N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #H [Ta no Kuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1426
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Groupe #H [Ta no Kuni] Sam 4 Jan 2014 - 21:45


Contexte :
    C'est d'un mélange de chance et de recherche que Karasu Tsumei trouva celui qu'il cherchait. Kiyokuni Jun, celui qui avait trahi deux Kumojins pour rejoindre Kyoshi Rei, un des suspects du nouveau Raïkage pour l'identité de l'Homme Masqué. Mais contre toute attente, l'Ombre de la Foudre n'était pas venue pour se battre. Non...

    Description du terrain : sentier entre deux rizières, légèrement rocailleux

Règles :
    ○ Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    ○ Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, le Maître du Jeu viendra poster pour vous laisser une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    ○ Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il le demande dans le Bureau de SNH.
    ○ Le premier tour est un tour d'introduction, vous devez décrire tout ce qu'il s'est passé jusqu'à maintenant. Pas de technique donc.
    ○ Si combat il y a, résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide.
    ○ N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.

Ordre de post :
  • Kiyokuni Jun
  • Karasu Tsumei
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Mar 7 Jan 2014 - 14:55

Le précédent combat avait marqué l'esprit de Jun. Depuis sa séparation avec Kurei, l'élégant blondinet s'était mit à la recherche d'un idéal de vie et d'objectifs à défendre pendant sa quête de pouvoir. Il n'avait qu'un seul but : ne pas se faire dire non une autre fois. Le traumatisme qu'il avait subit au pays des vagues il y a quelques années de cela avait transformé sa manière de voir le monde. Jun voulait croître en puissance et devenir à terme, le meilleur médecin du monde ninja. Avec de tel capacité, personne ne pourrait plus jamais lui dire non, il serait apprécié et surtout désiré de tous. C'est dans cette optique que le vagabond avait décidé de trahir son petit groupe composé de deux kumojins. Même si la défense des pays neutres pouvait paraître un objectif noble, son intérêt personnel passait avant cet défense. Le Kazekage ne l'avait pas particulièrement informé sur la suite des choses, prélevant seulement une petite mèche de cheveux du ninja médecin. Jun avait confiance que son nouveau ''guide'' lui apprendrait des nouvelles techniques ninjas, surtout dans le domaine de la médecine ou ce dernier semblait exceller.

Après le combat plus ou moins sanglant qui s'était déroulé sur une pleine sans trop d'obstacles, le Kiyokuni prit la direction de Ta no Kuni, un endroit qu'il connaissait bien suite à une étrange mission qu'il avait accompli il y a près d'une année de cela maintenant. Cela lui rappelait de bons souvenirs, mais aussi de vives douleurs. Cette journée là, il s'était fait pourfendre par une immense créature aqueuse créé par un excité ninja de la feuille. Il avait beaucoup appris de ce combat, comme le fait que la dialogue pouvait souvent être plus utile pour faire valoir ses intérêts que l'affrontement physique.

Alors qu'il se promenait entre deux rizières du... pays du riz, Jun aperçu une ombre qui flottait au loin. Cette dernière semblait marcher dans sa direction. Puisqu'il n'y avait qu'un seul chemin, le nukenin pouvait difficilement se cacher quelque part. Il y avait bien l'optique de foncer dans une des deux rizières, mais il venait de s'acheter des vêtements neufs et il ne voulait pas les gâcher après un si bon départ dans le combat contre Kyoshi Rei. Plus les minutes passaient, plus les traits se formaient au loin. L'homme était doté d'un incroyable prestance et il portait un sabre. Un épéiste de Kiri? Non, il ne portait pas les armoiries de ce village, un samouraï peut-être? Il en saurait plus à ce sujet dans quelques instants, puisque la rencontre entre les deux hommes était inévitable. Courtois de nature, le médecin fit le premier pas comme s'était souvent son habitude.

— Mes hommages, je croyais bien être le seul à avoir emprunté ce chemin. Les autres sont tous préoccupés par la guerre...

C'était à peu près tout, se présenter n'était pas la meilleure des idées puisque sa tête était probablement déjà mise à prix. D'un autre côté, son nom ne changeait rien dans l'affaire puisque les membres de Kumo-Konoha devaient à l'heure actuelle avoir été informés du physique du blondinet. Peu importe, il fallait profiter du moment présent et par la suite continuer à s'enfoncer dans le pays du riz pour ne pas se faire pourchasser par une tonne de ninjas de la foudre. Mais pour l'instant, Jun restait de marbre, il ne bougeait pas, attendant la réponse de son interlocuteur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Mar 7 Jan 2014 - 23:36

Étrangement lorsqu’il vit enfin le Nukenin, Tsumei perdit la mémoire qui le rapprochait de ce qu’il avait fait pour en arriver là. Ses recherches, la façon dont il avait localisé l’homme grâce à ses shinobis et à ceux de Konoha, l’information… Tout s’était volatilisé. Comme la loyauté passagère pour les villages cachés de Konoha et Kumo que Kiyokuni Jun avait eu. Volatilisée…

La réaction de l’homme fut à la fois surprenante et attendue. Le Karasu n’avait pas mis ses habits de Raïkage. Compte tenu de la tâche qu’il s’était donnée, il ne devait pas être repéré. C’était d’ailleurs une chose qu’il avait appris à bien faire. L’information, les services secrets : une ancienne vie ressurgit, mais passagèrement seulement.

Car de fait, l’homme sans foi ni loi n’avait pas reconnu son interlocuteur. La récente nomination de ce dernier était probablement en cause. Était-ce la vérité ? Le sabreur de Kumo n’en savait rien, et ne se posa que rapidement la question. S’il penchait pour un oui compte tenu de divers facteurs, il se pliait à la fameuse règle du « ne fait jamais pleinement confiance à quelqu’un ».
    Je suis Karasu Tsumei, Yondaime Raïkage.
Son regard frôla rapidement les rizières qu’il y avait sur les côtés, puis revint se poser sur les yeux clairs du jeune homme. Que pensait-il en l’instant ? De la peur ? Étrangement, il ne le pensait pas. Du moins, il n’espérait pas que le prétendu médecin soit pris par ce sentiment. Si tel était le cas, il aurait perdu de son intérêt. Car c’était bien l’intérêt qui était en cause aujourd’hui, sinon Kiyokuni Jun serait probablement déjà mort à cette heure.
    Tu es libre de ne pas me croire. Après tout, le monde est fait de mensonges et de trahisons. Ce n’est pas à toi que je vais apprendre ça, n’est-ce pas ?
Il lui jeta un visage moitié sombre moitié mesquin. La trahison, son allégeance auprès de Kyoshi Rei. Son attaque sur un shinobi quasiment à terre…
    Notre affrontement n’est pas loin. Le Raïkage que je suis doit t’affronter. Mais un dialogue entre deux hommes, non pas entre un traître et un chef mais entre Kiyokuni Jun et Karasu Tsumei peut empêcher ça. Alors je ne te poserai pas deux fois cette question : acceptes-tu de me parler, de tout remettre ce que tu connais en cause, ou préfères-tu dès à présent risquer ta vie contre un Kage, une fois de plus ?
Son regard ne quittait plus celui du médecin. Le nouveau Raïkage allait-il se baigner dans le sang d’un traître, ou dans les paroles d’un homme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Mer 8 Jan 2014 - 19:10

Le sang de Jun se glaça soudainement alors que son interlocuteur se présenta comme Karasu Tsumei, Yondaime Raïkage récemment nommé du village de Kumo. Le médecin était arrivé à tenir bon en combat contre le chef d'un autre village en trahissant l'un de ses alliés. Il ne tiendrait même pas une minute face à un épéiste de haut rang. Jun n'avait pas encore vécu assez de belles choses dans sa vie pour mourir à ce moment là. Il était en quête de puissance, une puissance qui lui permettrait d'obtenir ce qu'il appelait maintenant « le oui absolu », la capacité de pouvoir faire ce qu'il voulait en tout temps. N'ayant jamais eu de réel figure paternelle ou maternelle pour l'épauler dans la fin de l'adolescence, l'esprit du Kiyokuni différait de celui des autres gens de son âge. Étais-ce une bonne chose? Probablement pas.

Ce qui était étrange dans cette rencontre, c'est que Tsumei ne montrait aucun réel signe d'hostilité envers celui qui avait failli tuer l'un de ses fidèles. La mort de l'un de ses hommes ne semblait pas l'importuner le moins du monde, s'ils avaient à combattre, c'est à cause de son titre, l'être lui voyait les choses d'une autre façon. Il expliqua calmement au vagabond qu'il était responsable de son futur. Il avait le choix entre entamer un dialogue avec Karasu Tsumei ou faire un combat sanglant et assurément mortel contre l'ombre de la foudre. Cette guerre allait être décisive pour le futur de Jun, une finalité un peu ironique pour un jeune homme qui avait d'abord refusé d'y participer sous le prétexte de la flemmardise. En deux jours, il avait rencontré deux chefs de nations, des hommes aux idéaux opposés, mais ils ne pourraient surement pas les satisfaire les deux. Le ninja médecin savait qu'il aurait bientôt à faire un choix, mais lequel? Pour l'instant, Tsumei attendait sa réponse. C'était mort ou dialogue.

— J'accepte de vous parler, votre façon de faire les choses me plait beaucoup. J'ai rarement eu droit à la considération de quelconques individus dans ma vie. Les gens voient souvent bien mal ma présence, allez savoir pourquoi. Je ne peux me permettre de risquer ma vie contre vous et j'assume aussi que vous savez pour mon affrontement avec le Kazekage, j'estime que c'est la raison de notre rencontre.

Le Kiyokuni continuait à fixer cette bête de chakra droit dans les yeux. La puissance qui émanait de ce simple regard voulait dire beaucoup de choses. Jun venait de dire que les gens voyaient souvent bien mal sa présence et c'était totalement faux. Il n'avait pas d'estime de lui, il cachait son dénis de sa personne derrière une personnalité de marbre, des blagues et maintenant une trahison. Il était stressé, ses mains étaient moites, lancer un kunaï représenterait à l'heure actuelle un acte titanesque pour lui.

Aleya et ses yeux d'azurs, elle était la cause de tout ça et ce n'était même pas sa faute. L'amour et le désespoir d'un homme sont parfois trop grands pour être portés par une seule paire d'épaules.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Jeu 9 Jan 2014 - 17:43

Il avait apprécié. Mais que penser de tout cela, réellement ? Derrière ces mots, le positif autant que le négatif pouvait se cacher. La vérité, le mensonge : toujours se méfier. La règle d’or du Karasu, ancien homme de l’unité secrète des renseignements de Kumo. L’Homme et sa façon de penser, Tsumei en avait eu vent tout au long de sa « première vie ». Il avait sans doute plus d’expérience dans le shinobi et dans la façon de penser de chacun que la plupart des hommes et femmes de ce monde. Mais sa conduite n’avait jamais dévié. Car on ne pouvait jamais être sûr d’être le meilleur dans son domaine. Si lui était capable de penser de d’agir avec une intelligence fixée à un niveau précis, comment être sûr que personne d’autre ne pouvait le faire, que ce soit à niveau égal ou supérieur.

C’est pourquoi il se méfiait de Kiyokuni Jun et ce même en terme de combat éventuel. Choisir les bons mots était de fait devenu quelque-chose d’important. Mais jusqu’à quel point…
    En effet. Peu de choses tiennent de l’ordre du hasard en ce monde.
Tsumei avait déjà sa ligne directrice dans le dialogue qu’il avait entamé avec le Nukenin. Cependant, il fallait d’abord procéder par une étape première. C’était d’ailleurs quelque-chose qui lui était d’une certaine façon personnelle. Il avait soif de savoir.
    Pourquoi as-tu fais ça ? As-tu été pris d’un sentiment d’admiration envers Kyoshi Rei ou voulais-tu juste tout faire pour qu’il ne te tue pas ?
Il fallait le savoir. Il le voulait. Mais la question avait été détaillée de façon judicieuse. En effet, une chose parmi tant d’autres : le Kazekage qui prônait l’indépendance des pays neutres et de fait des Nukenins non déserteurs aurait-il pris le risque de ternir son image en tuant Jun ? C’était une réflexion qu’il avait déjà développé une nuit avant son sommeil. C’était intéressant… Autant que la raison qui avait poussé le Kiyokuni à trahir et à attaquer un Kumojin presque au sol.

Ce n’est qu’une fois cette réponse obtenue que l’élément manquant de la réflexion de Tsumei sur le problème de ce Nukenin serait là. Le chainon manquant. Une question de vie ou d’enfer pour le médecin. Une question de sécurité pour le monde tout entier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Jeu 9 Jan 2014 - 22:06

La réponse du vagabond n'avait pas importuné le Raikage le moins du monde. Le visage de ce dernier était resté de marbre, mais son intérêt envers Jun était toujours très prononcé. Tsumei n'avait pas tué le Kiyokuni sur le champ, le médecin représentait donc quelque chose de plus qu'un simple ennemi pour le chef de la foudre. En tout cas, c'est ce que Jun se plaisait à croire. L'épéiste lui posa une seule question et tenta d'interpréter la réponse avant même que l'élégant blondinet n'est prononcé le moindre mot. La réponse était simple, mais elle pouvait être longue à expliquer à quelqu'un qui n'avait aucune idée du passé et des épreuves que Jun avaient pu vivre dans sa vie.

Visiblement touché par les paroles et l'intérêt de son interlocuteur, le Kiyokuni relevait nerveusement une des mèches de ses cheveux blonds. Il avait chaud et était mal à l'aise. La prestance du Raikage était incroyable, cet homme était doté d'une confiance en ses capacités hors du communs et semblait avoir le cerveau qui allait avec cette stature. C'était l'essence même de son rôle. Après avoir regardé nerveusement le riz flotté au vent pendant plus de trente secondes, le ninja médecin se décida à formuler une réponse qui satisferait les attentes de Tsumei.

— Je n'aurais jamais tenté de tuer un homme pour éviter ma mort. À quoi bon tuer l'un pour éviter la mort de l'autre? Rei représente pour moi un modèle à suivre. Peut-être pas au niveau psychologique, mais vous êtes forcés d'admettre que ses capacités médicales dépassent de loin celle des autres shinobis présents dans ce conflit. Je n'admire pas Rei, mais j'ai besoin d'acquérir sa puissance et pour des raisons qui sont les miennes.

Jun savait que cette dernière phrase manquait de précision et qu'il devrait s'expliquer au Raikage d'une minute à l'autre. Alors pourquoi attendre? Il prit une grande inspiration et se lança dans un petit monologue en mettant le moins de détail possible pour que ses souvenirs restent des souvenirs.

— Vous savez Raikage-sama, je suis issu du pays des vagues, un endroit où je ne veux jamais remettre les pieds dans ma vie. J'ai perdu l'amour de ma vie, la seule chose qui m'était et qui m'est encore cher à ce jour parce que je n'avais pas la force de prouver ma valeur. Se faire dire non, c'est extrêmement douloureux et ça ne m'arrivera pas deux fois. La médecine sera l'art qui me permettra de devenir indispensable au monde, pas dans le but de dominer, mais simplement d'être apprécié à ma juste valeur. Je ne suis qu'un simple vagabond et de surcroît un traître à vos yeux, mais le temps que je passerai sur cette terre sera dédié à ma cause que j'estime être la plus noble qui soit.

Le Kiyokuni était un peu parano, cette histoire d'amour d'adolescence lui était monté à la tête depuis longtemps et un amour - très fort certes - était devenu l'élément déclencheur d'une suite rocambolesques de péripéties. Avec le temps, cette amour s'était transformée en objectif, il ne voulait plus simplement obtenir le ''oui'' d'une femme aussi bien qu'Aleya, il voulait devenir indispensable à ce monde et surtout apprécié. Ça pouvait paraître un peu bizarre pour les autres, mais tout était clair dans sa tête. Il était capable de justifier ses actions.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2236
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Dim 12 Jan 2014 - 18:29

Délais de 12 h pour Karasu Tsumei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Shinobi de Kiri
Messages : 417
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Dim 12 Jan 2014 - 18:59

Pas d’un point de vue psychologique mais médical ? Des compétences dans le domaine de la médecine bien poussées ? C’était bien vrai, et c’était d’ailleurs ce qui en faisait un suspect de choix dans la liste des suspects pour l’Homme Masqué. Avait-il percé les secrets de l’Edo Tensei, ce qui lui aurait permis de faire nombre de tours sur la scène mondiale ? Tsumei avait du mal à ne pas penser à l’homme au masque, même s’il était persuadé que les choses ne tarderaient pas à avancer.

L’admiration donc. C’était quelque-chose qui avait un minimum de logique. L’accord n’était pas primordial ni intéressant. Que le Raïkage approuve n’avait aucun intérêt pour les deux partis. Mais qu’il comprenne le Nukenin était important. Devenir un grand médecin, être apprécié à sa juste valeur… Il avait un but précis, et il semblait clair que le Kazekage pouvait l’aider.
    Je vois. Mourir ou même vivre traqué ne te serait donc pas bénéfique.
Un lien direct à ce que le Raïkage pouvait faire. Pouvait, non, devait faire. Mais il pouvait y avoir une meilleure option pour Kumo et surtout pour l’intéressé. Et bien entendu, c’était pour ça que Tsumei avait décidé d’agir ainsi aujourd’hui.
    J’ai une proposition à te faire, qui pourrait nous satisfaire tous les deux. Vis ta vie, pars avec Kyoshi Rei si tu veux, mais en échange de ta liberté d’action… Envoie des informations à Kumo.
La vie, la liberté, la médecine… Tout ça contre des informations. Que ce soit pour espionner Kyoshi Rei, Suna ou encore d’autres choses : voilà quelque-chose qui allait forcément aider le village caché des Nuages. Et Karasu Tsumei, puisqu’il pourrait ainsi en apprendre plus sur l’un de ses suspects pour l’Homme Masqué.
    Je sais d’emblée que tu me diras oui, car tu veux vivre. Mais seras-tu réellement d’accord pour renseigner Kumo ? Le temps nous répondra.
Il sortit aussitôt un morceau de parchemin qu’il tendit au Nukenin. L’adresse où envoyer ses possibles futures informations.
    J’attendrai trois mois maximum. Si jamais je n’ai rien, ou si jamais tu as menti, tu seras considéré comme un ennemi public. Ce n’est même plus un Kage que tu auras derrière toi, mais tout un village, voire deux si j’en parle à Konoha.
Il adressa un dernier regard au jeune homme.
    Réfléchis bien.
Il n’y avait sans doute pas grand-chose à ajouter, mais Tsumei resta au cas où. Peut-être que le Kiyokuni avait quelque-chose à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 271
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Groupe #H [Ta no Kuni] Dim 12 Jan 2014 - 23:14

Une demande.  Il était donc là pour ça.  Tsumei avait retrouvé le traître de l'alliance Konoha-Kumo en ces lieux pour lui faire une demande ou plutôt, pour lui imposer une demande.  Le Raïkage voulait que le vagabond espionne les faits et gestes de Kyoshi Rei.  Jouer au jeu de l'espion aux côtés d'un homme qui devait être au moins dix fois plus puissants que Jun était un paris risqué, mais un paris qui se jouait tout de même.  Le Kiyokuni n'avait pas trop le choix d'accepter.  En cas d'une réponse négative, Tsumei serait capable de lui pourfendre le coeur sans trop de difficultés.  Cependant, Jun devait réfléchir à si oui ou non il exaucerait les demandes du chef de Kumo.  Sa proposition était relativement dénudé d'intérêts pour le ninja médecin puisqu'il n'aurait rien en échange de ses services.  Jun ne souhaitait pas se faire imposer quelque chose par le première inconnu, même si cet inconnu était l'une des quatre ombres dirigeantes du monde.

Il fallait que l'élégant blondinet ajoute quelque chose à la proposition.  Une bénéfice une fois les informations délivrés.  Il n'en avait rien à foutre des plans du Kazekage, tout ce qu'il voulait c'était croître en puissance pour atteindre son idéal de vie.  Un idéal qui ne le rendrait peut-être même pas plus heureux, mais un idéal quand même...  Jun était fort perplexe face aux revendications de Tsumei.  Pourquoi est-ce qu'un homme de sa trempe dédiait sa vie à la défense d'un seul village plutôt que de parcourir le monde à la recherche d'aventures intéressantes?  Le médecin aperçu dans les yeux du Raïkage la même dévotion qu'il avait vu dans ceux de Myakudou On' quelques mois plus tôt.  Ces deux hommes avaient plusieurs points en communs et ils étaient en outre tous deux de grands hommes.  Jun avait passé sa vie à penser que le modèle des villages ninjas n'était pas le bon.  Il avait toujours été contre l'esprit de patrie, mais ce n'est qu'à ce moment là qu'il compris les bienfaits que pourrait lui apporter une adhésion au village de la foudre.  Il serait entouré d'amis, de frères d'armes, des choses qu'il n'avait jamais connu.  Kurei était là, certes, mais ce n'était rien comparé à l'immense village de la foudre.

— J'ai mes conditions, ombre de la foudre.  Lorsque tout sera fini, je souhaite intégrer Kumo.  Ne me demandez pas pourquoi, j'ai fais mon choix.  Vous savez que je ne suis pas dangereux, ni même hostile à votre cause.  J'agis parce que c'est mon coeur qui me dit de le faire.  Dans moins de trois mois, vous aurez des nouvelles de ma part, tenez votre courrier à jour.


Jun se retourna dans le sentier pour faire dos à Tsumei.  Sa vie allait prendre une autre route, en tout cas c'est ce qu'il voulait.  Ces années d'errance l'avaient fatiguées, l'heure serait bientôt au repos.  Bientôt, il serait un ninja médecin hors paire et possiblement un ninja de Kumo.  Il ne savait pas si le Raikage accepterait sur le champ, alors il préféra s'en aller pour éviter un refus immédiat.

— Vous avez des mois pour penser à votre réponse.  De mon côté, j'ai des mois pour vous prouver ma valeur.  Vous êtes un homme bon, tout comme votre voisin de la feuille.  Un conseil Raïkage, ne trahissez pas le feu, le monde est bien plus beau lorsque flammes et foudres se taisent.  

Le blondinet poursuivit son chemin, conscient de l'ampleur de sa tâche, heureux d'avoir réussi à rallier honnêteté et puissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #H [Ta no Kuni]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Guerres :: Guerre pour l'Indépendance :: Rebondissement #2 : Visages-