N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mar 18 Fév 2014 - 21:50

Spoiler:
 

Bref, je suis Chuunin.

C'est pour ça que je bois du café, même si j'aime pas. Hikari m'a passée une clope que je suis en train de fumer. Enfin, je dirai plutôt que c'est la cigarette qui me fume en ce moment, vu à quel point je tousse et crapote. Mais j'suis grande, j'suis responsable. Je suis Chuunin maintenant, je fais des choses adultes. Ou des choses qui paraissent adultes. Parce qu'adulte, je le serai jamais dans ma tête. Ou en tout cas, pas avant un long moment. Mais qui dit Chuunin, dit nouvelles responsabilités. Des ordres de mission plus palpitants, avec un peu de chance. Et c'est exactement ce qui était arrivé ce matin. On venait de m'assigner une mission de rang B. Une mission que je lisais attentivement comme la Chuunin que j'étais.

Et que j'avais un peu envie de jeter à la poubelle pour le coup.
NAN MAIS ALLO QUOI ! JE SUIS CHUUNIN ! C-H-U-U-N-I-N ! Qu'est-ce j'en ai à foutre moi des friandises et pièces montées d'une bâtarde qui pète plus haut de son cul ?! Ça aurait été une Gekei, ça passe encore ! Après tout, on est un peu la race des seigneurs, mais une humaine ! Genre j'suis pas serveuse moi, elle croit quoi ! Et Kiri il devrait avoir honte de proposer des missions aussi nazes à leurs Chuunins, surtout quand leurs Chuunins c'est moi ! Mais bon, j'ai un peu pas le choix. Surtout qu'en plus, c'est une connaissance à moi qu'on a assigné sur cette ô combien importante mission.

Bref, plus qu'à le trouver ...

Je quitte le Quartier Gekei pour m'aventurer au dehors où les petits humains vaquent à leurs futiles occupations. Sauf que maintenant, je suis Chuunin quoi. J'ai un peu le droit de, je sais pas, "réquisitionner des trucs pour mener à bien mes ordres" ? Hmm ... Sûrement, à n'en pas douter. C'est avec plein de pensées réjouissantes en tête sur ce que je pourrai faire de mes nouveaux droits sur la populace que j'atteignais les quartiers populaires, et que je rentrais dans un premier bar.

Je regardais à droite. Je regardais à gauche. Puis ne voyant rien, j'allais enquêter auprès du barman directement ...

- Salut, salut ! Moi c'est Nodoka, j'suis Chuunin, alors je vous demanderai de coopérer ! Vous auriez pas vu un mec saoul, sale, la bave au coin des lèvres, qui s'appellerait Shio ? Kaguya Shio ? Il a les cheveux longs, plutôt grand, et il a l'air un peu androgyne. Z'êtes sûr que vous l'avez pas vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mar 18 Fév 2014 - 23:06


« Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement. »


Le réveil était dur ce matin là, une nuit de plus à songer, refaire et refaire chaque actions passées perdues. Chaque erreur de la vie, douter de soit, ne plus savoir quoi faire. Toutes ces nuits d'insomnies peuvent à la longue épuiser un homme et je commençais à m'en rendre compte. Je ne dormais plus, je ne rêvais plus, j'étais perdu entre deux mondes, j'avais l'impression d'être un fantôme aux yeux de Kiri, une carcasse qui voyageait à la dérive. Me levant de mon lit avec difficulté je m'habillais comme à mon habitude, passant un regard près de la fenêtre, le ciel était gris et le brouillard épais. Le village semblait blanc en toute part, un jour triste une fois de plus. Attrapant de l'argent sur ma table je me dirigeais vers le centre ville, j'avais ma propre façon de soigner mes nuits d'insomnies. Ce n'était pas vraiment la meilleure des solutions, mais dans le fond il n'y avait rien de mieux pour oublier, penser à autre chose, dormir tranquillement.

Me dirigeant vers le centre ville, ma destination n'était autre que le bar, un lieu que je fréquentais souvent, me souvenant alors de nos derniers exploits dans celui-ci avec Aoji et Nodoka. Bon j'espère tout de même que le barman ne m'en voudrait pas, prions pour qu'il ne soit pas rancunier. Il ne me fallut que quelques secondes pour me trouver devant ma destination, pénétrant ainsi dans le bar je sentais tout les regards se braquer sur moi. Les habitués me maudissaient du regard, tout comme le bar man qui m'avait retenu. Faisant mine de rien ne voir, je prenais place près du bar, commandant une bouteille de saké qui me fut ramener assez rapidement, même si le service laissait à désirer. Je pouvais tout de même laisser passer ça, nous avions presque détruits son bar lors de notre dernière visite. Servant mon premier verre, je repensais à tout ça, un sourire bien trop stupide aux bouts des lèvres.

Soudain j'entendais une voix qui m'était familière, bien trop familière. Mon nom retentit alors à mes oreilles, qui pouvait bien me chercher à une heure pareille, faisant mine de rien n'avoir entendu je continuais mon verre. J'espérai que le bar man réponde à ma place, j'étais bien trop concentré sur ma bouteille de Saké, cet alcool de riz était vraiment délicieux tout de même, je ne m'en lassais pas du tout. Observant du coin de l’œil je pus voir que le gérant venait de me désigner du doigt, je la sentais approcher. Je la sentais déjà casser mes oreilles, je l'avais déjà reconnu à son odeur de chat, je détestais ça d'ailleurs. L'arrêtant avant qu'elle arrive face à moi, je tournais ma tête vers cette dernière, verre dans la main, grand sourire hypocrite aux lèvres, quelques mots s'échappèrent de mes lèvres :
Oh mais ce n'est pas la Gekei que j'adore ? Que me veux-tu ?
Ma seconde question s'était faite beaucoup plus froide, surement un moyen de lui faire comprendre que je n'avais pas remarqué la manière dont elle m'avait décrite. Androgyne et puis quoi encore ?! Je t'en ferai bouffer moi, cette foutue Gekei n'était pas prête de me lâcher et je commençais vraiment à me demander ce qu'elle me voulait. Surtout que j'étais totalement crevé et que l'alcool commençait à faire son effet. Attendant ainsi une réponse de sa part je me resservais un verre bien remplit, à Kiri on ne faisait pas semblant avec la bouteille, demander à Aoji'.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mer 19 Fév 2014 - 23:51

- C'est bien moi ! Heureux de me revoir ? A n'en pas douter ! Barman, vous pouvez me servir une vodka pomme ? C'est mon meilleur ami Shio qui paye, bien sûr.

C'est sur un ton très guilleret que je m'étais exprimée, sentant clairement que j'étais pas la bienvenue ici. Le barman me lançait un regard de travers, mais finissait par acquiescer et faire son taf. Chiot, lui, avait sûrement dû entendre la description donnée au barman, et devait m'en vouloir un peu. Mais jusqu'à quel point ? Aucune idée, et c'est pas comme si au fond ça avait une quelconque importance, l'opinion qu'il pouvait avoir de moi. N'empêche, je n'avais toujours pas répondu à sa deuxième question. Je laissais planer le mystère, alors qu'en attendant la commande, je continuais dans un graaaand sourire colgate.

- C'est une belle journée, tu trouves pas ? Y'a des nuages, des oiseaux, toussah toussah ...

La commande arrivait, je humais les fragrances d'alcool avec une mine satisfaite. Et alors que je trempais mes lèvres dans le verre, l'air de rien, je posais un papier plié en quatre sur le comptoir, et le glissait dans sa direction. L'ordre de mission tel qu'il m'avait été donné, dans son état originel, et pas très froissé qui plus est. Après tout, je suis une Chuunin maintenant. Avant, j'aurai été négligée et négligente, et l'ordre de mission aurait fini soit à la poubelle, soit déchiré en trop de morceaux pour être recollés, soit illisible car trempé. C'était une grande évolution !

- T'as eu la chance d'être assigné avec moi dans cette mission d'ordre CA-PI-TA-LE. Ça te fait quoi ? Si tu veux exprimer ta joie, n'hésite pas. C'est compréhensible, moi aussi je serai heureuse à ta place !

Je lui adressais un nouveau sourire, alors que je buvais une deuxième gorgée.
Alors ?! L'enthousiasme ?! Je veux le voir namého ! T'as la chance de faire une mission avec la nouvellement promue Chuunin Gekei Nodoka ! Ça devrait te rendre toute chose quoi !

- J'insiste, montre moi à quel point ton cœur palpite de bonheur !

Je lui laissais un peu la dernière chance, c'était la moindre des choses.

- Et si tu m'en veux parce que j'ai dit un peu à haute voix que t'es androgyne, je le dis direct, c'était pour plaisanter ! Et heu, parce que c'est plus facile pour les gens de se faire une idée de la chose avec des images marquantes ! Pas que je dise que t'es marquant, même si quand t'es saoul, tu l'es définitivement, mais voilà, voilà ... Tu sais, je suis Chuunin, j'ai, un peu, comment dire, de nouveaux droits et tout, et j'pense que parmi eux, décrire les gens comme je veux, ça en fait partie !

En tout cas, je l'espérais. C'était trop marrant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Jeu 20 Fév 2014 - 22:42


« Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement. »


La jeune femme avait le don d'être bavarde, chose dont j'avais horreur lorsque je prenais un verre. Il y avait un rituel sacré pour moi où le silence trouvait parfaitement sa place, lors de boire. Je n'écoutais pas vraiment ses premiers dire, elle parlait de la pluie et du beau temps, concrètement rien de bien intéressant,elle s'était même permit de commander un verre à mon nom, heureusement que mon portefeuille n'était pas du genre à être vide. Être fils adoptif du chef du clan Kaguya avait tout de même certains avantages. Continuant ainsi ma dégustation je me servais un dernier verre dans le plus grand des silences. Pas un mot, si ce n'est ce doux bruit d'alcool pénétrant dans le verre glacé du bar. Regardant alors la jeune femme, celle-ci m'annonçait qu'elle venait de passer Chuunin, je n'eus pas de sourire, mais j'étais tout de même fier de cette dernière. Néanmoins une autre nouvelle vint casser cette bonne humeur.

En effet j'étais assigné à une mission avec la jeune femme, ce qui s'annonçait dès plus complexe. Nodoka était du genre imprévisible, ce que j'appréciais énormément chez cette dernière, néanmoins en mission elle risquerait de mettre ma vie en péril. Cependant si elle avait été promu Chuunin c'est qu'elle devait en avoir les capacités nécessaires. Néanmoins pour cela il fallait que j'en ai le cœur net, dans le fond cette mission tombait bien. Quoi que pour l'instant j'avais toujours ce verre d'alcool dans les mains, je devrai m'arrêter là pour être conscient tout de même. Buvant la fin de mon verre d'une traite, je tournais ma tête vers la Gekei, elle était si mignonne, elle avait encore cette tête d'enfant, celle de l’innocence. Un petit diable avec une tête d'ange comme aurait dit mon ancien senseï. Souriant alors bêtement je prenais la parole, d'un ton perché comme à mon habitude :
Bien, je vois que je n'ai pas vraiment le choix, alors comme ça tu es passé Chuunin ? C'est bien. Partons nous avons de la route.
Donnant de l'argent au barman, qui d'ailleurs se rinçait les mains avec moi ces derniers temps. Je prenais l'ordre de mission de Nodoka et lui fit signe de me suivre. Lisant ainsi le document notre première destination serait le pays du feu, autant dire qu'il n'y avait rien de passionnant là dedans. Il s'agissait d'un lieu que j'appréciais pas particulièrement, j'étais surement bien trop habituer au gris du village caché de la brume, ma peau n'avait pas l'habitude de se confronter au soleil et puis j'avais le droit de ne pas apprécier cet astre. Je n'aimais que la lune et celle-ci me le rendait bien, repensant alors à nos discussions tard le soir, observant l'astre blanc, des heures à contempler le ciel en attendant un signe. Me sentais-je seul dans le fond ? Peut-être que oui, mais ma fierté, mon égo, m'empêchaient de me l'avouer à moi-même. Je n'avais pas le droit de faiblir :
Bon, se rendre au pays du feu ne devrait pas être difficile, mais long. Cela nous permettra de parler pendant la route, d'autant plus que tu dois avoir un tas de truc à me raconter suite à ta promotion ? Mais laisse moi te poser une question, sais-tu pourquoi se bat un Chuunin ?
Marchant à travers les rues du village nous étions en direction des portes, ma question n'avait pas de but précis. Mais comme à mon habitude j'adorai poser tout un tas de questions et aider les récents promus, il y avait quelque leçons qu'elle devait recevoir tout comme on me l'avait fait. Parfois l'apprentissage passe aussi par les mots et contrairement à des exercices ceux-ci restent gravés dans votre tête et pas dans vos muscles. Ne me déçois pas Nodoka ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Ven 21 Fév 2014 - 20:43

Je venais de penser à quelque chose. Pourquoi est-ce que la perspective de partir en mission avec Shio me faisait aussi plaisir ? Se pouvait-il qu'au cours de notre brève rencontre, alors qu'il était hébété par les effluves d'alcool, un lien spécial se soit tissé entre nous deux ? Se pouvait-il, même, que ce sentiment malsain d'amitié que je nourrissais à son égard soit devenu autre ? Que cette amitié soit devenue ... Amour ?

MOUAHHAAHAHHA ! Nan. 'faut pas abuser, on fait pas dans la science-fiction ici !

Nan, ce qui me rendait aussi guillerette, c'était la possibilité de faire n'importe quoi et d'être assurée que le petit chiot androgyne serait là pour couvrir mes arrières. Bah oui, 'faut penser à tout ! Je tiens à ce que ma vie soit longue et passionnante, à en profiter pleinement ! Et ça se joue avec ce genre de détails. Le choix de nos partenaires. Et savoir si on pouvait abuser d'eux. Chiot avait l'air parfaitement abusable, en toute honnêteté. Y'avait qu'à voir ce qu'on en avait, Ao' et moi à notre dernière soirée ! Alors en plus, j'sens qu'il est un peu pompette ?! Parfait ! PARFAIT !

Je suis une personne mauvaise ? Du tout. Je suis juste une Chuunin qui sert ses intérêts, nyah nyah nyah.

Bref, il finit par acquiescer, me demander confirmation de ma promotion, avant de payer le barman et de sortir du bâtiment. Je décidais, juste au cas où, d'acheter une bouteille d'alcool un peu fort. Après tout, Shio était plus à mon avantage perché que pas perché, alors autant maintenir cet état le plus longtemps possible ! Cul sec, et me voilà partie derrière lui. Nous étions en train de quitter cette fois le village que le petit chiot commença à faire son monologue, pour finalement conclure sur une question gênante.

- J'ai pas grand-chose à raconter, je suis Chuunin, voilà, ça se suffit !

Je lui adressais un magnifique sourire, réfléchissant cette fois à la réponse que j'allais donner à son interrogation. Pourquoi se bat un Chuunin ? C'était une question piège ou bien ? Bizarre le Kaguya ... N'empêche que dans le doute, je lui réponds la première chose qui me passe par la tête.

- Un Chuunin ça se bat pour exploiter les petites gens, j'ai juste ?

Je battais des cils l'air de rien, alors que les remparts du village de la brume se perdaient dans le brouillard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Dim 23 Fév 2014 - 15:59


« Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement. »


L'innocence en cette jeune femme me rendait perplexe. Dans le fond ce manque de sérieux flagrant serait-il une nuisance pour sa progression ? Ou alors faisait-elle le bon choix en riant de tout et profitant de la vie de la sorte ? Aurai-je donc tort ? Serait-il une faute pour ma part d'avoir toujours servi le village caché de la brume sans jamais dévié de ma route, sans presque aucun écart. Mis à part les évènements troublants au bar avec cette fille et sa foutue acolyte Aoji'. En fait en la voyant, j'avais des regrets, j'aurai aimé profiter autant de la vie, j'avais l'impression qu'on me l'avait volé. Elle, ainsi que tout les bons moments qu'un enfant doit découvrir, toutes les erreurs qu'ils doit commettre par lui même, toutes ces leçons de la vie où être autodidacte s'avère utile. J'étais tellement perdu dans mes pensées, que j'en avais perdu la parole, ainsi que le fil de la discussion, mon plus grand défaut...

Nous venions de quitter le village et les portes des longs tunnels se faisaient désormais lointaines et invisibles dans cet épais brouillard. Maintenant il nous fallait marcher jusqu'au port du pays de l'eau, là bas nous prendrions un bateau pour se rendre sur l'autre continent. En tout cas j'espérai qu'elle avait déjà pris e bateau, je ne voulais pas qu'elle me vomisse dessus, après tout c'était horrible, cette odeur et cette consistance, j'en avais presque des hauts de coeur, rien qu'à en parler. En tout cas nous étions encore à quelques kilomètres et nous allions devoir augmenter la cadence si nous voulions être dans les temps. La Gekei trainait de la patte, comme j'aimais tant le dire. Voilà la différence entre elle et moi, je suis bien plus rapide. Reprenant alors la discussion comme si rien n'était, je transmettais par la même occasion les instructions :
Non, je me disais qu'il allait bientôt être temps que tu vois un peu plus loin que le bout de ton nez. Ton rôle est avant tout lié au village caché de la brume. Mais le temps fait bien les choses et laisse toujours une morale en nous. Tu comprendras bien assez vite, allez, il faut que nous nous dépêchions ...
Accélérant le pas, le port n'était plus très loin, on pouvait s'en apercevoir rien qu'à l'odeur. Cela faisait longtemps que je n'avais pas navigué en mer, la dernière fois c'était ... Il y a très longtemps. Souvenir d'une jeunesse passée à faire des missions pour le village caché de la brume, avec très peu de pauses, de répits et surtout un rythme fou. Je me souviens même qu'il m'arrivait d'enchaîner mission sur mission pendant toute une semaine, oui c'était une époque particulière qui avait le don de me manquer de temps en temps, j'étais obligé de l'avouer. J'espérai tout de même que Nodoka puisse en avoir une même expérience, mais cela semblait difficile, bien que la voie qu'elle avait choisi me paraissait particulièrement amusante. Et dans le fond il n'y avait pas un chemin guidant un shinobi, il y avait plein de bifurcations sur cette voie et chacun s'amusaient à prendre celles qu'ils aimaient.
Voici nos laisser-passer ...
Donnant les documents au capitaine du rafiot, nous prenions donc place sur le bateau. Il y avait bien une bonne heure de traversée et une fois sur la terre ferme il nous resterait encore de la marche. Cela s'annonçait bien long, mais en compagnie du chaton cela devrait aller. Surtout qu'elle avait la fâcheuse tendance à être bavarde, espérons qu'elle ne perde pas sa langue ... Ou que je la lui coupe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mar 25 Fév 2014 - 3:46

Il était un peu trop sérieux, Shio. Ca se voyait qu'il vivait pas comme il le voulait, mais qu'il voulait comme on s'attendait à ce qu'il vive. Une demi-vie, faite de plein de concessions et autres trucs chiants appelés *expectations de la société*. Hmm ? Oui ? Comment je sais tout ça, moi ? Heu, j'ai lu un livre de psycho' de Tsumei un jour ! Bon okay, j'ai pas retenu quoi que ce soit d'intéressant après l'expression donnée, mais c'était déjà un début ! Quoi que ... Nan, nan en fait. Ça servait un peu strictement à rien. La psycho', c'tait un truc de tordus mystiques. Tout le monde sait que l'unique solution est la violence. Et ceux qui disent le contraire ? Juste des faibles incapables de s'assumer.

La brume venait d'engloutir le village derrière nous, c'est dans les forêts et marécages de notre pays que nous avancions. Direction ? Le port naturellement, sans prendre la mer, pas de Pays du Feu ! D'ailleurs ... Avait-il pris le bateau, le petit chiot ? Je disais ça, parce que, bon, voilà ... Il avait bu un peu d'alcool, alors si en plus il avait le mal de mer, ça risquait d'être l'enfer dans ses entrailles ! Pas que je m'en moque qu'il souille le navire, loin de là. Mais qu'il me souille, moi ?! Je le dis direct, c'est mort. Mais genre, mort de chez mort quoi ! Quand à moi ? Heu ... Joker, voilà ! Nan mais, c'est pas ma faute si ça bouge tellement que ça me met mal quoi ! Mais n'y pensons pas. Voilà, c'est dit, c'est fait !

Mais voilà qu'on me sort de mes rêveries. Le petit chiot qui semble avoir pris connaissance de mes dires, qui commence à parler tout mystique. Qu'il me dit que je dois arrêter d'être aussi insouciante. Mais pour qui il se prend ?! Il se prend pour mon père ou quoi ? Je fronçais les sourcils, en le dévisageant ardemment.

- T'es pas marrant quand tu parles comme ça, je tiens à le dire, c'est pour ton bien !

Je hochais la tête à de multiples reprises, en signe d'assentiment. Et voilà que le port se rapprochait dangereusement de nous, l'odeur de sel et de poiscaille envahissant nos narines. On s'attardait pas trop dans les ruelles où les pauv' pécores vaquent à leurs occupations, nous jettent des coups d’œil curieux voir désapprobateur, et c'est après vive discussion avec le passeur que nous nous trouvions finalement à bord du bateau. Quelques loooongues heures de traversée nous attendait, alors ... Autant en profiter pour ... Emmerder mon vis à vis ? Oui, ça semblait la meilleure des idées.

- J'espère que tu vas pas vomir, ça laisserait de toi une mauvaise image. Enfin, je veux dire ... Voilà, tu me comprends. Ca serait bien si tu remontais un peu le niveau.

J'avais dit tout ça en minaudant, avec un graaaand sourire.

- Puis toi, t'es quoi déjà ? Chuunin, Juunin ? T'y crois vraiment à ces conneries *Nyah nyah servir le village* ? Je te pensais plus malin. Ao', j'suis sûre qu'elle aurait répondu genre, un truc classe. Comme *Profiter à fond de la vie* ! Parce que la vie, c'est ça, nan ? Juste deux instants, pas un de plus, et si on crève la gueule ouverte dans une ruelle sordide et pleine de crasse, autant le faire sans se dire *Putain, j'aurai dû faire du paravent* ! Tu penses pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mer 26 Fév 2014 - 1:41


« Je n’ai pas encore vu un homme qui ait pu apercevoir ses défauts et qui s’en soit blâmé intérieurement. »


Nous étions sur ce rafiot, censé nous mener au pays du feu. Néanmoins j'avais posé quelques questions à Nodoka, qui s'étaient transformées en moral et apparemment celle-ci n'avait pas apprécié. Mais bon je savais pourquoi je lui disais tout ça, peu importe si il aimait ou non je faisais mon rôle je transmettais des valeurs qu'on m'avait transmise. Si elle ne voulait pas les accepter alors ce serait sa voie de shinobi et ce n'était pas plus mal pour autant, je saurais comprendre que tout cela la dépasse pour le moment, j'espérai juste que par le futur elle comprenne. Ce que je voulais lui faire comprendre, que si elle se retrouve tout seul contre cent mercenaires je n'hésiterai pas à sauter dans le tas pour elle. Nodoka devrait être capable de faire pareille pour chaque personne du village, tout comme moi. Dans le fond Kiri est une grande famille, certes nous sommes tous des barbares, mais nous avons notre façon de nous aimer.

Observant la Gekei celle-ci me fit comprendre qu'elle n'aimait pas vraiment quand je parlais de la sorte. L'avais-je touché dans le fond ? Un point sensible ? Fuyait-elle la réalité en rigolant sans cesse ? Me trompai-je totalement ? Concrètement je n'en savais rien et ce n'était pas plus mal, il ne fallait pas que je cherche à en savoir plus sur elle, Nodoka avait le droit d'avoir sa part de secret. Puis elle me fit comprendre qu'elle préférait profiter de la vie plutôt que de se poser ce genre de questions, me traitant limite de nul. Je ne m'en faisais pas et je ne lui en voulais pas, elle était jeune et avait encore beaucoup à apprendre. Il ne fallait pas qu'elle prenne exemple sur Aoji' ce n'était pas le but, il est beaucoup plus important d'être soit même plutôt que de vouloir ressembler à quelqu'un. Elle comprendrait cela avec le temps et oui je profitais d'être son aîné pour jouer la note de la morale.
Je vois que tu ne comprends pas, ce n'est pas grave, changeons de sujet, même si je te pensais plus futé Nodoka.
C'était donc une manière de la taquiner gentiment, la connaissait elle allait prendre mal la chose. Mais bon, je commençais à avoir l'habitude des petites crises de cette dernière. Je regardais l'horizon, la terre ferme était encore à quelques heures, mais j'étais tout de même pressé de toucher le sol. Non pas que j'avais le mal de mer, mais je n'aimais trop être sur les bateaux, j'aimais avoir un contact avec le sol, normal pour un spécialiste en Taijutsu me direz-vous. C'est de la que se base toute ma force. Je regardais alors la jeune fille qui avait l'air perplexe il fallait que je trouve un sujet plus intéressant, un truc pour lancer une conversation, mais je n'avais pas vraiment d'idée, bon improvisons :
Bon sinon, parlons d'un truc plus nian-nian. Tu as une touche avec quelqu'un de Kiri ?
Je disais ça avec un sourire léger aux lèvres c'était une petite boutade, je savais déjà qu'elle allait mal le prendre. Mais bon ça ne pouvait que détendre l'atmosphère, il fallait qu'elle sache que je pouvais aussi être décontractée. Je n'allais pas tout le temps faire la morale non plus, sinon je commencerai déjà à avoir une mentalité de papi ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Mer 26 Fév 2014 - 18:57

Je me rappelle qu'on m'a souvent demandée si j'allais bien, au fond. Parce que les gens trouvent pas normal mon attitude détaché, mes sourires insolents, mon inconscience frôlant l'indécence. Au fond, peut-être que je ne vais pas bien. Peut-être que je suis triste, et que je cherche à tromper mon monde. Peut-être parce que ce monde n'est pas ce que je veux, ni ce que je cherche. Qu'il est différent de l'idéal tel qu'il devrait l'être. A moins que tout ça, ça soit des conneries de connards mystiques. J'suis parfaitement bien dans mes baskets ! Et je le prouve, encore et toujours, même si les gens ils aimeraient que ça soit pas le cas. L'avenir, v'savez, il est peut-être incertain ! Mais je m'en fou. J'ai une conviction. J'ai une voie. Un objectif.

Je ne peux pas mourir tant que je l'ai pas atteint. Le monde sera comme je le souhaite, ou il ne sera pas, c'tout.

- C'toi qui comprend rien. Ma vie m'appartient, et j'en suis l'unique maîtresse. Alors, je me laisse aller à mes envies, à mes passions. Quitte à l'regretter. Mais vu comment tu m'regardes de haut, j'comprends que c'est pas comme ça que Kiri et le monde voudrait que je sois. Vous voudriez que je sois docile, obéissante, prévisible. Que je sois une jolie pantin dont on agiterait les fils.

J'avais parlé avec pas mal d'agressivité, mes pupilles dorées poignardant celles de mon vis-à-vis. Histoire de lui montrer que j'appréciais pas ses petits airs et ses discours creux préformatés. Puis après un long silence gêné, voilà que le petit chiot se décidait de s'exprimer à nouveau. Pour me demander où ça en était, ma vie sentimentale. Je laissais échapper un petit rire dédaigneux.

- Qui voudrait d'une sale conne comme moi ?

Je laissais planer le silence quelques secondes, avant de glousser.

- Nan je déconne, y'a plein de gens qui voudraient avoir le plaisir d'être en ma compagnie. Mais ils ont pas ce qu'il faut pour, si tu vois ce que je veux dire. Il me faudrait un Gekei, j'pense. Histoire de garder la pureté du sang, rester entre êtres supérieurs, tu vois ce que je veux dire ...

Puis je tournais mon regard vers le petit Kaguya, et le regardais d'haut en bas avec un petit air appréciateur.

- Sinan, c'est moi ou tu cherches à avoir une touche avec moi ? Parce que bon, okay, t'es pas Gekei ... Mais Kaguya, c'pas si mal au fond, vous avez du feu, et j'a-do-re ça ...

Je m'avançais vers lui, d'une démarche provocatrice, posant mes mains sur ses épaules avec un petit sourire en coin.

- Tu penses que t'as ce qu'il faut, pour satisfaire la tigresse ..? Grrrrr.

Je pouffais de rire, déposant une petite léchouille sur son nez, avant de me détourner. Et de dire sur un ton bien plus abrupt.

- Je déconne en fait. Ao' a plus de couilles que toi, si je devais me caler avec un mec de votre clan ça serait elle.

Et nous arrivions à bon port, Hi no Kuni nous voilà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 724
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Dim 2 Mar 2014 - 2:47


« Elle me rend din-din-dingue quant elle ...»


La jeune femme était d'humeur taquine et avait eut un sacré répondant comme on dit. Parlant de son appétit et de fureur de Gekei, Nodoka devait vraiment être une tigresse au lit. J'eus alors un léger sourire, une petite léchouille sur le nez tout en glissant des mots sensuels. Ne joue pas avec le feu si tu ne veux pas qu'il te brûle. Mais bon, si l'envie me chante je me rappellerai de ses mots. Je pense qu'elle me sous estimait, supposant qu'Aoji possède le plus de couilles dans le Kaguya. Ô si tu savais ma petite Gekei que j'ai vécu des épreuves bien trop terrible pour avoir perdu les miennes et mes actions n'étaient que le reflet de ces organes. Me suis-tu ou t'es tu perdus ? Allons tu ne peux me répondre vus que je ne t'en ai point parlé, je n'ai rien à te prouver Nodo', tu verras bien. Nous arrivions au port, descendant, je ne cessais de penser aux paroles de la Chuunin, mais je ne disais rien, je préférai rester silencieux. En fait je réfléchissais, mais je faisais mine de rien ne montrer.

Nous marchions à travers un village plutôt étrange à proximité du port. Je regardais tout autour de moi et les regards étaient fixés sur nous, ces derniers révélaient de la haine. Kiri avaient-ils pris certaines vies de ces villageois par le passé ? C'était tout à fait possible et cela ne me faisait ni chaud ni froid, chez moi c'était la brume sanglante et elle portait bien son nom. Nodoka était à mes côtés,elle qui se faisait si fuguasse d'habitude, me paraissait bien sage. Ce pourrait-il qu'elle se soit calmée ? Peut-être, mais cela ne me plaisait pas et j'avais envie de me détendre un peu avant la mission, il était temps pour nous de manger un petit peu. Cette auberge à ma gauche fera très bien l'affaire, surtout avec cette allure si pittoresque.
Arrêtons-nous manger là, suis moi "tigresse" ...
C'était ironique bien sûr, en fait c'était même la provocation. Continues à me surprendre et nous continuerons notre jeu. Mais sache que tu es tombé sur la mauvaise personne, mais tu sais quoi Nodoka ? Je vais te laisser me sous estimer, tu sais je vais faire le niais. Je sais tellement le faire, cependant avec toi je sens que cela va être passionnant. Nous pénétrons donc dans l'auberge, de nombreux habitants s'y trouvent près du bar, en quelques instants on nous place à une table pour commander. Prenant place c'était le moment de la taquiner un peu :
C'est vrai, qui voudrait d'une sale conne comme toi, quand même faut du courage.
Un petit clin d'oeil se glissait dans cette petite remarque, je venais de te piquer en plein vif Nodoka. Ne me joue pas le coup du verre d'eau en pleine tête, ne me fais pas non plus celui du coup de pied ou de la baffe, surprends moi. Qu'as-tu donc en réserve ? Du répondant ou derrière cette image si folle se cache une douceur dans le fond. AH NON. Pas possible, pas toi. Voyons ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Nukenin de Rang B
Messages : 387
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B] Dim 2 Mar 2014 - 21:20

Il ne fallait pas beaucoup de temps pour débarquer, et pour quitter les quais. Où allions-nous ? Le soir était bientôt tombé, je supposais que le petit Kaguya voulait se reposer et attendre le lendemain, avant de repartir. Ce que j'en pensais ? J'aimais voyager la nuit, tout était si beau, différent. Et il y avait moins d'humains à croiser, qu'est-ce que je détestais être en leur présence. Le pire ? Leurs effluves corporelles. Si dégoutantes ... Mais je n'étais pas seule, c'est ce que je me répétais. Soupir. Pourquoi tu sers tellement à rien, chiot fou ?! Pff, pff ... Nous voilà dans les rues de ce village, à chercher endroit où se caler. Je remarque les regards, n'y fais plus attention après un certain moment. La méfiance est présente, bien trop. Il y a avait même un brin d'hostilité. Xénophobe, la populace ? Définitivement. Ce qui me dérangeait pas plus que ça, je les comprenais.

C'était le genre de réaction que j'avais en croisant un sale petit humain dans le Quartier Gekei.

N'empêche que j'avais été assez sage pendant tout le trajet. J'étais vigilante, un brin à cran. C'était toujours cet effet là, que me donnaient les terres étrangères. C'est pour ça que j'avais pas essayé d'emmerder Shio ou de taper la conversation, même lorsqu'il me balance une pique par rapport à un truc que j'ai dit tout à l'heure. Je poussais un petit soupir dédaigneux, en lui lançant un unique coup d’œil. Nous pénétrions à l'intérieur du bâtiment bondé. Et c'est après quelques minutes que nous étions placés à une table, lui et moi, attendant le serveur.

Naturellement, c'est le moment que je choisis le Kaguya pour continuer la provoc'. Je le regarde avec un brin de dédain, coude posé sur la table, main soutenant mon visage, alors que je me contentais de lui balancer, mutine.

- Courage que tu n'as définitivement pas, merci de le confirmer à nouveau.

Le tout dit avec un magnifique sourire, tout ce qu'il y a de plus charmant. Si seulement il n'y avait pas eu ce regard pétillant de moquerie, et ces mots assez durs. Mais je n'allais pas en rester là.

- La question que je me pose, moi, c'est qui voudrait d'toi. Je veux dire ... T'es un alcoolique notoire que l'on aurait castré comme un chiot un peu trop entreprenant. Il faudrait être un peu conne pour tenter le coup, tu ne penses pas ?

Je battais des cils, l'air parfaitement innocent. Ou pas du tout, clairement provocateur avec un zeste de la plus pure des malveillances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chocolat & Prâline [Pv Shio - Mission Rang B]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-