N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Dim 16 Fév 2014 - 2:54

    Après son combat contre Itami et son acolyte de Konoha, il avait pris la Sunajin qui était son allié, elle aussi K.O, et l'avait emmené à l'abris. Itami avant de s'évanouir avait lancé une fusée de détresse pour les renfort Kumojin et Konohajin. Kurei s'est assez éloigné dans la forêt qui était assez proche de la zone de combat, mais assez loin pour ne pas être repéré. Il s'est posé le dos contre un arbre, la sunajin allongé à coté de lui. A peine a-t-il cligné des yeux qu'il s'était endormis, ce combat l'avait fatigué comme jamais. Kurei s'est réveillé six heure après, un temps pas assez long pour récupéré de ses blessures, mais quand même bon pour pouvoir marché. Il regardait la femme évanouie. Il devait prendre soin d'elle, il vérifiait qu'elle était encore en vie. Sa respiration était normal. Son cœur était difficile à entendre, mais pas impossible. La nuit venait de tombé, Kurei mettait ce qui restait de sa tunique sur la fille et allumait un petit feu histoire de se réchauffé, mais de basse intensité pour ne pas être repéré.

    "Pourquoi ?"

    Kurei se posait cette unique question. Ses combats contre les shinobi de Konoha ne cessait d'annoncer le même résultat, et il était toujours négatif. Le pire, c'est que ces adversaires n'ont jamais vraiment eu l'intention de se battre avec lui. Ils le faisaient pour se défendre, mais Kurei avait du mal à l'accepté. Seul la vengeance occupé son esprit. Cette rage, elle s'était emparé de lui. Mais il s'est rapidement souvenu des paroles de son père, son enseignement. "Ne jamais laissé un sentiment de haine prendre le contrôle de soi." Oui, c'est cette phrase qui est revenu subitement à Kurei et lui a fait reprendre ses esprits, dans tous les sens du terme. De plus, il repensait à ce shinobi de Konoha contre qui il s'était battu plus tôt dans la journée. Il n'avait vraiment pas l'air de vouloir l'affrontement directe, il était jeune et frêle, mais il a quand même du l'affronté. Cette guerre ne lui avait pas laissé le choix, il devais protéger son village. Il repensait à son visage lorsque les yeux de cet aburame se sont fermé avant de s'évanouir. Il espérait avoir fait ce qu'il fallait pour sa patrie. Kurei ne pouvais pas lui en vouloir. A la fin de ce combat, Kurei était le seul à tenir debout, mais son objectif était plus grand, peut-être que c'était irréalisable, mais il ne savait pas qu'il allait être arrêté par les premier shinobi, obligé de faire demi-tour. C'était une défaite en soi, mais son regard changeais, il commençait à se mettre à fredonné une chanson que son père lui chantait lorsqu'il s’entraînait, les entrainement difficile pouvait faire baissé les bras et c'est dans ces moments que cette musique revenait.

    • "Cesse de t'apitoyer sur ton sort
      Relève la tête, regarde, non ça c'est pas mort
      Dis-toi, celui qui veut s'en sort
      Sors de l'impasse et de ses mauvais sorts
      Tu sais t'as l' choix !"


    Il surveillait les alentours et attendait que la nuit soit bien noir pour repartir. Mais un inconvénient est vite arrivé. Une ombre file dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1334
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Dim 16 Fév 2014 - 16:31

Ma mission n'étais pas de tout repos. Après une conversation fort intéressante avec un Sunajin... Les ennuis recommençais...


Des Ninja à la solde de Kiri et de Suna.


La guerre avait fait son lot d'atrocitée. A peine ai-je repris possession de mes moyens qu'on m'avait déjà envoyé sur les frontières de Kawa No Kuni pour une mission de surveillance. Ralentir les ennemis, le temps d'avoir une équipe d'avant-garde mieux formée. Car j'ai reçu ma promotion en tant que Chûnin il y a peu... Et malgrès mes blessures, mon séjour à l'hôpital fut écourté...


Trois ninja... Rien que ça. A première vu, une équipe d'un niveau de Genin... Généralement, on se déplace à trois quand on est Genin... Et en temps de guerre, je doute que 3 Chûnin se promène pour faire de la reconnaissance... Enfin j'espère.


En tout les cas, je n'ai pas le temps de rigoler. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ils passent à l'action... Je dégaine ma flûte, et envois de multiples Genjutsu... Des shuriken volent, me frôlant et m'entaillant la joue droite. Je me clone, avant d'en mobilisé un pour en finir avec un des trois compère, utilisant un jutsu assez puissant pour le mettre hors d'état de nuire.


Et de un.


Les deux autres ripostent, et j'esquive de peu une puissante attaque Katon en la bloquant avec une onde... Malheureusement, les dégâts sont simplement atténué. L'attaque est telle qu'elle traverse mon bouclier et me brûle allègrement le bras. J'envois un clone désorienté un des Genin... En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, j'utilise un autre genjutsu... Et voilà, dort petit diablotin.


Et de deux.


Le dernier semble plus coriace, peut-être même de mon niveau... Mais je dois dire que le combat contre Samui Kakushuou fut bénéfique en terme d'expérience, vu la facilité que j'ai eu à mettre un terme aux combats des deux autres Shinobi. En tout les cas, le troisième est agile. Assez agile pour me fouttre un violent coup dans le ventre, revivifiant mes anciennes blessures... C'est la même technique que le vieux Kirijin : Les portes célestes... je suppose.


Je cours, et créer une vingtaine de clone, tout en surveillant ma dose de chakra... Je n'ai pas le droit à l'erreur désormais. Sifflant dans ma flûte traversière, mon Genjutsu atteint automatiquement sa cible, sans qu'elle ne se rende compte de la supercherie. Mais avant que je ne mette mon plan à exécution, le shinobi me donne un violent coup de poing dans la figure. Je me rattrape et me pose sur le sol avant de voir un homme et une jeune Sunajin évanouis... C'est vraiment pas mon jour de chance.


Posant ma flûte contre mes lèvres, je commence à jouer une musique douce... Mélodieuse, angélique, et envahissante. Le ninja me poursuivant l'écoute... Et fait une lourde chute sur le sol, sa tête épousant la terre... Ma musique s'éteint juste après. J'avais rapidement gagner le combat, mais à contre-coeur. Je n'aimais décidément pas me battre...


Et de trois


Mais me voilà désormais sur le sol, à quatre pattes... Ma main poser sur ma flûte. Et je devais faire face à une nouvelle personne. Juste devant moi, s'occupant d'une Sunajiin.


« S'il te plait... Pas de combat... Il y a eu trop de souffrance pour aujourd'hui... Tu ne crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Lun 17 Fév 2014 - 20:49

    Cet ombre s'est révélé devant Kurei. Yeux bleu et cheveux bleu. Un homme, à peine plus vieux que le dernier konohajin rencontré. Une, voir deux années en plus ? Mais ça n'en reste pas moins un jeune shinobi. Il avait l'air de sortir d'un combat plutôt douloureux. Il était à quatre patte, il tenait sa flute à la main. Surement un manipulateur du Son. L'Onkyoton, ça rappelait à Kurei la capacité du Hokage, de plus; il semblait être de Konoha. Le combat allait-il être de mise ? Pas nécessairement. Le shinobi était blessé et Kurei aussi. Une phrase sortait de la bouche de ce jeune homme. Le combat ne faisait pas partie de ces ambitions de la soirée. Il n'aimait pas la guerre, malgré sa nécessité, tout comme Kurei. Les souffrances les plus difficiles était présentes lors de ces évènements, et ce garçon ne le savait que trop bien.

    "Tout à fait d'accord avec toi !"

    Et oui, Kurei ne povait deverser sa haine sur cet personne, certes c'était un membre de konoha, mais aussi un être humain, ce n'est pas sa faute cette guerre, il n'y pouvait rien. Kurei lui fait signe avec sa main pour l'invité à s'asseoir. La nuit risque d'être longue, mais le froid allait être présent, et le feu qui diminuait peu à peu. Kurei n'avait pas trop de problème avec le froid, mais était-ce le cas du type à ces coté ? Remarque il létait habillé chaudement, contrairement aux autres ninja. Kurei lance alors la conversarion :

    "Vous faites quoi dans les parages ?"

    C'est une approche classique que Kurei utilise souvent. Il commence toujours par poser sa question initial qui l'interesse que très peu,avant de se présenter et de demander à l'autre de se présenter à son tour. Il a eu droit à toute sorte de réaction. Il jauge donc l'adversaire de cette manière. Il comprend rapidement si ses intentions sont mauvaises ou s'il est digne de confiance. Cette question et une sorte de technique d'analyse rapide sur l'interlocuteur. Mais en générale les gens oublie de répondre à sa question initiale. Bien qu'elle n'est peu d'importance, Kurei aime bien les réponses claires. Puis il se repris donc, sans laisser le temps à l'autre de répondre.

    "Excusez moi, je ne me suis pas présenter. Je m'appelle Hanabishi Kurei et vous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1334
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Mar 18 Fév 2014 - 18:38

Il est d'accord avec moi... Tant mieux. Je n'ai ni l'envie, ni la force de me battre. Non pas que le combat m'est épuisé, mais ma blessure au torse n'est pas totalement oubliée... Il me fais signe de m'assoir, ce que j'accepte volontiers. Je m'installe donc, proche de ces deux étranges personnages.

Que de rencontre dans une même journée...

Tout en m’emmitouflant dans mon long manteau blanc et bleu, et remettant mon écharpe pour ne pas subir le froid environnant, l'homme me pose une question...

"Vous faites quoi dans les parages ?"

Bonne question... Je ne sais plus trop vraiment ce que je fais. De la surveillance en vrai, simplement de la surveillance. Voir si on ne nous attaque pas, où si des ennemis n'utilise pas Kawa no Kuni comme un moyen de rejoindre Suna et de faire une grande armée... Apparemment, les bureaucrates avait une drôle de manière de réfléchir. Plus le temps passe, et plus je me dis qu'ils sont paranoïaques... Ce qui, au fond, doit être vrai.

Mais ce qui était troublant, c'est que je ressens en lui une colère profonde... Très profonde. Mon bandeau était visible, peut-être que c'était car j'appartiens au village de Konoha, qui sait ? Beaucoup de monde avait une aversion pour les ninja ennemis, peut-importe la personne.

Alors que j'allais répondre, il reprit la parole.

"Excusez moi, je ne me suis pas présenter. Je m'appelle Hanabishi Kurei et vous ?"

Je lui souris d'un air amical, Hanabishi Kurei, c'était donc son nom.

« Je m'appel Ao Rin, enchanté Kurei. » tout en souriant, j'observe ces traits. Une vingtaine d'année, un air plutôt sombre. Je sentais son cœur tiraillé par des sentiments bien obscurs... « Mais pour répondre à ta première question, j'étais à la frontière de Kawa no Kuni pour rencontrer un ami... Quand ces bandits ont débarqués, des ninja errants j'imagine... J'ai bien voulu les raisonner, mais apparemment, sans succès, comme tu vois... »

Je caresse ma flûte avec douceur, profitant du moment présent, tout en jetant un œil sur la Sunajin... Non pas que je ne lui veuille du mal, bien au contraire, mon visage prend même un air un peu inquiet... Ça doit faire bizarre de voir un Konohajin s'inquiété pour une Sunajin, mais au plus profond de mon être, je sais que ce n'est pas une affaire de village, mais bien de personne.

« Elle va bien? » dis-je d'un air inquiet. Et juste après, je sentis la totale incompréhension au sein de Kurei. Ainsi donc, j'ai raison. Et j'ai réellement envie d'en savoir plus... « Je sens la colère en toi... Mais aussi l'incompréhension et un combat intérieur...Je me trompe, Kurei-kun? » dis-je d'un air amical, mais soucieux. « Si ce n'est pas trop indiscret... J'aimerai réellement savoir pourquoi... En temps de guerre, il est rare d'avoir l'occasion de discuter tranquillement avec une personne de l'autre camp... »

Et ce que le jeune Hanabishi ne savait pas, c'est que je connaissais un excellent remède à son mal-être. Après tout, cela faisait parti de mon Nindô...
Car guérir l'âme des Shinobi grâce à la musique, c'est ça, ma voix du ninja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Mar 25 Fév 2014 - 0:49

    Ce flûtiste s'appelle Ao Rin. Il a rapidement répondu au question de Kurei. Il s'est fait attaqué par des bandits et c'est pour ça qu'il s'est retrouvé ici, à quatre pattes. Les adversaires qu'il a affronté ne devait pas être très fort, mais nombreux. C'est le profil typique qu'ont les crapule qui attaque par surprise. Kurei avait déjà fait l'objet de ce genre d'embuscade et savait ce que le shinobi avait enduré.

    "Les pentes sont parfois ardues à grimpé."

    Cette phrase décrivais la dure réalité de la guerre. Mais la question n'est pas là, le konohajin s'inquiétait pour cette fille. Kurei ne connaissait toujours pas son nom d'ailleurs. Elle a été une alliée le temps d'un combat, mais leurs conversation était bref : "Ne restons pas trop prêt...","Vos désirs sont des ordres, mister mask."Juste ces quelques mots, mais cette personne n'avait pas l'air méchante et Rin non plus. Il avait l'air sincère pour cette fille.

    "Je ne sais pas si elle va bien, mais je dirais que oui, elle reprend doucement son souffle. Je vais l'emmené à Kiri, peut-être qu'ils sauront la soigné, en tout cas, ce sera mieux que moi !"

    Kurei sourit. Pour apaisé les deux âmes, mais ce jeune homme a remarqué que Kurei n'était pas vraiment au meilleur de sa forme. Il a fait la remarque qu'il fallait sur la situation. De la colère, une incompréhension, un combat intérieur... Il avait vu juste. Toute ces choses était la définition même du nom : Hanabishi Kurei. Il fallait répondre à cette question et ne pas laissé ce Rin sur sa fin.

    "De la noirceur dis tu ? Cette incompréhension, il y'a en partie cette guerre qui y contribue, et tant d'evênement du passé qui me pousse à faire ce "combat intérieur". Je ne pourrais te raconté mon histoire, pas par manque de confiance, tu m'as l'air de quelqu'un de bien, mais plus par rapport au fait que nous ne sommes pas alliées. Une autre fois peut-être. Je t'en dirais plus à la fin de cette guerre, si nous sommes encore en vie."

    Kurei souriait dans son coin, il disait tout ces mots sur un ton amusé. Il reprit tout de même un peu plus serieusement.

    "Pourquoi veut-tu savoir cela ? Tu pense pouvoir m'aidé ? Tu as un remède contre la noirceur qui habite les gens comme moi ? Mais il y a une chose dont tu n'as pas l'air d'avoir été mis au courant. Je sens aussi ce genre de chose, et au fon de toi est enfoui une tristesse. Cette guerre, tu n'as pas l'air de vouloir y participé. Je me trompe ? Sa te blesse toi même lorsque tu es forcé de bléssé un autre pour défendre ton village. Avant de m'aidé, tu devrais plutôt t'aidé toi même."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1334
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Mar 25 Fév 2014 - 16:38

"De la noirceur dis tu ? Cette incompréhension, il y'a en partie cette guerre qui y contribue, et tant d'evênement du passé qui me pousse à faire ce "combat intérieur". Je ne pourrais te raconté mon histoire, pas par manque de confiance, tu m'as l'air de quelqu'un de bien, mais plus par rapport au fait que nous ne sommes pas alliées. Une autre fois peut-être. Je t'en dirais plus à la fin de cette guerre, si nous sommes encore en vie."

Une réponse qui n'est pas de mon avis, mais qui est censée. Une réponse pleine de bon sens. Attendre que tout ceci ce finisse... Mais cela finira-t-il un jour ? Survivrai-je au prochain combat ? Après tout, j'ai frôlé la mort contre Samui Kakeshuou lorsque j'étais au pays du Thé. C'est bien la question que je me pose d'ailleurs... Est-ce que le monde survivra à cette guerre ? Car personnellement... je n'y vois aucune fin... Souriait-il de la situation ? Elle était risible. La guerre n'apporte rien de bon au final... Oui, il me semble amusé... Mais il reprend ensuite un ton sérieux.

"Pourquoi veut-tu savoir cela ? Tu pense pouvoir m'aidé ? Tu as un remède contre la noirceur qui habite les gens comme moi ? Mais il y a une chose dont tu n'as pas l'air d'avoir été mis au courant. Je sens aussi ce genre de chose, et au fond de toi est enfoui une tristesse. Cette guerre, tu n'as pas l'air de vouloir y participé. Je me trompe ? Sa te blesse toi même lorsque tu es forcé de bléssé un autre pour défendre ton village. Avant de m'aidé, tu devrais plutôt t'aidé toi même."


Il n'avait pas tord. Non il était même peut-être dans le vrai. Mais il y avait des nuances, beaucoup de nuances. Trop de nuance pour dire que ces mots sont une vérité. C'est paradoxal n'est-ce pas ? Il avait à la fois raison, et à la fois tords.

« Cela m'intéresse. Je pense que chaque douleur est dû à quelque chose... » Je lui souris « Bien entendu que je pense pouvoir t'aidé... Je ne sais pas si vraiment c'est un remède total, mais en tout les cas, personne ne c'est jamais plains. »

Je le regardais d'un air calme, doux et apaisé. Tout en reprenant sur ma tristesse. « Bien sûr que je suis triste... Au fond de moi, je sais que je n'aime pas me battre... Car on m'a infligé une souffrance cruelle... » Je laissais un temps de pause « On a effacé tout ce que j'étais, et même aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi... »

Ironique n'est-ce pas ? On m'a beau avoir infligé une souffrance extrême dût à mon état, je me sens  littéralement incapable de l'infligé à d'autres personnes. Car après tout, au fond de moi... La musique fait office de catalyseur... Oui. Elle est bien plus qu'une simple passion. Elle représente ma vie.

« Mais est-ce que cela m'autorise pour autant à me venger sur des personnes qui n'y sont pour rien ? ... Car je sais ce que ça fait, d'être oublié, effacé... Détruit. Sans aucune véritable raison... Et je ne souhaite cela à personne...» Et je reprends, en souriant de plus belle. « Mais la musique m'aide à tenir le coup, et m’apaise. Donc vu que je m'aide déjà, je peux t'aidé comme tu l'as dit, non? »

Je n'écoute même pas sa réponse, que je commence déjà une mélodie. Oui, une mélodie effaçant le malheur de la guerre... Une mélodie douce, protectrice... Accueillante... Effaçant le pêché et la noirceur. Dévalant dans l'espace, elle emplis l'air d'un sentiment de réconfort... Un air revitalisant.

Oui, c'étais l'incarnation même de mon Nindô.


Et une fois que la musique s'arrêterai... J'écouterai ce qu'il a à me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Errant
Messages : 571
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Ven 28 Fév 2014 - 16:52

    Ça l'intéresse dit-il ? Il est sur de pouvoir l'aidé malgré ses propres tristesses. C'est une chose que Kurei ne comprenait que trop bien, essayé d'aidé les autres avant de prendre en compte ses propres tourments. C'est en fait cela qui guérit les gens comme ce Rin ou Kurei, l'aide aux autres est un remède efficace contre la haine. Une phrase que Kurei n'a pas compris s'était installé dans la conversation. « On a effacé tout ce que j'étais, et même aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi... » Il se demandait qu'est-ce que cela voulait dire. Il parlait de souffrance... Peut-être la même que Kurei ?
    Il enchaîne avec la description de sa technique de guérison : La Musique. Kurei aimait la musique, mais il doutait que cela puisse l'aidé à allé mieux. Il veut aidé Kurei, qu'il en soit ainsi, il se lance et commence à jouer de sa flute, une musique douce, harmonieuse. Le genre de musique qui empêche les gens de s'énervé. Une musique qui détend l'atmosphère, tellement que le vent lui même s'était calmer, le vent se calait dans la mélodie. Comment avait-il réussi ce genre de chose ? Kurei souriait. Une fois la musique fini, il répondait au choses qu'il fallait :

    "Je ne vais pas te mentir, ta musique m'a fait le plus grand bien. Elle détend, mais je sais qu'il y aura un moment ou je repasserais de l'autre côté, celui de la haine. Cette musique ne me fera tout de même pas oublier tout ce que j'ai subit dans ma vie. Toi, dès que tu aura une rancœur quelconque, tu pourra jouer de ta flûte pour apaisé ta noirceur et l'éclaircir, mais moi ? Je ne suis pas tout les jours accompagné d'un flûtiste qui est la pour m'aidé. Je suis toujours accompagné des esprits des morts de mon village."

    Il parlait avec tout ce qu'il fallait pour comprendre ce qu'il ressentait, ce shinobi de Konoha devais comprendre exactement ce qu'il ressentait. Il rajoutait ensuite des mots pour complété tout ça.

    "Moi je suis un shinobi errant à la recherche d'une chimère, qui sera toujours contrarié de ne pas pouvoir la trouvé, toi tu fait partie d'un des plus grand villages shinobi, tu aura toujours des gens qui pourront t'aidé, avec qui parlé. Mais moi... Un shinobi toujours seul. Impossible pour moi de bannir cette haine."

    Enfin, Kurei reprenait là où il s'était arrêté.

    " Tu disais : « On a effacé tout ce que j'étais, et même aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi... » Tu peux être plus clair ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1334
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin] Ven 28 Fév 2014 - 22:23

Je le regarde d'un air désolé... Souriant tristement, signe de compassion. Au fond de lui, il était seul... Il est seul... Et il se sent seul. La solitude était, elle aussi, mon pain quotidien avant... Mais j'ai connu Ryosei, Natsumi, Takeo, Natsuki-san, Raito-san, Onpu-sama... Et bien d'autre personnes qui m'ont fait prendre conscience qu'au fond, nous ne sommes jamais vraiment seul.

Mais il a raison... J'ai reçu un don qui me permet d’apaiser l'âme des personnes, peut importe la douleur. Oui, mais cela est temporaire, et limité. Mon champ d'action est limité, je ne peux atteindre que les personnes qui sont à côté de moi... Cela me fait aussi prendre conscience de l’ampleur de la tâche à accomplir... Tout ces gens en détresse, comment puis-je les atteindre ? Mais c'est ma voix du ninja... Et les Nindô sont généralement très compliqué à atteindre...

Les morts de son village l'accompagne continuellement dit-il... Ce qui ne confirme que mon idée qu'il se sent incroyablement seul... Je n'ai pas de réponse à cette solitude... Que dire ? Que faire ? Que me faut-il faire face à une personne qui souffre du mal solitaire ?

" Tu disais : « On a effacé tout ce que j'étais, et même aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi... » Tu peux être plus clair ?"

Ah... Oui. Il ne le savait pas. Ce n'était pas un secret, et je ne le cache pas non plus. Aussi, à force d'en parler, j'accepte mieux le fait d'être Amnésique. D'avoir une nouvelle vie, une nouvelle existance. Et puis, le jutsu qui retiens mes souvenirs s'affaiblis... Il y avait donc un espoir...

« Quelqu'un a utilisé un Jutsu sur moi... Un puissant Jutsu qui m'a rendu amnésique, me privant de tout mes souvenirs, hormis ma connaissance musicale, et de la parole bien sûr... Mais je n'ai plus aucun souvenir de mes origines, ni même qui je suis. Tout ce que je sais, c'est que c'est le village de Konoha qui m'a recueillis... »

Je repris en souriant. « C'est pourquoi je sais ce que cela fait d'être seul... Je l'ai étais un long moment à cause de mon ouïe. Car oui, en plus d'être amnésique, je possède une déformation génétique sur mon sens auditif... J'enregistre tout les sons et je peux les reproduire à la perfection, en plus d'avoir une ouïe très fine... Mais si il y a trop de bruit aux alentours, j'ai terriblement mal au crâne, et je ne peux plus rien faire... Pas très pratique pour s'intégrer »

Je sors de mon sac un casque « J'ai ça pour pallier au problème quand je suis dans une ville... Mais résultat, les personnes pensent que j'écoute de la musique, donc on ne m'adresse quasiment jamais la parole... Je me disais que je serai seul toute ma vie... Mais quelqu'un m'a dit de ne pas m'isoler ! ET au final, j'ai trouvé des gens sur qui compter, ce qui forme un peu ma « nouvelle famille » si je peux dire !»

Puis, je reviens au sujet principal « Mais au final, tout ça montre bien que j'arriverai à apaiser ta colère, et à la remplacer par quelque chose de bien plus beau et apaisant. Si tu dis vrai, et que les gens de ton défunt village son avec toi, alors où qu'il soit, je suis sûr qu'au fond, il n'aimerait pas que tu sois seul. Il ne faut simplement pas partir avec l'idée que la chose est impossible... Car même si tu n'appartiens à aucun des 4 grands villages Shinbi, il y a beaucoup de monde à l'extérieur qui peuvent devenir ta nouvelle famille, et ton nouveau village à toi... Il suffit simplement de faire l'effort de les choisir, tu ne crois pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre de bras cassé [PV Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-