait tous les quatre face, en quelques sortes, à un cinquième homme, masqué. Un homme masqué, ça lui rappelait les ANBU de Konoha, et surtout Hyo Nakashima le chef de leur unité qu'elle avait presque éliminé, comme son Hokage. Avait elle affaire à un ninja d'élite de Konoha ? Cela ne changerait pas grand chose. Néanmoins, sa supposition fut vite éclipsée par les paroles d'un des protagonistes, Hayashi Raito; Hayashi... de la même famille que la première Hokage. Elle le fixa un instant. Puis son comparse. Puis le quatrième qu'elle reconnue. Yamada Kioshi. Alors, lui aussi avait été envoyé dans cette zone, lui aussi avait été attiré par une de ces doublures ? Elle prit une profonde respiration.


    "Kioshi, qui est ce ?"


Dit elle en ignorant literalment et l'Hayashi et son suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Ven 10 Jan 2014 - 0:25


Se retrouver Chuunin et obtenir sa première mission spéciale de vive voix par le Raikage en personne. Depuis ce jour-là, plusieurs semaines passèrent, le jeune Seki nouvellement promut avec une détermination retrouvée et sans failles. Seulement si c’était tout, ce serait simple, mais il c’est entrainé pour acquérir de nouvelles capacités et découvrir une nouvelle affinité, celle de la maitrise de la terre, le Dôton. Le jeune homme avait déjà prouvé avec le don de son clan la diversité des techniques dont il pouvait faire preuve mais cela ne suffisait pas, il pouvait donc profiter du Dôton pour trouver de nouvelles stratégies et surtout d’une ampleur bien plus grande qu’auparavant.

Dans l’instant présent, sa position se situait au milieu d’une forêt et il vagabondait avec son camarade de mission, le représentant à Konoha de cette mission bien spéciale. Il se nommait Raito, membre du clan Hayashi, détenteur du précieux élément du bois, le Mokuton, élément énormément intéressant et offrant tellement de possibilités pour toutes sortes de choses, que ce soit en combat ou dans la vie de tous les jours. En tout cas, la chance, ou plutôt la malchance n’avait pas été présente pour que le jeune Hasaki puisse entrevoir les quelques techniques de ce Konohajin. La raison pour avoir acquit la confiance de l’actuel Raikage suffisait amplement à le placer dans la plus haute estime du jeune Kumojin.

Soudain, un homme masqué se présenta à eux, leur but principal, était de le trouver, le traquer et le faire parler, si possible, le mettre hors d’état de nuire. Le regard des deux alliés se croisa. Leur décision était commune et poursuivirent cet homme qui se trouvait à leur portée. La course poursuite n’eu pas duré longtemps et c’était ce que cet homme masqué désirait au premier regard du récent Chuunin. Les deux alliés rejoignirent une position rudement choisit à égale distance de deux autres groupes, composés chacun d’un potentiel ninja. Les trois clones disparurent pour laisser la place au véritable Homme masqué, ou peut-être un clone encore, qui sait. En tout cas cet ennemi connu de tous était réputé pour être immensément puissant et leur but était d’apprendre son identité réelle. La jeune femme et l’homme qui étaient arrivés en même temps qu’eux ne lui disait rien.

Le jeune Seki était quand à lui habillé de ses vêtements habituels et n’avait pourtant ni son Katana, ni son bandeau de Kumo pour garder au maximum son origine secrète. Il fixait tout ce petit monde à tour de rôle, ne faisant aucune préférence, si cet homme masqué les avait choisit, ce n’était pas pour rien et il était claire qu’il avait établit un plan rudement conçut. Le Konohajin parla d’un air surprenant porté sur l’amical aux deux inconnus et l’homme masqué qu’il rencontrait pour la deuxième fois. C’est normal qu’il fallait parler, mais si tout ce monde était ici, c’était bel et bien pour écouter l’homme masqué, donc c’était lui qu’il fallait entendre. C’est dans cette condition que le Kumojin décida de se taire pour se premier contact, faisant exprès de rester légèrement en retrait mais bel et bien présent tout de même, il n’était pas présent lui non plus pour rien. Son regard pesant, son silence signifiant une réflexion intensive.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1918
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Ven 10 Jan 2014 - 21:18

    Une mission ? Une nouvelle guerre ? Des guerres, toujours des guerres, comme à l'époque de Makka. Et malgré la situation, je demeurais ailleurs durant mon voyage. Mon corps était là, mais mon esprit vagabondait aux alentours de Suna. Habashi Zanshi venait d'être acquittée par le conseil. Un grand soulagement, mais nous n'eûmes pas le temps d'en fêter les conséquences que je devais quitter le village. Au moins, la demoiselle n'était plus condamnée et ne possédait plus son statut de déserteur. Une semaine avait passé depuis les retrouvailles, je devais lui donner une réponse quant à mes sentiments, si les siens n'avaient pas changé. A présent qu'il n'y avait plus toute cette pression, peut-être parviendrais-je à y voir plus clair ?

    Manquement fatal de professionnalisme. Ne pas garder son attention et sa prudence en éveilles lors d'une guerre. Pourtant, je savais ce que c'était, je me souvenais très bien de ces hommes tombant les uns après les autres autour de soi, des ennemis et des alliés, lorsque nous partions à la recherche du corbeau. Je me souviens cet homme maniant la lumière qui s'était sacrifié pour nous…

    Mais une ombre venant toucher mes pieds me fit reprendre conscience. Relevant la tête, j'aperçus un homme masqué. L'homme Masqué. Sitôt reconnu qu'il prit la fuite, et instinctivement je le suivis. Il n'avait rien dit, ni esquissait un quelconque geste hostile. S'il ne souhaitait ni parler, ni se battre… Cherchait-il à me mener quelque part ? Un piège ? Mais pourquoi me piéger moi ? Je n'inspirais pas de la vanité pour quelqu'un, si ? Cependant, je n'allais tout de même pas le laisser me mener par le bout du nez ! Ma main prit un kunai dans ma sacoche, mais le l'individu évita le projectile sans peine. Et la vitesse n'étant pas mon point fort, je ne parvenais pas à le rattraper… Devrais-je rebrousser chemin et abandonner là ? J'ignore si c'était par professionnalisme ou par curiosité, mais je continuais de suivre cet homme.

    Cet homme qui s'avérait n'être qu'un simple clone. A présent, près d'une cascade s'écoulant, nous étions un petit groupe. Je connaissais l'homme masqué et Zanshi, mais aucun des deux autres. La demoiselle semblait être encore plus solitaire que moi, vu qu'elle me demanda qui était l'homme qui nous avait, à priori, convoqué.

    " L'homme Masqué, dis-je sans aucune ironie. Il a attaqué Suna par le passé… Inutile de l'encercler, il est capable de disparaître en un éclair, même le Kazekage ne sut l'atteindre. "

    En effet, il avait littéralement disparu lorsque Rei avait tenté de l'attaquer. Par conséquent, je ne me préparais même pas à bondir dans sa direction, je me maintenais uniquement sur mes gardes. Les deux autres ne venaient ni de Suna, ni de Kiri. Alors pourquoi nous réunir ? Avec la guerre, nous finirions par nous affronter contre eux. Le combat n'était donc pas le but de l'inconnu… Une annonce peut-être ? Un peu comme à Suna ?

    " Dois-je chercher le Kazekage ? Quel prisonnier ne voulez-vous pas nous rendre cette fois ? "

    Une boutade en référence à la dernière fois. Mais, en parlant du Kazekage, pourquoi m'avait-il fait venir moi ? S'il a pu me trouver, il pouvait probablement en faire de même avec Rei, un Kage étant bien plus observé qu'un Jonin. A moins qu'il ne convoque que les premières personnes qu'il rencontre ? Etrange…

    Mon regard se posa sur les deux autres individus. L'un se dit venir de Konoha et… heureux de nous rencontrer ? Ne voyait-il pas ce bandeau indiquant mon appartenance à Suna ? Et il ne semblait pas avoir froid aux yeux, vu qu'il indiqua son identité complète. Les informations sont un point crucial lors d'une bataille. Or, étant le chef de la section d'espionnage et de recherche de Suna, je n'étais évidemment pas ignorant du fait que les Hayashi maîtrisent le bois. Mais le heureux… Cela signifiait qu'il ne nous voulait pas de mal, malgré le conflit entre nos villages ? Ou simplement que l'homme masqué avait la priorité sur la guerre ?

    " Kioshi, Jonin de Suna. Heureux également… "

    S'il s'agit de Konoha, je n'ai aucun souci. J'ai passé l'examen de Chunins aux côtés de Konohajins, et un membre de Konoha fut mon coéquipier lors de l'affrontement contre Makka. Alors autant lui répondre en lui annonçant que j'avais compris le message, et que j'étais d'accord. Mon regard tomba brièvement sur son partenaire qui ne daigna pas se présenter. Mais comme ils étaient ensembles, je supposais qu'il venait également de Konoha. Du moment que ce n'est pas Kumo, tout va bien…

    Je reportais donc mon attention sur celui qui affichait ostensiblement son anonymat.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Héritier du Nord
Messages : 6594
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Dim 12 Jan 2014 - 12:34

DERRIÈRE
______________________________
Il y a des choses que l’on croit inexplicables, mais la vérité est que tout s’explique. De toute sa vie, Rei n’a jamais crû à la chance. Penser qu’il y avait une force supérieure à tout le monde qui pouvait influer sur tout un chacun était impensable. Il en était pareil pour la religion, ce qui le rendait indifférent d’un quelconque Dieu qui pour lui, n’avait jamais existé. Tout s’expliquait, y compris l’essence même du monde. Et ce qu’il allait faire aujourd’hui, avait bien entendu une raison.

Les quatre shinobis étaient arrivés. Tous étaient plus ou moins intrigués par cette sorte de convocation dont ils avaient été les objets. Certains le connaissaient mieux que d’autres, ou du moins le croyaient. C’était bien entendu Hayashi Raito qui l’intéressait le plus et sur qui son regard caché se porta la plupart du temps durant un silence lourd qui s’installa pendant près d’une minute. Certains se saluèrent, mais l’Homme Masqué profitait de ces derniers instants calmes…
    Il a raison. Je ne suis pas ici pour me battre. Alors au moindre geste suspect de votre part, ou à la moindre fluctuation de mon propre chakra, je disparaîtrai aussitôt.
Il n’avait de toute façon pas le choix. Même s’il le voulait, c’était son corps principal qui s’en était allé vers Kiri, apparemment cible de quelques shinobis suspects. Mais ce que l’Homme Masqué s’apprêtait à faire ici avait déjà été planifié.
    Hayashi Raito… Tu es sûrement en train de te demander quel nom de la liste de Karasu Tsumei est le bon, n'est-ce pas ?
Il avait dit ça avec une simplicité des plus pures, à tel point qu’on pourrait en oublier l’importance de ses propos. En effet, il avait bien parlé de la fameuse liste de suspects de l’actuel Raïkage. Comment avait-il pu être au courant de cette dernière ? Cela allait très probablement être la question qui envahirait l’esprit du Konohajin et même du Kumojin présents.

Il fit un pas en avant, et leva doucement son bras droit puis son bras gauche. Le droit alla jusqu’au haut de sa tête tandis que l’autre s’arrêta au masque. Sous son masque blanc, Rei esquissa un sourire, qui disparut lorsque ses mains se remirent à bouger. Toujours aussi lentement, ses mains enlevèrent respectivement sa capuche et son masque.

Des cheveux blancs.
Des yeux bleus.
L’ennemi du Shinobi.
Kyoshi Rei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.communicationlost.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Dim 12 Jan 2014 - 13:22

    Seul Kioshi daigna répondre à Raito. Il fit un hochement de tête pour le remercier de sa réponse. La femme qui était à ses côtés avait ignoré l'Hayashi, et pour tout dire, il n'en avait que faire. Sa présence lui était bien égale. Le Konohajin était là pour l'Homme Masqué, et seulement lui. Il voulait seulement être sûr de pouvoir rester aux côtés du Sunajin et de la femme aux cheveux rouge sans danger. Cela semblait être le cas. Le jônin de Suna mit en garde tout le monde, il était inutile de tenter quoique ce soit. Bien. Raito voulait avoir l'occasion de discuter avec l'Homme Masqué avant toute chose. Il était cependant déçu lorsque ce-dernier confirma les dires de Kioshi. Au moindre geste suspect, l'Homme Sans Visage disparaitrait. Il n'était pas là pour combattre, et l'Hayashi aurait bien voulu prendre sa revanche contre lui. Il n'avait pas perdu lors de leur dernière confrontation, mais il savait très bien que le Nukenin s'était retenu, et pour le Konohajin c'était une défaite. Cependant, il devait, pour l'instant, se plier aux désires de celui qui les avait convoqué. Malgré tout, Raito trouvait ce comportement bizarre. Certes l'Homme Masqué faisait face à un groupe d'un tout autre niveau que celui du temple de Kyûbi, les chances de victoire dans un éventuel combat étaient peut-être infimes, mais l'ANBU était persuadé qu'il pouvait faire de gros dégâts au groupe et s'en tirer. Il était difficile de statuer sur la puissance de l'Homme au masque, mais il ne faisait aucun doute qu'il était l'un des plus puissants de ce monde. Alors que cachait ce comportement ? Etait-il blessé, dans l'incapacité de se battre ? Etait-ce encore un clone ? Raito en doutait.

    - Très bien, si tu n'es pas là pour te battre, c'est que tu es là pour nous dire quelque chose... Je te donne ma parole que, tant qu'il n'y a rien de louche de ta part, je ne tenterai rien.

    Promesse sûrement inutile, mais il fallait jouer dans la psychologie. Montrer qu'il était honnête. L'Homme Masqué était un ennemi à arrêter, il n'y avait aucun doute sur ce point, mais d'après toutes ses actions il semblait avoir un certain code d'honneur. C'était bien sûr relatif, et Raito ne devait pas non plus croire qu'il pouvait faire confiance à son interlocuteur. L'Hayashi fut surpris lorsque l'Homme Masqué s'adressa à lui. La présence du Konohajin n'était donc vraiment pas anodine, elle avait été voulue, mais pourquoi ? Mais la surprise du jeune homme au chakra rouge ne fut rien comparé à celle qu'il ressentit lorsque l'Homme Sans Visage aborda la liste que lui et le Raikage avaient établis. Comment connaissait-il l'existence de cette liste ? Si Raito ne s'était pas retenu, il aurait bégayé devant l'Homme Masqué, traduisant sa surprise. Bien entendu, il avait été impossible pour lui de la cacher totalement, mais il avait réussi à ne n'avoir que pour expression qu'un grand écarquillement des yeux. L'Hayashi parla néanmoins avec un ton calme.

    - Tu connais donc l'existence de cette liste... Comment ? Mais tu as raison, je me demande qui tu es, même si j'ai deux noms plus précisément en tête pour tout te dire.

    Kioshi Rei ou Kadoria Uriô. Raito était persuadé que c'était l'un des deux. Lequel ? Raito ne saurait le dire, personne ne pouvait dire si le Kadoria était vraiment mort, s'il était encore vivant, la probabilité qu'il soit l'Homme Masqué était très forte, disculpant quasiment le Kazekage. Il avança, l'Hayashi resta sur ses gardes. Qu'allait-il faire. C'est alors que le Konohajin comprit. L'Homme Masqué allait révéler sa véritable identité. Instinctivement, Raito fit aussi un pas en avant, comme pour mieux voir, ne rater aucune miette du spectacle. La capuche fut enlevée ne première, et des cheveux blancs apparurent. Le ventre du jônin commença à se nouer. Puis le masque fut retiré. Des yeux bleus. Plus de doute possible. Kyoshi Rei était l'Homme Masqué. Raito contracta sa mâchoire pour éviter de laisser transpirer la moindre émotion. Même s'il faisait parti de ses suspects, le jônin de la Feuille aurait espéré avoir tort sur la culpabilité du Kazekage. Et même s'il se doutait de l'identité de l'Homme Masqué, il fut quand même surpris, ou du moins à demi-surpris, lorsque le masque laissa place au visage du chef de Suna.

    - Rei...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 858
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Lun 13 Jan 2014 - 23:48

L'homme masqué ? En fait, je savais de qui il parlait, enfin.. J'avais entendu parler du masque, quelqu'un me l'avait dit, un autre masque. Il faut dire, qu'entre hommes masqués ils devaient se connaître... Ses paroles avaient renforcé mon hypothèse, un peu folle. Mais ce qui devint la clé de voute de ma pensée, outre mes suppositions; était les investigations que j'avais menées avec Kioshi, sur les absences à répétition du Kazekage, alors que ce fameux homme apparaissait. C'est vrai, j'aurais dû l'identifier au premier coup d'œil, enfin; faire le lien avec ce que m'avait dit le Raïu. Mais, le passé appartient au passé et maintenant mes suppositions plus ou moins confirmées devenaient réalité. Kyoshi... Rei. Les doutes que j'avais eu à son égard lors de sa nomination étaient donc finalement plus que raisonnables. Suna n'avait donc jamais eu de chance avec ses dirigeants, des traitres, des faibles, des monstres et un psychopathe en prime. Et moi dans tout ça je l'avais laissé seul aux mains d'un fou. Enfin, un fou...

    "L'homme masqué... J'ai entendu parler de toi... Que tu sois l'allias de Kyoshi Rei ne fait que confirmer mes hypothèses, j'en ai d'ailleurs avisé le conseil. Je dois remercier Kenji pour ses informations, ainsi que toi même. Maintenant, dis nous tout Rei, il y a bien une raison à cette... mascarade. La mort d'un être cher durant une guerre ? Lui lançais-je calmement, sur le ton de l'interrogation. Cherchant à comprendre."


Bien sûr c'était une question rhétorique, j'avais appris quelques détails sur le Kazekage, sur l'ex-kazekage; je savais malgré tout pertinemment que je ne connaissais pas toute l'histoire, qu'il me manquait des éléments. Cependant, quelle que soit l'origine de toute cette histoire, rien ne pouvait justifier ce dans quoi il avait entraîné le monde shinobi. Il voulait vraisemblablement se venger, comme je le voulus à une période. Je comprenais son ressentiment, sa frustration et sa haine; j'avais moi même tué la plus part des êtres que j'aimais. J'éprouvais une peine immense pour lui, mon empathie dictait mes émotions, trop souvent. Je l'observais alors, me demandant ce qu'il allait bien pouvoir répondre, allait-il s'emporter ? Non, j'en doutais; le peu que je l'avais connu, il m'était apparu calme et même plutôt sympathique bien qu'intriguant et... louche. Un homme d'Apparences, seulement; je le plaignais; ruminer si longtemps toute cette douleur, en vouloir au monde... Je ne connaissais que trop bien cet état.

Cependant, pouvait on vraiment lui en vouloir, pouvait on vraiment lui jeter la pierre ? La haine engendrée par la perte d'un être cher, d'une âme sœur, peut causer des dégâts irréversibles, et pousser à bien des folies. Je jetai un regard furtif au Yamada, il semblait alerte, sain et sauf; j'espérais qu'il le reste encore longtemps. Je m’intéressai aussi aux deux autres, surtout au Konohajin qui semblait jouer un rôle important, ou semblait entretenir une relation particulière avec... Rei. Quant au dernier... je verrai bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mer 15 Jan 2014 - 0:12


Sa première mission spéciale l’amenait dans une situation bien désagréable. Il se tenait au sein d’un groupe à priori réunit pour une seule et même raison. Cette raison particulière fut dévoilée quelques instants plus tard, lorsque suivit par des gestes inattendus par l’assemblée. Cet homme qui était resté depuis si longtemps dans l’ombre se dévoila devant ces personnes devant lui, c’était donc ça la raison de leurs présences respectives. L’homme inconnu c’était dévoilé comme Jonin de Suna. Officiellement, c’était un ennemi mais c’était un représentant de Suna. La jeune femme était une connaissance de ce dernier, surement une Sunajin ou tout du moins lié à ce village. Il y avait Raito, personne importante et représentant de Konoha et enfin, prévu ou imprévu, le jeune Seki, les yeux de Kumo. L’homme masqué parla de la liste que le Raikage avait communiqué à Hayashi Raito, les nouvelles du chef de Kumo passeraient justement par le biais du jeune Kumojin, d’où la raison de sa présence aux côtés du Konohajin. Le masque et la capuche enlevée, se fut la silhouette du Kazekage qui apparut devant eux en chair et en os, pourtant quelque chose ne collait pas, quelque chose perturbait le jeune Seki.

Par précaution, faisant attention à l’extrême à l’utilisation de son chakra, le Seki se concentra sur son chakra pour ne pas que la création qu’il fit apparaitre ne soit ni vue ni sentit. Ses mains vues de tous, un lapin miniature apparut à l’intérieur de ses vêtements, arriva jusqu’à la terre et s’engouffra à l’intérieur pour s’éloigner de cet endroit vers une destination inconnue. Hasaki observa l’homme qui venait de se démasquer et aux vues des différentes paroles prononcées qu’il analysait sans perdre une miette réfléchissait et décida d’avancer de deux pas, les mains bien en vue, même si pour un Seki de son envergure, certaines techniques ne nécessitaient aucun mouvement de main. Aucune expression ne parcourait son visage depuis qu’il était arrivé au milieu de cette petite assemblée. Une expression plus dure fit alors son apparition car ce soi-disant homme qui était en fait le Kazekage l’avait croisé et avait passé son chemin quelques semaines à peine plus tôt. Sa parole se fut alors entendre de tous mais bien prononcée pour cet homme et ce qu’il allait dire allait en surprendre plus d’un.


« Enchanté Homme Masqué. Si je me confortais à ce que voient mes yeux, je serais du même avis que les personnes ici présentes mais je ne suis pas dupe. Je suis un Seki et Chuunin de Kumo. Je suis assez expérimenté et j’ai pu croiser Kyoshi Rei lors de l’opération qui a eu lieu il n’y a pas si longtemps de cela pour annoncer ici et maintenant que vous n’êtes pas ce que vous nous montrez ! Aucune parcelle de votre chakra ne ressemble ne serait-ce qu’un peut au Kazekage. Je ne connais pas vos motivations mais avez connaissance de quelque chose dont vous ne devriez pas. Mais si vous êtes bel et bien Rei par on ne sait quel acte diabolique, sachez que je serais curieux de savoir comment vous avez fait. Que veut donc annoncer le fait que vous ayez enlevé votre masque ? Qui que vous soyez. »

Une légère pause fit marquer et le ninja de Kumo reprit la parole pour reprendre ses interrogations à destination de cet homme mystérieux. Hasaki venait de parler d’un acte diabolique car ce qui faisait dans l’esprit du Seki, maitre de l’essence même du chakra, expert dans sa compréhension et sa maitrise à l’état pur, c’était celui du Kinjutsu, l’art interdit, des ninjutsus aussi rare que les trèfles à quatre feuilles et aussi destructeurs pour certains et dangereux que dame nature. Ce n’est qu’avec un ninjutsu aussi terrifiant que l’essence même d’un shinobi pouvait changer peut importe la manière utilisé.

« Je suppose que vous nous avez rassemblé dans le but d’être des témoins, mais j’ose demander… Témoin de quoi ? »

Le jeune shinobi se tut sur cette dernière question qui donnerait tout son sens dans l’instant qui suivrait, la réponse que cet homme déciderait de donner. Le suspens était à son comble, le Kumojin était tendu comme jamais, car il savait très bien que l’homme en face de lui était bel et bien l’homme masqué, sa réputation le précédé et même si le Seki avait évolué, il était loin d’avoir le niveau de l’arrêter seul. Il c’était dévoilé lui aussi mais c’était dans le but d’appuyer ses paroles. Kumo et Suna n’avaient pas une bonne réputation mais Hasaki n’était qu’un Kumojin et n’était en loin responsable des actes passées, il devait cependant en assumer les conséquences, quelles quels soient. Le groupe allait-il prendre son avis en compte ? L’homme masqué allait-il dévoiler sa carte à ce monde en face de lui ? Si c’était réellement le Kazekage, cela expliquerait pourquoi le nombre d’ennemi qu’il avait rencontré en tant que chef de Suna et homme masqué ne l’avaient pas reconnu, même pour les meilleurs.

« Autre chose, j'ai un message pour vous... Yomata a été un piège. »


Résumé:
 


Dernière édition par Seki Hasaki le Jeu 16 Jan 2014 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1918
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mer 15 Jan 2014 - 1:26

    Une liste ? Quelle liste ? J'ignorais tout de ce dont ils parlaient. Mais ces questions futiles s'envolèrent, remplacées par d'autres, lorsque l'homme masqué devint l'homme connu de tous. Kyoshi Rei… Comment ? Et pourquoi ? Zanshi dit s'en douter, et même avoir prévenu le conseil. Suis-je le seul à avoir été si stupide ?

    Est-ce vraiment lui ? Il est le chef de Suna depuis quelques mois déjà, et plusieurs Sunajins ont rencontrés l'individu au masque sans pour autant l'apparenter au Kazekage. Alors est-ce vraiment lui ? Un Kage a sans doute le niveau pour duper son village, mais tout de même… Je savais qu'il gardait une part d'ombre, je ne lui avais jamais fait entièrement confiance. Mais tout homme garde ses secrets. Pourtant, ce ne pouvait être ça, je les ai vu, le Kazekage et le masqué au même moment, j'ai vu le Kazekage défendre le village, et le masqué l'attaquer. C'était deux antagonistes, pas deux agonistes.

    " Pourquoi… Et pourquoi Suna… "

    Oui, pourquoi était la bonne question. Ou tout du moins, celle qui me venait à l'esprit. En tant que Kage, il remplissait tous ses devoirs, agissait dans l'intérêt du village. Avait-il pris Suna car il y cherchait quelque chose ? Un prisonnier par exemple ? Qui du Kazekage ou de l'homme au masque était l'outil ? Un Kazekage ayant des choses à faire dans l'ombre de son titre, ou un inconnu se servant de ce titre pour accéder à de plus grandes ressources ? L'attaque contre Suna avec le face à face des deux était peut-être là pour garder les Sunajins dans l'ignorance, dans la sécurité ? L'information est une arme dans ce monde. Les deux points de vu se tiennent, hormis le fait qu'il dévoile son identité à présent, laissant penser que le Kazekage fut l'outil… Pourtant, on ignorait encore les projets du masqué.

    Le dernier homme se présenta, mais je n'écoutais plus à partir du moment où il avait prononcé son nom. Immédiatement, tout le reste parut secondaire. Mes idées, mes questions, mes sentiments se chamboulaient dans ma tête. Mais à présent, une chose supplanta le reste. C'était un Kumojin, comme l'assassin du Sunajin. C'était un Seki, comme le meurtrier d'Ao Kuroi…

    " Pas un pas de plus ! "

    Ma voix n'était plus celle hésitante et tremblante de tout à l'heure. Je ne pense pas que même Zanshi m'ait déjà vu ainsi…

    " Lui peut disparaître, mais je ne suis pas sûr que ce soit aussi ton cas… "

    A ce moment, c'était comme si l'homme masqué n'existait plus. Il n'était plus au centre de la pièce, c'était le Seki. Je faisais d'ailleurs face à lui, alors que Rei se trouvait latéralement. Alors que je dévisageais le Kumojin, mes yeux ne le voyaient pas. Je voyais Ao, son dernier regard, ses derniers mots, ses derniers actes. Aucune tristesse ne monta en moi, uniquement de la colère. Mes bras se contractèrent machinalement, mais je restais encore sur place.

    " Avez-vous pleurés, ou avez-vous fêtés ? "

    Ma question s'apparentaient presque à un cri. Je n'avais pas précisé le sujet, mais il avait tout intérêt à ne pas me demander de quoi je parlais. D'ailleurs, il n'y avait pas de bonnes réponses, jamais il n'aurait dû donner son nom. J'ai fait signe de trêve à un Konohajin, mais en aucun cas à un Kumojin ! Joignant mes mains sans aucune discrétion, je fis apparaître une grande masse de terre devant moi, une masse ressemblant à un grand rhinocéros fonçant droit sur le Seki. Dans ma tête, seul le visage d'Ao demeurait.

    Non, Zanshi ne m'avait sans doute jamais vu comme ça… Qu'importe si l'homme masqué s'échappe, l'ordre des priorités venait de changer. D'ailleurs, pensez à une diversion, une distraction pour attraper Rei si vous voulez, moi je veux le Seki, tout simplement.

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Ven 17 Jan 2014 - 18:43

12 heures pour Kyoshi Rei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Héritier du Nord
Messages : 6594
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Ven 17 Jan 2014 - 23:10

INTELLIGENCE
______________________________
Poussé à bout… Usé peut-être de jouer sur deux plans à la fois… Sous la menace récente de cette fameuse liste du nouveau Raïkage… Si un homme quelconque avait suivi Kyoshi Rei jusqu’à ce jour, il aurait pu penser que c’était la fin de son ère. L’Homme Masqué n’était plus.

Mais il n’en était rien.

Depuis la conception de son plan, Kyoshi Rei avait su que ce jour arriverait. Il avait tenu des mois, et s’était joué des plus grands pour accomplir une succession d’objectifs parfois décidés à l’avance, parfois itinérants au fil d’un chemin dont les embuches semblaient s’être écartées pour laisser le monde face à une nouvelle ère, proche. Trop proche, pensa l’intéressé.

Le moins surpris sembla être bien entendu Hayashi Raito, qui avait sans nul doute vu le nom du Kazekage dans la liste du fameux Karasu Tsumei. Habashi Zanshi fut satisfaite de cette révélation, bluffait-elle lorsqu’elle annonçait en avoir eu une petite idée. A moitié, songea celui qui tenait son masque à la main. Elle avait toujours eu des doutes sur sa légitimité, mais rien de plus.

Seki Hasaki n’y cru pas ses yeux. Pour autant, le piège Yomata créa un léger choc que Rei réussit à étouffer sous le sérieux de son visage. Dentô Yomata, un piège ? Il n’y pensa plus, car Kioshi n’était plus maître de lui-même.

Ce fut une petite surprise de le voir dans cet état-là. Et lorsqu’il eut décidé d’attaquer le Kumojin, qui aurait peut-être mieux fait de ne pas révéler sa véritable identité, Rei pensa bien devoir se retirer. Mais la créature envoyée par le Sunajin n’aboutit pas.
    Ah, voilà l’exemple parfait sous nos yeux…
Rei fit une simple et courte pause, et commença à parler, selon ce qu’il avait prévu.
    Incapables de discuter sans se battre à un moment, voilà la nature des shinobis. Cette guerre, tout comme nombre de conflits dont je n’ai été pour rien, sont la preuve que le ninja est fait pour se battre. Et vous, villages shinobis, n’êtes que des extensions de cela. Il est clair que votre importance a fait diminué les crimes des petits groupes et clans comme il en fut le cas lors de la Grande Guerre… Mais à quel prix ? Depuis votre règne, conflits, trahisons et conquêtes se sont multipliées. Et la force de vos villages ont transformé chacune des batailles en véritables désastres.
Son regard se posa vers le Yamada. Mais son air ne changea pas. Pas du tout.
    Je suis curieux de voir que ça te surprend, Kioshi. Tous les Kazekages ont été suspectés ou se sont révélés être des traitres. J’en suis un de plus, mais mon faux règne aura tout de même permis à Suna d’accomplir de belles choses. J’aurais espéré que cette guerre fasse plus de dégâts et de morts que ça, mais il semble que plusieurs choses risquent de changer les relations entre les villages et donc, cette guerre également.
Il se tourna ensuite vers Habashi Zanshi, qu’il avait été satisfait de trouver.
    Il me semble difficile de croire à autre chose qu’à ta future nomination à mon poste, Zanshi. J’espère que ce qui arrive à Kenji ne fera pas de Suna le premier village à périr. Car c’est bien de la destruction des villages que je voulais vous parler. Prenez-ça comme un avertissement, même si depuis le temps, vous auriez du commencer à le comprendre.
Il fit un pas sur le côté, et son regard se déplaça lentement vers celui du Kumojin. Seki Hasaki.
    J’ai dupé l’ensemble des anciens Kages, j’ai été la clé qui vous a permis de tuer Gogyou Makka et de sceller son Furyou, j’ai capturé plusieurs de vos meilleurs shinobis… Crois-tu réellement que je ne suis pas capable de vous faire croire ce que je veux ?
Rapide détour de regard vers le quatrième homme. Hayashi Raito.
    C’est moi-même qui ai semé des indices pour que Karasu Tsumei arrive à établir une liste, dès que j’ai su qu’il enquêtait sur moi. Ce n’est qu’un idiot parmi tant d’autres, qui doit se croire intelligent.
Rei soupira et leva un court instant, sans relâcher son attention globale, son regard vers le ciel. Puis il revint à son entrevue si particulière.
    Cette… révélation n’est pas sans sens. J’ai tout pour passer à l’action. L’Homme Masqué est sur le point de rentrer dans la phase finale de mon plan. Petit à petit, je tuerai tous les shinobis. Vous êtes prévenus. Et si vous vous demandez pourquoi je vous l’annonce, c’est tout simplement pour voir si cela pourra changer quelque-chose à votre comportement, vous, membres des villages cachés. Mais aussi parce que…
Son visage, pourtant toujours aussi sérieux, se fronça et devint plus sombre que jamais.
    Tout ce que j’ai fait jusqu’à présent n’était que broutilles. Ceux qui m’ont cru intelligent d’avoir dupé les anciennes Ombres par exemple, s’étaient prononcés trop vite. Ce n’était rien comparé à ce que je m’apprête à faire. Je vais vous montrer ce qu’est la véritable intelligence. Pourtant prévenus, vous ne pourrez rien. Chaque shinobi mourra sous vos yeux.
Il n’allait pas partir tout de suite. Pas avant d’écouter les réactions de ses invités. Une chose était sûre : c’était qu’il ne plaisantait pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.communicationlost.com
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mar 21 Jan 2014 - 15:05

12 heures pour Raito.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin - Anbu
Messages : 284
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mer 22 Jan 2014 - 1:31

    Raito regardait Kioshi Rei. Quelle était donc sa motivation ? L'Hayashi allait le découvrir. Sa curiosité avait été piquée, à tel point que ce personnage était presque devenu une obsession pour le jônin. Mais l'observation coupa court. Le Sunajin semblait avoir perdu le contrôle de lui-même quand Hasaki se présenta... Mais bien sur... Pourquoi n'avait-il pas gardé son identité secrète ? Les Sunajins semblaient avoir une haine féroce contre les ninjas des Nuages. Maintenant le mal était fait, mais il fallait désormais arrêter l'attaque de Kioshi. Comment le raisonner ? Raito n'était qu'un étranger pour lui, d'autant plus un ennemi si on s'arrêtait aux abords des camps de la guerre. Mais le groupe qui venait de se former devait être au dessus de ce stupide conflit déclenché par... Kioshi Rei. Est-ce que tout ceci avait fait parti de son plan ? Avait-il décidé de déclencher une guerre pour éliminer le plus possible de shinobis ? Ou était-il vraiment sincère dans ses propos ? Raito en doutait. Une hypothèse vint même effleurer l'esprit du Konohajin, était-il possible qu'il fasse cela pour se distraire ? Non, impossible, ça ne collait pas avec le personnage. Le jônin reporta son attention sur le rhinocéros. Hasaki avait besoin d'aide, mais il ne fallait pas que le blondinet dévoile toutes ses cartes, il essaierait d'avoir le rhinocéros à l'usure avec de petites techniques, le Seki aurait aussi le temps d'intervenir avec l'aide de Raito.

    - Itabei no jutsu !

    Cinq murets de bois apparurent, et le rhinocéros défonça le premier sans sourciller. Il fallait maintenant espérer qu'il n'arriverait pas à tous les franchir. Lorsqu'il fut enfin détruit, Raito se retourna vers l'ancien Kazekage. L'Hayashi ne voulait pas qu'il s'en aille, pas maintenant, il avait besoin de réponses, et il espérait que l'attaque du Sunajin ne l'avait pas « effrayé ». Il ne semblait pas l'être, au contraire, il semblait satisfait, comme-ci l'action de Kioshi avait démontré quelque chose que Rei voulait montrer au monde. Il ne fallut pas longtemps à l'Homme Masqué pour dire ce qu'il pensait sur la vraie nature des shinobis. Raito l'écouta, sur certains points il n'avait pas tort, néanmoins, l'Hayashi ne partageait pas son avis.

    Tu prends le problème par le mauvais bout Rei. Je ne sais pas ce qui est arrivé dans ta vie pour que tu en viennes à détester à ce point les shinobis, mais j'en suis désolé. Seulement adoptes un autre point de vue, les shinobis ont été formés pour protéger les civils. Avoir des hommes entrainés au combat permet à ceux qui en sont incapables de vivre en sécurité aux côtés de voisins parfois agressifs, car la destruction n'est pas spécifique au shinobi, elle l'est à l'homme. Bien que l'homme soit doté de qualités incroyables, il a un vilain défaut qui est de détruire, avant de reconstruire. Et je pense que les shinobis ont minimisé les destructions. Ce que tu appelles conquête, à Konoha, ce sont des invitations. Nous avons invités des clans et des villages à rejoindre Konoha pour bénéficier de sa protection. J'ai une question pour toi, à combattre le feu par le feu, en quoi vaux-tu mieux que les shinobis que tu dénigres ?

    Raito attendit sa réponse. Il s'adressa ensuite spécifiquement à chacun des membres du groupe qui lui faisait face. Tout d'abord à Kioshi. Il ne lui dévoila rien de spécial, mise à part son désire de destruction. Pouvait-on appeler ça de l'intelligence ? Raito le qualifierait plutôt de fou. Il s'adressa ensuite à celle qui se prénommait Zanshi. Elle semblait être donc celle qui reprendrait le flambeau de Suna, elle était donc sans nul doute la plus puissante des opposants de l'Homme Masqué dans cette petite réunion. Après avoir également parlé à Hasaki, vint enfin le tour de l'Hayashi. L'Homme Masqué lui expliqua que s'était lui qui avait laissé des pistes pour être retrouvé. Raito n'aima pas cependant l'insulte que Kioshi Rei proféra à l'encontre de Tsumei. Le jônin resta pour autant silencieux car l'ancien Kazekage n'avait pas terminé de parler. Il voulait l'écouter jusqu'au bout avant de lui répondre.

    - Haha tu te surestimes mec. Ne te crois pas aussi intelligent, car il y a une future Ombre que tu n'as pas dupée. J'avais deux noms à proposer sur ton masque, le tien et Kadoria Uriô. Je n'étais pas dans le faux. Ne sous-estime pas tes ennemis Rei car tu pourrais être surpris d'un idiot comme Karasu Tsumei. Retiens bien mes paroles, tu m'auras quoiqu'il arrive sur ton chemin, et j'espère ne pas devoir en arriver là, mais si le seul moyen de t'arrêter est de te tuer... Je le ferai. C'est malheureux car tu es sûrement l'un des shinobis les plus puissants de ce monde, tu pourrais vraiment l'améliorer, mais tu préfères mener ta petite vengeance personnelle contre le shinobi au nom d'un monde meilleur. Je veux la paix moi aussi, et ce n'est pas en semant la mort qu'on l'obtiendra.

    Kioshi Rei avait-il voulu les intimider par son annonce ? Si c'était le cas, il devait surement être déçu.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 858
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Jeu 23 Jan 2014 - 14:23

J'aurais souhaité connaître la raison de notre venue ici, en dehors d'une annonce incomplète bourrée d'informations que chacun connaissait déjà. Je voulais qu'il nous parle plus franchement, sinon à quoi bon ? Autant faire les choses sans en parler et frapper au moment le plus opportun pour lui. Etait-il si sûr de lui qu'il se dévoila ainsi ?Probablement. J'allais lui adresser la parole lorsque Kioshi fit une chose que je n'avais pas prévu; s'en prendre au quatrième ninja, le Kumojin. Ses mots me firent comprendre la raison de sa réaction, je vis la création de terre s'élever et foncer droit sur le Kumojin. L'Hayashi levait déjà les mains pour faire surgir plusieurs murets, alors que de ma main s'échappait un faisceau translucide qui abattit la créature de chakra en un seul coup, elle fut transpercée de la tête au derrière dans un large trou fumant. Le rayon de chaleur termina sa course dans les arbres derrières le Sunajin, calcinant le premier tronc impacté et en détruisant plusieurs autres derrière.

    "Ne sois pas impatient Kioshi. Les fautifs finissent toujours par payer. Lui dis-je avec sérieux. Nous sommes ici pour cet homme, rien d'autre. Pas pour... Ajoutais-je en posant mon regard écarlate sur le Kumojin."


Aussitôt l'altercation résorbée, Le Kyoshi reprit la parole, semblant nous faire un exposé sur les shinobi. J'avais entendu ce discours tant de fois que je ne l'ai comptais plus. Malgré la compassion ou le pitié que je pouvais ressentir pour lui, je ne pouvais être en total accord avec ses propos, son jugement était clairement obscurci par son passé. Tout en gardant un œil sur le Yamada, je fis un pas vers l'homme démasqué. Ce qu'avait dit de Konohajin n'était pas faux, néanmoins c'était bien trop vague, général... L'histoire des hommes, détruire pour me reconstruire; le genre de choses que l'on dit à une réunion diplomatique pour faire bonne figure; or à cet instant, cela n'avait rien à voir avec les relations inter-village. J'avais pus voir nombre de Kage au cours de ma vie, j'avais pus observer et apprendre et si demain l'on me demandait de prendre les choses en main, et bien je ne pourrai faire autrement que d'accepter, j'étais plus que redevable envers Suna et son conseil.

    "Rei, les shinobi ne sont pas un mal; pas tous du moins. Les seuls éléments véritablement faibles dans ce monde sont les Kage. Tu dis vrai à propos de Suna, tous ses dirigeants ont été obscurs, ils ont tous déteint sur leurs subordonnés, mais il en est de même pour tous les villages. Lorsque les villages auront trouvé le plus juste des dirigeants, alors peut être que la situation s'améliorera. Tu n'es pas obligé de recourir à la violence pour changer les choses, et ce n'est pas en tuant que tu étancheras ta soif de vengeance, bien au contraire... le seul sentiment qui restera, sera l'amertume et la frustration, quand tu te rendras compte que tout ce que tu as fait est... inutile. Finis-je dans un soupir, en le fixant."




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Dim 26 Jan 2014 - 18:29


L’obscur esprit d’un homme nommé Kioshi et ninja de Suna. Ce fut une folie furieuse portée à l’encontre du Kumojin pour motif le décès d’un Sunajin provoqué par un Kumojin, un Seki de surcroit. Comment pouvait-il donc éprouver autant de haine alors que selon les rapports, c’était eux qui avaient provoqués ce combat. Ce résultat tragique est à redouter, surtout lors d’une guerre, c’est le destin d’un Shinobi de devoir parier sa vie à chaque instant. Ce comportement surtout face à un homme aussi dangereux que l’homme masqué est un acte autant de folie que d’immaturité. Le Kumojin fronça les sourcils lorsque le Sunajin créa un rhinocéros mais fut aussitôt stoppé par l’intervention première du Konohajin et de la Shinobi aux yeux rouges qui désintégra instantanément le Rhino bloqué au préalable avec les boucliers de bois. Pour éviter toute autres interventions de la part du Sunajin, les mains de l’homme aux cheveux bleus bougèrent légèrement, cachés par les murs en bois. En l’espace d’une seconde, deux chaines de chakra apparurent de sous les pieds du Sunajin et son chakra fut stoppé à l’instant même où la première chaine toucha le pied de Kioshi. Privé de son chakra, c’est enveloppé de chaines de chakra et complètement immobilisé sur place, qu’il se retrouva. Hasaki était toujours concentré sur ce qui se passait, les sourcils se défroncèrent et il regardait en premier lieu le Sunajin à qui il s’adressa après avoir contourné les murs en bois restant.

« Cher Sunajin, je comprends très bien ce que tu as enduré, malheureusement, ce que tu as vécu s’appel le destin. Le monde shinobi offre un destin bien sombre à ceux qui l’empruntent dans la majorité des cas. Ce que nous devons nous résoudre à faire c’est d’empêcher que ce drame ne se reproduise et ce n’est pas par la haine, les combats ou le meurtre que cela se fera. Tu croiras surement cela utopique de croire en un tel monde mais toi plus que quiconque devrait vouloir changer ce monde, que la prochaine génération ne connaisse jamais ce que Suna a connu. Contrairement à ce que certains pensent, nous pouvons créer un monde de paix sans combat, il suffit juste de mettre d’accord différentes personnes influentes des différents pays. Je crois en cet espoir malgré tout, certains diraient que je suis naïf mais les mentalités peuvent être changés. Malheureusement, ce qui c’est passé par le passé ne peut être changé, mais on peut améliorer les choses. L’acte du Seki a été provoqué par ce monde borné qui ne veut tout régler en se battant. C’est un acte irréparable et impardonnable, surtout, je pense, pour celui qui l’a commit, à toi de me croire ou pas. Je n’espère pas que tu pardonne cet acte, mais que tu puisses l’accepter et continuer ta vie et pourquoi pas, essayé d’améliorer ce monde. J’espère juste que tu ne franchisses pas la limite, que par ta colère tu commettes l’irréparable et qu’en plus de te hanter toute ta vie, ceux proches de celui que tu tueras se vengeront à leur tour, amenant ainsi le cercle de la haine. »

Une fois le discours fait, le Kumojin espérait, surement dans un acte de folie lui aussi, qu’une part du Sunajin réagisse à ces quelques mots, qu’il ne s’enterre pas dans la mort d’un camarade et qu’il ne franchisse pas la ligne de l’irréparable. Ce Hasaki commençait à se faire connaitre pour ce que certains qualifieraient de naïveté. Son regard changea de destinataire, se portant cette fois-ci sur l’homme démasqué, précédé d’un salut de la tête pour remercier l’acte de son compagnon. Cette jeune femme que Rei disait qu’elle serait avec de grandes chances à la succession de Suna en tant que Kazekage. Cela levait de plus amples interrogations sur cette personne qui ressemblait d’un certain point de vue à cette Kunoichi de Suna nommée Sonoshee. Ses paroles se firent à destination donc de Rei.

« Je ne vais pas répéter ce que les personnes ici présentes ont dit. Ce qu’ils disent est vrai, espérer des morts, la destruction et provoquer une guerre. A moins d’être complètement fous, il n’y aucune raison qui puisse expliquer votre décision et votre espoir quand à la destruction des villages ninjas. Même si ces villages sont en désaccord, savoir que cette guerre a entièrement été menée pour votre propre dessein et rien d’autre, devrait changer l’avis des différentes autorités des différents pays. Le meilleur moyen pour eux de montrer qu’ils ne sont pas à votre botte, serait de mettre fin à cette guerre inutile et sans aucun but, mis à part votre propre désir de mettre fin à l’existence des Shinobis. »

Dit-il le coin des lèvres commençant à se transformer en léger sourire. Hasaki croyait fortement à ce qu’il disait et l’espérait, en tout cas. La confiance en cette jeune femme aux yeux rouges faisait espérer le jeune Kumojin pour le futur de Suna et du reste des relations avec les autres villages. Ce que disait le jeune homme était réel, révéler son identité ferait prendre conscience au monde qu’il a été mené en bateau par un homme malveillant et que justement, ils arrêteront cette guerre et peut-être, la situation mondiale s’améliorera. Pour le moment, le jeune Sunajin se retrouvait avec les deux chaines de chakra qui enveloppait son corps et le maintenait fixé au sol, avec ses bras fixé contre son corps.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1918
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Dim 26 Jan 2014 - 20:28

    Le début, je m'y attendais quelque peu. Que le Konohajin aide son coéquipier, aucune surprise. Mais ce fut Zanshi qui acheva ma création. Zanshi ! Peut-être ne savait-elle pas. Peut-être ignorait-elle les cauchemars que je faisais. Et non, elle n'était pas la seule à souffrir après son départ. Sur le coup, j'aurais pu me retourner contre elle. Comment pouvait-elle m'arrêter au moment critique ? Patience ? Après tout ce que tu m'as fait, tu n'as aucun droit d'agir de la sorte ! Les fautifs finissent toujours par payer ? Que s'est-il passé après que tu aies brûlé mes jambes ? Hein ? As-tu été sanctionnée pour la lame qui m'avait traversé la poitrine ? Et Rei qui te mentionne comme prochain Kazekage… Ainsi que le conseil qui te lave de tout pêché. Comment peux-tu dire ça alors ?

    Oui, tu ne m'as jamais vu tenir un tel discours, mais tu ne m'as jamais vu en colère non plus ! Ces chaînes qui m'entravent, tu as bien de la chance qu'elles soient là. Tu contrôles la chaleur, mais moi également ! Le sang chaud, surtout dans le désert, je peux aussi l'avoir !

    Rei mentionna mon action, ce qui me fit tourner la tête dans sa direction. Sinon, j'étais dans un état tel que je l'aurais tout bonnement ignoré. Je ne répondis pas en criant, mais sur un ton témoignant de mon énervement.

    " La nature des shinobis ? C'est la nature des sentiments, la définition même des hommes ! L'attachement mène à la perte qui donne suite au désespoir ou à la haine ! "

    Si un proche meurt sous tes yeux, tué par autrui, que tu sois shinobi ou non, tu auras envie de détruire cet être qui t'a ôté ton ami. Peut-être est-ce à cause de ces mêmes sentiments qu'il agit à présent ainsi ? L'homme masqué est lui aussi humain, avant tout. Les ninjas ne sont en aucun cas le problème, jamais. Enlève le chakra, il restera les armes. Enlève les armes, il restera les poings. Enlève les poings, il restera les pieds. Enlève les pieds, il restera la tête. Enlève la tête, il ne restera plus personne. Est-ce la solution pour autant ?

    Bon, il me fallait me débarrasser de ces chaînes qui mettaient le Seki hors de ma portée. Simple ! Il me suffisait d'élever ma température jusqu'à les faire fondre ! Allez, hop ! Mais rien, niet. Mon chakra ne semblait plus m'écouter. Un attribut de ces chaînes ? Mon regard fixa ces liens, avant de tomber sur leur créateur qui m'interpella. Mes poings serrés contre moi, j'avais une envie folle de le frapper. Un acte impardonnable ? Alors pourquoi n'y a-t-il eu aucune sanction ? Des paroles en l'air ! Je dus me mordre la langue pour m'empêcher de cracher mon venin. Pour arriver à mes fins, il fallait que je me libère. Mais sans chakra, c'était lui le seul qui pouvait me sortir de là. Zanshi m'avait trahi, je n'allais donc pas lui demander de détruire ces chaînes. Je suis assez grand pour m'en sortir moi-même !

    D'après ce que j'ai pu comprendre, ils se focalisent tous sur l'homme masqué… Pourtant, je connais son mode d'action. A présent qu'il a fini son annonce, il allait disparaître. C'était du moins de cette façon qu'il avait agi à Suna. Sitôt son discours terminé, il n'était plus. Peut-être pouvais-je trouver un moyen de convaincre le Seki de me libérer en échange d'une certaine action ? Très bien. Ainsi tourné vers lui, mes cheveux masquaient mon visage du point de vu de Zanshi et de Rei, mais le konohajin pouvait très bien me voir. Entre deux phrases, je bougeais rapidement mes lèvres, mais sans dire mot. Un ninja devrait tout de même être capable de comprendre le message, si toute fois il prendrait la peine de m'observer.

    " Tout ce que je vois, c'est que tu n'as pas répondu à ma question !
    Rei va disparaître, il a dit tout ce qu'il avait à dire.
    Un acte impardonnable ? Pourtant, il a été pardonné à ce que je sache !
    Libérez-moi, et diminuez le champ de vision de chacun.
    Si je tue également les proches de ma cible, il n'y aura plus personne pour les venger et le cercle se brisera, non ?
    En échange, je poserais un mouchard sur Rei, et je vous indiquerais où il sera allé.
    Si la compréhension n'a jamais mis un terme à ce cercle, c'est pour une raison précise !
    Sinon, il disparaîtra et vous ne le reverrez que lorsqu'il le décidera lui-même.
    Les sentiments l'emportent toujours sur la raison, et tant que l'humain aura des sentiments, ces bavures n'auront jamais de fin !
    Si tu ne me fais pas confiance, tu n'auras qu'à m'enchaîner ensuite de nouveau. Même Zanshi est de votre côté… "


    Une bonne piste pour la paix. Ôter les sentiments du genre humain, plutôt que les humains eux-mêmes. C'est plus sûr que de compter sur la parole de certains. Cependant, ce sont les sentiments qui font de nous des êtres humains également…

    Bon, il ne restait plus qu'à voir s'ils accèderont à ma requête. Tout ce que je voulais, c'était le Seki, et donc être libéré. Si pour cela, je devais agir contre Rei, pas de problème, bien qu'il ne soit pas ma priorité pour le moment. Quand je mentionnais un champ de vision réduit, je faisais allusion à un brouillard, ou à un nuage de poussière, ou quoique ce soit dans le genre. Et étant un homme de parole, moi, je plaçais déjà un petit caillou entre mes orteils. Etant toujours pieds nus, je suis assez habile de ces membres. L'allusion à l'homme de parole critiquait également l'homme masqué qui disait disparaître au moindre mouvement suspect. Un rhinocéros de 5 mètres de haut n'entrait pas dans cette définition peut-être ? Mais revenons à la pierre. Si je récupérais mon utilisation du chakra, je pourrais la transformer en mouchard que je détecterais où qu'elle soit. Ensuite, il me suffit de mémoriser l'emplacement de Rei. Sitôt le champ de vision réduit, j'enverrais de mon pied la petite pierre se faufiler dans sa chaussure. D'après la taille du projectile, il ne le sentira probablement pas. Et s'il compte disparaître pour réapparaître dans sa cachette, ce sera une information valant de l'or, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Héritier du Nord
Messages : 6594
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mar 28 Jan 2014 - 18:55

DESTIN
______________________________
Provocation et encore provocation. Hayashi Raito avait terriblement baissé dans l’estime de l’Homme Masqué, même si ce dernier ne devait pas en avoir beaucoup à faire. Si Rei avait été un homme comme les autres, s’il n’avait pas été persuadé d’avoir été doté d’une grande intelligence et maîtrise de soi, alors il aurait répondu au quart de tour. Mais au lieu de ça, il sourit.

Kadoria Uriô et Kyoshi Rei ? Il ne connaissait donc que peu de choses du monde shinobi. Si Rei n’avait pas fait en sorte d’amener Karasu Tsumei à une liste, ni lui ni Raito n’auraient pu être persuadés que l’Homme Masqué était un shinobi de renommée qui s’était déjà montré sous son vrai visage.

C’est donc dans le silence que le Changeur accueillit tout ce qu’on lui dit. Yamada Kioshi et Habashi Zanshi furent ceux qui semblèrent les plus à-même de comprendre ce qu’il se passait. Cela était probablement du à la malédiction et aux trahisons multiples qui étaient nées dans le village caché du Sable.
    Je suis un shinobi moi aussi et chaque shinobi est lié à ce « destin » dont parle notre ami Kumojin. Tuer et semer la haine, tel a toujours été la voie du ninja. C’est aussi la mienne, sauf qu’au lieu de tuer un Sunajin lors d’une mission, je tuerai tous les ninjas. La chaîne de la haine n’aura pas lieu d’être, car il n’y aura plus aucun maillon. Et c’est à ce moment-là que je me suiciderai.
Son suicide, l’aboutissement de son plan. Après avoir exposé un dernier regard à chacun des quatre personnes présentes, il disparut.
***
La deuxième planque de Tsuchi no Kuni, à n’en pas douter. Cette odeur de vieux bois l’avait mis sur la piste. Anami était là, masque sur sa tête conformément aux instructions.
    ─ Un chakra étranger, là.
Elle pointa du doigt le pied de Rei, qui soupira.
    Trouve Kiyokuni Jun grace à l’Artefact, et ramène-le à une planque. Dès que c’est fait, téléporte-moi là-bas. Je vais m’occuper de nettoyer cet endroit.
Silencieuse comme souvent, le jeune brune au masque ajusta ce dernier et disparut.

Rei regarda autour de lui, et enleva ses chaussures. Une dizaine de parchemins explosifs au plus, mais c’était suffisant. Il les sortit de sa sacoche de ninja, et les plaça à des endroits clés, tout en en réservant un pour ses sandales noires.

Une dizaine de minutes plus tard, le Kyoshi marchait dans un bois du Pays de la Terre. Derrière lui, un nuage de fumée s’estompait. La planque avait brûlé de mille feux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.communicationlost.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 858
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Ven 7 Fév 2014 - 20:39

Le Kyoshi avait disparu, nous laissant seuls entre nous. Je savais ce qu'avait fait les Kumojin, dans quelle circonstance et mon pardon serait une chose très compliquée à obtenir. Mais pour en revenir au Yamada, il semblait que certaines choses devaient être mises au point, rien de méchant, rien d'impérieux. J'observais les protagonistes un à un, et pris la direction de Kioshi. Peut être ne l'avais jamais vu en "colère", mais je reconnaissais ce genre de regard, celui du reproche. Après cette rencontre, et cette révélation, en théorie, la guerre devrait cesser. Je connaissais le Hokage, ce dernier ne serait pas le plus difficile à convaincre de faire cesser cet affrontement, Myakudou On me connaissait, je le connaissais; nous étions dans mes souvenirs, des amis. De plus il connaissait mon désir de paix. Bref. Je fis face aux trois ninjas de tout horizon.

    "Je vois ici Konoha,Kumo et Suna... Le mieux pour nous tous serait de mettre ses intérêts personnels de côté le temps de régler ce... problème." Dis-je en fixant le Sunajin.
    "Vous comprendrez que nous n'avons aujourd'hui qu'un seul ennemi qui ne désire qu'une chose : nous éliminer, tous autant que nous sommes, sans distinction."


Je n'aimais pas prendre la tête des opérations, je n'avais déjà que bien trop assumé ce rôle par le passé. Mais aujourd'hui il me semblait que 'nous' avions besoin d'une personne qui fasse tout pour la paix, mais aussi pour la vie de ses paires. Rei devenait donc mon ennemi comme celui du monde entier. Je ne doutais que ce grand ninja avait plus d'un plan, et d'un tour d'avance sur nous. Il avait tout de même réussi à manipuler le conseil de Suna, ses ninjas et un seigneur; comme je le fus par Akuraï. Je fis apparaître plusieurs rouleaux entre mes doigts. J'en remis un au Kumojin et l'autre au Konohajin.

    "Prenez ces rouleaux, et portez les à vos Kage, que les combats cessent, et que nous nous recentrions sur Kyoshi Rei. Cependant, si cette tâche est trop lourde pour vous, je m'en chargerai moi même. Raito, je connais votre Hokage, personnellement. Seki Hasaki, c'est ça ? Je ne connais pas encore votre chef, mais vous lui transmettrez ce message, de la part d'Habashi Zanshi, la Dirigeante du Kakumeigun."


Je fis quelques autres pas vers le Sunajin cette fois. Lui posant la main sur l'épaule, je lui adressai quelques mots, spécifiquement pour lui.

    "Je ne te demande pas de pardonner pour Kuroi, mais de faire la part des choses. Tu ne dois pas laisser tes... sentiments mettre en péril ce qui doit être construit. J'ai pleinement confiance en toi. Nous devons retourner à Suna. Je vais invoquer mes lézard, ils parcourront les champs de bataille avec le même message qu'eux deux."


Je fis alors plusieurs séries de signes, et des lézard de tailles différentes apparurent, couchant des arbres, faisant du bruit, soulevant de la poussière. L'instant suivant ils disparaissaient dans les bois, à la recherche des champs de bataille...

Lettre aux Kage:
 


Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Général du Satoru
Messages : 760
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Lun 10 Fév 2014 - 22:57


Son regard plongeait dans l’environnement immédiat qui se trouvait autour de lui. Le shinobi de Suna se trouvait ligoté par des chaines de chakra de la tête au pied et privé de son chakra. Celui-ci apprendra par la suite à ne plus sous-estimer Hasaki de la sorte et peut-être cela le ramènera à la raison. C’était loin d’être finit en tout cas. Le Sunajin s’adressa de nouveau au Kumojin mais cette fois-ci dans un intérêt bien différent que ses anciennes paroles. Ayant pour habitude de respecter ses interlocuteurs, le jeune Seki regardait toujours en face ceux qui s’adressaient à lui, par chance car un sens caché se dessinait sur ses lèvres entre chacune de ses phrases. C’était plutôt rusé et pourtant difficile à détecter si on ne lisait pas sur les lèvres ou qu’on ne regardait pas la personne en face. Réfléchissant à grande vitesse, il analysa la situation et sa situation démontrait qu’il était le seul à pouvoir faire quelque chose pour tenter de le suivre, même si cela restait une probabilité presque nul d’y arriver, pour la simple et bonne raison que si cela avait été possible, on l’aurait surement déjà attrapé par le passé. Dans tout les cas, connu pour exécuter des techniques, d’influer sur son propre chakra et ce qu’il a sous son emprise sans faire le moindre geste, il parla toujours profondément concerné par le sujet, lâchant un simple mouvement des paupières pour lui indiquer qu’il avait accordé sa confiance sur ces quelques secondes qui suivront.

« Nous pouvons toujours changer cela, qui que vous soyez, simple ninja ou dirigeant de pays et même, simple civil. Au final, rien n’est pardonné réellement. Il nous suffit juste que certains agissent pour le bien de tous au lieu de ne penser qu’à soit. Sans sentiments, nous ne serions même plus humains ! »

Cela étant dit, son chakra lui fut rendu mais pas la capacité entière de son corps. Il réussit à faire quelque chose qui ne put être réellement perceptible et dont le Seki ne s’intéressa pas plus que ça pour ne pas éveiller le moindre soupçon de Rei. Ceci fait, ce dernier disparut après avoir lâché quelques mots à l’assemblé qui était bon à prendre pour la réflexion personnelle, sauf qu’elle contenait plusieurs erreurs pour le Seki qu’il se devait de clarifier aux personnes présentes. Son corps se détendit légèrement quand il ne fut plus présent, mais son attention se portait à présent sur la femme aux cheveux rouges et au jeune Sunajin toujours plus ou moins enchainé dans le sol. Le Seki prit donc la parole avant que le petit groupe en fasse de même à leur tour.

« La voie du ninja n’est pas définitive, il suffit juste comme j’ai dis plus tôt que certains se décident à changer cela, car vu que nous sommes dotés de réflexions et de sentiments, nous sommes justement à même de changer. Si tout le monde pense que ce n’est pas réalisable, alors autant laisser faire Kyoshi Rei et qu’il enterre ce monde condamné à l’avance. Dans le cas contraire, en tant que Kumojin et pilier du clan Seki, je mettrais tout en œuvre pour participer à ce projet. »

Comme insufflé de la même énergie, la femme prit la parole en direction du Sunajin comme pour lui redonner la raison. Elle était dotée d’une sagesse qui se faisait très rare en ces temps troubles. Elle dit des mots profonds qui interpelèrent le jeune Kumojin et y apporta des actes, comme la donation de rouleaux et l’apparition d’un Zoo reptilien qui ne lui sembla pas très amicaux. La révélation qui lui donna enfin l’information de son identité fit comprendre l’importance de cette jeune femme au jeune homme aux cheveux bleus. Gardant une expression sérieuse, attentive et compréhensive, ce dernier fit apparaitre deux oiseaux de chakra tandis que les chaines et le sceau disparaissait sur le corps du Sunajin.

« Je pense espérer croire en vos paroles, Habashi Zanshi. J’espère sincèrement que je ne subirais pas une nouvelle fois la déception d’être trahit par les paroles d’une Shinobi. Ce message sera délivré au dirigeant de Kumo comme il se doit. Mes oiseaux délivreront des messages aux deux dirigeants de Kumo et Konoha, cela ira bien plus vite que nous et ils pourront surement préparer le repli des troupes au plus tôt. Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est Kiri, il vous faudra entrer en contact d’une manière ou d’une autre avec ses ninjas. De mon côté, je ferais mon possible pour convaincre Kumo à se rallier à votre cause, pour se dresser fasse au véritable ennemis du monde Shinobi, le dénommé Kyoshi Rei. Gardez à l’esprit que son chakra n’était pas le même qu’à ma première rencontre avec celui-ci, je ne saurais m’avancer sur le sujet, mais cela pourrait expliquer son moyen rapide de disparaitre comme bon lui semble et de rester impossible à repérer. Sachez, qu’en tant que Seki et ma connaissance du Chakra, à moins d’avoir un don héréditaire particulièrement puissant, la seule probabilité serait que cet homme ait recourt à un Kinjutsu. »

Son regard se porta ensuite en direction du Sunajin pour clarifier les choses sur ce Seki et ce Kuroi, d’un air bien plus froncé, limite colérique.

« Cher Sunajin, je t’ai fais confiance pour Rei, j’espère que tu pourras le repérer et que tu ne t’en prendras plus au clan Seki par la suite. Par ailleurs, nous n’avons plus aucune nouvelle de ce Seki qui a causé la mort du Sunajin qui était ton ami. Comme dit cette femme qui doit être une de tes connaissances, il faut établir des priorités, tu devrais te concentrer à retrouver ce Kyoshi Rei. Par le passé, je n’ai pu empêcher ce genre d’évènements, car je ne me sentais pas concerné par le monde Shinobi. Aujourd’hui est différent, car en tant que Seki et Chuunin de Kumo, je souhaite que cela n’arrive désormais plus et pour cela, je m’y engagerais personnellement, quitte à prendre la tête du clan Seki et pourquoi pas du village de Kumo. Sache une chose, je te demande de me croire simplement, en retour, je compte sur toi pour ne pas toucher à un seul membre de mon clan, sinon ce sera sur ta tombe que l’on apportera des fleurs. Le clan Seki est ma famille, ceux qui y sont n’ont rien à voir avec la mort de ton ami, c’est tout. J'espère de tout coeur que les villages ninjas sauront s'unir sous la même bannière, on dit que le passé façonne l'avenir, je l'espère sincèrement. Que les villages ninjas soient en paix, c'est possible, le monde suivra sans aucun doutes. »

Saluant les actuelles personnes présentes comme signe de son départ, d’un signe de la main, les deux oiseaux de chakra disparurent comme des colibris à pleine vitesse dans deux directions différentes. Quand au rouleau, il l’enfila précieusement dans ses vêtements avant de se rapprocher du Konohajin et de le saluer amicalement après ces quelques périples traversés ensemble.

« Je te salue camarade, j’espère que nous aurons à nous revoir, dans de meilleurs occasions, je le souhaite. Porte-toi bien. A très bientôt. »

Sur ces paroles, tel un héros quittant la scène principale, il fit un dernier signe d’au revoir à ses camarades d’un instant et il se volatilisa pour prendre la direction de Kumo pour y être au plus vite.


Citation :
Résumé : J'utilise deux oiseaux de chakra à destination de deux personnes qui recevront leur message. Je pars ensuite de la zone en direction de Kumo. Merci à tous, ce fut un RP avec quelques actions inattendus, ahah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 1918
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe #A [Hi no Kuni] Mar 11 Fév 2014 - 11:14

    Sans ninja, la chaîne de la haine n’aura plus lieu d’être ? C’est vrai, j’avais oublié que seuls les ninjas sont capables de ressentir des sentiments. Et comme les ninjas sont tous des êtres reclus, ils n’entretiennent absolument aucune relation avec autrui, donc la perte d’un ninja ne pourra jamais influencer un simple civil l’ayant connu… Ce n’est pas du tout un raisonnement par l’absurde… Mais lorsque l’on nous soumet un discours absurde, aveuglé, on ne peut que réagir ainsi.

    En parlant de réagir, mes chaînes ne m’entravaient plus autant qu’avant. Tout du moins, je pouvais influer de mon chakra dans la petite pierre que j’envoyais d’un mouvement de l’orteil en direction de Rei. A force d’être toujours pieds nus, on apprend à s’en servir habilement. A présent que j’avais de nouveau ma maîtrise du chakra, je pouvais de nouveau me concentrer sur le Seki. Quoique, j’avais une promesse à tenir. Fermant les yeux, je me concentrais quelques secondes. La position de la pierre… Ou était-ce ? Par là-bas… A cette distance…

    " Tsuchi no Kuni. "

    Voilà où il se trouvait. Mais s’il a pu se retrouver là-bas si vite, il peut très bien se trouver à l’autre bout du monde en un clin d’œil. Tant que ce souci n’aura pas été réglé, personne ne l’attrapera. Zanshi prit alors l’initiative d’agir. Elle avait un idéalisme des plus naïf, un point de vu que je ne lui connaissais pas. Cesser l’affrontement est une chose, mais demander de marcher main dans la main avec ses ennemis en est une autre. Que pensait-elle ? Qu’on pouvait faire comme pour Makka ? Nous sommes en guerre, et même si elle touche à sa fin, chacun a perdu des proches, ou à défaut beaucoup. Mets-les dans la même pièce, ils se retourneront les uns contre les autres. Chaque village devra accomplir une tâche spécifique, sans interférence avec les autres, si tu veux réussir à coordonner le tout, Zanshi. Moi par exemple, je ne collaborerais sans doute pas avec un de ces Kumojins. Et avec cette guerre, je ne suis certainement pas le seul à penser ainsi !

    " C’est vrai que tu ne t’es jamais laissée guider par tes sentiments toi… Veux-tu revoir mon torse ? "

    Ce n’était vraiment pas sympa de ma part, surtout connaissant son histoire et notamment cette cicatrice de sa propre lame, mais j’étais dans un état second. Et même si elle devait me comprendre, elle insistait pour me bloquer la route. Si elle me comprenait vraiment, elle devrait plutôt m’aider, me soutenir ! A moins qu’elle ne m’aime pas vraiment… Elle devrait savoir que dans ce cas, il s’agit de la priorité numéro 1 ! Rei ne m’empêchera pas de dormir, Kuroi le fait. Entre un fantôme que je vois tout le temps et un être que je ne croise qu’occasionnellement, le choix est vite fait, que ce soit sentimentalement ou par raisonnement logique. Comment pourrais-je m’occuper d’un type si je pense à autre chose ?

    Le Seki avait pris la parole à son tour. Plus de nouvel de l’assassin… Haha. Pourquoi devrais-je le croire ? Quelle chance qu’il ne soit plus là, comme pour rejeter le problème plus loin ! De plus, as-tu au moins fait attention à ce que tu dis ?

    " Tu peut dire le contraire, mais tu es pareil ! Qu’as-tu dit ? Si je m’en prends à un Seki, les fleurs seront pour ma tombe. Donc l’assassin mérite la mort ? Justice ou vengeance, qu’importe le nom, tu réclames la même chose ! Or, où se trouvent les fleurs pour l’assassin de Kuroi ? Si tu prends la tête des Seki, tu deviens responsable d’eux. Subiras-tu les conséquences des actes des tiens ? "

    Quand le criminel ne peut payer, c’est au chef de famille de régler les dettes, tout le monde le sait. On n’en restera pas là, Seki ! Tu demandes la même chose, alors pourquoi ne serais-je pas en droit d’attendre justice ? Tu m’as donné une information précieuse Hasaki. Si tu ne prends pas les responsabilités des membres de ta famille, comme tu les appelles, il me suffira de m’en prendre à l’un d’eux pour que tu fasses ton apparition. Mais pourquoi parler du futur ? Tu es encore là, tu peux encore payer et régler tout ça !

    Concentré sur le Seki, je ne remarquai pas Zanshi approcher derrière moi. Peut-être était-ce à cause de mes propos à son encontre ? Etais-je allé trop loin ? Ou bien avait-elle compris à la suite de mon discours que je ne comptais pas en rester là, que le rhinocéros ne s’avouait pas vaincu. Comme l’animal, je fonce droit vers mon but sans prendre de détour. Tant que j’ai le Seki sous les yeux, inutile d’essayer de me raisonner. Surtout avec ce qu’il a dit. Un coup dans la nuque, et je tombais dans les bras de la demoiselle qui me rattrapa avant que je ne m’effondre sur le sol. C’était sans doute la seule solution pour cesser le conflit dans ce cas-là, mais attends-toi à des représailles à mon réveil…

    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #A [Hi no Kuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Guerres :: Guerre pour l'Indépendance :: Rebondissement #2 : Visages-