N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Entre le jour et la nuit [PV : Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 7
Rang : C

Message(#) Sujet: Entre le jour et la nuit [PV : Ao Rin] Mer 5 Mar 2014 - 11:28


Becomes the Color by Emily Wells on Grooveshark



« Entre le jour et la nuit
Ce n’est pas encore aujourd’hui
C’est hier »
(Paul Claudel, Cent phrases pour éventails)

Ce fut en reconnaissant une petite clairière cernée de cerisiers au tronc noueux que la jeune femme comprit qu'elle tournait en rond dans la forêt depuis des heures. Il lui fallut convenir qu'elle s'était perdue. Le soleil déclinant laissait place aux lueurs carmines du crépuscule, lui faisant comprendre qu'elle passerait probablement la nuit ici. Si elle n'avait pas su retrouver son chemin de jour, comment le pourrait-elle dans la pénombre ? Admettant cela, elle prit la décision de rester dans cette clairière. Dormir dehors ne la dérangeait pas outre mesure : elle l'avait déjà fait et sa vie de solitaire toujours en fuite l'inviterait probablement à le refaire de nombreuses fois.

Cela faisait plusieurs jours qu'elle était entrée à Hi no Kuni, résidant dans un hameau à la lisière de la forêt. Elle était venue en aide à une maison de Geishas dont la plus réputée de ses résidentes était mystérieusement tombée, depuis des mois, dans une profonde mélancolie. Elle l'en avait tirée sans peine, au son précieux de son Shamisen. Toutefois, comme cela était déjà arrivé, Himiko avait rapidement découvert que tout avait un prix. Si la Geisha avait retrouvé le sourire, elle avait aussi développé une forme de dépendance malsaine vis-à-vis de la musique de la Goze. Elle s'était efforcée de retarder au maximum le départ de la jeune femme, usant pour cela de tous les stratagèmes possibles. Cela avait finalement poussé Himiko à se sauver, s'élançant dans la forêt sans avoir eu le temps de repérer le trajet à suivre.

Cette histoire s'inscrivait dans la suite de quelques autres. Semblables. Elle lui laissait dans la bouche un goût amer. Elle avait guéri cette fille de la tristesse. Elle l'avait rendue folle. Son don pouvait aisément se retourner contre elle. Elle ne parvenait toujours pas à expliquer ce genre d'échec. Avait-elle joué quelque fausse note ? Était-ce simplement un mauvais tour du destin ? Elle manquait de maîtrise, de pratique. Apprendre seule n'était pas chose facile, elle en était bien consciente.

Elle posa le sac dans lequel elle transportait les quelques affaires qu'elle emmenait partout avec elle avant de s'installer mollement à côté de celui-ci, adossée à un arbre, tournée vers la clairière dont l'herbe flamboyait sous la lumière rouge du soleil couchant. Elle sortit son Shamisen, l'effleurant du bout des doigts. Ce simple contact l'apaisait. Elle ne joua pas. A quoi bon ? Elle-même restait terriblement insensible à sa propre musique... Même s'il était difficile pour elle de l'admettre, cette vie l'épuisait. De jour en jour, le fardeau qu'elle portait lui paraissait de plus en plus lourd. Il allait l'écraser. Elle ferma les yeux pour écouter la rumeur narcotique de la forêt, le bruissement des feuillages et le gazouillement timide des quelques oiseaux que l'arrivée de la nuit n'avait pas encore fait taire; pour s'abandonner au fredonnement ininterrompu des criquets, au murmure du vent qui soufflait dans la cime des arbres.

Son souffle se fit plus lent, plus faible. Ses pensées se dissipèrent pour laisser place à un agréable néant : elle s'endormit, serrant l'instrument contre elle. Les minutes s'égrainèrent. L'astre solaire poursuivit sa lente chute vers l'horizon, s'effaçant derrière les branches des arbres qui ne laissaient filtrer que quelques rayons épars. Sanglants. Soudain, elle cria. Elle se leva brusquement, lâchant le Shamisen dont l'herbe amortit la chute. Les yeux ouverts mais le regard vide, elle se mit à fuir. Juste quelques pas. Le cri se tut. Réveillée. Le cœur étreint par une peur qu'elle ne pouvait expliquer. Elle haleta jusqu'à ce que ses prunelles se figent sur un point, à la bordure de la clairière. Son souffle se suspendit alors.

Là, dans les ténèbres, se détachait une silhouette.







Illustration d'Ibuki Satsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1302
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Entre le jour et la nuit [PV : Ao Rin] Jeu 6 Mar 2014 - 14:31

C'est un matin d'été comme les autres à Konoha. La Chaleur du pays du Feu est agréable en été... Cela fait maintenant un an que je suis officiellement un ninja de Konoha... Et pourtant je suis déjà un chûnin, ayant de nombreuses missions à son actif. Et même quelques exploits... Enfin des exploits pour moi.

J'ai totalement récupéré de mon combat avec le Jônin Samui Kakeshuou, et par miracle, je n'ai aucune cicatrice. Chose étonnante car le coup du panda de glace fut tellement violent que mon corps en tremble rien qu'en y pensant... Apparemment, les ninja médecins de Konoha méritent bien leur réputation : un travail impeccable...

En y repensant, j'ai beaucoup appris depuis... Comment agir en tant que Ninja, faire ce qui me semble juste et toujours être en accords avec moi-même. Parlementer et me battre qu'en dernier recours. Agir stratégiquement, ne rien laisser au hasard. Oui, j'avais appris toutes ces choses, mais aucune trace de mon passé perdu.

J'ai fais aussi beaucoup plus de rencontre que je ne le pensais... Kirua, Ryosei, Natsumi et tant d'autres personnes ... J'espère qu'ils vont bien. Cela fait longtemps que je n'ai pas vu Natsumi... Depuis notre promotion en tant que Chûnin il me semble, et Kirua... Je me demande bien ce qu'il fait actuellement. J'espère qu'il va bien, c'est vraiment quelqu'un que j’apprécie particulièrement.

M'évadant à mon habitude du village, je prends la direction de ma clairière habituelle. Là où je me repose, corps et esprit, entre deux missions, loin de l'agitation permanente de la vie villageoise du village caché de la feuille. Mais en arrivant sur le lieu, je dois avouer que je suis plutôt surpris de voir ce qu'il m'attends... Une femme endormit, avec un instrument de musique qui me dit... Vaguement quelque chose. Je n'en ai pas le souvenir mais j'ai l'impression d'avoir déjà vu et entendu cette chose quelque part...

Alors que je m'approche doucement pour ne pas lui faire peur, je provoque l'effet totalement inverse... Elle hurle et laisse tomber son instrument sur le sol, avant de s'arrêter et de retenir son souffle... Je m'approche, laissant la faible lumière d'un soleil couchant éclaircir mes cheveux bleus, avec un sourir amical...

« Je ne voulais pas te faire peur... Je viens régulièrement jouer par ici, et je t'ai vue endormis avec cet instrument qui est...? »

Oui, je voulais savoir son nom. Voir si cela me dit quelque chose. Je m'avance et récupère son instrument, puis attends, lui tendant celui-ci...

« Je suis Ao Rin, musicien tout comme toi j'imagine. Enchanté ! »


Je pense que cette rencontre sera intéressante...

Et cet instrument...

Petite info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Entre le jour et la nuit [PV : Ao Rin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-